Comment améliorer la fertilité masculine par l’alimentation?

-

Comment booster la fertilité masculine par l'alimentation? Toutes les réponses à vos questions dans cet article !

Présentation

Hommes vus d'en haut, assis à table : l'alimentation peut avoir un impact direct sur la fertilité masculine.

Selon les données de l’INSERM, 20% des cas d’infertilité sont causés par l’homme. Or, il peut s’avérer compliqué de pointer du doigts les hommes et leurs éventuelles défaillances. On précise donc qu’un homme peut être en toute possession de ses moyens et présenter des problèmes de fertilité. 1

Causes de l'infertilité masculine

Il existe plusieurs facteurs responsables de l'infertilité masculine. En général, c’est la qualité des paramètres spermatiques qui diminue. L’environnement, la pollution, les ondes électriques et les sources de chaleur, une alimentation déséquilibrée peuvent avoir un impact négatif sur la fertilité masculine.

Importance de l'alimentation

Or la prise en compte des paramètres hygiéno-diététiques reste insuffisante dans la prise en charge d’une infertilité. Alors que de récentes études montrent, que pour améliorer la fertilité masculine, il est nécessaire d’adopter une bonne hygiène de vie au quotidien (alimentation et activité physique).

Rôles des micronutriments

Le pouvoir des antioxydants

Les causes d’infertilité masculine sont multiples. On sait que l’infertilité peut provenir en grande partie de la production massive de radicaux libres au sein de l’organisme. Ces radicaux libres génèrent un stress oxydatif, élément clé de l'infertilité masculine. Le combat contre ces espèces réactives pathogènes consistent à assurer l’équilibre pro oxydants et antioxydants. 2345

Les chercheurs observent bien un lien entre les antioxydants et l’amélioration des paramètres spermatiques. Pour favoriser la fertilité masculine, il est donc recommandé d’enrichir son alimentation en antioxydants. En pratique, on favorise la consommation de fruits et légumes. On les choisit de préférence issus de l’agriculture biologique pour éviter toute contamination aux pesticides, qui sont délétères également pour l’ADN spermatique.

Les minéraux essentiels

Le sélénium

Le sélénium est un minéral, menant à bien la maturité du sperme et permettant l’amélioration de la mobilité des spermatozoïdes. Ce dernier est le plus souvent associé à la vitamine E pour une action antioxydante optimale.
Des études démontrent que le sélénium permet une augmentation effective de la mobilité des spermatozoïdes à hauteur de 8% et du taux de grossesse de 11%.6

On retrouve le sélénium dans les poissons cuits, le jaune d’oeuf cuit, les lentilles, ainsi que dans les viandes rouges et les abats.

Le zinc

Le zinc est également un minéral antioxydant. Sa concentration dans le plasma séminal est non négligeable. Son rôle est donc important dans le développement testiculaire et dans les fonctions physiologiques du sperme. Par ailleurs, la concentration en zinc dans le sperme des hommes infertiles est inférieure à celle des hommes fertiles.789101112

Association zinc-vitamines

Le zinc est habituellement associé à la vitamine C et E pour plus d’efficacité. Ensemble, ils permettent une meilleure mobilité des spermatozoïdes. Ils contribuent de plus, à la diminution du taux de radicaux libres et à celle de la fragmentation de l’ADN. Une étude a montré que l’apport insuffisant en antioxydants est corrélée à une qualité spermatique moindre.

Les sources

Le zinc est retrouvé le plus souvent dans les mollusques crus, le foie, le pain de seigle, les fromages, le boeuf ou encore le cacao. 13

Les Vitamines antioxydantes

La vitamine E

Les carences en vitamine E peuvent avoir des conséquences néfastes sur les qualités spermatiques. En effet, on constate une altération de l’ADN spermatique ainsi qu’une diminution et une dégénérescence de la spermatogenèse.
La supplémentation en Vitamine E est donc recommandée pour ses résultats significatifs sur la numération, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes. 14

La vitamine A

Un organisme privé de vitamine A ou du moins apportée en quantité insuffisante peut engendrer une diminution de la sécrétion de la testostérone. Hormone cruciale dans le mécanisme de la conception. Grâce à la mise en place de sa supplémentation, on observe une augmentation du nombre et de la mobilité des spermatozoïdes.

