Huile essentielle d’Hélichryse femelle : bienfaits et utilisation

-

Une des hélichryses de Madagascar, appelée « hélichryse à capitules nus » ou localement Rambiazana vavy en langue malgache. Par rapport à notre hélichryse italienne, c’est littéralement un arbuste qui peut atteindre 3 mètres, et dont les feuilles vertes argentées dégagent une odeur de cinéole (eucalyptol). Les fleurs sont des capitules jaunes.
L'huile essentielle d'Hélichryse femelle est spécifique des affections des voies respiratoires.

Présentation

Helichrysum gymnocephalum ou Hélichryse femelle

Nom botanique : Helichrysum gymnocephalum
Famille : Astéracées
Organe distillé : parties aériennes
Pays d'origine : Madagascar

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore à vert-jaune
  • Odeur : fraîche, herbacée, aromatique

Principaux constituants biochimiques :

Oxydes (1.8 cinéole 65 %), monoterpènes (α- et β-pinènes 3 %, γ-terpinène 2 %…), monoterpénols (terpinène 4-ol 3 %,…), sesquiterpènes, sesquiterpénols, aldéhydes.

Propriétés

  • Décongestionnante des voies respiratoires, expectorante, mucolytique
  • Anti-inflammatoire
  • Antiseptique
  • Régulateur hormonal

Utilisations

En application locale :

L’huile essentielle d’hélichryse femelle de Madagascar a une action remarquable sur les voies respiratoires : mucolytique, expectorante, elle dégage aussi les sinus, et sera donc indiquée sur les infections, et plus particulièrement les bronchites même asthmatiformes, les sinusites, les rhumes et rhinites allergiques ou infectieuses, les pharyngites, les céphalées.

Elle sera recommandée aux personnes sensibles des bronches : asthmatiques, allergiques respiratoires ; ou appliquée en massage avant un effort sportif.

Elle sera également indiquée sur la sphère digestive, dans les cas de gastrite, de brûlures d’estomac ou encore au niveau buccal en cas de ginvite. En dermatologie elle peut être utilisée en dilution sur des problèmes d’herpès, d’ulcères variqueux, ou diverses dermatoses.

Elle offre aussi des vertus équilbrantes au niveau hormonal : en cas de troubles menstruels (dysménorrhée) ou d’absence de règles (aménorrhée), de lactation trop abondante (galactorrhée) mais aussi en cas d’hypothyroïdie. Elle peut également être utile sur les maladies auto-immunes.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : non, ou sur avis d’un thérapeute
  • En externe : Bien tolérée, elle peut être appliquée pure sur les poignets en prévention en période d’épidémie, par exemple en synergie avec l’HE de saro (Cinnamosma fragrans). Appliquez aussi diluée à 20 %, dans une huile végétale sur la poitrine et le dos, 2 fois par jour pendant 7 jours. Par exemple 2 ml d’HE d’hélichryse femelle et 2 ml d’huile d’amande douce (Prunus dulcis)

Association possible : huiles essentielles de basilic tropical (Ocimum basilicum), petit grain citronnier (Citrus limon), Eucalyptus radiata, ravintsara (Cinnamomum camphora)…

  • Par diffusion : en inhalation sans vapeur, en olfaction : très efficace

Contre-indications

L’huile essentielle d’hélichryse femelle est à éviter pendant les trois premiers mois de grossesse.

Effets secondaires

Aucun effet indésirable n'a été observé.

Bibliographie

Huiles essentielle et eaux florales de Madagascar, guide pratique d'une aromathérapie innovante, Simon Lemesle (gérant de Astérale, spécialiste des huiles essentielles de Madagascar).
Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.  

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).