Élixir floral contemporain: Amarante

-

L'élixir floral d'amarante est l'élixir de la transformation, il permet le dépassement de soi, d'aller au de-là de la douleur pour les personnes qui connaissent une souffrance très importante. Cet élixir du laboratoire Deva, ouvre aussi au monde les personnes qui se replient sur elles dans leur détresse.

Ses noms

Amarante (l'), l'amarante queue de renard, kiwicha (nom en quechua au Pérou) l'amarante hypocondriaque, nom botanique : Amaranthus caudatus et Amaranthus hypochondriacus.

Dynamique de la Plante

Amarante: élixir floral, élaboré selon les recommandations du docteur Erdward Bach.

L'amarante queue de renard (caudatus) comme l'amarante hypocondriaque (hypochondriacus), les deux utilisées dans la préparation de l'élixir floral, font partie de la grande famille des Amarantacées, qui comprend au moins 50 espèces en Amérique du Sud et une quinzaine en Europe et en Asie.

En Europe elles sont cultivées comme plantes ornementales, mais en Amérique du Sud, elles ont été longtemps une source de nourriture importante. Elles se cultivent très facilement et sont également d'une grande valeur nutritionnelle par leur richesse en protéines.

Ce qui rend l'amarante si connue, ce sont ses inflorescences, de grands épis composés de dizaines de petites fleurs rouges, ou roses pourprées, ou jaunes. Ces épis peuvent soit être dressés vers le ciel comme pour l'amarante hypocondriaque, soit regroupés en bouquet retombant élégamment vers le sol comme pour l'amarante queue de renard.

Aussi, sa couleur pourpre nous fait penser à la couleur de la chair humaine, mais aussi à des muqueuses et du sang, ce qui rappelle son importance dans les douleurs lors des règles hémorragiques chez la femme.

Mais également, il s'agit de la couleur du 1er chakra, celui associé à la passion, au corps et à la sexualité. Une couleur donc qui est dense, parfois lourde, mais pleine de vie et de passion.

Ainsi, on ressent dans cette couleur, cette passion, ce dépassement de soi conduisant à aller toujours plus loin au delà de la souffrance corporelle.

Que l'on s'incline avec délicatesse vers la terre dans une humilité face à la vie ou que l'on se dresse fièrement face au ciel, les grands épis denses, lourds mais également plein de douceur, indiquent la direction à prendre.

Son message

Comme une plante pour qui l'existence se résume à se développer et se reproduire de la plus efficace des façons, peu importe les tourments qui l'agitent, du moment que cette reproduction et donc la descendance soit assurée.

L'élixir floral d'amarante nous enseigne que parfois c'est dans l'épreuve que nous grandissons le plus, que nous nous transformons et que nous évoluons pour devenir une version plus aboutie de nous-même. A minima une version plus consciente de notre être, de nos besoins et de nos aspirations.

Car la douleur a ce point positif qu'elle nous ancre terriblement : au présent, à l'instant présent, mais aussi dans la conscience de notre corps. En effet, comment ignorer notre corps quand nous avons mal ? Comment ignorer son appel au secours qu'il hurle ? Mais aussi, nous voilà alors rattaché au présent. Le passé s'efface, l'avenir devient flou et finalement, nous sommes juste là.

C'est aussi dans la sexualité que ce phénomène s'exerce. Amusante coïncidence qui n'en est pas une, la sexualité avec ses sensations de plaisir intense qui raccroche au présent, au bonheur absolu. Là le mental disparaît, ne reste que la conscience pure. Donc la sexualité qui est équilibrée par notre 1er chakra, à la base de la colonne vertébrale (entre l'anus et le sexe) et de couleur rouge pourpre comme l'amarante... C'est pourquoi l'élixir floral d'amarante convient aussi tellement bien aux femmes qui souffrent de leurs règles, manifestation d'un déséquilibre dans la féminité et dans la sexualité.

Au final, l'élixir floral d'amarante nous invite à devenir conscient, de nous et de notre corps dans l'instant présent.

Normalement nous ne devrions même pas avoir à souffrir et à connaître ceci. La conscience pure, la vigilance à l'instant présent est innée. Comme le petit bébé pour qui le mental n'intervient pas (pas encore) et qui est juste là, présent à l'instant et dans son amour pour la vie, pour ses parents, dans sa joie et son émerveillement, dans son besoin d'apprentissage et son insatiable curiosité... Cette plante alors, nous permet d'aller au bout de cet état de souffrance pour comprendre et intégrer cette présence à la vie, mais surtout pour s'en souvenir et l'appliquer même au-delà, même comme la souffrance n'est plus.