La Vitamine D

La supplémentation en Vitamine D est liée à l’augmentation de la sécrétion de testostérone permettant l’optimisation de la motilité spermatique.
Cependant une autre étude montre qu’un niveau insuffisant de vitamine D ne majore pas le risque de mauvaise qualité spermatique. Plus d’études sont nécessaires pour réellement comprendre les effets de la vitamine D sur la fertilité masculine.151617

La vitamine C

Les carences en vitamine C sont responsables de la diminution du nombres de spermatozoïdes et altèrent leur mobilité. Les études montrent qu’une association de la vitamine C et vitamine A, E ou au zinc permet une amélioration des paramètres spermatiques. En revanche, à des doses excessives, elle peut entraîner des défauts de constitution de la structure des spermatozoïdes1819.

La vitamine B9

L’acide folique fait partie de la famille des vitamines B. Son étude a mis en corrélation son apport par l’alimentation avec la santé du sperme, et l'amélioration de la fertilité masculine. Une concentration trop basse de vitamine B9 est associée à un ADN spermatique endommagé. Sa supplémentation permet l’augmentation de la densité spermatique ainsi que du nombre des spermatozoïdes produits. 2021

La vitamine B12

La vitamine B12 est indispensable à la synthèse de l’ADN et notamment à celui des gamètes.22

Le coenzyme Q10

Le coenzyme Q10 ou ubiquinone est un proche parent de la vitamine K. Il agit comme un antioxydant sur les cellules de l’organisme. Le Coenzyme 10 augmente la qualité du sperme des hommes peu fertiles. Il est le plus souvent retrouvé dans les poissons, les abats, les produits céréaliers complets et certains végétaux comme la carotte ou la pomme de terre. 23
Pour augmenter la fertilité masculine, il est donc primordial d'apporter la dose nécessaire de coenzyme Q10 par l'alimentation.

Les Omégas 3

Les membranes entourant les spermatozoïdes contiennent une grande concentration de graisses de type oméga 3. Ces derniers permettent la fluidité membrannaire, nécessaire aux phases de la fécondation. Une carence en oméga 3 est caractéristique dans le cas d’une infertilité masculine.24

Les effets de l'alcool

La consommation excessive d’alcool peut avoir un effet négatif sur la production spermatique ainsi que sur sa qualité. Dans le cas où la consommation d’alcool est conservée, le maitre mot est la modération. Selon les recommandations du PNNS, la consommation d’alcool chez les hommes est limitée à 2 verres par jour et pas tous les jours. 25

Les effets du soja sur la conception ?

Peu d’études ont été réalisées sur le sujet. Cependant, les chercheurs émettent l’hypothèse que la consommation excessive de soja peut conduire à une production spermatique diminuée.26

Les grands principes

Prendre 3 repas par jour

Pour une meilleure répartition énergétique, il est conseillé de réaliser 3 repas par jour voir 4 avec une collation.

Index Glycémique

Les pics d’hyperglycémies sont déconseillés dans tous contextes pathologiques ou non. On conseille donc aux patients masculins peu fertiles de favoriser les aliments à index glycémique bas ainsi qu’à charge glycémique faible.

Le cas des édulcorants

Bien que la réduction des apports glucidiques soit conseillée, les édulcorants de synthèse ne sont pas recommandés pour autant. Leur effets sur la santé et sur la fertilité qui plus est, ne sont pas encore totalement définis. Par précaution et pour limiter leur impact négatif sur la fertilité masculine, on déconseille leur consommation hormis peut-être les édulcorants à base de stevia.

De plus, on évite la consommation d’aliments transformés et industriels riches en mauvais gras et en sucre. Ces produits n’ont pas d’intérêt particuliers pour l’organisme sauf l’apport calorique dit « vide ».

Produits céréaliers complets

Dans le cadre de l’équilibre alimentaire, on recommande la consommation d’aliments complets. Par leur richesse en vitamines, minéraux et fibres, ils sont plus rassasiants. On les privilégie issus de l’agriculture biologique pour diminuer l’apport en pesticides.

