Fleurs de Bach : Larch (le Mélèze)

-

Le mélèze convient aux personnes qui doutent de leurs capacités et qui n'osent rien entreprendre par peur d'échouer. Elles se dévalorisent souvent et elles pensent que les autres sont meilleurs qu'elles. Larch les invite à persévérer et à croire en elles, pour ne pas abandonner avant même d'avoir commencé. De plus, cet élixir du Docteur Bach fait partie du Groupe 6, les états émotionnels d'Abattement et de Désespoir.

Ses noms

Larch, le mélèze, le mélèze européen, nom botanique : Larix decidua

Dynamique de la Fleur

Larch, le mélèze, est une fleur de Bach.

Au royaume des résineux conifères, le mélèze semble être l'hypersensible, le petit dernier de la famille. En effet, son port général est assez flou. Il porte de longues branches souples, aux aiguilles très douces comme des poils souples.

Ses branches retombent doucement jusqu'à terre et bien que son tronc se porte bien droit, car Larch est une personne avec de hautes valeurs morales, sa cime baisse souvent la tête. Il pousse jusqu'à 15 mètres de haut, ce qui n'est pas très grand pour un arbre. Tout dans la posture du mélèze traduit un manque de confiance en soi général.

Il est tellement hypersensible qu'il se laisse facilement attaquer par des insectes et des parasites, comme les pucerons, et qu'il ne supporte pas la pollution des villes. C'est pourquoi vous le trouverez principalement en forêt ou dans des parcs comme arbre ornemental.

Car le mélèze est beau. C'est probablement l'un des plus beaux résineux qui soient. Ses jeunes pousses sont d'un vert tendre qu'on croquerait, ses fleurs sont d'un rose pourpre avec une géométrique d'écaille quasi parfaite et à l'automne, notre ami le mélèze se part du plus beau des ramages : jaune d'or à orangé. D'ailleurs les forêts canadiennes sont célèbres pour leurs flancs qui se couvrent d'or à l'arrivée des premiers froids, grâce aux mélèzes.

Mais en fait, c'est l'apparente fragilité du mélèze, qui perd ses aiguilles à chaque automne, qui signe en réalité sa résilience exceptionnelle pour survivre à chaque hiver, son histoire d'adaptation incroyable du règne conifère. Car le mélèze vient des grands froids.

Le Canada, la Sibérie sont ses terrains de jeux favoris. Là-bas, le sol reste gelé de nombreux mois, et sur la toundra, il ne dégèle jamais, c'est le permafrost. Mais le mélèze lui est bien là. Pour garder le maximum d'eau et aussi éviter que l'eau contenue dans les aiguilles ne les fasse éclater en gelant, il les laisse tomber au sol tous les ans, comme les feuillus, pour en remettre à chaque printemps.

Son tronc est aussi d'une grande solidité, on l'utilise beaucoup en bois de charpente et dans la construction navale pour ses qualités ; en plus de sa dureté, il est imputrescible !

Que les personnes de type Larch se rassurent : elles ont en elles largement les qualités requises pour être au même niveau que les autres arbres, et plus encore.

Son message

Dans l'état négatif de Larch, la personne manque d'estime de soi et surtout elle se sent inférieure aux autres. Elle se compare à eux et elle se juge. Par ailleurs, elle part battue d'avance donc n'entreprend rien par peur d'échouer. Si jamais, elle essaie et qu'elle échoue, cela vient renforcer son idée qu'elle avait raison et qu'elle est trop « mauvaise » pour réussir. La somme des échecs du passé grandit ce qui lui sert de base pour en faire le moins possible. Ce n'est pas de la paresse, c'est vraiment un complexe d'infériorité important.

On notera que ce complexe prend sa source dans l'enfance. Soit les parents n'ont pas suffisamment encouragé leur enfant dans ses progrès, soit chaque résultat a systématiquement été comparé à ceux des camarades. Parfois, l'enfant va absorber le complexe d'infériorité développé par les parents eux-mêmes.

On a aussi affaire au conditionnement et aux barrières culturelles. Cela peut être dû à l'ethnie ou au milieu social ; cela peut être dû à la culture judéo-chrétienne culpabilisante et qui n'autorise pas la réussite et l'amour de soi ; ou enfin à une famille très patriarcale, où la femme est dévalorisée. Mais parfois, c'est simplement que l'enfant grandit dans une famille où les talents développés sont à l'opposé des siens. Par exemple, des prédispositions en sports qui sont constamment rejetées car le reste de la famille est plutôt intellectuelle.

Finalement, les personnes qui correspondent à cette fleur de Bach souffrent du syndrome du « Vilain Petit Canard ». Dans l'histoire, un petit canard vient au monde dans une portée de canetons. Mais contrairement à ses frères bien jaunes, lui est tout gris, avec un grand cou, disgracieux. Les autres se moquent de lui sans cesse et lui disent qu'il ne deviendra jamais un beau canard. Ce qu'il finit par croire. Les mois passent, et qui revoyons-nous passer l'année d'après ? Un magnifique cygne blanc ! Un œuf de cygne avait été glissé par erreur dans la portée ; les cygnons sont gris foncés petits. Chacun a ses propres potentiels à révéler au monde.

Einstein disait : « Si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide ! » Comme le poisson, le plus sensible des signes astrologiques, mais aussi l'un des plus adaptables (comme un poisson dans l'eau !), comme le mélèze qui a su s'adapter au grand froid, la personne Larch semble très sensible et souvent, elle subit l'ascendant d'une personnalité plus forte que la sienne.

