Huile essentielle de Ravintsara: bienfaits et utilisation

-

L'huile essentielle de Ravintsara est aujourd’hui le remède antigrippe incontournable, indispensable dans la trousse à pharmacie. Mais sa popularité, suite aux dernières épidémies de grippe, demande une certaine vigilance quant à la qualité de sa production. En alternative au Ravintsara de Madagascar, vous pouvez lui préférer le saro, ou Mandravasarotra  (Cinnamosma fragrans), qui a des principes actifs très proches et une saveur plus tonique.
Autres noms : camphrier de Madagascar

La plante et son histoire

Camphrier de Madagascar, son principe actif est celui de l’eucalyptus et non celui du camphre. Il a été longtemps nommé à tort Ravensara aromatica, du nom d’un autre arbre présentant des propriétés différentes. Il est aussi différent du bois de Hô originaire de Chine, qui porte le même nom latin (Cinnamomum camphora ct linalol), mais avec un chémotype différent, celui du bois de rose (Aniba rosaeodora).

Le ravintsara, qui veut dire « bonne plante » en malgache est un arbre qui a été importé de Taïwan à Madagascar il y a 250 ans et qui s’y est acclimaté. C’est un arbre de 20 mètres de haut à l’écorce rougeâtre et à feuilles alternes au vert brillant et persistant, de forme ovale et large, et très odorantes.

Description

L'huile essentielle de Ravintsara est issue de l'arbre Cinnamomum Camphora.

Nom botanique : Cinnamomum camphora ct cinéole
Famille : Lauracées    
Organe distillé : feuilles
Pays d'origine : Madagascar

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore
  • Odeur : fraîche, typique de l’eucalyptol (1.8 cinéole)

Principaux constituants biochimiques :

Oxyde (1.8 cinéole 50 à 55 %), monoterpènes (sabinène 15 %, α et β-pinènes 3 à 5 %, myrcène, γ-terpinène), monoterpénols (α-terpinéole 8 %, terpinène-1-ol-4), sesquiterpènes (α et β-caryophyllène, patchoulène…).

Vertus

  • Antivirale puissante
  • Immunostimulante
  • Expectorante
  • Lymphotonique
  • Apaisante, relaxante

Indications

En interne :

Sans doute aujourd’hui la plus connue et la plus efficace des huiles essentielles antivirales, l’huile essentielle de ravintsara est indiquée contre toutes les maladies à virus : grippe, zona, herpès, varicelle, mononucléose (virus d’Epstein-Barr), hépatites, gastro-entérites.

C’est un stimulant général du système immunitaire, indiqué même en cas de dépression grave de l’immunité. Elle est aussi antibactérienne, mucolytique et expectorante (bronchite, sinusite, rhinopharyngite, catarrhes, coqueluche). Elle pourra même être indiquée en cas de maladies plus graves (peste, choléra, typhus).

En application locale :

Elle a également une action stimulante et drainante sur le système lymphatique en cas de stase ou de congestion, comme en cas de jambes lourdes, d’obésité, de cellulite

Mais elle est aussi très apaisante et prépare au sommeil, elle prévient les problèmes d’insomnie.

Sur le plan psychique, l'huile essentielle de Ravintsara sera conseillée contre les états d’épuisement nerveux, de fatigue ou même de dépression. C’est un neurotonique et stimulant intellectuel.

En application locale :

C’est le grand remède la grippe en préventif ou en curatif, et il est vivement conseillé de le diffuser en cas d’épidémie.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 goutte 2 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amandes ou de sésame pendant 7 jours. Ou encore sur un comprimé neutre ou un comprimé d’acérola.
  • En externe : Diluez à 20 % dans une huile de massage, et appliquez 2 fois par jour sur le torse et le dos, ou derrière les oreilles. Il est possible de se faire masser avec quelques gouttes pures le long de la colonne vertébrale, en cas de fatigue extrême, de convalescence ou d’infection virale. Par exemple 2 ml d’HE de ravintsara avec 8 ml d’HV d’amande douce (Prunus dulcis).

Autres usages : Pour apaiser et préparer au sommeil, notamment en cas de difficulté à l’endormissement, vous pouvez appliquer une goutte pure d'huile essentielle de Ravintsara, à l’intérieur des poignets et au plexus. Pour les enfants, une goutte sur la voûte plantaire avant le coucher.

Association possible : avec d’autres huiles essentielles antivirales et antibactériennes comme le niaouli (Melaleuca quinquenervia), l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia)…ou les huiles essentielles à phénols (Origan compact ou d’Espagne, thym à thymol…).

  • Par diffusion : En olfaction ou inhalation. En cas d’épidémie grippale, elle pourra être régulièrement diffusée dans l’atmosphère. 2 ou 3 gouttes par demi-heure dans un diffuseur.

Contre-indications

Aucune connue pour l'huile essentielle de Ravintsara mais elle est déconseillée pendant la grossesse.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire n'a été signalé.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990
Guide pratique des huiles essentielles et hydrolats corses, Christian Escriva, éditions Amyris, Bruxelles 2016

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).