Augmenter sa consommation de fruits et légumes

Selon les recommandations du PNNS, on conseille la consommation de 3 portions de de légumes dont une crudité et 2 portions de fruits par jour. On les favorise bio pour limiter la contamination aux pesticides. Dans le cas contraire, on recommandation le lavage des légumes à l’eau vinaigrée. On encourage également la consommation de fruits et légumes de saison pour un meilleure apport en micronutriments.

Caféine

Pour accroître la fertilité masculine, en plus d'avoir une alimentation équilibrée, la consommation de certaines boissons doit être limitée.

La consommation excessive de caféine est déconseillée. En effet, par ses effets excitants on limite la consommation de caféine, notamment en fin de journée de façon à améliorer la qualité de sommeil.

Le thé vert

La consommation de thé vert doit être raisonnée. On privilégie sa consommation en dehors des repas afin de ne pas bloquer l’absorption du fer.

Impact de l’obésité

Une alimentation déséquilibrée, l'obésité, peuvent avoir des effets délétères sur la fertilité masculine.

Il existe bel et bien un lien entre un IMC élevé et l’hypofertilité. Les couples dont le partenaire masculin souffre d’obésité, ont moins de chance de concevoir. Le surpoids et l’obésité sont associés à une production affaiblie de spermatozoïdes voir à une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme. Les dérèglements hormonaux causés par le surpoids ou l’obésité impact négativement la fertilité masculine.

Importance de l’activité physique

L’activité physique n’augmente pas seulement la confiance en soi ou les performances physiques. En plus d'une alimentation équilibrée, la pratique d'une activité sportive permet également de préserver la fertilité masculine, en augmentant la sécrétion de testostérone. Les études ont montré que les hommes exerçant une activité physique régulière ont des taux de testostérone plus élevé. Ils produisent également un sperme de qualité supérieure comparé aux hommes inactifs. 2728

L'effet inverse du sport

Cependant, l’activité physique à outrance peut avoir l’effet inverse. En effet, chez les hommes pratiquant une activité physique de manière excessive ont des taux de testostérone plus faible. Mais dans le contexte où les patients masculins cherchent à augmenter leur fertilité, l’activité physique fait partie des priorités. 293031

Contexte d’un repas idéal

Bien que la qualité des repas soit importante, il ne faut pas omettre les conditions et le temps de repas accordés par les patients. On rappelle que la satiété survient au bout de 20 minutes de repas. On conseille donc de faire durer les prises alimentaires 30 minutes au minimum. La mastication et le fait d’éviter les écrans permet d’augmenter son temps de repas et de permettre au cerveau de se concentrer sur l’action de s’alimenter.

Précautions

L’infertilité masculine est de plus en plus répandue dans le monde.
La baisse de la fertilité masculine est un phénomène de société, les causes sont diverses : l’alimentation hyper industrialisée, la pollution ainsi que l’exposition constante aux ondes et sources de chaleur.

Si tel est votre cas, améliorez de façon générale votre hygiène de vie.
Cet article, par les conseils précédemment évoqués, vous permettra d’y parvenir. Cela dit, les informations recensées dans cet article ne sont pas des solutions miracles, en revanche, elles vous aideront à augmenter vos chances de concevoir.

Exemples de menus

Petit déjeuner

Muesli : flocons d'avoine, fromage blanc, fruits secs et amandes. Ou Pain complet, jambon, figues et yaourt nature.

Déjeuner

Potage safrané carottes, oignons, quinoa et magret de canard au miel, salade de fruits de saison.

Diner

Salade de lentilles et champignons, cabillaud sauce moutarde et pomme de terre vapeur, comté.

