Le régime anti-candida

-

La candidose est l’infection la plus commune chez les humains et les femmes semblent être les plus touchées. Bien que banale et n’ayant souvent aucune conséquence grave, cette infection doit malgré tout être traitée médicalement. L'alimentation peut également avoir des effets bénéfiques sur la candidose. Découverte du régime anti-candida.

Présentation

Petit rappel

Brocoli: aliment recommandé dans le cadre du régime anti-candida.

La candidose ou muguet est une infection causée par une levure et notamment la « Candida Albicans ». Il existe plus de 150 espèces de candidoses. La plupart sont bénéfiques et permettent même de mieux digérer et absorber les aliments que l’on consomme. La candidose incriminée est un micro-organisme se développant anormalement sur la peau et les muqueuses. Il irradie dans les voies génitales et finit par arriver dans les voies buccales, jusqu’à atteindre le tube digestif et plus précisément les intestins. 12

Les facteurs de risques

L’infection touche autant des patients à priori en bonne santé comme il peut toucher des patients sensibles ou immunodéprimés. La candidose peut survenir suite à une hydratation insuffisante ou suite à des déséquilibres de pH dans l’organisme.

Les concentrations de nutriments ou l’environnement microbien cutané peuvent également être responsables de la survenue de la candidose.
Généralement, les candidoses cutanées se développent sur les zones de sudation comme les aisselles, les plis cutanés, entre les doigts ou l’aine.

L'alimentation contre la candidose

Prenant en compte l’invasion du micro-organisme dans les intestins, la prise en charge diététique semble justifiée. Le régime anti-candida est une alimentation dépourvue de sucres, de glucides ou tout nutriment pouvant accentuer le développement microbien et aggraver l’invasion de la candidose.

Le traitement n’est pas à prendre à la légère car les conséquences de la maladie peuvent devenir graves. En effet, elle peut aggraver des pathologies intestinales déjà existantes en ulcères ou maladie de Crohn.

Il existe de nombreux facteurs de risques et notamment en lien avec l’alimentation :12345

  • Une alimentation sucrée et riche en produits céréaliers raffinés.
  • Une consommation excessive d’alcool.
  • Une flore intestinale mise à mal.
  • Un diabète installé.

Les symptômes

Le régime anti-candida est assez restrictif. Les scientifiques ne sont pas tous d’accord sur l’efficacité de cette alimentation spécifique mais les patients ayant adopté ce régime alimentaire ont vu leur symptômes s’améliorer.

Les symptômes sont multiples et se traduisent le plus souvent en nausées, ballonnements, constipation, diarrhée, fatigue, eczéma, infections urinaires, irritabilité, anxiété, dépression ou encore par des douleurs articulaires.6789

Les grands principes

Il n’existe pas de régime anti-candida particulièrement bien défini. Les effets positifs sont le plus souvent visibles qu’après plusieurs mois de test. L’idéal est de se faire accompagner par un professionnel de santé, un médecin nutritionniste ou diététicien nutritionniste.

Avant de débuter un régime anti-candida, il est important de prendre connaissance des recommandations suivantes. Retirer de votre alimentation, les aliments incriminés comme le sucre ou la caféine de façon progressive. Le mieux reste de se concentrer sur le retrait d’un aliment à la fois. L’élargissement du processus est une moindre conséquence comparé à la non tolérance du nouveau régime mis en place.

La durée

La durée du régime varie selon les cas. En effet, celui-ci prend fin, dès lors que les symptômes de la candidose disparaissent.

Objectifs

Le régime anti-candida conseille l’arrêt de la consommation des sucres, de produits céréaliers raffinés, du gluten, mais également de l’alcool et de certains produits laitiers.

Les avis scientifiques ?

Le régime anti-candida peut constituer un traitement possible dans le combat contre la candidose. Or, il est important de spécifier que la communauté scientifique n’est pas systématiquement en accord avec les régimes de restrictions. L’exclusion de certains aliments est issue de suppositions.

Le cas du gluten

Le gluten, par exemple, serait responsable de dommages intestinaux. Or, aucune étude n’a encore démontré les effets du gluten sur les intestins, pour les personnes n’étant pas sujettes à la maladie coeliaque.10

Les sucres

En ce qui concerne les sucres, leur consommation augmenterait l’infection à la candidose chez les patients immunodéprimés. Une consommation accrue augmenterait également le nombre de candida chez certains sujets. Toutefois il semble prématuré d’affirmer que le régime sans sucres réduit l’infection. 11

Qu'en est-il des produits laitiers?

