Fleurs de Bach : Mimulus (la Mimule)

-

Mimulus est par excellence, la Fleur des Peurs Connues. Les craintes bien précises et bien identifiées qui viennent gâcher le quotidien des gens : peur de prendre l'avion, de parler en public, des chiens, des araignées (phobie), peur de prendre l'ascenseur etc. Cet élixir permet donc de dépasser ses angoisses et de faire preuve de courage sans que cela prenne toute l'énergie. Il s'agit d'un des deux premiers élixirs élaborés par le Docteur Edward Bach, avec Impatiens. Bien entendu, Mimulus fait partie du Groupe 1 des fleurs de Bach, les états émotionnels de Peur.

Ses noms

Mimulus, la mimule (tachetée), muscade, monkey flower, nom botanique : Mimulus guttatus

Dynamique de la Fleur

Mimulus, la Mimule, est une fleur de Bach.

La mimule tachetée pousse au bord des cours d'eau et au sein des prairies humides à condition que l'eau soit propre et limpide car la fleur ne supporte pas la pollution. Déjà, c'est une hypersensible qui a besoin d'un environnement propre et non parasité. On notera que son environnement humide favorise un état émotionnel intense, l'eau étant l'élément des émotions.

Ici ce sont les peurs qui viennent submerger la personne. Mais vivre au bord de l'eau, les racines dans le courant, est difficile pour une petite plante ce qui indique bien une grande force intérieure. Ne nous laissons pas prendre à la petitesse de la mimule qui est bien plus courageuse et forte qu'on se l'imagine...

De plus, la mimule est une petite fleur jaune trilobée qui vient à l'origine d'Amérique du Nord et qui a été introduite en Grande-Bretagne au cours du XIXè siècle. Elle préfère un environnement sauvage bien qu'elle est maintenant apprivoisée dans les jardins, telle la nature timide de la personne Mimulus qui a besoin d'être rassurée.

La plupart du temps, ses nombreuses graines se ressèment spontanément, comme les peurs se multiplient et croissent en prenant appui l'une sur l'autre dans l’inconscient des personnes.

Enfin, la mimulus porte une jolie couleur jaune, symbole de la joie. Son nom vient du latin mimus qui signifie « le mime », probablement à cause de la symétrie de ses fleurs, symétrie qui dans le monde végétal indique la volonté de droiture et d'alignement.

Le personnage du mime étant par ses mimiques et sa gestuelle une caricature de l'humain, de ses petits défauts notamment, on peut considérer que chez la mimule ce sont ses petits défauts qui ressortent et surtout les peurs. Peurs qui font rire l'entourage, comme le public du mime, mais certainement pas la personne qui les vit.

Son message

Les peurs chez Mimulus ont quelque chose de l'ordre de l'infantile, du puéril. Comme le petit enfant qui s'effraye facilement, les adultes Mimulus sont facilement effrayés. Autant, il est normal que le petit enfant qui n'a pas encore été confronté au monde et qui manque d'expérience a peur, autant l'adulte peureux tombe presque dans une pathologie, quand ces peurs l'empoisonnent au quotidien et rejaillissent sur toutes ses actions.

On constatera d'ailleurs, que la personne Mimulus semble souvent assez fragile physiquement. Constitutionnellement, elle est mince, parfois faible et tombe malade facilement. À trop penser aux peurs, on leur donne une matérialité, et selon les principes de la loi d'attraction, on leur permet de venir à nous.

De plus, les perturbations de l'inconscient ont toujours une résonance physique sur le corps, les personnes peureuses sont ainsi des adeptes des infections urinaires, des refroidissements, des calculs rénaux (les reins sont associés aux peurs en médecine traditionnelle chinoise). Elles peuvent repousser le moment de leur rétablissement pour rester plus longtemps en convalescence et ne pas être à nouveau confrontées au monde qui leur paraît terrifiant.

Pourtant ce que la Fleur de Mimule a à nous enseigner, c'est que d'une part les peurs sont des manifestations de notre inconscient mais aussi de notre mental qui trouve plus confortable de rester dans une toute petite zone de confort, plutôt que d'en sortir pour affronter l'inconnu.

Et d'autre part, cette constitution émotionnelle plus délicate indique leur tempérament d'hypersensibles. Cette hypersensibilité qui en réalité est une force : pour être à l'écoute de l'autre et donc l'accompagner, d'autant mieux sur ses peurs car on les a déjà vaincues et dépassées.

Pour être dans la création et dans la vie, pour apprendre à écouter son corps et ses messages (les symptômes) ce qui permet de s'économiser régulièrement (et ne pas tomber en burn-out, comme certaines typologies de Bach type Oak, la force brute, le pilier).

Par conséquent, grâce à Mimulus, on prend une attitude réaliste vis à vis du monde qui nous entoure et aussi vis à vis de nous-même. Les peurs n'ont de prises que celles que l'on veut bien leur donner. Si on ne leur laisse pas la possibilité de s'accrocher, elles glissent et s'évanouissent d'elles-mêmes.