Les aliments en détail

A favoriser

Légumes : artichauts, asperges, aubergines, avocats, betteraves, blettes, brocoli, carottes, céleri branche ou rave, choux (chou-fleur, choux de Bruxelles, Romanesco, brocolis, choux vert, blanc, rouge), citrouille, concombres, courgettes, endives, épinards, fenouil, haricots verts, plats d’Espagne, beurre, navets,oignons, oseille, poireaux, poivrons, radis, salsifis, tomates, petits pois, salades Aromates : Aneth, Basilic, Cerfeuil, Ciboulette, Coriandre, Estragon, Menthes, Origan, Persil, Romarin, Sauge, Thym.
Champignons : Cèpes, shiitakes, girolles, mousserons…
Fruits : Abricots, ananas, banane, cassis, cerises, citrons, dattes, figues, fraise, framboises, grenades, groseilles, kaki, kiwi, mangue, melon, myrtilles, pamplemousse, pastèque, pêche pomme, raisins, tomate.
Fruits secs : dattes, abricots, pruneaux, figues, raisins, bananes, mangue, ananas, pommes, cranberries, myrtille, goji.
Oléagineux : Amandes, noix (brésil, pécan, cajou…), noisettes, pistaches, arachides…
Légumineuses : haricots (flageolet, azukis, bancs de Vendée, rouges), lentilles (vertes, corail), pois, fèves, pois cassés, pois chiche.

Céréales avec gluten (complètes) : blé, seigle, orge, avoine, triticale, épeautre, kamut.
Céréales sans gluten : millet, amarante, quinoa, riz, sarrasin, sorgho, teff, maïs (farine, semoule, flocons).
Graines : Graines de lin, de sésame, de tournesol, de pavot, de courge, pignons de pin.
Boissons végétales : lait d’amande, Lait d’avoine, lait de châtaignes, lait de coco, lait de chanvre, de graines de tournesol ou de sésame, Lait d’épeautre, Lait de kamut, Lait de millet, lait de noisette, lait de noix, lait d’orge, lait de quinoa, Lait de riz.
Crèmes végétales : Avoine, Amande, Riz, Soja, noix de coco.
Algues : laitue de mer, kombu, haricot de mer, wakamé, dulse avec des crudités, nori sushis, spiruline.
Condiments : Gomasio, vinaigre de cidre, levure de bière, épices, moutarde, cornichons, câpres.
Pomme de terre, patate douce.
Graines germées
: de légumineuses, de céréales, alfalfa, radis, brocoli, poireaux, moutarde, courge, persil, cresson, roquette, chou chinois, navet.

Huiles oméga 3 : noix, chanvre, colza, lin, cameline, germe de blé.
Huiles oméga 6 : olive, tournesol, carthame, sésame.
Fromage de brebis ou chèvre : Produits lactofermentés : choucroute, miso, tamari, kombucha, kéfir de fruits.
Protéines concentrées végétales : seitan, tofu, tempeh, humus.
Viande blanche : veau, porc, lapin, volaille (poulet, poule, dinde, canard, pintade, pigeon), jambon blanc
Poissons maigres* : cabillaud, colin, églefin, limande, merlan, sole, thon en boîte.
Poissons gras: hareng, maquereau, truite, sardine, saumon.
Crustacés : Huîtres, moules, Coquilles St Jacques, Calamars, Crevettes, Langoustine, Langouste, Homard.
Œufs

*Les poissons contenant trop de toxiques ne sont pas énumérés.

A limiter

Viande rouge : Bœuf, cheval, agneau (2x/semaine maximum)
Sel (surtout blanc).
Miel et confiture
Chocolat
: prit séparément des repas.
Charcuterie : viande fumée, séchée ou salée, le jambon cru, le bacon, les lardons, les saucisses sèches, le saucisson, la viande des Grisons, ainsi que les hot-dogs et certaines saucisses.
Pain blanc, galettes turques, bagel, naan, baguette blanche, pain libanais.
Pâtes blanches
Riz Blanc

A éviter

Sucre et produits sucrés (surtout blanc) : réduire autant que possible le sucre raffiné, les biscuits, les bonbons.
Pâtisserie/viennoiserie (fréquence limitée)
Céréales petits déjeuner : Corn flakes, riz soufflé, coco krispies…
Les boissons sucrées (sodas, jus de fruit (même 100% pur jus).
Produits transformés et industriels (plats préparés, conserves, pain de mie, desserts, pizzas, mayonnaise et ketchup…).
Les conservateurs, exhausteur de gout, parfums de synthèse.
Les fritures.
L’huile d’arachide et l’huile raffinée.
Toutes les graisses et huiles chauffées à plus de 110 / 120 degrés.
Les aliments allégés.
Soja et dérivés
: tofu, lait de soja, crème de soja
Vin : 2 verres de vin/j (et pas tous les jours) maximum.
Bières
Alcools forts

Questions fréquentes

L'alimentation permet-elle de booster la fertilité masculine?