Les produits laitiers et plus précisément le lactose peuvent être à l’origine de l’aggravation de la candidose en stimulant sa reproduction. Ce phénomène serait due à l’acidité provoquée par la consommation du lait, au niveau des voies buccales. Cette théorie reste encore à étudier. 12

L'impact des produits ultra-transformés

Dans n’importe quel contexte de pathologie ou de non pathologie d’ailleurs, la consommation d’aliments non transformés est systématiquement recommandée.
Dans le cadre du régime anti-candida, les denrées alimentaires riches en additifs alimentaires et pesticides sont à exclure de l’alimentation.

Peu d’études démontrent encore les méfaits de tels composants notamment en ce qui concerne les pesticides. Or on sait que les pesticides ont de nombreux effets néfastes pour la santé en général. En prévention, leur consommation est à éviter le plus possible afin d'épargner les sujets de l'aggravation de l’infection à la candidose.

Les substances à éviter

La consommation de caféine et d’alcool est vivement déconseillée, toujours dans un but d’éviter toute aggravation de la maladie. En effet, le régime anti-candida vise principalement à réduire l’inflammation liée à la maladie et à rétablir le fonctionnement optimal de la flore intestinale.

Il est important de rappeler que ce régime vise à l’amélioration de la condition digestive et qui se réalise de préférence sur le court terme. Même si à l’heure actuelle peu d’études démontrent les effets bénéfiques d’un tel régime, les témoignages de personnes l’ayant testé sont le plus souvent positifs et montrent une amélioration des paramètres intestinaux.

Les régimes "détox", efficaces?

Certaines personnes, font le choix d’adopter en amont du régime anti-candida, un régime « détoxifiant ». Or l’expérience est souvent qualifiée de mauvaise.

En effet, les symptômes observés sont la fatigue, les maux de têtes ou encore les changements d’humeur. C’est la raison pour laquelle ce type d’alimentation n’est pas conseillé plus de 3 jours. Le régime pour candidose fait généralement suite à cet épisode de détoxification. Mais encore une fois, aucune étude scientifique sérieuse n’a démontré l’efficacité de la détox au sens large du terme. 13

Une supplémentation en probiotiques

La supplémentation en probiotiques pourrait complémenter le régime anti-candida. En effet, les probiotiques permettent de diminuer les paramètres de l'inflammation et réduiraient donc les risques de développer une candidose ou d'en aggraver les symptômes.14

Les bienfaits éventuels

Bien que les preuves soient encore trop peu nombreuses, le régime anti-candida montre au travers de l’expérience des sujets de nombreux effets positifs. En effet, le retrait des sucres contribue à la lutte contre le surpoids et l’obésité ou encore contre le diabète, les maladies cardiovasculaires. Il permet également de rétablir la flore intestinale et de réduire l’inflammation en générale. 1516171819

Il diminue les risques de maladies métaboliques.

Précautions

Etudes scientifiques

Le régime anti-candida fait l’objet de très peu de recherches scientifiques. Une étude, en particulier, répertoriait 120 personnes souffrant de candidose.

Grâce au régime anti-candida, leur symptômes ont diminué de manière significative.20Une étude en rapport avec les maladies auto-immunes a montré que la consommation de sucres favorise le développement du candida dans le tube digestif.21

Controverses

Une autre étude, moins importante, montre que la consommation élevée de sucres peut avoir un impact sur la candidose mais que ses effets sont limités. Cela ne permet pas de confirmer qu'ils sont responsables de l’aggravation de la maladie.22

Enfin, il est important de noter l’aspect très restrictif du régime anti-candida. En effet, l’absence de sucres est une chose mais l’absence de gluten et de fruits et légumes riches en vitamines, minéraux essentiels est une autre.

Les produits céréaliers composés de gluten sont également riches en vitamines et minéraux non retrouvés dans les autres familles d’aliments. On peut suspecter donc un risque de carences. D’où l’importance de recueillir un avis médical et diététique avant tout changement au niveau de votre alimentation.

En résumé

Le régime anti-candida engendre de nombreux retours positifs quant à l’amélioration des symptômes de la maladie. Avec l’arrêt de la consommation des sucres, des produits céréaliers raffinés et des produits industriels ultra transformés, les résultats du régime sont plutôt favorables dans le combat de la maladie.

