Multivitamines: guide pour choisir le meilleur pour soi

-

Les vitamines et minéraux sont très plébiscités de nos jours. En effet, ils répondent à différentes problématiques du monde actuel: combler des carences, renforcer l'organisme de manière globale et entretenir sa santé. Alors que beaucoup pensent qu'ils prennent des gélules naturelles, bien dosées et inoffensives, la réalité est tout autre. Bien souvent, ils renferment des produits chimiques (nutriments + additifs), de principes actifs non souhaitables et de dosages inappropriés aux besoins journaliers. Notre article fait le point sur l'ensemble des critères pour choisir les meilleurs multivitamines. Nous proposons à la fin un comparatif de différents produits sur le marché, ainsi qu'une sélection des meilleurs.

Problématiques pour choisir

Comme de nombreuses personnes, vous vous êtes sûrement posé cette question: quels sont les meilleurs multivitamines? Vous avez fait une enquête plus ou moins longue et avez été confronté à de nombreuses difficultés:

  • Chaque marque réalise sa propre formule, y ajoute des vitamines, des minéraux, mais aussi une multitude de nutriments différents. Et à différents dosages! Il est très compliqué de comparer les multivitamines entre eux car ils présentent tous des compositions différentes.
  • Chaque fabricant réalise évidemment le meilleur produit. Et utilise un ensemble d'arguments alléchants, en mettant sciemment de côté les lacunes de leur formule.
  • Les sources d'informations qui définissent ce qu'est un bon multi sont soit partielles, soit orientées, soit noyées dans le flot d'informations du web.

Alors, cet article a la prétention de faire un point sur ce que doit être un multivitamine - et surtout une formule adaptée à soi. Nous allons faire appel au bon sens, à la physiologie et aux consensus scientifiques. En faisant abstraction des marques, des argumentaires marketing et des copiés/collés de beaucoup de blogs.

Qu'est ce que c'est?

Ce type de produit renferme:

  • des vitamines: A (ou béta-carotène sa version végétale), B (B1 à B12 + choline et inositol), C, D, E, K;
  • des minéraux: magnésium, zinc, sélénium, chrome, silicium, iode, potassium - et secondairement fer, cuivre, manganèse.

Beaucoup de marques ajoutent des cofacteurs issus de végétaux qui permettent d'améliorer l'assimilation de ces vitamines/minéraux. Ils ont aussi leurs propres bienfaits. Il s'agit des flavonoïdes et des polyphénols: bioflavonoïdes d'agrumes, quercétine, hespéridine, lutéine, zéaxanthine, polyphénols (dont OPC), rutine.

D'autres ajoutent des plantes pour:

  • Apporter des substances nutritives supplémentaires sous forme de totum: myrtille, thé, grenade, brocolis (riche en sulforaphane)...
  • Ajouter un impact sur la santé: ginseng, ginkgo, gingembre, romarin...

Aussi, des acides aminés peuvent être ajoutés: glycine, N-acétyl-cystéine, taurine par exemple.

Enfin, la mode et l'ajout d'antioxydants produits par l'organisme: acide alpha-lipoïque, Coenzyme Q10 ou PQQ.

Voici toutes les familles de nutriments potentiellement regroupées dans un multi. Les ingrédients sont très variés. Alors ajoutez à cela les différentes formes, leur dosage, le type de personne à qui la formule peut être utile et les additifs! C'est un véritable casse-tête pour un non-initié.

Pourquoi en prendre?

C'est LA question fondamentale qui conditionne le choix d'un produit ou d'un autre. Comme nous l'avons vu, le terme multivitamines ne veut rien dire.

Les objectifs

Voici les objectifs de la prise d'un tel complément:

  • Pallier des carences alimentaires: il est avéré qu'une majorité de la population est carencée en magnésium ou en vitamine D par exemple. Mais cela peut aussi concerner ceux qui ne peuvent pas correctement manger.
  • Soutenir l'organisme lors de certaines périodes: stress, fragilité immunitaire, baisse de l'énergie physique ou morale, grossesse, fertilité, environnement pollué…
  • Bénéficier de bienfaits multiples d'un cocktail de nutriments variés. Nous allons l'aborder ensuite en détail, mais on peut dire que les meilleurs multivitamines ont des bienfaits sur toutes les fonctions de l'organisme. Ils favorisent le confort articulaire, l'immunité, permettent de lutter contre la fatigue…
  • Pour prévenir des maladies diverses et variées, une compilation d'études ("Les vitamines pour prévenir certaines maladies chez les adultes") a évalué l'impact des nutriments qui le composent sur de nombreux troubles‌‌. Bien sûr vous trouverez des études contradictoires (notamment pour les multi qui ont du fer et du cuivre), mais aussi de nombreuses publications qui valident leurs bienfaits de manière isolée.