Adopter une alimentation équilibrée, éviter certains types d'aliments, permet de booster la fertilité masculine et d'augmenter les chances de concevoir.

Quelle alimentation privilégier?

- Favoriser la consommation de fruits et légumes riches en antioxydants et vitamines
- Adopter une alimentation variée
- Eviter la consommation d'aliments transformés, d'alcool, de caféine, de thé vert et de soja
- Privilégier les produits céréaliers complets

Quelles sont les autres recommandations?

- Une supplémentation en micronutriments
- Manger à heures fixes
- Pratiquer une activité sportive


  • 1A lox intake of antioxydant nutrients is associated with poor semen quality in patients attending fertility clinics. Jaime Mendiola, PhD, Alberto Torres-Cantero, MD, DrPH, Jesus Vioque, MD, PhD, José M.Moreno-Grau, PhD, Jorge Ten, PhD, Manuela Roca, MD, PhD, Stella Moreno-Grau, PhD, and Rafael Bernabeu, MD, PhD
  • 2Zinc levels in seminal plasma are associated with sperm quality in fertile and infertile men.Colagar AH1, Marzony ET, Chaichi MJ.Author information1Department of Biology, Faculty of Basic Science, University of Mazandaran, Babolsar 47416-95447, Iran. [email protected]
  • 3Zinc status and serum testosterone levels of healthy adults.Prasad AS1, Mantzoros CS, Beck FW, Hess JW, Brewer GJ.Author information1Department of Internal Medicine, Wayne State University School of Medicine, Detroit, Michigan, USA.
  • 4Zinc status and serum testosterone levels of healthy adults.Prasad AS1, Mantzoros CS, Beck FW, Hess JW, Brewer GJ.Author information1Department of Internal Medicine, Wayne State University School of Medicine, Detroit, Michigan, USA.
  • 5Zinc levels in seminal plasma are associated with sperm quality in fertile and infertile men.Colagar AH1, Marzony ET, Chaichi MJ.Author information1Department of Biology, Faculty of Basic Science, University of Mazandaran, Babolsar 47416-95447, Iran. [email protected]
  • 6Effect of zinc administration on plasma testosterone, dihydrotestosterone, and sperm count.Netter A, Hartoma R, Nahoul K.
  • 7Impact of oral zinc therapy on the level of sex hormones in male patients on hemodialysis.Jalali GR1, Roozbeh J, Mohammadzadeh A, Sharifian M, Sagheb MM, Hamidian Jahromi A, Shabani S, Ghaffarpasand F, Afshariani R.Author information1Urology Nephrology Research Centre, Shiraz University of Medical Sciences, Shiraz, Iran.
  • 8The effect of exhaustion exercise on thyroid hormones and testosterone levels of elite athletes receiving oral zinc.Kilic M1, Baltaci AK, Gunay M, Gökbel H, Okudan N, Cicioglu I.Author information1School of Physical Education and Sports, Selçuk University, Konya, Turkey. [email protected]
  • 9Effect of fatiguing bicycle exercise on thyroid hormone and testosterone levels in sedentary males supplemented with oral zinc.Kilic M1.Author information1School of Physical Education and Sports, Selcuk University, Konya, Turkey. [email protected]
  • 10INSERM *D’après les données de l’Enquête nationale périnatale (ENP) et de l’Observatoire épidémiologique de la fertilité en France (Obseff), 15 à 25% des couples sont concernés. Ces chiffres tombent à 8% - 11% après deux ans de tentative.
  • 11The importance of folate, zinc and antioxidants in the pathogenesis and prevention of subfertility.Ebisch IM1, Thomas CM, Peters WH, Braat DD, Steegers-Theunissen RP.Author information1Department of Obstetrics and Gynaecology, Radboud University Nijmegen Medical Center, Nijmegen, The Netherlands.
  • 12The role of sperm oxidative stress in male infertility and the significance of oral antioxidant therapy.Gharagozloo P1, Aitken RJ.Author information1CellOxess LLC, Pennington, NJ 08534, USA. [email protected]