Ce rééquilibrage alimentaire permet également de diminuer les mauvais apports caloriques et de réorienter son alimentation vers des produits alimentaires non transformés avec de meilleures qualités nutritives. On observe donc une amélioration générale de la santé en suivant le régime anti-candida. Bien que la communauté scientifique confirme l’importance de la prise en charge de la candidose, les plans de traitements restes incomplets et insuffisamment étudiés. 23

Les aliments en détails

Les aliments à favoriser

Fruits bio de préférence : citron, baies, avocat.
Légumes bio peu riches en glucides : asperges, choux de Bruxelles, chou, brocoli, chou kale, céleri branche ou rave, concombre, oignon, épinards, courgettes, aubergines, tomates, rutabaga cru ou cuit à la vapeur, haricots verts, haricots plats d’Espagne, navet, fenouil, endives, épinards, oseille, salades.

Produits laitiers : Lait sans lactose, Ghee, kéfir bio.
Boissons sans caféine : eau plate, tisanes, chicorée, eau infusée de citron ou de fruits.

Oléagineux : amandes, noix du brésil, cerneaux de noix, noisettes (non salés).

Aromates : aneth, basilic, cerfeuil, ciboulette, coriandre, estragon, menthe, origan, persil, romarin, sauge, thym.

Céréales sans gluten : millet, amarante, quinoa, riz, sarrasin, sorgho, teff, maïs (farine, semoule, flocons).

Graines : graines de lin, de chia, de sésame, de tournesol, de pavot, de courge, pignons de pin.

Algues : laitue de mer, kombu, haricot de mer, wakamé, nori sushis, spiruline.

Matières grasses végétales : huiles de noix, chanvre, colza, lin, cameline, germe de blé, huile d'olive, de tournesol, de pépin de raisin, de carthame, de sésame, huiles de poissons.

Viandes blanches : veau, porc, lapin, volailles (poulet, poule, dinde, canard, pintade, pigeon), jambon blanc à la coupe.
Poissons maigres* : cabillaud, colin, églefin, limande, merlan, sole, thon en boîte.
Poissons gras*: sardine, saumon, hareng, maquereau, truite, thon.
Crustacés : huîtres, moules, coquilles Saint-Jacques, calamars, crevettes, langoustine, langouste, homard.
Œufs

*Les poissons contenant trop de toxiques ne sont pas énumérés.

A limiter

Viande rouge : bœuf, cheval, agneau (1 fois par semaine maximum).
Matières grasses animales : beurre, crème fraîche.
Condiment : sel.

Légumes : artichauts, aubergines, avocats, betteraves, carottes, citrouille, haricots beurres, oignons, poireaux, poivrons, radis, salsifis, tomates, petits pois.
Fruits : banane, dattes, raisins, mangue.
Fruits secs : dattes, abricots, pruneaux, figues, raisins, bananes, mangue, ananas, pommes, cranberries, myrtille, goji.

Légumineuses : haricots (flageolet, azukis, blancs de Vendée, rouges), lentilles (vertes, corail), pois, fèves, pois cassés, pois chiche.
Céréales avec gluten (complètes et bio) : blé, seigle, orge, avoine, triticale, épeautre, kamut. (Selon tolérance)
Céréales petit-déjeuner : flocons d’avoine, paillettes de son. (Selon tolérance)
Produits laitiers : lait (vache, chèvre, brebis), yaourt, fromage blanc, petit suisse, faisselle, fromage frais, fromages affinés de vache, de chèvre, de brebis.
Soja et dérivés, tofu

Boissons végétales : lait d’amande, d’avoine, de châtaignes, de coco, de chanvre, de graines de tournesol ou de sésame, lait d’épeautre, de kamut, de millet, de noisette, de noix, d’orge, lait de quinoa, de riz et de soja.
Crèmes végétales : avoine, amande, riz, soja, noix de coco.
Condiments : gomasio, vinaigre de cidre, levure de bière, épices, moutarde, cornichons, câpres.
Tubercules : pomme de terre, patate douce, topinambour.
Graines germées
: de légumineuses, de céréales, alfalfa, radis, brocoli, poireaux, moutarde, courge, persil, cresson, roquette, chou chinois, navet.
Produits lactofermentés : choucroute, miso, tamari, kombucha, kéfir.

Protéines concentrées végétales : seitan, tofu, tempeh, humus.

