Huile essentielle de Lavande aspic : des vertus anti-inflammatoires

-

C’est une lavande sauvage qui est indispensable dans la trousse à pharmacie. En effet, l'huile essentielle de lavande aspic fait des merveilles sur une piqûre d’insecte, pour désinfecter une petite plaie ou apaiser une brûlure.

La plante et son histoire

Typique de la flore de la région provençale, cette lavande aspic pousse spontanément sur les sols de garrigue où elle s’est acclimatée en basse altitude jusqu’à 600 m. Les épis de fleurs violet pâle atteignent 50 cm de hauteur et surmontent des tiges élancées, plus hautes donc que la lavande fine, et portant des feuilles étroites de couleur vert argenté. Son nom aspic vient de la vipère du même nom, car la légende veut que les bergers en frottaient des rameaux sur les bêtes qui avaient été mordues par un serpent.
Autres noms : aspic, grande lavande, lavande à larges feuilles

Description

Huile essentielle de lavande aspic

Nom botanique : Lavandula latifolia spica
Famille : Lamiacées
Organe distillé : sommités fleuries
Pays d'origine : Provence et tout le Sud de l’Europe

Propriétés Organoleptiques 

  • Couleur : jaune clair ou transparent
  • Odeur : douce, fleurie, légèrement camphrée

Principaux constituants biochimiques :

Oxydes (1.8 cinéole 30 %), cétones (camphre 10-12 %), monoterpènes, monoterpénols (linalol 40 %, bornéol), sesquiterpènes (β-phellandrène), coumarines (traces).

Ses bienfaits

L'huile de lavande aspic dispose des propriétés suivantes :

  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Expectorante
  • Anti-infectieuse : antibactérienne, antivirale, antifongique
  • Cicatrisante
  • Tonique, immunostimulant
  • Anxiolytique

Utilisation de l'huile de lavande aspic

En interne :

L’huile essentielle de lavande aspic est moins connue que sa sœur la lavande fine, mais elle est pourtant moins onéreuse et présente de remarquables propriétés.

C’est une très bonne expectorante qui sera conseillée contre les catarrhes. Elle est antimicrobienne en particulier des voies respiratoires : sinusite, laryngite, bronchite, rhinite, toux quinteuse

En application locale :

En dermatologie, elle est antifongique et sera employée contre les mycoses cutanées (pied d’athlète) mais aussi génitales, et elle est également antiseptique de la peau. Elle pourra être employée sur plusieurs problèmes de peau : acné même suintant, eczéma, psoriasis, coupures, ulcères variqueux ou escarres…  ou un prurit sévère (puces, aoûtats…). C’est avant tout une cicatrisante exceptionnelle : elle sera employée avec succès sur les brûlures même sévères, ou contre le venin des piqûres d’insecte ou de méduses. Elle est en cela supérieure à la lavande fine.

Elle est enfin anti-inflammatoire : rhumatismes, crampes, et aussi polyarthrite rhumatoïde. Ainsi que sur les migraines, céphalées, névrites et névralgies.

Par diffusion : Au niveau émotionnel, elle est connue pour ses vertus anxiolytiques, apaisantes, par exemple en cas d’insomnie mais on pourra lui préférer la lavande fine.

Par diffusion :

Au niveau émotionnel, elle est connue pour ses vertus anxiolytiques, apaisantes, par exemple en cas d’insomnie mais on pourra lui préférer la lavande fine.

Dosage de l'huile

  • Par voie orale : 1 goutte 2 à 3 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de miel, de purée d’amandes ou de sésame, pendant 7 jours.
  • En externe : application locale pure sur une brûlure, une coupure, ou une piqûre. Diluée à 10 à 20 % dans une huile de massage, elle peut être appliquée en onctions sur le corps, en particulier le torse et le dos. Par exemple 6 ml d’HE de lavande aspic avec 54 ml d’huile de rose musquée du Chili (Rosa rubiginosa) pour la cicatrisation.

Autres usages : sur une otite, appliquez une à deux gouttes pures en onction autour de l’oreille. Association possible : pour leurs vertus dermatologiques et cicatrisantes, les huiles essentielles de géranium rosat (Pelargonium X asperum), de palmarosa (Cymbopogon martinii), huile végétale de tamanu (Calophyllum inophyllum).

  • Par diffusion : possible. 2 à 3 gouttes dans un diffuseur toutes les heures.

Les indications et effets secondaires

L'huile essentielle de lavande aspic est à éviter pendant la grossesse et l’allaitement, ou chez les nourrissons et les enfants de moins de 7 ans, du fait de sa teneur en camphre. Elle peut être toxique à forte dose.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.  
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).