Huile essentielle de Palmarosa: vertus et utilisation

-

Utile dans la trousse à pharmacie, l’huile essentielle de palmarosa offre de nombreuses propriétés : anti-infectieuse, en particulier sur la peau, régulatrice du système nerveux, immunostimulante, et elle facilite aussi l’accouchement.
Autres noms : géranium des Indes

La plante et son histoire

De la famille des Cymbopogons  (Poacées) comme le lemongrass ou la citronnelle, le palmarosa est une grande plante herbacée atteignant 3 m de haut, portant de longues feuilles étroites et planes et des grappes de fleurs en panicules.

Il est distillé depuis le XVIIIème siècle : originaire d’Inde, il a été appelé souvent géranium des Indes du fait de sa teneur en géraniol, qui donne à son huile essentielle un parfum plus ou moins proche de celle de géranium Rosat, voire de celle de la rose. C’est la raison pour laquelle l’huile essentielle de palmarosa a souvent été utilisée pour couper l’huile essentielle de rose ou celle de géranium, pour faire baisser leur prix.

Description

L'huile essentielle de palmarosa est réalisée à partir de la plante Cymbopogon martinii.

Nom botanique : Cymbopogon martinii var. motia 
Famille : Poacées  
Organe distillé : parties aériennes
Pays d'origine : originaire d’Inde, du Népal, régions tropicales, Amérique du Sud

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore
  • Odeur : fraîche, herbacée, florale note de rose

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpénols (géraniol 80 %, linalol 3 %, nérol), esters (acétate de géranyle 10 %, formiate de géranyle…), aldéhydes (géranial…), sesquiterpènes (β-caryophyllène 2 %…), sesquiterpénols

Propriétés

  • Anti-infectieuse respiratoire, cutanée et intestinale, antifongique, antivirale
  • Régénérante cutanée, cicatrisante
  • Draineuse lymphatique
  • Rééquilibrante nerveuse et cardiaque
  • Facilite l’accouchement

Utilisations

En interne :

L’huile essentielle de palmarosa est un remarquable anti-infectieux, actif sur les sphères respiratoire (rhinite, pharyngite, bronchite, sinusite, otite..), urinaire (cystite, urétrite, salpingite), intestinale (gastro-entérite bactérienne ou virale),  et surtout gynécologique (prévention de salpingite, vaginite…).

Elle est antivirale et antifongique (mycoses, candidose), tonique générale et immunostimulante. Elle régénère la flore intestinale et c’est un tonique digestif.

En application locale :

Très bien tolérée par la peau, elle sera conseillée sur de nombreux problèmes cutanés tels que l’acné sur le visage, l’eczéma sec ou suintant, les mycoses, ou des plaies, les ulcères, les escarres. Elle a une action régénérante (anti-rides), cicatrisante, et antibactérienne, notamment contre le staphylocoque.

Décongestionnante, l'huile essentielle de palmarosa est anti-inflammatoire et serait efficace sur les douleurs des seins (mastoses), et est également indiquée comme utérotonique lors de l’accouchement.

Sur le plan émotionnel, elle régularise le système nerveux et sera stimulante en cas de fatigue, de surmenage ou de déprime. Elle est également cardiotonique.

Par diffusion :

L'huile essentielle de Palmarosa est un antiseptique aérien. Sur le plan psychique, elle soulage le stress et permet de limiter les sautes d’humeur. Elle aide à s’ancrer et à se recentrer, et favorise le sommeil.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 goutte 2 à 3 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de miel, de purée d’amandes ou de sésame, pendant 7 jours.
  • En externe : appliquez pure localement sur la peau 2 fois par jour pendant 7 jours. A appliquer  autour de l’oreille ou sur le cou contre une infection ORL, sur l’abdomen et les lombaires en cas d’infection intestinale ou urinaire Pour un enfant, diluez de préférence à 20 %.

Autre usage : A inclure dans une formule d’ovule en cas d’infection gynécologique, sur la base de 250 mg d’huile essentielle de palmarosa pour un ovule de 4 g.

Recette pour préparer le travail de l’accouchement le jour J, faites vous masser plusieurs fois les lombaires avec :

  • He de palmarosa (Cymbopogon martinii) : 2 gouttes
  • HE d’épinette noire (Picea mariana) : 2 gouttes
  • HE de clou de girofle (Sygygium aromaticum) : 2 gouttes

Dans une cuillère à soupe d’huile de rose musquée du Chili.

Association possible : contre les dermatoses, comme l’eczéma. Une association possible avec les huiles essentielles de lavande fine (Lavandula angustifolia), de géranium rosat (Pelargonium X asperum), et l’huile végétale de calophylle (Calophyllym inophyllum).

  • Par diffusion : 2 à 3 gouttes par demi-heure dans un diffuseur.

Contre-indications et dangers

L'huile essentielle de palmarosa est contre-indiquée pendant la grossesse sauf lors de l’accouchement.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire connu.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).