A éviter

Produits sucrés: sucre raffiné, biscuits, bonbons.
Pâtisserie/viennoiserie (fréquence limitée)
Céréales petit-déjeuner : Corn Flakes, riz soufflé, Cocoa Krispies… Charcuteries : viande fumée, séchée ou salée, le jambon cru, le bacon, les lardons, les saucisses sèches, le saucisson, la viande des Grisons, ainsi que les hot-dogs, saucisses, merguez, rillettes, pâtés.
Les boissons sucrées : sodas, jus de fruits (même 100% pur jus). Caféine
Boissons sucrées comme le Coca-Cola, le Redbull et autres. Les boissons énergisantes.

Produits transformés et industriels : plats préparés, conserves, pain de mie, desserts, pizzas, mayonnaise et ketchup...
Additifs alimentaires : conservateurs, exhausteur de gout, parfums de synthèse sulfates, nitrates.
Alcools : vin, bière, apéritifs, champagne, alcools forts (deux verres par jour maximum et pas tous les jours).
Les fritures, tempuras, panures.
Matières grasses : graisses animales, crème fraîche, huile de coco, graisses trans, huile d’arachide, huile raffinée, margarines.
Toutes les graisses et huiles chauffées à plus de 110 / 120 degrés.
Les aliments allégés.

Questions fréquentes

Régime anti-candida: quels sont les grands principes?

- L'arrêt de la consommation de sucre ou de produits sucrés
- L'éviction des produits céréaliers, raffinés ou contenant du gluten

Quelle alimentation privilégier?

- Consommer des produits frais (légumes)
- Privilégier les aliments bio, sans pesticides
- Favoriser les viandes blanches et certains poissons
- Se supplémenter en probiotiques

Quels sont les aliments à éviter?

- L'alcool, le café
- Les céréales raffinées
- Les produits trop gras, trop sucrés ou trop salés
- Les denrées riches en lactose ou gluten
- Les aliments fermentés ou la levure


