Moringa: bienfaits, posologie et effets secondaires

-

Le moringa olifeira est une plante exceptionnelle par sa densité nutritionnelle.
De fait, il sert d'aliments de base en Afrique et aux Philippines, afin de palier aux carences nutritionnelles des jeunes enfants.
Que ce soit ses feuilles, graines, racines, fruits, écorce, toutes ses parties sont utilisées depuis l'Egypte ancienne et en médecine Ayurvédique pour soigner de nombreuses maladies.
C'est pourquoi il est surnommé "arbre de vie" ou "arbre aux miracles". Découverte des bienfaits, de la posologie et des effets secondaires du Moringa.

Présentation

Feuilles de Moringa: bienfaits, posologie et effets secondaires de cette plante.

Le moringa est une plante principalement présente en zones tropicales et subtropicales où elle pousse très rapidement.
Dans son pays de culture, les feuilles sont consommées crues ou cuites.
Sous nos latitudes, elles sont séchées et réduites en poudre.
Nutritionnellement, elles sont denses en vitamines A, C, B, minéraux dont le calcium. D'autre part, elles apportent les 8 acides aminés essentiels.

Ainsi la composition des feuilles séchées comprend:

  • Protéines 25%
  • Glucides 40%
  • Lipides 8%
  • Fibres 15%
  • Calcium 2100 mg | Magnésium 405 mg | Soufre 740 mg | Fer 27 mg | Potassium 1300 mg | Sélénium 2,6 mg
  • Vitamine C 850 mg | Vitamine A 14300 UI

Concernant les graines, elles sont bien dotées de graisses telles que l'acide oléique (oméga 9), l'acide palmitoléique (oméga 7, acide gras assez rare retrouvé dans les noix de macadamia et les baies d'argousier). Il aurait des vertus sur le syndrome métabolique.

Quant à l'huile de Moringa, elle est bénéfique pour la peau, les cheveux et les muqueuses.
Son écorce serait intéressante contre les calculs urinaires ; ses racines pour les douleurs articulaires, le paludisme, l'asthme.

Propriétés et vertus

Les bienfaits du Moringa sont nombreux et variés.

Les feuilles possèdent un large spectre d'actions biologiques: antioxydant, analgésique, anti-cancéreux, hypotenseur, radioprotecteur, immuno-modulateur1.

Antioxydant

Le moringa augmente l'activité du glutathion, de la catalase et de la superoxyde dismutase. Tandis que la lipoperoxydation est significativement réduite2.

Une autre étude3 montre la présence importante de flavonoïdes dans les feuilles, responsables de ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Mais aussi elle révèle le pouvoir antioxydant de ses racines.

C'est pourquoi, le moringa se montre intéressant lors de stress cutané. Ainsi sous l'effet des UVB, l'application d'une crème à base de ses feuilles agit comme un protecteur de la peau, du cuir chevelu et des cheveux contre les radicaux libres, par activation des systèmes antioxydants des kératinocytes4.

Les graines possèdent également une importante activité antioxydante5.

Diabète

Le Moringa a une utilisation traditionnelle dans la gestion du diabète et le maintien d'une glycémie - stable. Il agit à différents niveaux6:

  • en inhibant les enzymes amylase et glucosidase;
  • augmente l'absorption du glucose dans les muscles et le foie et freine l'absorption intestinale du glucose;
  • accroît la sécrétion et la sensibilité à l'insuline.

En effet, une protéine insulin-like a été isolée dans ses feuilles7.

Chez des souris diabétiques, la prise de 200 mg / kg de Moringa diminue de 32,8% la glycémie lors d'un test de tolérance au glucose. La glycémie à jeûne et post-prandiale ont baissé respectivement de 69,2 et 51,2%8.

L'étude de Léone9 met en évidence un effet hypoglycémiant chez l'homme après consommation de 20 g de poudre de feuilles sur 2 jours différents. La glycémie post-prandiale est significativement plus basse chez les diabétiques supplémentés en Moringa, par rapport au groupe test dont la glycémie n'a pas varié. Cependant, la saveur de cette plante rend l'acceptabilité de 20 g de poudre difficile.

Actuellement, les tests chez l'humain sont rares et les résultats restent peu clairs10.

