Fleurs de Bach : Scleranthus (la Gnavelle)

-

Scleranthus est l'élixir de Bach des personnes hésitant sans cesse entre deux possibilités. Elles ne parviennent pas à trancher. Leur humeur oscille également entre bas et haut. Elles sont vraiment caractérisées par un état d'instabilité constante. Ainsi, la gnavelle a sa place dans le Groupe 2, les états émotionnels d'Incertitude.

Ses noms

Scleranthus, la gnavelle, le scléranthe, la knawel, la renouée allemande, nom botanique : Scleranthus annuus.

Dynamique de la Fleur

Scleranthus, la gnavelle, est une fleur de Bach.

La gnavelle est une plante annuelle rampante, sans forme bien définie ce qui indique déjà un manque de volonté ne sachant pas quelle direction prendre. Elle pousse de façon fouillis, ses propres tiges retombant sur les plus basses.

On constate que ses tiges sont en revanche très étendues, ce qui signifie un fort besoin d'ancrage dans la terre et dans le monde matériel.

C'est une plante connue la plupart du temps comme une mauvaise herbe. C'est une caractéristique des plantes-personnalités indiquant un manque de confiance en soi. Bien souvent, elles sont considérées par le peuple comme des plantes « ne servant à rien ». En réalité tout le monde a sa place sur Terre, comme la petite gnavelle comme élixir.

Cependant, la gnavelle est en déclin dans son habitat naturel, le Royaume-Uni, et elle a été placée sur la liste des espèces en danger. On retrouve encore ce manque de volonté et de confiance en soi, dans sa répartition-même.

Par contre, la gnavelle nous indique néanmoins sa volonté d'unification à la base, car elle possède une seule racine pivot de laquelle partent toutes les tiges.

On notera aussi que les fleurs sont petites, de couleur verte, sans nectar et n'ont pas de pétales. Elles n'ont donc pas vraiment la volonté d'attirer les insectes pollinisateurs, ce qui signe souvent un manque d'ouverture vers l'extérieur. On comprend alors que cette indécision est intérieure et non extérieure, portée vers autrui comme pour Cerato. Par contre, les fleurs ont la forme de calices, prêtes à recevoir de l'aide et prêtes à apprendre.

Son message

Choisir c'est renoncer. Voici le terrible dilemme auquel les personnes de type Scleranthus doivent faire face. Choix qu'elles essaient toujours de faire seules et elles ne demanderont donc pas conseils à leurs proches, comme dans le cas de Cerato par exemple.

Cet état négatif vient probablement de la petite enfance quand le bébé a été confronté à des atmosphères très changeantes en très peu de temps et qu'il a été ballotté à droite et à gauche souvent. Cela a créé chez lui un sentiment d’insécurité et une non-stabilité. A quoi se raccrocher quand tout bouge constamment autour de soi ?

Pourtant on a tous besoin de se sentir à un moment stabilisé, de savoir sur quoi s'appuyer. Un foyer chaleureux, des relations aimantes, un travail fiable. Alors la personne Scleranthus veut se raccrocher à tout. Elle ne veut pas choisir, elle veut tout. Mais choisir implique d'en laisser partir et c'est là une réelle difficulté.

En fait, la personne Scleranthus se sent perdue dans sa vie. A tel point, qu'elle s'est coupée de tout. Du conseil de ses proches, de son inconscient et même de son mental qui pourtant sait si bien prendre la place et le contrôle. Ici il n'y a aucun contrôle, tout va à vau-l'eau et c'est ce qui explique que les émotions vont dans tous les sens.

Comme il n'y a pas de contrôle, la personne est complètement soumise aux aléas de la vie. C'est donc des sautes d'humeur dans cesse, des moments très joyeux puis des périodes de grande tristesse.

Au bout d'un moment, le corps physique imprime cette instabilité et développe de petits symptômes : vertiges, pertes d'équilibre, mal des transports, troubles thyroïdiens, alternance diarrhées/constipations, suées et frissons, fringales et manques d'appétit, hyperactivité et apathie. Certaines personnes vont également souffrir de troubles psychiques plus graves comme la bipolarité qui nécessite un traitement médical.

L'idée dans l'état positif de Scleranthus est de viser le plus possible le milieu, le juste équilibre dans tous les aspects de la vie. Alors la personne rencontrera des succès qui lui donneront plus de hardiesse pour s'écarter de la voie du milieu. Mais il faut y aller progressivement pour ne pas détruire l'équilibre nouvellement construit.

La personne a une voie à choisir, son intuition idéalement, et à s'y tenir. Elle doit aussi apprendre à demander de l'aide et du conseil, à faire confiance et à s'ouvrir aux autres. Leur partage d'expériences peut aussi lui apporter et la gnavelle manque parfois de cette ouverture à l'autre.

Ainsi, en apprenant de la communauté et en suivant sa certitude intérieure, elle parviendra à choisir de plus en plus clairement. Elle aura réussi à trouver son parfait équilibre et si besoin, elle saura s'en détourner sans se mettre en danger, pour y revenir ensuite sereinement.