  • 1Epidemiology of Invasive Candidiasis: a Persistent Public Health ProblemM. A. Pfaller1,3,* and D. J. Diekema1,2Author information Copyright and License information DisclaimerDepartments of Pathology,1 Medicine, College of Medicine,2 Department of Epidemiology, College of Public Health, University of Iowa, Iowa City, Iowa 522423*Corresponding author. Mailing address: Medical Microbiology Division, C606 GH, Department of Pathology, University of Iowa College of Medicine, Iowa City, IA 52242. Phone: (319) 356-8615. Fax: (319) 356-4916. E-mail: [email protected]
  • 2Chapter 18Interactions between Candida Species and Bacteria in Mixed InfectionsHoward F. Jenkinson and L. Julia Douglas.Author InformationAuthorsHoward F. Jenkinson1 and L. Julia Douglas2.Affiliations1 Department of Oral and Dental Science, University of Bristol Dental School, Bristol, BS1 2LY, United Kingdom.2 Division of Infection and Immunity, Institute of Biomedical and Life Sciences, University of Glasgow, Glasgow, G12 8QQ, United Kingdom.
  • 3Chronic intestinal candidiasis as a possible etiological factor in the chronic fatigue syndromeR E Cater 2ndPMID: 7476598  DOI: 10.1016/0306-9877(95)90515-4
  • 4Candida Infections of the Genitourinary TractJacqueline M. Achkar1 and Bettina C. Fries1,2,*Author information Copyright and License information DisclaimerDepartments of Medicine,1 Microbiology and Immunology, Albert Einstein College of Medicine, Bronx, New York2*Corresponding author. Mailing address: Medicine, Infectious Disease, and Microbiology and Immunology, Albert Einstein College of Medicine, 1300 Morris Park Avenue, Ullmann 1223, Bronx, NY 10461. Phone: (718) 430-2365. Fax: (718) 430-8968. E-mail: [email protected]
  • 5Inflammation and gastrointestinal Candida colonizationCarol A. Kumamoto*Author information Copyright and License information DisclaimerCarol A. Kumamoto, Department of Molecular Biology and Microbiology, Tufts University, 136 Harrison Ave., Boston, MA 02111 USA;Carol A. Kumamoto: [email protected]* Address for correspondence: Department of Molecular Biology and Microbiology, Tufts University, 136 Harrison Ave., Boston, MA 02111 USA; phone: 617-636-0404; FAX 617-636-0337; [email protected]
  • 6Candida Osteomyelitis: Analysis of 207 Pediatric and Adult Cases (1970–2011)Maria N. Gamaletsou,1,2,3 Dimitrios P. Kontoyiannis,4 Nikolaos V. Sipsas,2,3 Brad Moriyama,5 Elizabeth Alexander,1 Emmanuel Roilides,3,6 Barry Brause,1,3,7 and Thomas J. Walsh1,3,7Author information Article notes Copyright and License information Disclaimer1Division of Infectious Diseases, Weill Cornell Medical Center of Cornell University, New York, New York2Pathophysiology Department, Medical School, National and Kapodistrian University of Athens, Greece3Center for Osteoarticular Mycoses, Hospital for Special Surgery, New York, New York4MD Anderson Cancer Center, Houston, Texas5Department of Pharmacy, National Institutes of Health Clinical Center, Bethesda, Maryland6Third Department of Pediatrics, Aristotle University School of Medicine, Hippokration Hospital, Thessaloniki, Greece7Hospital for Special Surgery, New York, New YorkCorrespondence: Thomas J. Walsh, MD, Transplantation-Oncology Infectious Diseases Program, Weill Cornell Medical Center of Cornell University, 1300 York Ave, Rm A-421, New York, NY 10065 ([email protected]).
  • 7Epidemiology and risk factors for invasive candidiasisNur YaparAuthor information Copyright and License information DisclaimerDepartment of Infectious Diseases and Clinical Microbiology, Faculty of Medicine, Dokuz Eylül University, İzmir, TurkeyCorrespondence: Nur Yapar, Department of Infectious Diseases and Clinical Microbiology, Faculty of Medicine, Dokuz Eylül University, Mithatpasa Street, 35340 Inciralti İzmir, Turkey, Email [email protected]; [email protected]
  • 8Antimicrobial-resistant pathogens associated with healthcare-associated infections: summary of data reported to the National Healthcare Safety Network at the Centers for Disease Control and Prevention, 2009-2010Dawn M Sievert  1 , Philip Ricks, Jonathan R Edwards, Amy Schneider, Jean Patel, Arjun Srinivasan, Alex Kallen, Brandi Limbago, Scott Fridkin, National Healthcare Safety Network (NHSN) Team and Participating NHSN Facilities
  • 9Modulating effect of dietary carbohydrate supplementation on Candida albicans colonization and invasion in a neutropenic mouse model.S L Vargas, C C Patrick, G D Ayers, and W T HughesAuthor information Copyright and License information DisclaimerDepartment of Infectious Diseases, St. Jude Children's Research Hospital, Memphis, Tennessee.