Ces objectifs commencent déjà à dessiner une ébauche de ce que doit être un complément de qualité. Les meilleurs multivitamines:

  • doivent avoir un apport global de nutriments, à l'image de ce qu'apporte l'alimentation;
  • doivent convenir à tous (les besoins d'un adulte/adolescent);
  • ne doivent pas être surdosés: les doses supérieures doivent être réservées à des compléments spécifiques pour les besoins particuliers des individus;
  • sont sains, sans additifs problématiques car ils peuvent être pris sur de longues périodes;
  • doivent être naturels, les molécules naturelles, issues de l'alimentation, sont plus facilement assimilées par l'organisme.

Pour résumer, ils doivent être sécuritaires, efficaces et sans excipients douteux.

4 différents types de multi en fonction du public

Ainsi, en fonction des objectifs fixés, nous pensons qu'il existe 4 différentes formules de multivitamines qui sont à dissocier en fonction des personnes (âges et activités de chacun). Triste est de constater que les marques ne tiennent pas forcément compte de ces éléments.

Il y a le Multi général qui doit correspondre aux objectifs cités au préalable: combler les carences, renforcer globalement l'organisme, prévenir les maladies. Il doit convenir à tous, être performant et non dangereux (éviter les nutriments non souhaitables, les surdosages, les molécules synthétiques et les additifs).

Cependant, certaines substances nutritives peuvent être ajoutées en fonction du public:

  • Multi grossesse (ou prénatal): des omégas-3, voire du fer et de la vitamine B9 en plus.
  • Multi 50 ans+ ou sportifs: ajout de molécules antioxydantes que le corps produit moins à partir de 50 ans ou que le sport intensif sollicite davantage (Q10, acide alpha-lipoïque...).

Enfin , il y a le Multi enfants: il doit prendre en compte les besoins nutritionnels en fonction de l'âge (0 à 6 ans ou 6 à 12 ans).

Nous traitons dans cet article le "multivitamines global". Les 3 autres sont traités dans des articles séparés: vitamines enfant, les vitamines grossesse et les multivitamines seniors.

Les bienfaits

Voici les bienfaits des meilleurs multivitamines validés par l'EFSA, l'autorité européenne de sécurité des aliments, qui régule les allégations des produits sur le sol européen:

  • Energie physique et lutte contre la fatigue (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B12, C, iode, magnésium) .
  • Fonctionnement normal du système nerveux (B1, B2, B3, B6, B8, B12, C, iode, magnésium).
  • Capacités intellectuelles (B1, B5, iode, zinc), et fonctions mentales (B3, B6, B8, B9, B12, C).
  • Système immunitaire (B6, B9, B12, C, A, D, sélénium, zinc).
  • Protection contre les radicaux libres, responsables du vieillissement et ses maladies associées (B2, C, E, sélénium, zinc).
  • Régulation et production des hormones: général (B6), thyroïde (iode, sélénium), surrénale (B5), testostérone (zinc).
  • Entretien de la fertilité (zinc).
  • Maintien de la glycémie (chrome).
  • Maintien la santé des os (vitamine D, magnésium) et des cartilages (vitamine C).
  • Rôle sur les cellules sanguines (B9, B6, B12, A).
  • Aide à la santé cardio-vasculaire (B1 et choline), de la vision (B2, A, zinc), du foie (choline).
  • Maintien d’une peau normale (vitamine A, B2, B3, B8, iode, zinc), de muqueuses normales (vitamine A, B2, B3, B8), de cheveux normaux (B8, magnésium, zinc)
  • Maintien de l’état normal des muscles (vitamine D, magnésium).

