Huile essentielle de pamplemousse : bienfaits et utilisation

-

Comme l’oranger, le zeste de pamplemousse donne une essence très relaxante et qui est un très bon antiseptique aérien. Il existe 2 variétés communes, la rose ou la blanche, présentant des propriétés similaires, et qui sont en fait des pomélos (hybride du véritable pamplemoussier et de l’oranger doux).
L'huile essentielle de pamplemousse n’est pas à proprement parler une huile essentielle car elle n’est pas distillée à la vapeur mais extraite par expression à froid (pressage). L’huile extraite des pépins est appelée communément « extrait de pépins de pamplemousse » ou EPP.
Autres noms : pamplemoussier, pomélo

La plante et son histoire

Comme les autres rutacées (orangers doux ou amer, citronnier…), le pamplemousse pousse sur un arbre à feuilles vertes persistantes, coriaces, ovales, qui porte des fleurs odorantes. Le véritable pamplemousse (Citrus maxima) produit de gros fruits (10 à 30 cm de diamètre) dont l’écorce est très épaisse. La chair de ces fruits, jaune pâle ou verdâtre, est assez amère et peu juteuse.

En Europe, on consomme surtout le pomélo, faussement appelé "pamplemousse" mais qui est en fait un hybride. Ce sont malheureusement des arbres sensibles aux parasites, et ils sont souvent traités dans les pays où ils sont produits.

Pour cette raison, il est recommandé de préférer une huile essentielle issue de l’agriculture biologique. Les huiles essentielles de zestes des agrumes sont chimiquement très proches, avec néanmoins chacune un parfum spécifique qui aura un effet très différent sur les personnes, en diffusion.

Description

L'huile essentielle de pamplemousse dispose de nombreux bienfaits.

Nom botanique : Citrus grandis ou x paradisii 
Famille : Rutacées
Organe distillé : zeste ; pépins (huile), par pression à froid
Pays d'origine : Sud-Est asiatique, cultivé aujourd’hui en région méditerranéenne, Israël, Amérique du Sud, Etats-Unis

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune-vert
  • Odeur : fraîche, sucrée, fruitée

Principaux constituants biochimiques :

Zeste : monoterpènes (limonène > 95 %, myrcène 2 %), cétones sesquiterpéniques, sesquiterpènes (valencène), traces : coumarines et furocoumarines, monoterpénols, aldéhydes, esters.

Huile des pépins : naringoside, citroflavonoïdes.

Propriétés

  • Antiseptique aérienne
  • Mange-graisses
  • Digestif
  • Draineur du foie et des reins (diurétique)
  • Astringent cutané, anti-chute de cheveux
  • Anxiolytique, relaxant

Utilisations

En interne :

L’huile essentielle de pamplemousse est extraite par expression à froid du zeste. Elle a une action détoxifiante, stimulatrice sur le foie, drainante des reins (diurétique), et facilite la digestion. C’est même un mange-graisses.

L’huile extraite des pépins de pamplemousse est reconnue comme antibiotique naturel, anti-infectieux mais aussi lympho-veinotonique.

En application locale (diluée) :

Sur la peau, elle offre un effet astringent et raffermissant (attention néanmoins à éviter l’exposition au soleil après application) indiquée sur les peaux grasses. Elle agit en profondeur notamment sur les muscles et les tendons qu’elle soutient après l'effort, ou sur la régulation de la transpiration.

L'huile essentielle de pamplemousse freine la chute des cheveux, et sera également indiquée en cas de céphalées, de migraines. Sur le plan émotionnel, elle a une action plutôt stimulante du système nerveux et tonique psychique.

Elle permet de lutter contre les dépendances voire la toxicomanie : tabac et autres drogues. C’est un rééquilibrant psychique qui stimule la sécrétion d’endorphines. Elle a même une action sur le décalage horaire.

Par diffusion :

L’essence de pamplemousse est un très bon antiseptique aérien comme l’orange ou le citron. Elle peut être largement utilisée en diffusion pour assainir l’atmosphère, mais aussi pour son effet plutôt relaxant par cette voie.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 à 2 gouttes 2 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amandes ou de sésame, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola, pendant 7 jours.

Autres usages : l’extrait de pépins de pamplemousse s’emploie comme antibiotique à raison de 20 gouttes 3 fois par jour dans un verre d’eau pendant 7 jours

Association possible : à associer aux autres zestes d’agrumes dans le traitement de l’obésité par exemple :

  • Essence de zeste d’orange doux (Citrus sinensis) 1 ml
  • Essence de zeste d’oranger bigarade (Citrus aurantium) 1ml
  • Essence de zeste de bergamote (Citrus bergamia) 1 ml
  • Essence de zeste de citron (Citrus limonum) 1 ml
  • Essence de zeste de pamplemousse (Citrus X paradisii) 1 ml
  • Essence de zeste de mandarine (Citrus reticulata) 1 ml
  • Dispersant type Disper™ 24 ml complétant un flacon de 30 ml

Prendre 10 gouttes 2 fois par jour pendant 7 jours, à renouveler les mois suivants si besoin (en évitant absolument l’exposition au soleil).

  • En externe : diluée à 20 % dans une huile de massage amincissante ou raffermissante, en évitant le soleil après application. Par exemple 2 ml d’essence de pamplemousse avec 8 ml d’huile de Rose Musquée du Chili (Rosa rubiginosa). Comme stimulant psychique, appliquez pure en localement au plexus, à l’intérieur des poignets ou sur la voûte plantaire.

Autres usages : l’extrait de pépins de pamplemousse s’emploie aussi en application locale sur un abcès, à renouveler 2 fois par jour.

  • Par diffusion : 2 gouttes pures par demi-heure dans un diffuseur pour assainir l’atmosphère, et comme relaxant.

Association possible : associez-la aux huiles essentielles de lavande (Lavandula angustifolia), ou de pin (Pinus sylvestris) et de saro (Cinnasmoma fragrans).

Contre-indications

Pas d’exposition au soleil après application de l’essence de zeste (photo-sensibilisante). Attendez 48 h après une application.

L'huile essentielle de pamplemousse est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse. D’autre part, on évitera de prendre l’extrait de pépins de pamplemousse en cas de prise de médicaments.

Effets secondaires

L'huile essentielle de pamplemousse peut être photosensibilisante. Pure, elle peut être irritante sur la peau.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990
Guide pratique des huiles essentielles et hydrolats corses, Christian Escriva, éditions Amyris, Bruxelles 2016

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).