  • 13Micronutrients intake is associated with improved sperm DNA quality in older men.Schmid TE1, Eskenazi B, Marchetti F, Young S, Weldon RH, Baumgartner A, Anderson D, Wyrobek AJ.Author information1Life Sciences Division, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, California 94720, USA.
  • 14Walnuts improve semen quality in men consuming a Western-style diet: randomized control dietary intervention trial.Robbins WA1, Xun L, FitzGerald LZ, Esguerra S, Henning SM, Carpenter CL.Author information1Center for Occupational and Environmental Health, Fielding School of Public Health, University of California Los Angeles, 90095-1772, USA. [email protected]
  • 15Low folate in seminal plasma is associated with increased sperm DNA damage.Boxmeer JC1, Smit M, Utomo E, Romijn JC, Eijkemans MJ, Lindemans J, Laven JS, Macklon NS, Steegers EA, Steegers-Theunissen RP.Author information1Obstetrics and Gynecology, Erasmus MC, University Medical Center, Rotterdam, The Netherlands.
  • 16Low seminal plasma folate concentrations are associated with low sperm density and count in male smokers and nonsmokers.Wallock LM1, Tamura T, Mayr CA, Johnston KE, Ames BN, Jacob RA.Author information1USDA, Agricultural Research Service, Western Human Nutrition Research Center, Presidio of San Francisco, California, USA. [email protected]
  • 17Vitamin B12 and Semen QualitySaleem Ali BanihaniJürg Bähler, Academic EditorAuthor information Article notes Copyright and License information DisclaimerDepartment of Medical Laboratory Sciences, Jordan University of Science and Technology, Irbid 22110, Jordan; [email protected];
  • 18The role of antioxidant therapy in the treatment of male infertility.Agarwal A1, Sekhon LH.Author information1Center for Reproductive Medicine, Glickman Urological & Kidney Institute and Ob/Gyn & Women's Health Institute, Cleveland Clinic, Cleveland, Ohio, USA. [email protected]
  • 19Improvement in human semen quality after oral supplementation of vitamin C.Akmal M1, Qadri JQ, Al-Waili NS, Thangal S, Haq A, Saloom KY.Author information1Dubai Specialized Medical Center & Research Labs, Dubai.
  • 20Effect of vitamin D supplementation on testosterone levels in men.Pilz S1, Frisch S, Koertke H, Kuhn J, Dreier J, Obermayer-Pietsch B, Wehr E, Zittermann A.Author information1Department of Internal Medicine, Division of Endocrinology and Metabolism, Medical University of Graz, Austria.
  • 21Vitamin D is positively associated with sperm motility and increases intracellular calcium in human spermatozoa.Blomberg Jensen M1, Bjerrum PJ, Jessen TE, Nielsen JE, Joensen UN, Olesen IA, Petersen JH, Juul A, Dissing S, Jørgensen N.Author information1University Department of Growth and Reproduction, Rigshospitalet, Section 5064, Blegdamsvej 9, 2100 Copenhagen, Denmark. [email protected]
  • 22Are serum levels of vitamin D associated with semen quality? Results from a cross-sectional study in young healthy men.Ramlau-Hansen CH1, Moeller UK, Bonde JP, Olsen J, Thulstrup AM.Author information1Department of Occupational Medicine, Aarhus University Hospital, Aarhus, Denmark; Department of Epidemiology, Institute of Public Health, University of Aarhus, Aarhus, Denmark.
  • 23Selenium–vitamin E supplementation in infertile men: effects on semen parameters and pregnancy rateMohammad K Moslemi1,2 and Samaneh Tavanbakhsh3Author information Copyright and License information Disclaimer1 Highly Specialized Jihad Daneshgahi Infertility Center, Qom Branch (ACECR), Qom, Iran2 Department of Urology, Qom University of Medical Sciences, Qom, Iran3 School of Medicine, Qom University of Medical Sciences, Qom, IranCorrespondence: Mohammad K Moslemi, Department of Urology, School of Medicine, Qom University of Medical Sciences, Qom, Iran, Tel +98 251 783 6646, Fax +98 251 771 3473, Email [email protected]
