Huile essentielle de Cajeput : vertus et utilisation

-

C’est un Melaleuca, de la même famille que l’arbre à thé ou le niaouli, mais un peu moins connu. L’huile essentielle de Cajeput est un très bon anti-infectieux, en particulier sur les sphères respiratoire, intestinale et génitale.  
Autres noms : cajeputier, cajeput vrai, cajuput (en langue malaise : kaju putih bois blanc), mélaleuque blanc.

La plante et son histoire 

Moins célèbre que ses cousins le niaouli ou l’arbre à thé, le cajeput s’est néanmoins fait connaître à partir du XVIIème siècle pour l’efficacité antiseptique et la douceur de son huile essentielle. C’est un arbre de bonne taille dont l’écorce blanche, comme celle du niaouli, se détache par copeaux. Il fait partie de la grande famille des plantes à 1.8 cinéole (eucalyptol), les Myrtacées, dont l’efficacité sur la sphère respiratoire n’est plus à démontrer.
On a longtemps appelé le cajeput Melaleuca leucadendron alors qu’aujourd’hui on identifie bien séparément un Melaleuca leucadendra dont la composition et la botanique sont différentes du Melaleuca cajuputii.

Description

Feuilles de Cajeput

Nom botanique : Melaleuca cajuputii
Famille : Myrtacées
Organe distillé : feuilles
Pays d'origine : Indonésie et Malaisie (Moluques, Célèbes), Vietnam, Chine, Australie.

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : vert clair
  • Odeur : fraîche, boisée, proche de l’eucalyptus

Principaux constituants biochimiques :

Melaleuca cajuputii : oxydes majoritaires (1.8 cinéole 60 %), monoterpénols (α-terpinéol 11 %, linalol 3 %, terpinène-1-ol-4), monoterpènes (limonène 5 %, α-pinène, α-thujène, β-pinène), sesquiterpènes (β-caryophyllène, α-humulène, α et β-sélinènes), sesquiterpénols (nérolidol, viridiflorol) ;
Melaleuca leucadendra : Phénols méthyl-éthers (eugénol méthyl-éther  > 90 %)

Propriétés

L'huile essentielle de Cajeput dispose des vertus suivantes :

  • Antiviral, anti-bactérien, antiparasitaire
  • Expectorant, mucolytique
  • Décongestionnant veineux
  • Analgésique locale, antalgique
  • Radioprotecteur
  • Antispasmodique
  • Hormon-like (œstrogène léger)

Indications

Usage interne :

L’huile essentielle de cajeput est antiseptique, désinfectante des voies respiratoires et expectorante. Elle sera conseillée sur tous les problèmes ORL : bronchite, otite, sinusite. Elle sera aussi active contre les infections intestinales ou urinaires : cystites, urétrites, diarrhées, mais aussi amibiases. Comme les autres plantes de la famille des Melaleuca, c’est un antiviral efficace et un antigrippal en cas d’épidémie.
Hormon-like, elle aura une légère action régulatrice du cycle chez la femme (œstrogène).

En application locale :

Elle est aussi indiquée pour protéger la peau lors de radiothérapies (à condition que la peau soit bien sèche au moment des séances) ou comme traitement contre l’herpès notamment génital, le zona, les infections à papillomavirus (dysplasie du col de l’utérus, condylomes), la varicelle, mais aussi contre le psoriasis, le pityriasis, ou par exemple les ampoules. C’est une huile essentielle plus agréable pour la peau que celle de l’arbre à thé, notamment par son parfum plus proche de l’eucalyptus. En massage, elle décongestionne le système veineux  en cas de problèmes de circulation (jambes lourdes, varices, hémorroïdes).

Elle est aussi antalgique et pourra être conseillée contre les névralgies dentaires, les névrites en général, ou encore contre les douleurs articulaires et musculaires.

Sur le plan émotionnel, elle sera apaisante et pourra être indiquée en cas de crise d’angoisse.

Dosages de l'huile essentielle de Cajeput

HE Huile Essentielle – HV Huile Végétale

  • Par voie orale : en dehors des repas, prenez 1 à 2 gouttes 3 fois par jour sur un support, une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amande ou de miel, un comprimé neutre, pendant 7 jours
  • En externe : pure localement (sur l’herpès) ou diluée dans une base de massage (huile de jojoba Simmondsia chinensis) par exemple 2 ml d’HE de cajeput avec 8 ml d’HV de jojoba, pour décongestionner le système veineux ou les voies respiratoires
  • Par diffusion : 2 à 3 gouttes dans un diffuseur toutes les heures

Autres usages : 1 goutte de cajeput dans une cuillère à café d’huile de millepertuis en application locale sur les hémorroïdes.

Association possible : comme antiviral avec leshuiles essentielles d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), de niaouli (Melaleuca viridiflora), de ravintsara (Cinnamomum camphora ct 1.8 cinéole), de mandravasarotra ou saro (Cinnamosma fragrans), ou des huiles essentielles  anti-infectieuses comme l’origan (Origanum compactum) ou la cannelle (Cinnamomum zeylanicum).

Effets secondaires et contre-indications

L'huile essentielle de Cajeput est à éviter pendant la grossesse, en particulier durant les 3 premiers mois et déconseillée aux asthmatiques.
Pour les jeunes enfants : diluer à 5 %
Aussi, elle peut assécher les muqueuses.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.  
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).