Personne de type Mimulus

Mimulus a toujours peur de tout et tout le temps. Hier, elle avait peur qu'il pleuve et qu'il y ait des bouchons sur la route. Elle avait peur d'aller à son rendez-vous chez le dentiste et peur d'avoir mal. Mais elle avait aussi peur que le dentiste lui dise que tout aille très bien, car dans ce cas, elle ne veut pas lui avoir fait perdre son temps.

Aujourd'hui, elle espère ne pas attraper froid et a peur de ce virus qui traîne en ce moment. D'ailleurs elle craint toujoursd'être malade car elle a peur de la mort. Demain, elle doit aller faire des courses mais cela l'angoisse : peur de ne pas trouver de place où se garer, peur de devoir marcher dehors longtemps (et donc d'attraper froid !), peur qu'il y ait beaucoup de monde dans les magasins et peur de se faire voler son sac à main.

Ses amis disent en riant qu'elle a même peur se son ombre ! Elle rit aussi mais cela lui gâche le quotidien et elle trouve cela angoissantd'en parler à un thérapeute.

Mimulus est étudiant. Comme chaque année, il a des examens à valider pour être admis l'année suivante. Il stresse toujours beaucoup et cette année ne déroge pas à l'habitude. Il voudrait bien être aidé pour avoir moins peur. Cela lui permettrait de mieux dormir et de se préparer plus sereinement.

Il se sent bien dans son petit studio sous les toits, il y est tranquille. Il ne sort pas beaucoup, il est timide et appréhende les nouvelles rencontres. Le seul point négatif de son logement, c'est l'étage. 5è étage. Il y a un ascenseur pourtant mais il a peur de le prendre au cas où celui-ci resterait bloqué.

L'avantage, c'est que cela lui fait de l'exercice ! Sa petite amie l'encourage à l'accompagner à la piscine mais il rechigne : peur d'avoir froid et de glisser sur de l'eau mouillée ; il ne faudrait pas qu'il se casse une jambe juste avant les examens !

Phrases-clés

  • « J'aimerai voyager plus mais ma peur de l'avion m'en empêche. »
  • « Conduire en montagne c'est difficile pour moi à cause de ma peur du vide. »
  • « Depuis toute petite, j'ai peur des chiens. »
  • « Dès que je vois une araignée je hurle, c'est une vraie phobie. »
  • « J'ai un exposé à faire au travail, cela me stresse énormément. »
  • « Je n'aime pas aller faire les magasins, la foule, ça m'oppresse. »
  • « Mes examens approchent et je stresse de plus en plus. »
  • « Cette année, mon fils va en colonie de vacances et j'appréhende la séparation. »

Indications et effets

Avant tout, la prise de cet élixir floral permet de laisser ses craintes de côté et de les dépasser. On apprivoise ses limites et on apprend donc à se préserver, mais tout en faisant preuve de courage dans les situations quotidiennes de la vie.

On comprend aussi que nos peurs sont des blocages de l'inconscient mais que nous ne sommes pas nos peurs. Ainsi, on parvient à affronter les difficultés et chaque petite victoire donne de l'assurance et une force pour passer les autres étapes.

On reconnaît par ailleurs que ces angoisses sont l'un des reflets de notre hypersensibilité, ce qui en fait une force que l'on peut transformer en créativité.

Enfin, on comprend et on fait preuve d'empathie et de reconnaissance envers les personnes qui manifestent elles aussi des peurs. Une fois que l'on a dépassé nos propres peurs, on devient légitime pour les accompagner, les soutenir et les guider.

Dans chaque aspect négatif d'une fleur de Bach, il y a forcément le potentiel positif. Ici c'est le courage, ce qui fait des personnes de type Mimulus, qui cherchent à affronter leurs peurs, les personnes les plus courageuses de l'ensemble des typologies définies sous les élixirs floraux du Docteur Bach.

Différence avec les Fleurs du Groupe 1, les états émotionnels de Peur

  • Aspen : le tremble contrairement à Mimulus, est la Fleur des peurs non identifiées, des angoisses qui surviennent d'on ne sait où. Ces angoisses serrent le cœur et surviennent plus particulièrement la nuit. La prise d'Aspen permet de rassurer et calmer intérieurement.
  • Cherry Plum : le prunus convient aux personnes qui craignent de perdre le sang-froid, de s'emporter, voire même de commettre des actes irréparables ou des paroles qu'elles regretteraient. Cet élixir leur donne le courage d'affronter les difficultés avec lucidité et sans s'emporter.
  • Red Chestnut : le marronnier d'Inde rouge est la Fleur nécessaire aux mamans-poules et papas-poules qui s'inquiètent de façon excessive pour leurs proches, au point de les faire fuir par un comportement étouffant. Elle convient aussi aux professionnels qui s'inquiètent trop pour leurs clients/patients. Avec Red Chestnut, les personnes comprennent que leurs proches ont leur proche chemin à parcourir et de grandes capacités pour le faire.
  • Rock Rose : l'hélianthème est l'élixir des peurs paniques et des terreurs. Celles qui figent sur place ou qui poussent à une tentative de défense incontrôlée. Ce sont aussi les terreurs nocturnes des jeunes enfants. La prise de Rock Rose permet de retrouver courage, maîtrise et dépassement de soi.
Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.