Ingrédients un par un

Nous vous présentons ici les ingrédients susceptibles d'apparaître dans les multi. Mais ils ne sont bien sûr pas tous présents dans toutes les formules.

Vitamines

A ou bétacarotène

Elle est généralement issue du rétinol, trouvé dans les produits animaux. Dans les compléments alimentaires, elle provient de source synthétique, appelé palmitate ou acétate de rétinyle. Il est déconseillé d'en prendre plus de 2500 UI par jour, soit 750 µg1. Ce n'est pas du tout conseillé pendant la grossesse.

En revanche, il n'y a pas ces problèmes avec la forme végétale, le béta carotène. Il nécessite une conversion en vitamine A, qui évite la toxicité. Il est déconseillé pour les fumeurs, car le beta-carotène serait susceptible de favoriser certains cancers2 3. Cependant, ceci a été observé sur une prise à long terme et à très hautes doses (de 20 mg ou 30 mg). Selon les autorités, il n'y a à priori aucun risque à le consommer. 100 % des apports journaliers recommandés peuvent être administrés, ce qui équivaut à 4,8 mg de bêta-carotène par jour. Il peut être d'origine synthétique (dans ce cas, rien n'est écrit) ou végétal issu d'une algue: Dunaliella salina.

Vitamines B

Elles sont quasiment toujours synthétiques. D'ailleurs, c'est aussi le cas dans les complexes de vitamines B.

Elles peuvent être obtenues à partir de sarrasin. Elles sont toutes très équilibrées à 100% des apports journaliers, mais nécessitent à elles seules 2 gélules. Ajoutez à cela le coût, ces arguments découragent sûrement les fabricants. Une autre formule existe à base d'extraits végétaux et fruits, comme celle utilisée par Arkopharma. Cette formule est déséquilibrée: elle contient beaucoup trop de B3 et pas assez de B9.

Selon nous, 100% des apports journaliers pour toutes les vitamines B peuvent être apportés, hormis pour la B12 qui est faiblement assimilable. Cela évite les surdosages.

Il faut faire attention à certaines formes. Elles sont plus actives et sécuritaires si elles sont sous "forme méthylée".

  • La B9 doit être sous forme de méthylfolate, appelé aussi (acide (6S) 5 méthyltétrahydrofolique). Mieux assimilé et il évite l'accumulation d'acide folique dans l'organisme, suspecté de favoriser des cancers4.
  • La B6 est beaucoup plus active sous forme de pyridoxal-5’-phosphate, plutôt que la forme "pyroxidine".
  • La B12 doit être sous forme de méthylcobalamine ou hydroxobalamine, des formes naturelles et biologiquement actives qui se trouvent dans les aliments. Il faut absolument bannir la cyanacobalamine qui n'est pas présente à l'état naturel et qui est faiblement assimilée. Mais majoritairement utilisée!

Vitamine C

Elle se trouve généralement sous la forme acide L-ascorbique. C'est la forme naturelle mais elle est synthétiquement fabriquée. Venant à plus de 90% de Chine, il existe un label européen de fabrication Ecossaise: Quali-C® . Une dose de 150 à 250 mg est cohérente, puisque ces doses ont montré des bénéfices sur la santé dans de nombreuses études.

Très rarement, on trouve de la réelle vitamine C naturelle issue d'acérola. Aussi, il est possible de la retrouver sous forme d'ascorbate de calcium, une forme tamponnée et non acide. A noter qu'elle apporte significativement du calcium, ce qui est à prendre en compte dans le calcium total de la formule.

Vitamine D

Dans notre article sur la posologie de la vitamine D, nous démontrons que 1000 UI est la dose qui englobe les besoins de tous. Ceux qui ont besoin de plus devront prendre un complément supplémentaire.

Elle est souvent issue de lanoline (laine de mouton) ou de lichen. Afin de pouvoir garantir sa stabilité, il faut qu'elle soit micro-encapsulée (l'idéal étant avec de la gomme d'acacia).

Vitamine E

Il est important qu'elle soit naturelle, contenant 4 tocophérols naturels: alpha, béta, gamma et delta. Cela est bien plus conforme à ce que l'on retrouve dans les aliments plutôt que prendre de l'alpha-tocophérol seul. Et bien évidemment, plus sain que prendre de la vitamine E synthétique, encore trop présente dans les produits dits naturels. La forme naturelle est issue de soja, souvent bio. Il n'y a plus aucune trace de soja dans le produit final, c'est pour cela que les marques n'ont pas obligation de le mentionner.

