Huile essentielle d’hélichryse italienne : vertus et utilisation

-

C’est le grand remède des coups, bleus et hématomes. Son efficacité est quasi miraculeuse. Malgré son prix élevé, l'huile essentielle d’hélichryse italienne est indispensable et peut trouver sa place dans toutes les armoires à pharmacie.
Autres noms : Immortelle

La plante et son histoire

L’hélichryse est une herbe vivace atteignant 40 à 50 cm de haut, portant des feuilles étroites recouvertes d’un duvet gris argenté, et des grappes de fleurs jaune orangé regroupées en corymbe. Elle pousse sur des sols sablonneux en Europe de l’Est, sur le pourtour méditerranéen en France, et plus particulièrement en Corse et en Sicile.

L’espèce Helichrysum arenarium (immortelle des sables) était traditionnellement utilisée en herboristerie pour drainer les voies biliaires et détoxiquer efficacement le foie, mais est peu employée aujourd’hui en tisane. Elle est aujourd’hui surtout connue pour son huile essentielle extraite des sommités fleuries de l’espèce Helichrysum italicum.

Description

Helichrysum italicum ou hélichryse italienne

Nom botanique : Helichrysum italicum ssp. serotinum
Famille : Astéracées
Organe distillé : sommités fleuries
Pays d'origine : Originaire de la région méditerranéenne, elle est récoltée surtout en Sicile, en Corse, ainsi qu’en Croatie.

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : Limpide à jaune clair
  • Odeur : Floral, épicé, note de curcuma

Principaux constituants biochimiques :

Cétones 10 % (b-diones, italidiones I, II et III), esters (acétate de néryle 30 à 40 %, isobutyrate de néryle, propionate  de néryle 5 %), sesquiterpènes (β-caryophyllène, γ-curcumène), monoterpénols (α-terpinéol, terpinène-4-ol, nérol), monoterpènes (limonène 5 %, α-pinène, γ-terpinène, italicène).

Vertus

  • Décongestionnante veineuse et lymphatique
  • Anti-hématomes, anti-coagulant
  • Antispasmodique
  • Fluidifiante bronchique, expectorant
  • Anti-infectieuse, antivirale
  • Stimulante du foie et du pancréas

Utilisations

En interne :

L’huile essentielle d’hélichryse italienne a potentiellement une action sur les maladies auto-immunes, les maladies du foie ou le cholestérol. Elle stimule les fonctions hépatiques et pancréatiques, et régénère le foie.

Elle sera également active contre une colite d’origine virale.

En application locale :

C’est l’huile essentielle par excellence des coups, bleus, contusions, hématomes, ecchymoses, varicosités mais aussi de la couperose ou encore de l’acné. Son action est remarquable sur les hématomes. Elle est en effet anticoagulante, circulatoire, cicatrisante, et anti-inflammatoire et sera efficace sur le syndrome de Raynaud.

L’huile essentielle d’hélichryse italienne sera également conseillée sur les rhumatismes, l’arthrite, la polyarthrite, les douleurs musculaires ou la maladie de Dupuytren, maladie du canal carpien. Elle préviendra les risques de phlébite (mais attention à ne pas appliquer d’huile essentielle sur une phlébite déjà présente, ce qui nécessite de voir en urgence un médecin), et aura une action décongestionnante des systèmes veineux et lymphatique.

Elle est anti-infectieuse et antivirale, et a une action fluidifiante sur les mucosités broncho-pulmonaires et est donc anti-bronchitique ; elle est indiquée contre la rhinite et même la coqueluche.

Dans la zone du cœur, elle peut aider à régulariser le ryhtme cardiaque.

Par diffusion :

Sur le plan émotionnel, en inhalation, elle peut être considérée comme une sorte d’arnica contre les « bleus à l’âme », ou les blocages psychologiques en particulier ceux apparus dans l’enfance. Elle offre un effet calmant et relaxant, en olfaction ou en application.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 à 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola. 7 jours maximum et sur conseil d’un aromathérapeute, pas d’usage prolongé sans suivi.
  • En externe : dilution dans une huile végétale (5 % pour le visage maximum, 20 % pour le corps) pour application locale ou massage.

Recette : remède anti-hémorroïdes avec les huiles essentielles suivantes :

  • HE géranium rosat (Pelargonium X asperum) 3 gouttes
  • HE hélichryse italienne (Helichrysum italicum) 3 gouttes

Dans une cuillère à café d’huile de millepertuis (Hypericum perforatum), pour application locale

Association possible : contre les coups, blessures et contusions, mélangez les huiles essentielles de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus), de gaulthérie (Gaultheria procumbens), de katrafay (Cedrelopsis grevei), dans une huile végétale d’Arnica (Arnica montana). Par exemple 1 ml de chaque huile essentielle avec 12 ml d’huile d’arnica.

  • Par diffusion : au niveau émotionnel, il suffit d’inhaler le flacon une à deux fois par jour.

Contre-indications

L’huile essentielle d’hélichryse italienne ne doit pas être associée avec des anticoagulants. Usage interne sur avis médical. Prudence chez la femme enceinte ou allaitante, ou le nourrisson, pas d’usage prolongé.

Effets secondaires

L’huile essentielle d’hélichryse italienne peut être également neurotoxique à fortes doses.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).