Là où la prise de cet élixir floral pourra l'aider, c'est à ne pas tenir compte du jugement d'autrui et à prendre confiance dans ses capacités. En fait, bien souvent, elles ont des qualités plus grandes, car c'est un signe de grande intelligence que de douter et de se remettre en question. C'est signe (cygne !) d'une ouverture à l'apprentissage et donc de développement ! En plus, la personne est tout à fait capable de comprendre ceci et de l'intégrer rapidement. La transformation positive de Larch peut par conséquent se faire vite.

Personne de type Larch

Larch s'est inscrite pour passer un concours de la fonction publique. Sur le moment, elle pensait que c'était une bonne idée. Mais en voyant arriver les révisions à faire, elle doute de ses capacités. Larch se dit qu'elle est bien trop bête pour ce concours et qu'elle n'y arrivera pas. En fait, elle a envie de tout laisser tomber. Sa mère l'encourage à poursuivre et lui donne un flacon d'élixir floral : le mélèze. Après quelques jours de prise, elle se dit que ce qui serait bête finalement, ce serait de ne même pas essayer. Elle se met donc à étudier en se disant qu'elle verra bien où ça l'emmène.

Larch est une petite fille de 8 ans qui fait de la danse. Elle aime beaucoup ce sport mais ces temps-ci, elle ne progresse plus et elle se sent réellement découragée. Toutes ses copines font des progrès, leur professeure les félicite et elle n'a rien du tout. Pourtant ses parents lui disent que ça va venir, que tout le monde n'avance pas à la même vitesse. Mais rien n'y fait. Elle a honte d'aller au cours maintenant et elle a peur que les autres la trouvent trop nulle. Elle a envie d'abandonner.

Ses parents en parlent à la professeure de danse qui leur explique que c'est fréquent cet état momentané de découragement chez les enfants. Elle leur conseille de donner un élixir floral, du mélèze, à leur petite fille. Au bout d'un moment, Larch est à nouveau motivée. Elle retourne aux cours avec plaisir et elle recommence à progresser.

Phrases-clés

  • « Je suis trop nul(le). »
  • « C'est impossible. »
  • « Je n'y arriverai pas. »
  • « Je suis tellement bête ! »
  • « Ca ne sert à rien d'essayer. »
  • « Avec moi, ça ne marchera pas. »
  • « Je ne m'en sens pas capable. »

Bienfaits

En tant qu'élixir floral, cette fleur de Bach permet tout d'abord de redonner confiance en soi et persévérance à la personne. Celle-ci s'accroche au projet qu'elle s'est donnée ou à la mission qu'on lui a confiée. Elle continue, quitte à échouer, mais néanmoins elle essaie.

Ensuite, la personne parvient à prendre des risques, au quotidien, à se challenger en quelque sorte. Elle fait preuve d'une ambition nouvelle. Bien sûr tout ne peut pas réussir du premier coup (quoique) mais ses succès rencontrés la confortent dans ses capacités et la motive pour avancer toute seule. Ainsi, son estime d'elle-même remonte et elle parvient à affirmer ce dont elle est capable, à ses yeux et au reste du monde.

Différence avec le Groupe 6, états émotionnels d'Abattement et de Désespoir

  • Crab Apple : le pommier sauvage est la Fleur du dégoût pour soi (et parfois vis à vis des autres), qui vient d'un désamour. Parfois son origine est dans des violences sexuelles subies. Cet état peut conduire à des allergies, des TOCS, des maniaqueries de propreté et de l'anorexie. La fleur de pommier permet alors de se redonner cet amour manquant.
  • Elm : l'orme est pour les individus qui sont surmenés de travail et qui ne savent pas par quel bout commencer. Elm leur apprend à s'organiser et à prioriser leurs tâches.
  • Oak : le chêne est l'arbre des personnes portant beaucoup de responsabilités, que ce soit professionnel ou personnel ou les deux. Ces personnes ne peuvent céder (burn-out) sous peine d'entraîner toutes les personnes qui dépendent d'elles avec. Oak leur redonne donc la force et le courage du chêne pour tenir bon.
  • Pine : le pin est l'élixir floral de la culpabilité. Ce sont les individus qui se jugent constamment, se dévalorisent et aussi, qui n'arrivent pas à s'arrêter de travailler pour prendre un moment de plaisir ou de repos. Pine les encourage à prendre soin d'eux sans auto-jugement ni dénigrement.
  • Star of Bethléem : l'étoile de Bethléem, appelée aussi la Dame de Onze Heures, est la petite Fleur blanche qui apporte la paix et la consolation dans les cœurs meurtris par les événements de la vie douloureux : deuil, accident, maladie, séparation, abandon, trahison, perte d'emploi, etc.
  • Sweet Chestnut : le châtaignier est l'élixir floral qui redonne une lueur d'espoir et un peu de vie chez les personnes désespérées qui ont perdu toute foi en l'humanité. Cela fait suite à un événement très douloureux qui les coupe de ce qui passe autour d'elle. Le châtaignier grâce à sa grande vigueur leur redonne sa force et la vie qui circule dans ses branches.
  • Willow : le saule concerne les personnes de type « Calimero ». Elles ressassent sans cesse leurs problèmes et se victimisent. Willow les oblige à reconnaître leur part de responsabilité dans ce qui leur arrive et les force à regarder autour d'elles le positif.

Autres usages possibles

Le mélèze est également employé en phytothérapie: Mélèze (Larix decidua).

Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.