Etant donné qu'elle est présente dans les huiles alimentaires et dans de nombreux compléments, une dose de 50% des apports journaliers recommandés nous parait la meilleure option.

Vitamine K

Lors de notre test sur la vitamine K, nous avons découvert qu'il y a beaucoup de formes synthétiques sur le marché, en particulier celle appelée K2Vital®. Ajoutée à des minéraux, sa qualité peut se dégrader, il faut qu'elle soit protégée par une micro-encapsulation. Et celle-ci se fait nécessairement avec des additifs chimiques.

Il existe des formules de K2 d'origine naturelle et avec un seul excipient de micro-encapsulation. La réglementation impose une dose maximale de 25 μg, soit 33% des apports journaliers.

Choline et Inositol

Ces deux molécules étaient appelées respectivement vitamine B4 et B7. La choline est naturelle, provenant de lécithine de soja. L'inositol est issu de fermentation.

Pour la choline, une dose entre 100 et 200 mg est appropriée. Pour l'inositol, un multivitamines qui contient une dose entre 50 et 200 mg est appropriée.

Minéraux

Magnésium

On peut trouver différents types de magnésium;

  • Marin, dit aussi oxyde: naturel, il ne prend pas beaucoup de place et est donc largement usité. Mais il est peu assimilable: à éviter donc.
  • Citrate et bisglycinate: 2 magnésiums bien assimilables ayant été liés par un processus chimique.
  • Magnésium liposomal Ultramag: ce n'est pas un magnésium liposomal, contrairement à ce que certaines marques laissent entendre. Il s'agit d'un sucrosome (à base de sucre) et donc une micro-encapsulation et non un liposome. Il contient des additifs ajoutés pas forcément communiqués sur l'étiquette.

L'idéal en dosage serait 80% des apports journaliers, la dose maxi tolérée en complément alimentaire. Presque toute la population est carencée. Mais les doses de 30 % des apports journaliers sont déjà adaptées. Il est difficile d'en mettre plus pour le nombre de gélules journalières.

Zinc

Que ce soit les formes bisglycinate, picolinate, gluconate ou citrate, elles donnent des assimilations satisfaisantes.

On peut aller jusque 15 mg (150% des apports journaliers). La dose de 100% est plus cohérente pour que cela convienne à tout le monde. Des compléments américains ou les médicaments à base de zinc dépassent souvent ces doses (jusque 30 mg). Nous préférons réserver ces apports pour des besoins particuliers (acné, prostate5, par exemple).

Chrome

Il se trouve généralement sous forme picolinate. Un apport de 25 à 50% des apports journaliers est pertinent pour la régulation de la glycémie au quotidien.

Sélénium

Il peut être pris sous forme sélénate (synthétique), produit par la fermentation de levures ou chélaté (sélénométhionine). Ce dernier est le mieux assimilé6, celui issu de levures est le plus naturel. Il existe aussi une version bio, issue de graines de moutarde.

Des doses de 40 à 60% des apports journaliers recommandés sont judicieuses car compatibles aves l'alimentation et les seuils à respecter pour la grossesse.

Iode

Ce nutriment est trop souvent oublié des compositions. Pourtant, les apports alimentaires sont faibles, sauf si vous consommez de nombreux fruits de mer.

On le retrouve sous forme d'extrait de fucus ou de laminaria (des algues) ou chimique (iodure de potassium). Nous avons une préférence pour la laminaria qui contient aussi des polysaccharides, des molécules intéressantes pour éliminer les métaux lourds et pour son action immunitaire.

Les doses journalières recommandées sont considérées comme faibles par la communauté scientifique. 100 à 150 μg (66 à 100% des apports recommandés) sont idéaux.

Fer et cuivre

Il est courant de lire que le fer et le cuivre sont oxydants et qu'ils n'ont donc pas leur place dans les meilleurs multivitamines. Au contraire, l'EFSA indique qu'ils sont antioxydants. Que faut-il en penser?

Prenons l'exemple du fer, mais c'est le même principe pour le cuivre.

