Huile essentielle de Pruche : bienfaits et utilisation

-

La pruche est un pin du Canada. L'huile essentielle de Pruche est fortement apaisante et elle est utilisée en soins palliatifs (fin de vie). C’est aussi un anti-infectieux notamment sur les voies respiratoires.

Présentation

L'huile essentielle de Pruche est issue du Tsuga Canadensis.

Nom botanique : Tsuga canadensis
Famille : Pinacées
Organe distillé : aiguilles
Pays d'origine : Canada

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore
  • Odeur : douce, typique du conifère

Principaux constituants biochimiques :

Esters (acétate de bornyle 35 %), monoterpènes (α-pinène 20 %, β-pinène 2  %, camphène 15 %, tricyclène 6 %, limonène 4%, myrcène 2 %...), monoterpénols (bornéol, terpinène-1-ol-4…), sesquiterpènes (α-humulène…), cétones (pipéritone 2 %).

Propriétés

  • Immunostimulante
  • Anti-infectieuse, expectorante, mucolytique
  • Rééquilibrante nerveuse
  • Addictions
  • Vasoconstrictrice

Utilisations

En interne :

L’huile essentielle de pruche est antiseptique des voies respiratoires et expectorante (bronchite, grippe). Elle stimule aussi les défenses immunitaires. Elle est aussi diurétique et détoxifiante. Elle pourra aussi être utilisée par voie interne pour des problèmes d’ordre nerveux.

En application locale :

Vasoconstrictrice, l’huile essentielle de pruche pourra être utilisée localement, diluée à 5 %, en cas d’hémorroïdes, ou sur le visage en cas de couperose, en évitant le contour des yeux.

C’est surtout un relaxant et rééquilibrant émotionnel, indiqué sur les sensations d’angoisse, anxiété, de stress ou de peur, voire même d’épuisement nerveux ou de dépression.

Elle pourra être employée sur un asthme nerveux, mais plus particulièrement pour la méditation, le calme intérieur, le sevrage du tabac ou de l’alcool ou l’accompagnement de la fin de vie (soins palliatifs, angoisse de la mort).

Posologie

  • Par voie orale : 1 goutte 2 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de miel, de purée d’amandes ou de sésame pendant 7 jours. Ou encore sur un comprimé neutre ou un comprimé d’acérola.
  • En externe : appliquez localement sur la peau de préférence diluée à 20 % maximum, dans une huile végétale, 2 fois par jour pendant 7 jours.  Par exemple 2 ml d’HE de pruche avec 8 ml d’HV d’amande douce (Prunus dulcis).
  • Par diffusion : 2 ou 3 gouttes par demi-heure dans un diffuseur. Ou en inhalation, en olfaction pour un usage psychique.

Contre-indications

Aucune connue mais l'huile essentielle de Pruche est à éviter pendant les 3 premiers mois de la grossesse.

Effets secondaires

Il est déconseillé de l’utiliser le soir, l'huile essentielle de Pruche peut induire des rêves particuliers.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990
Guide pratique des huiles essentielles et hydrolats corses, Christian Escriva, éditions Amyris, Bruxelles 2016

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).