Huile essentielle de iary : bienfaits et utilisation

-

Grand arbuste des hauts plateaux de Madagascar appelé aussi dingadingana ou hanindraisoa, l'huile essentielle de iary est efficace sur les sphères pulmonaire et cutanée.
Le dingadingana est une plante de la pharmacopée traditionnelle malgache : la décoction des feuilles est utilisée pour soigner les plaies, les ulcères, les règles douloureuses et la gale. C’est une plante qui sécrète une colle sur ses feuilles et ses fleurs.

Présentation

Psiadia altissima qui donne l'huile essentielle de iary.

Nom botanique : Psiadia altissima
Famille : Astéracées
Organe distillé : parties aériennes
Pays d'origine : Madagascar (Hautes-Terres)

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune
  • Odeur : terpénique, résineuse, boisée

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpènes 75  % (β-pinène 45 %, α-pinène 5%, limonène 5 %, myrcène 5 %, sabinène 5 %…), sesquiterpènes (germacrène-D, β-caryophyllène, α-humulène…), monoterpénols, sesquiterpénols, oxydes, esters

Propriétés

  • Expectorante, décongestionnante des voies respiratoires basses
  • Anti-inflammatoire, décontractante
  • Antiseptique, antibactérienne
  • Stimulant général

Utilisations

En application locale :

L’huile essentielle de iary a surtout une action intense sur la sphère respiratoire, expectorante, revitalisante et très oxygénante, elle sera employée contre l’asthme.

Au niveau de la peau, elle est indiquée contre les dermatoses comme l’eczéma, le psoriasis, les démangeaisons, et plus particulièrement les parasites cutanés : poux, puces, teigne, aoûtats, gale. C’est aussi un insectifuge.

Elle est également anti-inflammatoire et décontractante en cas de douleurs articulaires et musculaires, les crampes, l’arthrite ou l’arthrose.

Par diffusion :

L'huile essentielle de iary est un antiseptique aérien, utile pour désinfecter une chambre.

Sur le plan psychique, c’est un stimulant général qui peut faciliter la prise de décision, et lutter contre un état de fatigue.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : non
  • En externe : Appliquez localement sur la peau de préférence diluée à 20 %, dans une huile végétale de calophylle (Calophyllum inophyllum) ou de Centella (Centella asiatica), 2 fois par jour pendant 7 jours. Par exemple 2 ml d’HE de iary avec 8 ml d’huile de Centella.

Association possible : huiles essentielles de ravintsara (Cinnamomum camphora)

  • Par diffusion : En olfaction pour une action au niveau psychique. Ou 2 à 3 gouttes dans un diffuseur toutes les demi-heures

Contre-indications

L'huile essentielle de iary est à éviter pendant les trois premiers de grossesse.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire connu pour l'huile essentielle de iary.

Bibliographie

Huiles essentielle et eaux florales de Madagascar, guide pratique d'une aromathérapie innovante, Simon Lemesle (gérant de Astérale, spécialiste des huiles essentielles de Madagascar).
Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).