Personne de type Amarante

Le cancer du côlon d'Amma

Amma vit beaucoup de peurs et de souffrance en ce moment. Les médecins lui ont diagnostiqué un cancer du côlon et Amma a l'impression que son monde est en train de s’effondrer. Outre la douleur qui est insupportable, vient de se rajouter la peur de mourir prochainement. Amma est quelqu'un de courageux.

Cependant, pour l'instant, elle a l'impression que tout son courage s'est vidé à travers son gros intestin en même temps que les diarrhées dont elle souffre plusieurs fois par jour. Les médecins proposent comme traitement à Amma une ablation de la région malade de son côlon, une stomie, et une chimiothérapie. Cela signifie aussi qu'Amma aura à présent une poche ventrale suite à la stomie, qui récoltera ses selles. Pour accompagner Amma, un psychologue de la clinique la prend en charge ; il lui conseille alors de l'élixir floral d'amarante pour l'accompagner émotionnellement dans cette épreuve.

Quelques mois plus tard, Amma est arrivée au bout du protocole médical. Tout va bien à présent heureusement. L'intervention chirurgicale s'est bien passée, de même que la chimiothérapie. Une fois la stomie faite, Amma a cessé de souffrir et les médecins lui ont annoncé qu'elle est en rémission. C'est une excellente nouvelle.

Au niveau psychologique, Amma a apprécié l'élixir floral d'amarante. Dans la douleur, le changement de vie qu'impose la stomie et le choc psychologique de la nouvelle, il lui a été d'une grande aide. Maintenant Amma a l'impression de revivre. Elle profite de tous les instants, comme d'un grand et beau sursis qui lui a été accordé et pour lequel elle est reconnaissante.

L'hystérectomie de Marie-Reine

Marie-Reine est abattue et triste. Elle a un fibrome utérin ; ce dernier a beaucoup grossi et sa gynécologue préfère le faire retirer, ainsi que l'ensemble de l'utérus et les ovaires par précaution, au vu de l'âge de Marie-Reine. Marie-Reine n'ose pas trop en parler avec ses proches. Elle a du mal à trouver les mots déjà, et puis elle ne veut pas les embêter.

Enfin, dans sa famille, tout ce qui a trait au sexe, aux maux féminins, est assez tabou. Alors Marie-Reine se renferme sur elle, et s'isole dans son chagrin. La gynécologue de Marie-Reine voit bien que celle-ci ne va pas très bien. Elle la rassure car c'est une opération courante et qui se passe en général très bien. Néanmoins, elle comprend la tristesse de Marie-Reine et elle sent bien qu'elle est seule dans ce qu'elle traverse. Aussi, elle propose à Marie-Reine de prendre de l'élixir floral d'amarante dès à présent, jusqu'à son rétablissement après l'intervention. Marie-Reine accepte bien volontiers.

Un mois après l'opération, Marie-Reine va beaucoup mieux. Elle a pris de l'élixir floral d'amarante comme prévu. Bien que cela n'ait pas retiré la tristesse de perdre une partie d'elle, une représentation importante de sa féminité, Marie-Reine a réussi à en parler avec sa famille et à leur faire comprendre qu'elle avait peur et qu'elle était triste.

Sa famille l'a alors soutenu du mieux qu'elle pouvait. Mais aussi, Marie-Reine a ressenti au fond d'elle qu'elle était assez forte pour surmonter cette épreuve et que cela n'enlevait rien à sa vie. Au contraire, cela lui permet de profiter encore de nombreuses années. Enfin, Marie-Reine a pris conscience qu'il fallait qu'elle s'occupe plus d'elle comme femme.

Phrases-clés

  • « Je suis arrivé.e au seuil maximum pour la morphine. »
  • « Je souffre terriblement. »
  • « Ma santé me préoccupe beaucoup. »
  • « J'ai le sentiment d'être seul.e face à ma douleur. »
  • « Les médecins ne peuvent plus rien pour moi. »
  • « Je fais de l'endométriose, c'est comme un poignard dans le ventre tous les mois. »

Bienfaits

L'élixir floral d'amarante est conseillé pour les personnes très soucieuses de leur santé. Que la souffrance soit physique ou psychologique, ce sont des personnes qui ont tendance à s'isoler, se couper du monde dans leur douleur. Par conséquent, il va les accompagner à s'ouvrir à nouveau au monde, pour ne plus rester isolées et aussi les soutenir dans le processus de guérison et de demande à l'aide.

De plus, pour les personnes dont la douleur est installée depuis longtemps et qui connaissent alors un état de grande faiblesse psychologique liée à cette douleur, il leur apporte du soutien et leur donne du courage de continuer.

En revanche, l'élixir floral d'amarante est là aussi pour les aider à maintenir leur propre identité, comme un être rempli de vie et non devenir l'identification de la souffrance, ou de la maladie, comme certains finissent par y tomber… (qui vont d'identifier sur un réseau social comme M. Xmaladie ou Mme Zsymptôme).