En réalité, c'est un type de fer qui est oxydant: le fer ferreux, Fe 2+. Celui-ci est présent dans les produits animaux et dans les compléments alimentaires. Son assimilation est supérieure à celui présent dans les végétaux, le fer ferrique (Fe3+).

Le fer ferreux réagit avec le peroxyde d'hydrogène corporel et crée des molécules pro-oxydantes (ce processus est appelé "réaction de Fenton").

Il est beaucoup plus problématique, en complément alimentaire, que dans la viande. Dans cette dernière, il est inclut dans une protéine (l'hémoglobine) qui évite qu'il réagisse avec le peroxyde d'hydrogène. Dans l'organisme, c'est la même chose: il est intégré au sein de l'hémoglobine, la transferrine ou la fameuse ferritine.

Dans les compléments alimentaire, il est non intégré dans une protéine et donc, il est oxydant. C'est la même chose avec le cuivre. Une étude réalisée pendant 20 ans, avec plus de 30 000 femmes, a révélé que les compléments alimentaires avec du cuivre et du fer augmentaient le risque de mortalité7.

Ainsi, le cuivre et le fer classiquement utilisés en compléments alimentaires sont oxydants.

Mais ceci n'est pas valable pour le fer végétal que l'on trouve par ailleurs dans certains produits (pas disponible dans les multi à ce jour): fer issu de feuilles de curry ou de spiruline dosée en fer. Idem, le cuivre végétal n'est pas antioxydant. Néanmoins, aucune formule végétale n'existe, il faut passer par l'alimentation.

Ceci serait aussi, selon toute logique, minimisé par la chélation de ces minéraux avec un acide aminé. Dans les formes bisglycinates, ils sont liés à de la glycine. Les acides aminés sont des constituants des protéines, cette formule imite donc les protéines avec lesquelles ces minéraux sont habituellement liés dans l'organisme.

L'apport de cuivre et de fer, en complément, peut s'avérer nécessaires en cas de carence. Pris sur des courtes périodes, cela ne pose pas de problème. Mais ils n'ont rien à faire dans un multivitamines tel que nous l'avons défini en début d'article. Des formes végétales seraient adaptées à des doses modérées (disons 30% des apports journaliers). Beaucoup de marques nous lisent, c'est ici pour elles une nouvelle proposition de formulation!

Manganèse

Le manganèse est présent en abondance dans les sols et donc les aliments8. Sa surconsommation est toxique9. Il n'est donc pas prudent d'en prendre de manière importante en multivitamines. D'autant plus que cet antioxydant génère aussi des radicaux libres dans certaines conditions biologiques10 11.

A priori peu utile car abondant dans l'alimentation, il faut par précaution éviter de dépasser la dose maximale de 1 mg (50% des apports journaliers recommandés).

Calcium

Hormis pour une carence avérée, il est inutile, voire néfaste, de prendre du calcium en complément (et encore plus dans un multi). Les raisons sont:

  • Il est très présent dans l'alimentation (produits laitiers mais aussi œufs, poissons, fruits oléagineux, divers fruits et légumes). Les carences sont rares.
  • Le calcium favorise les calcifications. Il est bien connu pour favoriser des tendinites et des becs de perroquet, alors même qu'il n'est pas évident qu'il favorise la minéralisation osseuse12. Le lien calcium/calculs rénaux est avéré. Plus problématique encore, il favorise la rigidification des artères13 (y compris cérébrales14).

Ainsi, son usage doit être réservé aux personnes carencées ou ayant une justification médicale. En tous cas, il ne doit pas être incorporé dans un multivitamines et minéraux, qui peut être pris à long terme, pour combler les carences et renforcer l'organisme.

Le fait qu'il se retrouve dans un complément multiminéraux ne pose pas de problème si:

  • Il est associé à de la vitamine D ou K: cela réduit les désagréments cités plus haut.
  • Il est à des doses faibles, par exemple, 20% des apports journaliers recommandés.

Silicium

Le silicium est intéressant en multivitamines s'il est apporté sous forme végétale (le plus souvent issu d'ortie, bambou ou prêle). Cette source est préférable aux formes chimiques. Même s'il y a débat sur l'assimilation, les sources végétales sont celles qui sont équivalentes à ce que l'on trouve dans l'alimentation.

