Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

Hypersensibilité chez l’enfant: définition, symptômes et caractéristiques

-

Le sujet de l’hypersensibilité chez l'enfant commence à être abordé plus fréquemment, autant par les spécialistes de l’éducation enfantine, que par les experts de l’enseignement. Enfant à la maison, enfant à l’école : un enfant hypersensible le sera partout mais ses réactions seront plus significatives dans certains environnements. Elle se décline sur le domaine émotionnel ainsi que sensoriel. L’accompagnement de l’enfant hypersensible peut se faire au quotidien, en mettant en place une gestion appropriée et quotidienne des émotions et ressentis. Définition, symptômes et caractéristiques de l'hypersensibilité chez l'enfant.

Qu'est-ce que c'est?

Enfant hypersensible en train de pleurer: définition, symptômes et caractéristiques de l'hypersensibilité.

Votre enfant vous paraît réagir de façon très intense aux événements a priori anodins du quotidien? Il réagit mal aux moindres changements? Il peut fondre en larmes ou se mettre en colère, sans raison apparente?

L’hypersensibilité peut passer inaperçue longtemps, si le contexte où évolue l’enfant le préserve de certains déclencheurs des manifestations hypersensibles. Mais le plus souvent ce sont les parents, désarçonnés par rapport aux comportements et aux ressentis de leurs enfants, qui découvrent le thème de l’hypersensibilité et cherchent des pistes pour permettre à leurs enfants de vivre au mieux avec cette particularité.

Les montagnes russes émotionnelles constituent un des éléments, qui peuvent faire penser que votre enfant présente une hypersensibilité: passer du rire aux larmes sans prévenir, avoir une humeur très variable avec des pics émotionnels, peuvent être autant d’indicateurs d’un tempérament hypersensible.

Souvent associée à ce fonctionnement d’éponge émotionnelle, on retrouve aussi une anxiété marquée, à la maison et/ou à l’école : stress scolaire, angoisses nocturnes… Certains enfants pleurent aussi sans raison apparente, d’autres se mettent en colère facilement et semblent littéralement débordés par leurs émotions1.

Les parents remarquent aussi une certaine susceptibilité: chaque remarque est prise très au sérieux et affecte l’enfant pendant longtemps. Les petites chamailleries entre enfants tournent au drame, car ils attribuent beaucoup d’importance aux mots et aux attitudes. Ils veulent entretenir des relations non conflictuelles avec les autres.

L’anxiété se manifeste parfois, via le rapport aux films et aux histoires: certains enfants ont peur de personnages de films destinés pourtant aux plus jeunes qu’eux et pleurent facilement devant des images destinées à leur tranche d’âge. Ces hyper réactions peuvent déconcerter les parents, qui voient leur enfant souffrir à propos de « presque rien », et craignent qu’ils deviennent trop fragiles ou inadaptés au monde dans lequel nous vivons.

Hypersensibilité émotionnelle

Le versant émotionnel de l’hypersensibilité chez l'enfant est le plus facilement détectable. C’est aussi le plus impactant sur la vie de l’enfant, car il détermine un tempérament, qui peut avoir des difficultés à trouver sa place, à entretenir des relations sereines et confiantes avec les autres.

L’enfant hypersensible vit ses émotions avec beaucoup d’intensité. L’émotion est pour chacun d’entre nous, une réaction à un stimulus environnemental. Elle nous permet d’intégrer une donnée de l’extérieur et d’y faire face, comme la peur qui sert à signaler un danger et nous aide à agir en conséquence. Toute émotion a donc une durée de vie limitée dans le temps.

Or, chez une personne hypersensible, l’émotion a tendance à être toujours vécue en hyper réaction2. Les émotions sont alors extrêmes et vivaces. Elles durent alors dans le temps et peuvent impacter l’humeur plus durablement. L’enfant hypersensible en est imprégné et a du mal à passer à autre chose, quand il est sous l’influence d’une émotion.

