Huile essentielle d’encens : bienfaits et utilisation

-

C’est par excellence l’huile essentielle de la méditation. A cette atmosphère spirituelle s’ajoute des propriétés apaisantes et antidépressives, ainsi qu’une utilisation possible en soins palliatifs. Mais l'huile essentielle d'encens est également une huile de la peau, antifongique et cicatrisante.

La plante et son histoire

Son utilisation à des fins religieuses est attestée sur tous les continents, et dans de nombreuses cultures : dans l’Egypte Ancienne, dans la Bible, chez les Hébreux, en Inde, en Asie. Six espèces d’arbres à encens ont été mises en évidence. L’encens est extrait par incision de l’écorce d’un arbre de 5 à 6 mètres de haut qui laisse s’écouler une résine blanchâtre qui prend une teinte marron au séchage. Cette résine est généralement brûlée sur des charbons, mais une huile essentielle peut en être extraite par hydrodistillation.
Autre nom : encens oliban

Présentation

Résine d'encens

Nom botanique : Boswellia carterii, Boswellia rivae, Boswellia serrata 
Famille : Burseracées
Organe distillé : résine extraite du tronc par incision
Pays d'origine : Corne de l’Afrique et Péninsule Arabique : Ethiopie, Erythrée (Boswellia rivae), Somalie, Yemen (Boswellia carterii), Inde (Boswellia serrata).  

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : brun clair à foncé
  • Odeur : boisée, forte, résineuse, chaude

Principaux constituants biochimiques (Boswellia carterii) :

Monoterpènes (α-pinène 40 %, α-thujène, limonène 5 %, sabinène 5 %, β-pinène 3 %, myrcène 4 %, paracymène 2 %), sesquiterpènes (β-caryophyllène, α-humulène…), monoterpénols (incensol), esters, sesquiterpénols (viridiflorol), oxydes…

Propriétés

L'huile essentielle d'encens dispose des bienfaits suivants :

  • Antidépressive
  • Méditation, soins palliatifs
  • Anti-infectieuse respiratoire, expectorante
  • Immunostimulante
  • Dermatologique : cicatrisante, régénérante cutanée, antifongique (champignons)
  • Anti-inflammatoire

Utilisation

En interne :

L’huile essentielle d’encens est indiquée pour les voies respiratoires (laryngite, sinusite, rhume et rhinite) pour ses effets anti-inflammatoires et décongestionnants ; mais également sur la sphère intestinale par exemple en cas de gastrite ou contre la maladie de Crohn, et en ce cas par voie interne.
Elle est aussi recommandée en cas de baisse de l’immunité pour renforcer celle-ci. Mais elle est plus généralement employée …

En application locale :

Elle peut  être appliquée en onction sur le torse pour dégager les voies respiratoires, mais aussi localement contre toutes les douleurs articulaires et musculaires (rhumatismes), l’arthrite ou l’arthrose, les tendinites ou les rigidités musculaires, et sur l’abdomen en cas d’inflammations intestinales.

En dermatologie, l'huile essentielle d'encens est hémostatique et cicatrisante, raffermissante et régénérante de la peau, et sera conseillée contre les mycoses (buccales ou cutanées), les ulcères variqueux, les cicatrices, les vergetures ou même les rides.

Par diffusion :

L’huile essentielle d’encens est active au niveau de la sphère psychique et émotionnelle, contre la dépression ou l’angoisse, et comme neurotonique. Mais elle peut être aussi indiquée dans les soins palliatifs en fin de vie, par exemple en onction sur le corps.

Elle peut également être employée pour favoriser les états de méditation. Parmi les différentes espèces d’arbres à encens, le Boswellia carterii est plus spécifique de la sphère physique. Le Boswellia rivae, plus riche en esters, est plus spécifique de la sphère psychique en particulier comme anti-dépresseur.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : prenez 1 à 2 gouttes 3 fois par jour sur un support neutre, c'est-à-dire une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain, ou un comprimé d’acérola pendant 7 jours.
  • En externe : diluée à 20 % dans une base végétale ou en synergie avec d’autres huiles essentielles (voir ci-dessous), en onction le long de la colonne vertébrale en particulier.
  • Par diffusion : 2 à 3 gouttes dans un diffuseur toutes les demi-heures

Autres usages : une goutte au plexus solaire et une autre au sommet de la tête (point d’acupuncture du psychisme) à appliquer en cas de dépression, ou pour atteindre un état méditatif.

Association possible :
L'huile essentielle d'encens peut être associée aux huiles essentielles de camomille romaine (Anthemis nobilis), de néroli (fleurs de Citrus aurantium), de petit grain bigaradier (feuilles de Citrus aurantium), de rose (Rosa damascena).
Il est possible de préparer une huile de massage antidépressive, calmante et même adaptée aux soins palliatifs, avec 20 % d’huiles essentielles :

  • HE encens (Boswellia rivae) 4 ml
  • HE myrte (Myrtus communis) 4 ml
  • HE néroli (Citrus aurantium fleurs) 4 ml
  • Huile Végétale d’amande douce (Prunus dulcis) 48 ml complétant un flacon à 60 ml :

En onction sur la plante des pieds, au plexus, ou à l’intérieur des poignets.

Contre-indications

L'huile essentielle d'encens est à éviter pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Effets secondaires

Pour l'huile essentielle d'encens, aucun effet secondaire a été signalé.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).