  • 10Prevalence and Risk Factors of Esophageal Candidiasis in Healthy Individuals: A Single Center Experience in KoreaJae Hyeuk Choi,1,* Chang Geun Lee,1,* Yun Jeong Lim,corresponding author1 Hyoun Woo Kang,1 Chi Yeon Lim,2 and Jong-Sun Choi3Author information Article notes Copyright and License information Disclaimer1Department of Internal Medicine, Dongguk University Ilsan Hospital, Dongguk University-Seoul, Graduate School of Medicine, Goyang, Korea.2Department of Biostatistics, Dongguk University Ilsan Hospital, Dongguk University-Seoul, Graduate School of Medicine, Goyang, Korea.3Department of Pathology, Dongguk University Ilsan Hospital, Dongguk University-Seoul, Graduate School of Medicine, Goyang, Korea.corresponding authorCorresponding author.Corresponding author: Dr. Yun Jeong Lim, Department of Internal Medicine, Dongguk University-Seoul, Graduate School of Medicine, 814 Siksa-dong, Ilsandong-gu, Goyang 410-773, Korea. Tel: 82-31-961-7133, Fax: 82-31-961-7141, [email protected]*Jae Hyeuk Choi and Chang Geun Lee contributed equally to this work.
  • 11Candida Colonization on the Denture of Diabetic and Non-diabetic PatientsMohammad Hossein Lotfi-Kamran,* Abbas Ali Jafari,** Abbas Falah-Tafti,* Ehsan Tavakoli,*** and Mohammad Hossein Falahzadeh****Author information Article notes Copyright and License information Disclaimer*Assistant Professor, Department of Prosthodontics, School of Dentistry, Yazd University of Medical Sciences, Yazd, Iran**Associate Professor, Department of Parasitology and Mycology, School of Medicine, Yazd University of Medical Sciences, Yazd, Iran***Dentist, Yazd University of Medical Sciences, Yazd, Iran****Assistant Professor, Department of Bioinformatics, School of Health, Yazd University of Medical Sciences, Yazd, IranCorrespondence to: Abbas Ali Jafari, Department of Parasitology and Mycology, School of Medicine, Yazd University of Medical Sciences, Yazd, Iran. Email: [email protected]
  • 12Nonceliac Gluten Sensitivity: What Is the Culprit?Kristin Verbeke  1Affiliations  expandPMID: 29337156  DOI: 10.1053/j.gastro.2018.01.013
  • 13Limited effect of refined carbohydrate dietary supplementation on colonization of the gastrointestinal tract of healthy subjects by Candida albicansM Weig  1 , E Werner, M Frosch, H KasperAffiliations  expandPMID: 10357735  DOI: 10.1093/ajcn/69.6.1170
  • 14Candidiasis: predisposing factors, prevention, diagnosis and alternative treatmentNatália Martins  1 , Isabel C F R Ferreira, Lillian Barros, Sónia Silva, Mariana HenriquesAffiliations  expandPMID: 24789109  DOI: 10.1007/s11046-014-9749-1
  • 15Detox diets for toxin elimination and weight management: a critical review of the evidenceA V Klein  1 , H Kiat  2Affiliations  expandPMID: 25522674  DOI: 10.1111/jhn.12286
  • 16Impact of the gut microbiota, prebiotics, and probiotics on human health and diseaseChuan-Sheng Lin, Chih-Jung Chang, Chia-Chen Lu, Jan Martel, David M Ojcius, Yun-Fei Ko, John D Young  1 , Hsin-Chih Lai  2Affiliations  expandPMID: 25179725  DOI: 10.4103/2319-4170.138314Free article
  • 17Invasive candidiasisPeter G Pappas  1Affiliations  expandPMID: 16984866  DOI: 10.1016/j.idc.2006.07.004
  • 18ssociation between an anti-inflammatory and anti-oxidant dietary pattern and diabetes in British adults: results from the national diet and nutrition survey rolling programme years 1-4L McGeoghegan  1 , C R Muirhead  2 , S Almoosawi  3Affiliations  expandPMID: 27144647  DOI: 10.1080/09637486.2016.1179268
  • 19Gut Microbiota Modulation and Anti-Inflammatory Properties of Dietary Polyphenols in IBD: New and Consolidated PerspectivesAngelo Santino  1 , Aurelia Scarano  1 , Stefania De Santis  1 , Maria De Benedictis  1 , Giovanna Giovinazzo  1 , Marcello Chieppa  2Affiliations  expandPMID: 28176667  DOI: 10.2174/1381612823666170207145420
  • 20Anti-inflammatory DietsBarry Sears  1Affiliations  expandPMID: 26400429  DOI: 10.1080/07315724.2015.1080105
  • 21Energy and fructose from beverages sweetened with sugar or high-fructose corn syrup pose a health risk for some peopleGeorge A Bray  1Affiliations  expandPMID: 23493538  PMCID: PMC3649102  DOI: 10.3945/an.112.002816Free PMC article
  • 22Sugar and metabolic health: is there still a debate?J Bernadette Moore  1 , Barbara A FieldingAffiliations  expandPMID: 27152734  DOI: 10.1097/MCO.0000000000000289
  • 23The dietary modification and treatment of intestinal Candida overgrowth - a pilot studyS Otašević  1 , S Momčilović  2 , M Petrović  3 , O Radulović  4 , N M Stojanović  3 , V Arsić-Arsenijević  5Affiliations  expandPMID: 30166063  DOI: 10.1016/j.mycmed.2018.08.002
  • 24Modulating effect of dietary carbohydrate supplementation on Candida albicans colonization and invasion in a neutropenic mouse modelS L Vargas  1 , C C Patrick, G D Ayers, W T HughesAffiliations  expandPMID: 8423091  PMCID: PMC302772  DOI: 10.1128/IAI.61.2.619-626.1993Free PMC article
  • 25Limited effect of refined carbohydrate dietary supplementation on colonization of the gastrointestinal tract of healthy subjects by Candida albicansM Weig  1 , E Werner, M Frosch, H KasperAffiliations  expandPMID: 10357735  DOI: 10.1093/ajcn/69.6.1170
Fedwa Ayachi
Fedwa Ayachi, Auteur

Diététicienne Nutritionniste diplômée.