Huile essentielle de Bay de Saint Thomas : bienfaits et utilisation

-

Peu connue, l'huile essentielle de Bay de Saint Thomas est pourtant un excellent anti-infectieux, mais également un anti-inflammatoire de premier plan (dilué).
On l’appelle aussi le piment de la Jamaïque, « quatre épices » ou « tout épice ». Elle est proche du clou de girofle, et en a le même parfum poivré.

Description

Pimenta racemosa ou Bay de Saint Thomas

Nom botanique : Pimenta dioïca ou racemosa
Famille : Myrtacées
Organe distillé : baies, feuilles
Pays d'origine : Antilles, Amérique Centrale

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune clair
  • Odeur : épicée, piquante, poivrée

Principaux constituants biochimiques :

  • Baies : phénols (eugénol 80 % et plus), sesquiterpènes (β-caryophyllène), phénols méthyl-éthers (eugénol M.E.), hydrocarbures
  • Feuilles : phénols (eugénol 50 %, chavicol 15 %), monoterpénols, monoterpènes (myrcène 20 %)

Propriétés

  • Anti-infectieux : antiviral, antibactérien, antifongique, antiparasitaire
  • Anti-inflammatoire
  • Dermatologique
  • Tonique physique et intellectuel
  • Expectorant mucolytique

Utilisation

En interne :

L’huile essentielle de Bay de Saint Thomas sera indiquée contre de multiples infections : entérocolites, diarrhées, même d’une amibiase (en complément de traitements conventionnels), hépatites virales, cystites et infections uro-génitales (voir salpingite, urétrite), voire crise de paludisme. Elle sera active en cas de lourdeurs digestives ou de nausées.

Au niveau pulmonaire, elle sera indiquée en cas d’encombrement des voies respiratoires (mucolytique), de bronchite, sinusite ou grippe, ou bien une angine, une inflammation des amygdales. C’est aussi un régulateur thyoïdien.

En application locale (dilué) :

Elle a une action anti-inflammatoire sur les douleurs musculaires, les rhumatismes et les crampes et sera indiquée aussi contre les névralgies, les douleurs dentaires (odontalgie), voire les douleurs de la polyarthrite rhumatoïde, de la poliomyélite, de la sclérose en plaque.

Au niveau cutané, en dermatologie, l'huile essentielle de Bay de Saint Thomas sera indiquée contre le zona ou l’herpès, les boutons d’acné ainsi que les parasitoses cutanées (gale, teigne, aoûtats…), ou pour désinfecter les griffures et morsures d’animaux (chat). Elle a une action antiseptique et cicatrisante. Tonique, elle sera conseillée en cas d’épuisement nerveux, de chute de tension artérielle, ou de tension cérébrale et a une action stimulante aux niveaux émotionnel et psychique.

C’est un aphrodisiaque léger à intégrer dans une huile de massage. Appliquée diluée sur le bas-ventre, elle aura une action emménagogue (elle fait venir les règles) et utérotonique.

L’huile essentielle des feuilles a des propriétés similaires mais est moins agressive pour la peau avec par ailleurs une action sur la repousse des cheveux (en dilution).

Dosages et posologie

HE Huile Essentielle – HV Huile Végétale

  • Par voir orale : prenez 1 à 2 gouttes sur un support (miel, huile d’olive, comprimé neutre), 3 fois par jour pendant 3 jours.
  • En externe : appliquez localement sur la peau de préférence diluée à 20 % : 2 ml d’HE de bay de St Thomas (baie ou feuille) avec 8 ml d’HV de calophylle par exemple.
  • Par diffusion : non

Contre-indications

L'huile essentielle de Bay de Saint Thomas ne doit jamais être appliquée pure sur la peau. Déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

Effets secondaires

Elle est dermo-agressive et irritante.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).