C'est aussi un bon élixir pour les femmes et les jeunes filles qui connaissent des règles douloureuses, hémorragiques souvent mais pas forcément.

Enfin, en donnant cette force incroyable, cette passion de la vie, l'élixir floral d'amarante permet de traverser la souffrance, d'aller au bout de soi, et dans cette traversée, de devenir un autre, encore plus abouti et valeureux. Cela participe à un processus de transformation, d'évolution. Comme dit le dicton « Ce qui ne vous tue pas, rend plus fort ». D'une certaine manière, il permet d'arriver à ce moment où on se sent renforcé et mûri par sa souffrance.

Association possible – fleurs de Bach

  • Abricotier : pour se sentir en sécurité dans son corps, retrouver son ancrage et sa présence.
  • Aigremoine – Agrimony : pour reconnaître quand cela ne va pas, pour ceux qui masquent leur douleur derrière une jovialité forcée.
  • Ail Sauvage : protection pour se préserver des pensées parasites, libère aussi des angoisses intérieures.
  • Ajonc – Gorse : force et courage pour continuer à avancer quand on semble au bout et qu'on nage alors dans le désespoir.
  • Angélique : protection aux portes de la maladie et de la mort.
  • Bourgeons de Marronnier – Chestnut Bud : pour apprendre des leçons de la vie et ne pas refaire les mêmes erreurs.
  • Bourrache : l'élixir qui redonne confiance en la vie et sérénité face aux grands chagrins, aux grandes tristesses.
  • Brunelle : confiance et motivation pour trouver en soi la force de guérir. Permet aussi d'accepter qui nous sommes et les transformations par lesquelles on passe.
  • Bruyère – Heather : pour les personnes exclusivement tournées vers elles et leurs problèmes et qui en parlent à tout le monde. Les aide donc à s'ouvrir à l'autre.
  • Cerisier Sauvage : joie de vivre et enthousiasme pour les personnes tristes, négatives et grincheuses.
  • Châtaignier – Sweet Chestnut : pour se dépasser et traverser les moments difficiles de la vie, à surmonter les épreuves quand on a atteint les limites de l'endurance.
  • Chêne – Oak : pour tenir bon mais aussi pour reconnaître ses limites, les accepter et prendre le temps de se reposer.
  • Églantier – Wild Rose : dynamisme et vitalité pour les personnes qui connaissent une période de grande fatigue, voire de résignation face à une situation pénible qui s'éternise.
  • Étoile de Bethléem – Star of Bethléem : l'élixir qui apaise le cœur et console face aux grands traumatismes de la vie.
  • Figuier : redonne de l'énergie, de la vitalité et libère ce qui est bloqué dans le corps. Accélère les processus de guérison.
  • Frêne : aide à prendre conscience des événements obscurs de la vie, des épreuves et de leur signification, permet aussi de surmonter la peur de disparaître dans avoir compris le sens de la vie.
  • Jasmin : un élixir de purification qui aide à libérer des toxines physiques et psychiques.
  • Oignon : pour les femmes qui ont des troubles menstruels suite à un passé de violences familiales ou sexuelles ou de dépendances relationnelles toxiques.
  • Olivier – Olive : énergie, dynamisme et vitalité lorsqu'il y a une grande fatigue physique et psychique.
  • Oranger : courage et joie de vivre quand il y a une importante fatigue du corps physique conduisant à la dépression.
  • Mimosa : joie de vivre, ouverture aux autres dans les situations d'isolement et de repli sur soi quand il y a une dépression, avec tendance à l'agressivité envers l'entourage.
  • Passiflore : développe le don de soi mais aussi le pardon dans ce qu'on a fait, dans ce que les autres nous ont fait. Pour comprendre que la souffrance n'est pas forcément nécessaire pour se réaliser dans l'existence.
  • Perce-Neige : renouveau et ouverture, nouveau départ, pour se reconstruire sur les scories de l'existence.
  • Pommier Sauvage – Crab Apple : acceptation de soi, de ses défauts, pour apprendre à s'aimer. Pour les personnes qui souffrent aussi de troubles alimentaires, de TOC, d'allergies...
  • Rhododendron : réconfort et sérénité pour les personnes qui connaissent un environnement difficile, dur, qui doivent alors tenir bon.
  • Romarin : favorise l'ancrage dans le corps, réchauffe et ramène au moment présent.
  • Rudbeckia : favorise l'émergence des aspects refoulés de soi, de nos parts d'ombre. Aussi pour les personnes confrontées à la maladie et qui n'acceptent pas la transformation qui en résulte.
  • Saule – Willow : ouverture au monde et favorise la prise de conscience de sa responsabilité dans sa vie, dans ce qui nous arrive. Pour les personnes qui ressassent sans cesse leurs problèmes et qui se plaignent également beaucoup.
Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.