Huile essentielle d’arbre à thé : utilisation et vertus

-

Indispensable dans la trousse à pharmacie, malgré son odeur peu appréciée. L'huile essentielle d'arbre à thé est la championne des huiles anti-infectieuses, souveraine sur les bactéries, les virus ou les champignons.

La plante et son histoire

Aussi appelée tea-tree, arbre à thé, melaleuca, mélaleuque à feuilles alternées, L’arbre à thé est un petit arbre de 1,5 m de haut pouvant atteindre 10 m en milieu sauvage, à feuilles persistantes, vertes, étroites, lancéolées, et portant des fleurs blanches très odorantes. Compte tenu de ses propriétés antiseptiques, il est cultivé aujourd’hui à grande échelle, notamment en Australie.
Mais il y est sensible aux périodes de sécheresse lors desquelles ses ressources sont mises en péril. C’est néanmoins une plante très résistante aux attaques de parasites, que les aborigènes connaissent depuis des millénaires et utilisaient déjà en infusion.

Description

Arbre à thé

Nom botanique :   Melaleuca alternifolia
Famille : Myrtacées
Organe distillé : feuilles
Pays d'origine : Australie, et cultivée en Afrique du Sud, Inde, Malaisie…

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune clair
  • Odeur : aromatique, terpénique, forte

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpénols (terpinène-1-ol-4 à 45 %, α-terpinéol 3 %), monoterpènes 40-50 % (paracymène 15 %, α-pinène, α-thujène, α-terpinène 10%, γ-terpinène 20 %, para-cymène 2 %), sesquiterpènes 6 % (β-caryophyllène, aromadendrène, viridiflorène….), sesquiterpénols 1 % (viridiflorol, cubénol, globulol…), oxydes 5-15 % (1.8 cinéole ).

Propriétés

L'huile essentielle d'arbre à thé dispose des vertus suivantes :

  • Anti-bactérienne de premier ordre
  • Antifongique, antiparasitaire intestinale et cutanée
  • Protectrice de la peau (radiothérapie)
  • Antifatigue, neurotonique, anti-inflammatoire
  • Immunostimulante
  • Décongestionnante veineuse et lymphatique

Indications

En interne :

L’une des huiles essentielles les plus polyvalentes contre les infections (bactériennes ou virales), les parasitoses,  les mycoses et candidoses (fongicide). Elle est indiquée sur les différentes sphères :

  • Sphère respiratoire : sinusite, otite, angine, bronchite, rhinopharyngite
  • Sphère gynéco-urinaire : cystite, vulvite, vaginite, candidose
  • Sphère intestinale : gastro-entérites virales ou bactériennes, verminoses

Elle stimule également les défenses immunitaires. Tonique, elle aide à lutter contre la fatigue, voire d’épuisement général, ou de surmenage, de dépression.  

En application locale :

Appliquée sur la peau, l'huile essentielle d'arbre à thé est  décongestionnante veineuse et lymphatique, et sera indiquée dans la prévention des varices, des hémorroïdes ou en cas de jambes lourdes. Elle protège des brûlures en prévention des séances de radiothérapie, et est efficace comme insectifuge sur les parasites de la peau (gale, teigne).

  • Sphère cutanée : verrues, mycoses, eczéma, herpès, zona, varicelle, plaies

En odontologie, elle a également les indications suivantes :

  • Sphère buccale : aphtes, gingivite, abcès dentaire

Au niveau psychique, appliquée au plexus ou sur les poignets, elle est équilibrante.

Dosages et posologie

HE Huile Essentielle – HV Huile Végétale

  • Par voie orale : 2  gouttes 2 à 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola, pendant 7 jours.
  • En Externe : diluée à 20 % maximum dans une huile de massage (par exemple 2 ml d’HE d’arbre à thé avec 8 ml d’HV de rose musquée du Chili), elle peut aussi être appliquée pure sur la peau, sauf réaction allergique, car elle sera ainsi plus efficace.

Autres usages : Il est possible de l’inclure dans des shampoings, savons, gels intimes (5 à 10 gouttes dans un flacon du commerce)…quelque soit le type d’infection, le plus efficace est d’appliquer localement 3 gouttes pures sur la peau (éviter les muqueuses) en faisant pénétrer par un léger massage. Lors de séances de radiothérapie, elle sera de préférence appliquée après, ou quelque temps avant en s’assurant que la peau soit bien sèche lors des séances.

  • Par diffusion : possible mais son odeur n’est pas forcément appréciée. A associer à des huiles essentielles telles que :

   Association possible : huiles essentielles antivirales telles que saro (Cinnamosma fragrans), niaouli (Melaleuca quinquenervia), cajeput (Melaleuca cajuputii), ravintsara (Cinnamomum camphora à cinéole) ou diluée avec des HE à phénols comme l’origan (Corydothymus capitatus) qui vont agir en complémentarité contre des germes résistants.

Contre-indications

L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Effets secondaires

L'huile essentielle d'arbre à thé peut également provoquer des allergies cutanées.
Faire un test au pli du coude avant usage en cas de terrain allergique.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).