L’enfant hypersensible est donc une véritable éponge émotionnelle, qui absorbe ce qui l’environne. Particulièrement réceptif aux mots tout autant qu’aux attitudes non verbales, il interprète ce qu’il entend, voit, perçoit d’autrui. Ce souci permanent de comprendre les intentions de l’autre s’explique par la nécessité d’anticiper : un enfant hypersensible sent que les émotions peuvent être compliquées à vivre pour lui,s et va par conséquent chercher à décoder celles d’autrui pour ne pas se sentir envahi par d’autres émotions que les siennes.

De ce fait, il sera sur le qui-vive, pour détecter tout stimulus pouvant déclencher des émotions vives. Cela fait souvent des enfants anxieux, exigeants vis-à-vis d’eux-mêmes et des autres, dans un contrôle de leur émotivité. L’estime de soi des enfants hypersensibles peut se révéler fragile: ils recherchent souvent davantage que les autres, la reconnaissance chez autrui de leur propre valeur. Soucieux de toujours bien faire, ils peuvent se mettre inconsciemment une certaine pression difficile à relâcher.

Le perfectionnisme est bien présent et peut se traduire sur le plan scolaire, par un découragement face aux plus petites difficultés. Il n’est pas rare d’entendre un enfant hypersensible se qualifier de « nul », car il vise la perfection et chacune de ses erreurs est vécue comme un véritable échec.

Hypersensible ne veut pas forcément dire timide. Un enfant hypersensible peut être introverti ou extraverti. C’est le contexte qui va agir comme révélateur et le mettre en position de s’extérioriser, quand il se sent en sécurité émotionnelle, ou bien le faire se replier, s’il redoute d’être jugé ou mal compris. Certains enfants hypersensibles sont très réservés à l’école et de grands bavards à la maison. Ils gardent souvent un jardin secret, auquel les parents ont du mal à accéder.

L'hypersensibilité chez l'enfant peut se manifester physiquement.
Un enfant hypersensible, débordé par ses émotions, peut déclencher des réactions somatiques pour les évacuer. Il n’est pas rare de remarquer des symptômes dermatologiques (eczéma…) ou respiratoires (asthme…), associés à un terrain hypersensible au niveau émotionnel. Bien que les données scientifiques à ce sujet n’aient encore rien démontré, les réactions émotionnelles et somatiques sont souvent associées chez les enfants.

Sensibilité sensorielle

Les cinq sens sont concernés par l’hypersensibilité. Elle peut concerner de façon privilégiée l’un ou l’autre de ces sens, ou bien être également présente chez chacun. Nos réactions sensorielles à tous peuvent être comparables en terme de nuances (dégoût, appréciation…), mais ce qui distingue l’hypersensibilité, chez l'enfant, est encore une fois l’intensité de la réaction engendrée, au contact d’un stimulus sensoriel.

L’hypersensibilité visuelle peut se traduire en particulier par une difficulté à supporter des lumières de type néon, ou bien les éclairages trop intenses ou stroboscopiques.

Au niveau auditif, certains enfants hypersensibles peuvent être gênés, par le bruit de la télévision à certaines fréquences: ils ont besoin d’un volume réduit pour ne pas se sentir agressés. De même, ils peuvent détecter de tout petits bruits qui leur semblent alors envahissants: bourdonnement du réfrigérateur, d’une box internet, conversation lointaine, chuchotements en classe... Tout ceci est susceptible d’engendrer des difficultés de concentration, qui peuvent pénaliser l’enfant, notamment dans le cadre scolaire.

L’enfant hypersensible peut être incommodé par des odeurs à peine perceptibles pour son entourage : parfum, épices, produits sanitaires… le seuil de détection semble plus bas par rapport à la normale. De même, certains enfants développent une hypersensibilité alimentaire, les amenant à faire des choix très restreints dans leur alimentation. Cela peut inquiéter les parents qui voient leurs enfants ne plus manger qu’un certain type d’aliments, par goût ou par sensibilité à certaines textures, couleurs ou odeurs.

Le contact avec certaines matières de vêtements peut aussi déclencher des réactions désagréables, exacerbées chez l’enfant hypersensible : énervement, réactions épidermiques de démangeaison… De même, la coupe des vêtements, leur élasticité, peuvent jouer finement sur le ressenti de l’enfant hypersensible, qui les porte. Un simple détail comme une ceinture mal ajustée ou un pantalon trop collant ou au contraire trop large, peut impacter l’humeur durablement.

