Fleurs de Bach : Mustard (la moutarde)

-

La moutarde est la Fleur de la mélancolie qui arrive parfois sans raison apparente, un mal-être qui nous saisit sans que l'on sache très bien pourquoi. Mustard fait partie du groupe 3, le manque d'intérêt pour le présent.

Ses noms

Mustard (fleur de Bach), la moutarde (des champs ou sauvage)
Nom botanique : sinapsis arvensis.

Mustard ou Moutarde
Mustard, la moutarde des champs

Dynamique de la Fleur

Mustard, Fleur de Bach, est une petite fleur jaune sauvage qui pousse en groupe dans les champs. Il en existe une version cultivée pour en faire une sauce condiment. La moutarde produit des graines qui réduites en poudre donne un piquant aux aliments. En cataplasme, elle permet aussi de réchauffer et de combattre les refroidissements. Cette fleur de Bach peut devenir invasive, à l'image de la tristesse qui d'un seul coup apparaît et rempli rapidement notre cœur, comme les milliers de petites graines qui attendent patiemment leur heure sous terre, pour refaire surface. Pourtant cette petite fleur jaune comme un rayon de soleil nous amène de la joie de vivre et son pouvoir réchauffant dissipe le froid de la mélancolie. Mustard ramène le piquant de l'existence présent dans notre esprit.

Son message

La moutarde nous rappelle que nous ne devons pas nous laisser envahir par le chagrin et la mélancolie car la vie est belle, pleine de joie et d'allégresse. Que prédisposait cette fleur jaune qui seule n'a pas grand éclat à devenir aussi joyeuse et chaude ? Un champ de moutarde est un enchantement pour les yeux (similaire aux champs de colza, de la même famille que la moutarde) et nous invite à nous réunir et à nous réchauffer au contact de la vie. Cet état de mélancolie est passager et passera aussi vite qu'il est venu. En prendre conscience, c'est déjà faire plus de la moitié du chemin jusqu'à la joie.

Pourtant quand l'état de tristesse est installé, rien ne semble plus briller autour de nous et à l'intérieur de nous, nos mouvements, nos perceptions en sont même ralenties et cet état touche chacun de nous un jour ou l'autre. Intellectuellement, on ne comprend pas cet état qui s'oppose avec un apparent bonheur. Un détail, une parole, un souvenir plonge dans un malaise. On se renferme sur soi dans un marasme sombre.

La leçon dans l'état de Mustard est de comprendre que nous avons à vivre un moment de tristesse et à le transformer en un potentiel créatif joyeux et guérisseur. Cela peut-être un deuil ou un traumatisme qui n'a pas été vécu au moment où il a eu lieu, par protection, par survie. Mais tant que le travail d'intégration et d'acceptation n'aura pas été fait, Mustard ressurgira.

C'est aussi le signe d'une phase importante de développement spirituel chez la personne et de progression de sa conscience, tel le phénix qui renaît de ses cendres.

Personne de type Mustard

L'individu de type Mustard est triste sans raison apparente. Un mot, une chanson, une image, l'a plongé dans une mélancolie où elle se renferme, où il se noie. Il a beau essayé de se changer les idées, rien n'y fait. Un mal-être occupe sans cœur. Intellectuellement, la personne sait bien qu'il n'y a pas de raison d'aller mal. Son travail va bien, elle est heureuse en couple, elle est en bonne santé et ses enfants aussi et habite une jolie maison. Pourtant, la tristesse est bien présente et peut prédire un prélude à une dépression. L'individu s'interroge, il a peur et il culpabilise aussi de cet état, il en parle à ses proches qui tentent de le consoler et de le raisonner avec des arguments logiques et concrets, mais rien n'y fait. La personne se sent alors de plus en plus seule et isolée, coupée de ses proches mais aussi coupée d'elle-même. Elle ne se reconnaît plus.

Phrases-clés

  • « J'ai tout pour être heureux mais je ne le suis pas ».
  • « Je me sens triste et je ne comprends pas pourquoi ».
  • « Je me sens déprimé(e), pourtant il n'y a pas de quoi ».
  • « J'ai l'impression de tourner dans un brouillard ».
  • « J'allais bien, et d'un seul coup, je me suis senti(e) triste. »

Bienfaits de la moutarde

Mustard dissipe la tristesse et la mélancolie. L'étincelle de vie revient. On prend conscience qu'au malheur succède la joie, comme après la pluie, le soleil revient toujours briller au-dessus de nous.

La personne accepte de se confronter à son chagrin intérieur et d'y faire face. Le processus de guérison se met alors en route. Elle comprend qu'il y a un cheminement à faire. Son inconscient lui fait passer un message. Alors elle sent sa peine s'évanouir car elle a une piste, un objectif où se raccrocher et un but, un espoir. La joie revient.

Différences avec les autres Fleurs du groupe 3 : Manque d'intérêt pour le présent

  • Chestnut Bud : Chestnud Bud permet d'apprendre des leçons de la vie et de tirer l'enseignement de nos erreurs et de nos échecs. Elle favorise l'attention aux événements et aux rencontres.
  • Clematis : Clematis convient aux têtes en l'air, aux grands distraits, aux enfants dans la lune. Clematis favorise l'ancrage et la connexion au moment présent. La clématite permet aussi d'augmenter ses capacités de concentration.
  • Honeysuckle : Honeysuckle combat la nostalgie et rattache elle-aussi les personnes à l'instant présent. Elle convient aux personnes qui vivent dans les souvenirs de leur passé.
  • Olive : Olive est la Fleur qui redonne vitalité et énergie aux personnes épuisées physiquement et moralement, comme à la suite d'une dépression ou d'un burn-out.
  • White Chestnut : White Chestnut ramène le calme à l'intérieur de la tête, elle apaise le mental. C'est la Fleur des Ruminations mentales, des cogitations incessantes.
  • Wild Rose : les personnes de type Wild Rose sont résignées, elles subissent leur vie avec fatalisme et sans étincelle. Wild Rose ramène de la gaieté, l'esprit d'initiative et un élan pour repartir.
Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.

https://www.votrenaturopathe44.com/