Huile essentielle de Géranium rosat : vertus et utilisation

-

La reine des huiles essentielles, qui associe une action circulatoire, une action dermatologique protectrice de la peau. L'huile essentielle de Géranium rosat est aussi une huile antifongique exceptionnelle et un insectifuge pour éloigner poux et moustiques.
Autres noms : Géranium bourbon, géranium odorant, géranium d’Egypte

La plante et son histoire

Il existe près de 500 espèces de géranium, dont certains aux parfums très différents allant de la citronnelle à la menthe ou même au chocolat. La plante n’est haute que de 20 à 30 cm. Les feuilles sont dentelées, les fleurs ont 5 pétales de couleur rose, rouge ou blanche.

Seules quelques rares espèces telles que le géranium rosat, en particulier la variante Bourbon, originaire de l’île de la Réunion, sont distillées pour leur huile essentielle, mais plusieurs autres espèces sont utilisées en parfumerie, et intégrées dans des cosmétiques.

Description

Géranium rosat

Nom botanique : Pelargonium X asperum
Famille : Géraniacées
Organe distillé : feuilles
Pays d'origine : Océan Indien (Madagascar, île de la Réunion pour la variété Bourbon). Autre : Egypte, Chine.

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : Jaune Vert clair
  • Odeur : Rose avec une touche de litchi

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpénols (citronnellol 25 à 30 %, géraniol 10 à 15 % voire 25 % pour la variété Bourbon), esters (25 % : formiate de citronnellyle (6 à 17 %) et acétate de citronnellyle, de géranyle…), aldéhydes (citrals 1 % : géranial, néral), monoterpènes, sesquiterpènes (β-caryophyllène), cétones.

Propriétés

  • Dermatologique, protectrice et régénératrice cutanée
  • Hémostatique, astringente
  • Tonique veineux et lymphatique
  • Antifongique, antibactérienne, antivirale
  • Calmante et antispasmodique
  • Anti-inflammatoire, décongestionnante

Utilisations

En interne :

L’huile essentielle de géranium rosat  peut être indiquée en interne (comme en application externe ou par diffusion) pour les problèmes de nervosité, d’agitation, de fatigue profonde, voire de toxicomanie.

Elle sera employée pour des problèmes digestifs du type colite d’origine nerveuse, mais aussi sur les entéro-colites infectieuses comme antibactérienne ou antifongique en cas de candidose. Elle sera aussi conseillée contre les mycoses gynécologiques.

Elle stimule et régénère le foie et le pancréas (diabète), et entretient ainsi le bon fonctionnement du métabolisme.

En application locale :

Elle est bien sûr en priorité une huile essentielle protectrice de la peau, comme tonique circulatoire efficace en prévention des varices, voire phlébotonique en prévention de phlébite (attention : en cas de phlébite, ne rien appliquez et voyez en urgence un médecin). Astringente, elle pourra stopper rapidement un saignement.

Elle pourra être appliquée sur des douleurs tendino-musculaires, en cas de rhumatismes ou d’arthrite mais offre aussi des propriétés décongestionnantes sur des hémorroïdes accompagnées ou pas de prurit anal (en dilution), un lymphoedème ou encore une hypertrophie de la prostate.

Ses remarquables propriétés antifongiques et régénérantes seront mises à profit sur une large palette de problèmes de peau : rides, mycoses, eczéma, impétigo, vergetures (prévention), acné, psoriasis, brûlures, coupures, irritations cutanées.

Par diffusion :

Sur le plan émotionnel, elle régularise le système nerveux par ses effets antispasmodiques et apaisants, aussi bien en usage interne qu’en externe.

Elle est par ailleurs connue comme insectifuge car elle éloigne efficacement puces, poux et moustiques.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 à 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amande, ou sur un comprimé d’acérola, pendant 7 jours.
  • En externe : dilution dans une huile végétale (5 % pour le visage maximum, 20 % pour le corps) pour application locale ou massage. Il est possible de déposer une goutte sur un vêtement, une taie d’oreiller…pour éloigner les insectes. Par exemple 2 ml d’HE de géranium rosat pour 8 ml d’HV de souci (Calendula officinalis)

Autres usages : appliquez une goutte pure sur une petite coupure pour arrêter un saignement, éventuellement avec une goutte d’huile essentielle de ciste (Cistus ladaniferus).

Association possible : avec les huiles essentielles debois de rose (Aniba rosaeodora), de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus), de patchouli (Pogostemon cablin), de palmarosa (Cymbopogon martinii), huile végétale de rose musquée du Chili (Rosa rubiginosa).

  • Par diffusion : 1 à 2 gouttes dans un diffuseur, toutes les demi-heures

Contre-indications

L'huile essentielle de Géranium rosat est déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire connu pour l'huile essentielle de Géranium rosat.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).