Les doses journalières n'ont pas encore été fixées par les autorités européennes. Cependant, "l'EFSA a estimé que la consommation alimentaire de silicium est de 20 à 50 mg/jour", ce qui correspond à 0,3-0,8 mg de silicium/kg de poids corporel, par jour, pour une personne de 60 kg. L'EFSA a conclu qu’il est peu probable que ces consommations aient des effets nocifs". Au Canada, la dose recommandée est comprise entre 0 et 84 mg par jour15.

Cofacteurs végétaux

Certes, les aliments contiennent des vitamines et minéraux. Mais il ne faut pas oublier toutes les molécules végétales essentielles à leur assimilation. Elles ont aussi des vertus santé essentielles et doivent être présentes dans les meilleurs multivitamines.

Avoir des nutriments issus de végétaux en plus, c'est véritablement "imiter la nature". Autrement dit, faire du multivitamines un superaliment.

Ces molécules appartiennent majoritairement à la famille des caroténoïdes, polyphénols et flavonoïdes. Ce sont des pigments végétaux pour la plupart. Mais il existe beaucoup d'autres familles d'actifs chez les végétaux.

Ces composés naturels sont généralement onéreux. Les fabricants en mettent souvent en quantité infime, pas suffisamment pour espérer des bénéfices sur la santé et l'assimilation. Nous vous dressons un tableau avec les quantités idéales à apporter pour un apport quotidien. Ainsi que les sources et bienfaits de chaque nutriment.

Si vous voulez en savoir plus sur chaque nutriment, ce qui nous a conduit à établir ces doses moyennes, les bienfaits en détail... Parcourez le site avec la fonction de recherche.

Source
utilisée
Teneur
idéale
Bienfaits
généraux
Bioflavonoïdes
Agrumes
Citron,
orange
50 mgAssimilation
vitamine C
Hespéridine Citron,
orange
50 mg Assimilation
vitamine C
QuercétineSophora du japon50 mgAntioxydant
LutéineŒillet d'Inde5 mgComposant de l'œil
Zéaxanthine Œillet d'Inde 1 mg Composant de l'œil
OPCPépins de raisin40 mgAntioxydant, cardiovasculaire
Rutine Sophora du japon 50 mgAntioxydant
LycopèneTomate2 mg Antioxydant
AnthocyanesMyrtille,
cassis
2 mg Antioxydant, cardiovasculaire,
œil
PolyphénolsGrenade, thé
pépins de raisin
100 mg Antioxydant, cardiovasculaire
SulphoraphaneBrocolis2,5 mgEquivaut à environ 50 g
de brocolis par jour

Acides aminés

Ajouter des acides aminés dans la formule peut être intéressant, mais cela augmenterait considérablement la quantité journalière de multivitamines à prendre. Ainsi, l'apport en acides aminés doit se faire en complément du multi si besoin.

La N-Acétyl Cystéine (NAC) présente un intérêt particulier. Elle apporte du soufre, un minéral essentiel mais non présent à l'état libre dans les multi. Deuxièmement, la NAC participe à la synthèse de glutathion, l'antioxydant principal de l'organisme. 150 à 200 mg serait une dose idéale.

Plantes

Des plantes, utilisées en phytothérapie, peuvent être également ajoutées: ginseng, ginkgo, olivier, gingembre…

Nous n'adhérons pas à ce type de formule, pour les raisons suivantes:

  • Les plantes sont très peu dosées et donc l'effet est discutable.
  • Elle présente souvent des contre-indications, qui limitent son usage.
  • Elle présente uniquement une action thérapeutique, ce qui est différent de la vocation d'un multi.

Prendre des plantes, pour booster un effet santé, peut être intéressant. Mais elles doivent être adaptées aux besoins de chacun (le ginkgo, associé à du zinc, du magnésium ou de la vitamine B, permet de stimuler la mémoire par exemple).

Antioxydants corporels

Beaucoup de marques ajoutent des antioxydants produits par l'organisme dans leur formule. Ceux-ci se trouvent en toutes petites quantités dans les aliments. Leur ajout est totalement infondé, voire dangereux pour un mutivitamines général pour tous. Autant ils sont utiles pour certaines pathologies, ou après 50 ans (production corporelle ralentie) ou pour les sportifs intensifs (forts besoins en antioxydants), autant ils ne sont pas recommandés pour tout le monde.