  • 24Antioxidant supplements and semen parameters: An evidence based reviewSedigheh Ahmadi, M.Sc.,1 Reihane Bashiri, M.Sc.,1 Akram Ghadiri-Anari, M.D. ,2 and Azadeh Nadjarzadeh, Ph.D.1Author information Copyright and License information Disclaimer1Nutrition and Food Security Research Center, Shahid Sadoughi University of Medical Sciences, Yazd, Iran.2Diabetes Research Center, Shahid Sadoughi University of Medical Sciences, Yazd, Iran.Corresponding Author: Azadeh Nadjarzadeh, Nutrition and Food Security Research Center, Shahid Sadoughi University of Medical Sciences, Yazd, Iran. Email: [email protected], Tel: (+98) 35 38209100
  • 25Coenzyme Q10 and male infertility: a meta-analysis.Lafuente R1, González-Comadrán M, Solà I, López G, Brassesco M, Carreras R, Checa MA.Author information1Andrology Laboratory, CIRH. Clínica Corachan. ANACER, Eguilaz, 14, bajos, 08017, Barcelona, Spain, [email protected]
  • 26The roles of omega-3 and omega-6 fatty acids in idiopathic male infertilityMohammad Reza Safarinejad and Shiva SafarinejadAuthor information Copyright and License information DisclaimerClinical Center for Urological Disease Diagnosis and Private Clinic Specialized in Urological and Andrological Genetics, Tehran 19395-1849, Iran*([email protected])
  • 27Does alcohol have any effect on male reproductive function? A review of literature.La Vignera S1, Condorelli RA, Balercia G, Vicari E, Calogero AE.Author information1Department of Medical and Pediatric Sciences, University of Catania, Catania, Italy. [email protected]
  • 28Soy food and isoflavone intake in relation to semen quality parameters among men from an infertility clinic.Chavarro JE1, Toth TL, Sadio SM, Hauser R.Author information1Department of Nutrition, Harvard School of Public Health, Boston, MA, USA. [email protected]
  • 29Physically active men show better semen parameters and hormone values than sedentary men.Vaamonde D1, Da Silva-Grigoletto ME, García-Manso JM, Barrera N, Vaamonde-Lemos R.Author information1Department of Morphological Sciences, School of Medicine, University of Córdoba, Avda. Menéndez Pidal s/n 14071, Córdoba, Spain. [email protected]
  • 30Serum testosterone, growth hormone, and insulin-like growth factor-1 levels, mental reaction time, and maximal aerobic exercise in sedentary and long-term physically trained elderly males.Ari Z1, Kutlu N, Uyanik BS, Taneli F, Buyukyazi G, Tavli T.Author information1Celal Bayar University, Faculty of Medicine, Department of Biochemistry, Manisa, Turkey. [email protected]
  • 31Exercise and male factor infertility.Arce JC1, De Souza MJ.Author information1Department of Obstetrics and Gynecology, University of Connecticut Health Center, Farmington.
  • 32The effect of exhaustion exercise on thyroid hormones and testosterone levels of elite athletes receiving oral zinc.Kilic M1, Baltaci AK, Gunay M, Gökbel H, Okudan N, Cicioglu I.Author information1School of Physical Education and Sports, Selçuk University, Konya, Turkey. [email protected]
  • 33Effect of fatiguing bicycle exercise on thyroid hormone and testosterone levels in sedentary males supplemented with oral zinc.Kilic M1.Author information1School of Physical Education and Sports, Selcuk University, Konya, Turkey. [email protected]
Fedwa Ayachi
Fedwa Ayachi, Auteur

Diététicienne Nutritionniste diplômée.