Huile essentielle de Sarriette: propriétés et utilisation

-

Avec l’origan, le thym et la cannelle, l’huile essentielle de sarriette est certainement l’un des anti-infectieux parmi les plus puissants, à manier avec précaution. Elle est tonique et immuno-stimulante. Diluée, elle est également antalgique.
Autres noms : sarriette vivace, d’hiver, des montagnes

La plante et son histoire

Herbe aromatique du Midi de la France, la sarriette est une petite plante vivace de 20 à 40 cm de haut, qui pousse à basse altitude sur des sols pauvres, calcaires ou sablonneux, secs et arides. Elle résiste au gel et germe à la lumière.

Elle porte de petites feuilles vertes, fines et pointues, odorantes lorsqu’on les froisse, et des grappes de fleurs blanches à corolle bilabiée. Elle est couramment utilisée pour parfumer les courts-bouillons, ou faciliter la digestion, mais intéresse l’aromathérapie depuis une vingtaine d’années pour la puissance de son action anti-infectieuse.

Description

Plante Satureja Montana : elle donne l'huile essentielle de Sarriette.

Nom botanique : Satureja montana 
Famille : Lamiacées        
Organe distillé : sommités fleuries
Pays d'origine : Espagne, Sud de la France

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune clair à foncé
  • Odeur : épicée, chaude, piquante

Principaux constituants biochimiques :

Phénols (carvacrol jusqu’à 45 %, thymol), monoterpènes 40 % (α-pinène, α-thujène, α-terpinène, γ-terpinène 20 %, paracymène 10 %), sesquiterpènes 5 % (β-caryophyllène, β-bisabolène), monoterpénols 3 % (linalol, α-terpinéol, terpinène-1-ol-4), phénols méthyl-éthers, esters, oxydes.

Propriétés

  • Anti-infectieuse puissante, respiratoire, urinaire et intestinale : antifongique, antibactérienne, antiparasitaire
  • Tonique et immuno-stimulante, neurotonique
  • Antalgique percutanée

Indications

En interne :

L’huile essentielle de sarriette est un anti-infectieux majeur, actif (à large spectre) contre les bactéries, les virus, les champignons ou les parasites (amibiase, paludisme…). C’est l’une des huiles essentielles les plus puissantes contre les germes pathogènes.

Elle est indiquée contre les infections touchant toutes les sphères :

  • Sphère respiratoire : laryngite, sinusite, bronchite, voire tuberculose (en complément de la médecine conventionnelle)
  • Sphères urinaire et génitale : cystite, prostatite, urétrite, candidose, infection urinaire
  • Sphère intestinale : gastro-entérites, parasites intestinaux, diarrhées, colites infectieuses, candidose, dysenterie

Elle stimule les défenses immunitaires et c’est un tonique remarquable sur toute fatigue nerveuse, physique ou sexuelle, ou en cas d’hypotension. Elle a également une action sur les problèmes digestifs comme la constipation, les gaz et les ballonnements.

En application locale :

Diluée, l'huile essentielle de Sarriette sera anti-inflammatoire et offre des vertus antalgiques pour apaiser les douleurs des rhumatismes, de l’arthrite ou de la polyarthrite rhumatoïde.

Elle est également conseillée sur les inflammations ganglionnaires (adénite). En dilution, ses vertus anti-infectieuses et anti-inflammatoires peuvent aussi être mises à profit en dermatologie :

Sphère cutanée : mycoses, verrues, dermites infectieuses, furoncle, acné, mais aussi psoriasis.

Posologie et dosages

HE Huile Essentielle – HV Huile Végétale

  • Par voie orale : de préférence sur conseil d’un aromathérapeute, et diluée à 10 % dans un dispersant : comptez une goutte d’huile essentielle pour 9 gouttes de dispersant, ou 1 ml d’HE de sarriette avec 9 ml de dispersant. La posologie est alors, après dilution, de 10 gouttes dans un verre d’eau 2 fois par jour. Ou dans une capsule gastro-résistante (2 gélules par jour).

Autres usages : en voyage, contre une infection intestinale, en première intention déposez 1 goutte d’huile essentielle de sarriette sur une boulette de riz. A avaler 1 à 2 fois par jour, à réserver l’adulte et pas plus de 7 jours.

Association possible : contre les infections, avec des huiles essentielles de cannelle (Cinnamomum zeylanicum), d’origan (Corydothymus capitatus), d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), de ravintsara (Cinnamomum camphora ct 1.8 cinéole), de thym à thujanol (Thymus vulgaris ct thujanol)…

  • En externe : diluée à 10 % dans une huile de massage en application locale contre les douleurs articulaires et musculaires. Par exemple 1 ml d’HE de sarriette avec 9 ml d’HV d’arnica (Arnica montana). Appliquez 2 fois par jour, en évitant les muqueuses. Ne surtout pas appliquer sur le visage.
  • Par diffusion : non

Contre-indications

L'huile essentielle de Sarriette est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes, ou aux jeunes enfants.

Pas d’usage interne prolongé au-delà de 7 jours, pas plus de 6 gouttes par jour et de préférence en association avec des plantes du foie (tisanes de chardon-marie Silybum marianum ou de Desmodium adscendens) ou des huiles essentielles de thym à thujanol  ou de romarin à verbénone.

Effets secondaires

Dermocaustique, l’usage externe est contre-indiqué, ou en alors en dilution dans de l’huile végétale.
L'huile essentielle de Sarriette peut être hépatotoxique à long terme.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990
Guide pratique des huiles essentielles et hydrolats corses, Christian Escriva, éditions Amyris, Bruxelles 2016

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).