Chlorophylle: avis et tests

-

Comment s'y retrouver parmi tous les compléments alimentaires qui s'intitulent "chlorophylle"? Nous avons décodé les processus de fabrication. Naturelle, magnésienne et cuivrique, quelles sont les différences?
Nous vous donnons notre avis sur la chlorophylle des différentes marques que nous avons analysé. Aussi, vous pourrez facilement les comparer et savoir où les acheter.

Chlorophylle magnésienne

différents produits testés à base de chlorophylle avis
Différents produits testés

Origine

La chlorophylle est une molécule caractéristique des végétaux et des algues. Elle contient en son sein un atome de magnésium. Ainsi, chlorophylle magnésienne = végétale = naturelle.

Les sources principales des compléments alimentaires intitulés "Chlorophylle" sont des extraits de plantes qui contiennent 80 à 95% de chlorophylle. Parmi ces végétaux, on retrouve la luzerne (alfalfa), le mûrier ou l'ortie.

Il existe d'autres végétaux ou algues très bien pourvues en chlorophylle: herbe d'orge ou blé, chlorella, spiruline, épinards... Mais leur proportion varie seulement de 1 à 3%. En consommant 500 mg de chlorophylle pure en complément alimentaire, cela équivaut à 25 grammes de spiruline (à 2% de chlorophylle).

Extraction et stabilisation

Extraction

La chlorophylle peut être extraite de 3 manières:

  • de l'alcool (éthanol)
  • du CO2 supercritique (CO2 liquide) avec adjonction d'alcool
  • des solvants plus toxiques (acétone, dichlorométhane)

L'alcool est un solvant qui ne pose aucun problème. L'extraction supercritique apporte des avantages: protection de l'oxydation liée à l'oxygène, process en basse température.

Stabilisation

Il est obligatoire de stabiliser la chlorophylle en formant un sel de chlorophylle. En effet, c'est une molécule très instable qui se dégrade rapidement. La lier chimiquement à un oligo-élément permet de conserver ses propriétés et sa belle couleur verte caractéristique.

Pour cela, il faut réaliser une saponification avec du bicarbonate de soude. On obtient au final ce que l'on appelle de la chlorophylline de sodium.

Forme cuivrique

La chlorophylle cuivrique est au départ une chlorophylle magnésienne naturelle. C'est au moment du process de stabilisation que du cuivre est ajouté en plus du bicarbonate.

Le cuivre a pour effet de remplacer le magnésium contenu dans la molécule de chlorophylle. On obtient un complexe cuivrique de chlorophylline.

Cela a des avantages car la chlorophylle est ainsi encore plus stable et plus soluble dans l'eau. Certains éléments tendent à montrer que cette forme serait mieux assimilée. Mais ils ne sont pas assez convaincants selon nous.

Par contre, notre avis sur cette chlorophylle est que cela pose 3 problèmes majeurs:

  • 1/ la chlorophylle perd sa structure de base, la rendant donc différente à la molécule naturelle
  • 2/ le magnésium est un oligo-élément important qui donne des propriétés à la cholorphylle
  • 3/ Consommer des sels de cuivre n'est pas bon pour la santé. Il ne manque pas dans l'alimentation et est pro-oxydant lorsqu'il est en excès.

Chlorophylle bio

La chlorophylle bio ne peut pas exister à ce jour. Cela pourrait être tout à fait possible d'avoir par exemple un extrait de luzerne bio titré en chlorophylle (comme un acérola titré en vitamine C). Mais c'est sa stabilisation avec du bicarbonate qui empêche la labellisation bio de ce produit. Même s'il existe du bicarbonate alimentaire, son adjonction aux aliments n'est pas autorisée en agriculture biologique.

Produits testés

Toutes les formules testées ici sont d'origine naturelle. Autrement dit il s'agit de chlorophylle magnésienne, appelée aussi chlorophylline sodique. Nous avons un doute pour la forme liquide de Solaray, nous vous l'expliquons ci-après.

Luzerne, mûrier ou ortie?

Les extraits riches en chlorophylle viennent principalement de ces 3 plantes. Leur concentration varie de 80 à 95%. Selon notre avis et expérience, il n'y pas de différence entre ces 3 plantes. C'est la molécule qui est concentrée à 95% pour beaucoup de produits.

Si nous devions trancher, ce serait l'ortie. Parce que nous avons de très bon échos sur le produit PhytoQuant qui est présent depuis très longtemps sur le marché.

Comprimés, gélules, poudre ou liquide?

Les produits testés sont soit en comprimés ou en gélules. En effet, les formes liquides sont très souvent (tout le temps?) de la chlorophylle cuivrique. Car elle est réellement soluble dans l'eau.

Nous n'avons pas trouvé de produits en poudre.

Concernant la chlorophylle liquide Solaray, nous n'avons pas l'information de la nature magnésienne ou cuivrique. Peut être l'ajout de glycérine permet-elle d'améliorer la solubilité de la forme magnésienne.

Seule Bionéo affiche une extraction au CO2 supercritique.

Doses et référentiel de comparatif

Pour comparer les prix des produits entre eux, nous avons ramené au prix journalier pour la dose de 500 mg de chlorophylle.

Les études cliniques utilisent la dose de 1000 à 2000 mg par jour. C'est sur cette base que nous évaluons le bien fondé des posologies données par chaque marque.
La dose de 500 mg peut néanmoins être employée en entretien.

Laquelle choisir? Notre sélection

Après vous avoir exposé les différentes formes disponibles, nous vous donnons maintenant notre avis sur la chlorophylle à choisir.

1. Bionéo est selon notre avis la meilleure option. Bien concentrée, extraction au CO2 supercritique, pas d'excipients et gélule végétale en pullulan.

2. PhytoQuant est la seule chlorophylle a base d'ortie. Ce produit existe depuis très longtemps et donne satisfaction auprès de nombreux consommateurs et thérapeutes. Par contre, la gélule ne convient pas aux végétariens.

3. Orfito, la marque de Onatera, propose une bonne chlorophylle à un prix moins élevé. Il contient un excipient non toxique mais c'est un dérivé du sucre. La composition de la gélule dite "végétale" n'est pas spécifiée.

Redaction Doctonat

Plusieurs auteurs ont contribué à cet article. Les tests, comparatifs et recommandations de produits sur Doctonat sont le fruit d'un travail collectif.