Cancer

Les test in vitro11, révèlent que les feuilles, l'écorce et la racine du Moringa montrent une activité anti-cancer remarquable, sur des lignées de cellules, pour le cancer colorectal et du sein. Au contact d'extraits de feuilles et d'écorce, la survie des cellules était extrêmement faible.
En outre, la prolifération de nouvelles colonies a été réduite de 90% ainsi que la motilité cellulaire.
Feuilles et écorce exercent également une activité d'apoptose contrairement aux graines.

Dans le cas du cancer du pancréas, les cellules cancéreuses développent fréquemment une résistance à la chimiothérapie.
In vitro, un extrait de moringa inhibe la croissance des cellules pancréatiques cancéreuses. Associé à la chimiothérapie, il en augmente l'efficacité12.

De même, une autre étude13 constate une diminution du taux de survie des cellules cancéreuses dans le cas d'un carcinome hépatique et du cancer du sein.
Le moringa semble capable de réduire l'activité métastasique et la croissance tumorale. De même que la chimiothérapie, la combinaison Moringa – radiothérapie en accroît l'effet anti-tumoral14.

Hypertension

La supplémentation de rats rendus hypertendus par différentes doses de moringa (30 et 60 mg / kg / jour) réduit l'hypertension et la tachycardie de façon dose – dépendante15. Ces résultats sont le fait de cette plante qui diminue l'action adrénergique et permet ainsi la relaxation vasculaire.
D'autre part, les feuilles exercent une activité antioxydante, en activant la catalase et la superoxyde dismutase qui neutralisent les radicaux libres.

Tandis qu'une alimentation enrichie en graines de moringa, décroît la circulation des nitrites et les protéines C-réactives, facteurs caractéristiques d'une hypertension16. Ainsi les graines démontrent également des effets antioxydants, anti-inflammatoires et protecteurs endothéliaux vasculaires dans l'hypertension.
Parallèlement, au niveau cardiaque, elles améliorent la phase diastolique et la fibrose du ventricule gauche17.

Anti-bactérien

Les bienfaits du Moringa ne s'arrêtent pas là.

Les feuilles possèdent une activité anti-microbienne importante envers les gram +, gram – et les champignons18.

Les différentes formes

Poudre, gélule, capsule

Les suppléments de Moringa sont à base de graines, de feuilles séchées ou de poudre fine en vrac ou gélules.
Les graines peuvent directement se consommer après décorticage.
Les feuilles s'utilisent en infusion appelée thé de Moringa. Consommé sous forme d'infusion, il peut avoir en effet coup de faim et ainsi favoriser la perte de poids.
Tandis que la poudre se consommera dans une compote, un smoothie, un jus de légumes ou de fruits, une sauce salade...

Du Moringa bio?

Le moringa est une plante, elle peut donc être certifiée bio.

Posologie et dosage

Graines de moringa et posologie : commencez par 2 graines / jour puis augmentez progressivement jusqu'à 10 graines. A consommer au cours ou à la fin du repas.

Feuilles séchées : 5 à 10 g / jour

Moringa en poudre : 1 à 2 cc / jour

Moringa en gélule : 6 gélules / jour en répartissant la dose en 2 prises.

Cette plante se prend en cure de 1 mois, qui peut être renouvelée après une pause de 1 semaine entre chaque cure.

Il est recommandé d'en prendre le matin et le midi, en évitant la fin de journée en raison de ses effets énergisants.

Précautions d'emploi

Le moringa peut-il présenter un danger ou des effets secondaires?

Contre-indications

La plante est déconseillée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 16 ans.

En effet, il n'y a pas de contre-indications majeures pour le Moringa mais un avis médical est recommandé en cas de diabète et de grossesse (et pendant l'allaitement).

Effets indésirables

Insomnie possible si prise en fin de journée.
Effet laxatif parfois rencontré en début de cure.

Interactions médicamenteuses

Interaction possible avec des anti-diabétiques.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le Moringa?

Le moringa est une plante, qui pousse dans les zones tropicales et subtropicales. Elle est reconnue pour sa richesse nutritionnelle.

Pourquoi en prendre?

- Propriétés antioxydantes et antibactériennes
- Favorise le maintien d'une glycémie stable
- Participe à la lutte contre le cancer
- Réduit l'hypertension

Quelles sont les mises en garde?

Le Moringa est contre-indiqué chez les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants. En cas de diabète, il est recommandé de demander l'avis médical d'un médecin.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.