Nos arguments en ce sens sont multiples:

  • S'ils ne sont pas présents dans les aliments, il y a sûrement une raison.
  • Les aliments et les multi apportent des nutriments qui permettent au corps de les fabriquer lui-même.
  • Ils sont fabriqués de manière industrielle, certains le sont avec des solvants ou d'autres sont purement synthétiques.
  • Les formes présentes dans certains multi ont un effet contraire à celui recherché.

Ainsi, selon notre avis, ces molécules produites par l'organisme doivent être réservées aux séniors (production faible), aux sportifs (besoins importants) ou aux personnes présentant un terrain oxydé. Elles doivent être aussi de très bonne qualité.

On retrouve:

  • Le coenzyme Q10, présent sous la forme d'ubiquinone obtenue par fermentation. Une dose de 30 mg est fréquemment retrouvée.
  • L'acide alpha-lipoïque. 100% de synthèse, il peut se retrouver sous forme R, seule forme biologiquement active. Mais souvent il est de formes R et S mélangées. Or, la forme S inhiberait l'activité de la forme active R16.
  • Concernant la PQQ, ses effets majeurs sur la santé sont destinés aux plus de 50 ans. La supplémentation pour une personne ayant moins de 50 ans est sujette à précaution. Ainsi, elle réduirait le glutathion présent dans les cellules17, bien qu'elle ait des vertus antioxydantes par ailleurs.

Ce qu'il n'y a jamais et qui pourtant est intéressant

La chlorophylle ne se retrouve jamais dans les multi proposés sur le marché. Pourtant, elle a des propriétés puissantes et est omni-présente dans les aliments végétaux.

Les fibres ne sont pas utilisées. Pourtant, ce sont des substances nutritives indispensables pour la santé, notamment car elles sont des prébiotiques, utiles pour les bactéries intestinales. L'inuline, les fructo-oligosaccharides ou encore mieux les fibres d'acacia pourraient faire partie des compositions des meilleurs mulivitamines.

Les omégas-3 sont aussi absents. Alors même qu'une large population en est carencée. Ils ne sont pas ajoutés dans ce type de complément, car il faudrait au moins une gélule d'huile riche en oméga-3 supplémentaire. De plus, la forme huileuse n'est pas adaptée à la formule qui est sous forme de poudre sèche. A prendre séparément donc, si besoin.

Formes naturelles et/ou bio

Quelques marques proposent des complexes de vitamines et minéraux bio ou naturels. La formulation étant un peu différente des multi classiques, nous avons fait un test spécial pour les multivitamines bio et naturels.

Pour femme ou pour homme?

Il existe des formules spécifiques aux hommes ou aux femmes sur le marché. Cela ne présente pour nous aucun intérêt, il s'agit plus d'un argument marketing qu'autre chose.

Les multivitamines femmes contiennent généralement davantage de fer, voire de la B9 et B12. Cette formule se justifie car les menstruations épuisent les réserves de fer. Mais comme nous l'avons évoqué précédemment, le fer doit être pris séparément d'un multi, si la carence est avérée.

Ceux pour homme sont généralement enrichis en zinc, certaines vitamines B et différentes plantes toniques. Ces nutriments sont censés doper l'énergie et la production de spermatozoïdes. Encore une fois nous n'adhérons pas à cela:

  • Les femmes, tout comme les hommes, pourraient également bénéficier des propriétés des plantes toniques, pour "booster l'organisme".
  • Les plantes peuvent avoir des contre-indications et ne peuvent pas se prendre à long terme, sans connaissances.
  • Les multi classiques bien formulés sont efficaces, pas besoin de formule spécifique.
  • Si vous souhaitez bénéficier d'autres propriétés (prostate, tonus sexuel, fertilité), il faut prendre d'autres compléments en plus. Le multi est une base, il est possible de prendre des actifs spécifiques en plus.

Les meilleurs multivitamines: les critères

Pour résumer, un bon multivitamines contient:

  • Des vitamines et minéraux aux bons dosages, sous leurs formes actives et assimilables, les plus naturelles possibles.
  • Des cofacteurs végétaux variés, riches en molécules aux propriétés santé inestimables, qui favorisent l'assimilation des autres substances nutritives.
  • Une dose de N-Acétyl Cystéine, un acide aminé qui apporte du soufre (absent des minéraux, uniquement disponible sous forme d'acide aminé).