Personne de type Scleranthus

Scleranthus hésite toujours perpétuellement. C'est bientôt la fin de l'année scolaire et elle doit choisir une orientation pour l'année d'après. Elle hésite entre la fac et un BTS. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Cela fait des semaines qu'elle se creuse la tête et elle ne parvient pas à trancher.

C'est comme pour cet été. Elle prendrait bien des vacances mais ce serait bien aussi qu'elle travaille pour se faire un peu d'argent. Impossible de se décider. Le temps file et elle risque de se retrouver le bec dans l'eau sur tous les plans.

Pour Scleranthus, se préparer le matin est un vrai casse-tête. Quel temps va-t-il faire aujourd'hui ? Doit-il mettre un pull ou une chemise ? Doit-il prendre son blouson ou non ? Pour son déjeuner, c'est pareil, il ne sait pas s'il va manger au restaurant avec ses collègues ou s'il doit s'emmener un sandwich.

Cependant, l'heure avance et il va être en retard. Il prendrait bien sa voiture mais avec les bouchons, cela ne va pas l'arranger. Doit-il prendre son vélo? C'est l'incertitude au quotidien.

Scleranthus n'est pas toujours simple à vivre. Elle pratique avec brio l'ascenseur émotionnel tous les jours. C'est épuisant à vivre pour son compagnon. Elle alterne les phases où elle est de bonne humeur, drôle, enjouée, et les phases où elle déprime ou pire, où elle s'énerve pour un rien.

En fait, on ne sait jamais de quel pied elle va se lever. Son corps est à son image. Il enchaîne les diarrhées et les constipations. En plus, elle a souvent des vertiges, ce qui achève de la mettre de mauvaise humeur.

Phrases-clés

  • « J'hésite, je ne sais pas quelle option choisir. »
  • « Côté pile ou côté face ? »
  • « Je dis oui ou non ? »
  • « Il faut bien peser le pour et le contre. »
  • « C'est un Jean-qui-rit, Jean-qui-pleure ! »
  • « Mon humeur n'est jamais stable. Un coup je ris, un coup je suis complètement déprimé(e). »
  • « Choisir, c'est renoncer. »
  • « Je manque d'équilibre. »
  • « J'ai souvent des vertiges. »
  • « Ma fille est bipolaire. »

Bienfaits

Tout d'abord, la prise de cette fleur de Bach permet d'arriver à prendre des décisions rapidement. La personne retrouve la clarté d'esprit nécessaire, ainsi que la capacité à prendre du recul. Cette prise de recul lui permet de voir alors les choses dans leur globalité et non comme deux états s'opposant continuellement.

Ensuite, elle parvient à se faire confiance intérieurement et à se reconnecter à son Soi supérieur. Elle se sent plus guidée.

Puis, une fois n'est pas coutume, elle peut laisser parler son mental car dans l'état négatif, elle s'en est coupée. Or le mental est un formidable outil pour s'organiser (il faut juste éviter de lui laisser toute la place !). Ainsi, elle retrouve la clé pour décider clairement ce qui convient.

Enfin, Scleranthus agit aussi sur l'équilibre et la stabilité intérieurs aussi bien au niveau des émotions que du corps physique. Cet élixir parvient donc à accompagner le rétablissement des petits maux comme des vertiges, le mal des transports, des alternances diarrhées/constipations et les sautes d'humeur d'origine hormonale. Il apporte aussi une paix et une sérénité émotionnelles.

Différence avec le Groupe 2, les états émotionnels d'Incertitude

  • Cerato : le plumbago est la Fleur de Bach bleue qui apporte confiance en eux et certitude intérieure aux personnes qui n'arrivent pas à choisir tout seuls, et qui demandent toujours leur avis aux autres. Avis qu'ils ne suivent pas pour autant.
  • Gentian : la gentiane encourage à persévérer et à tenir bon chez les personnes qui se découragent facilement au moindre petit obstacle, qui doutent de pouvoir réaliser un projet. Cette Fleur leur redonne aussi de l'optimisme et la compréhension que même dans les échecs, on apprend.
  • Gorse : l'ajonc est la petite fleur jaune tenace qui redonne de l'espoir aux personnes qui ont cessé d'en avoir, qui n'y croient plus. Elle leur permet de sentir à nouveau la vie, même dans les moments les plus sombres.
  • Hornbeam : le charme est la Fleur starter qui redonne l'énergie pour se lancer dans un projet, pour se remettre au travail après une longue période sans activité, comme lors d'une maladie grave ou du chômage. La personne ainsi retrouve la motivation nécessaire.
  • Wild Oat : l'avoine sauvage est l'élixir pour les personnes qui savent ce qu'elles veulent faire intérieurement mais qui ne savent pas dans quel sens aller, ni quelle direction prendre, et oscillent au gré des vents comme l'avoine. Wild Oat est un peu comme la boussole qui les guide et leur permet de retrouver leur axe.
Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.