Il ne contient pas:

  • Des plantes ayant des effets propres à la phytothérapie, car elles sont au mieux inefficaces avec les dosages utilisées, au pire elles induisent des effets secondaires.
  • Les molécules antioxydantes produites par l'organisme, car leurs effets doivent être réservés à un public senior ou sportif.
  • Des additifs chimiques, pour bénéficier d'un complément le plus naturel possible. Et on ne connaît pas réellement l'action de ces substances sur une prise à long terme (or le multi peut se prendre à long terme).

🥇 Notre sélection

Voici les meilleurs multivitamines de nos tests. Pour avoir l'analyse détaillée, les compositions et les endroits où les acheter, cliquez plus bas sur la vignette du produit souhaité.

1# Le meilleur qui convient à tous: Nutrivita

  • Pour qui? Ce multi est pour toute personne qui souhaite apporter des nutriments variés, couvrant la majorité des besoins au quotidien en vitamines et minéraux. Convient à tous: enfants de plus de 6 ans, adultes, séniors, grossesse…
  • Vitamines et minéraux: ils sont nombreux, bien dosés et sous des formes actives ou naturelles.
  • Substances végétales: grande variété.
  • Antioxydants organiques: non, l'effet antioxydant est apporté par les substances nutritives.
  • Additifs chimiques: aucun.
  • Nutriments essentiels manquants: choline, fer/cuivre/manganèse sous forme végétale.
  • Durée de la cure: peut être pris en continu ou pendant de longues périodes.

2# Avec ajout d'antioxydants organiques: le multi Nutri and Co

  • Pour qui? Il est destiné aux personnes qui veulent accentuer l'effet sur l'énergie et l'effet antioxydant: plus de 50 ans, sportifs, fatigue ou oxydation importante.
  • Vitamines et minéraux: ils sont nombreux, plutôt bien dosés et sous des formes actives ou naturelles.
  • Substances végétales: quantité moyenne.
  • Antioxydants organiques: Q10 et acide alpha-lipoïque .
  • Additifs chimiques: aucun.
  • Nutriments essentiels manquants: choline, fer/cuivre/manganèse sous forme végétale, silicium, chrome / B12 et iode insuffisants.
  • Durée de la cure: de 1 à 3 mois. Evitez les cures prolongées en auto-complémentation, en raison de la présence d'antioxydants organiques.

3# Avec ginseng et antioxydants organiques: le VM30 de Nutrivi

  • Pour qui? Il est destiné aux personnes qui veulent accentuer l'effet sur l'énergie et l'effet antioxydant: plus de 50 ans, sportifs, fatigue ou oxydation importante.
  • Vitamines et minéraux: ils sont nombreux et plutôt bien dosés. Manque de formes actives ou naturelles.
  • Substances végétales: grande variété.
  • Antioxydants organiques: Q10 et acide alpha-lipoïque.
  • Additifs chimiques: 1
  • Nutriments essentiels manquants: fer/cuivre/manganèse sous forme végétale, silicium / vitamine D, B12 et iode insuffisants.
  • Durée de la cure: de 1 à 3 mois. Evitez les cures prolongées en auto-complémentation car présence d'antioxydants organiques.

4# Le multi Eco de pharmacie: Ergycébé de Nutergia

  • Pour qui? Il est pour toute personne qui souhaite apporter des nutriments variés, couvrant la majorité des besoins au quotidien en vitamines et minéraux. Ses ingrédients ciblent l'ensemble des besoins santé.
  • Vitamines et minéraux: ils sont nombreux, dosages corrects. Manque de formes actives ou naturelles.
  • Substances végétales: aucune.
  • Antioxydants organiques: non, l'effet antioxydant et apporté par les substances nutritives.
  • Additifs chimiques: 3
  • Nutriments essentiels manquants: vitamine K, iode, magnésium, silicium, sélénium, choline, fer/cuivre/manganèse sous forme végétale.
  • Durée de la cure: peut être pris en continu ou pendant de longues périodes.

Collectif thérapeute
collectif, Auteur

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.