Tous ces stimuli sensoriels peuvent amener l’enfant à adopter un comportement émotionnel pas toujours compris par son entourage: colère, repli, refus… Une simple expérience sensorielle désagréable pour d’autres enfants (aliment peu apprécié, vêtement qui gratte…) peut se transformer chez lui, en réaction émotionnelle parfois durable et forcément déroutante pour les parents.

Un grain de sable peut ainsi se glisser à tout moment et perturber le déroulement de la journée ou des activités en cours. Cette hyper réceptivité sensorielle peut cependant s’apaiser par une gestion émotionnelle appropriée.

Valoriser et accompagner les émotions de l’enfant

Un enfant hypersensible présente les mêmes besoins fondamentaux qu’un autre: être accueilli, respecté, compris, écouté, aimé. Il a simplement besoin qu’on soit présent pour l’aider à comprendre, canaliser et positiver le flux émotionnel et sensoriel qui peut l’envahir.

Une première piste est de faire comprendre à l’enfant le rôle des émotions: celles-ci ne sont pas dangereuses et peuvent nous aider. Lui expliquer qu’il n’est pas identifié à ses émotions : s’il travers une phase de colère, cela ne fait pas de lui quelqu’un de colérique en tout temps. S’il est triste, cela ne l’empêchera pas d’être joyeux à d’autres moments.

Pour cela, il peut être bon de l’aider à nommer ses émotions. Les 7 émotions de base sont relativement identifiables : colère, tristesse, peur, joie, honte, déception, jalousie. Mais bien souvent, les émotions sont mêlées et complexes. Dans ce cas, on peut avoir recours à des formes d’expression personnelle, pour mieux les apprivoiser.

Pour aider l'enfant à gérer cette hypersensibilité, des activités artistiques peuvent lui être proposées.

Ainsi, toutes les activités de type artistique et créatives aident l’enfant à vivre et canaliser ses émotions de façon fluide et sécurisée. Elles l’aident aussi à exprimer ses émotions de façon personnelle, sans être gêné par l’absence de mots à y associer. Dans un tel cadre, danse, musique, dessin, sont des recours utiles, pour laisser l’hypersensibilité s’exprimer sans crainte de débordement. La créativité en tant que telle fait aussi comprendre à l’enfant que son hypersensibilité peut être un moteur et une source d’inspiration.

Valoriser le tempérament hypersensible de son enfant est aussi possible grâce aux activités mettant en jeu ses qualités spécifiques. Les sports individuels permettent de cultiver le dépassement de soi et le sentiment de fierté. Les sports collectifs mettent en valeur ses qualités de coopération et de sens de l’équipe, en renforçant son sentiment d’appartenance.

Les arts martiaux aident à prendre confiance dans son corps et à nourrir la maîtrise de son souffle, de ses gestes.

Toutes les activités en contact avec la nature sont recommandées: elles réconfortent l’enfant hypersensible, qui peut exploiter pleinement sa capacité à s’émerveiller et à se mettre en lien avec son environnement.

En tant qu’adulte, il est nécessaire de se rappeler de ne pas se mettre en mode solution. L’enfant hypersensible a besoin avant toute chose d’une écoute attentive et totale, sans jugement, sans commentaire superflu. Vouloir trouver pour lui ou avec lui des façons de faire passer ses émotions intenses, serait comme reconnaître qu’il y a là un problème et une insécurité.

Accueillir pleinement les émotions est une étape indispensable, pour que l’enfant accepte de se laisser traverser et sache qu’il ne risque rien. Les pratiques de méditation de pleine conscience, adaptées aux enfants, se révèlent un moyen efficace d’apaiser son corps et son mental, en apprivoisant petit à petit ses émotions. Etre soi-même bienveillant envers ses émotions, fait de l’adulte un modèle de gestion émotionnelle pour l’enfant. Un cadre sécurisant et bienveillant incluant des routines personnalisées souples l’aideront, à apaiser son anxiété et grandir plus sereinement.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que l'hypersensibilité chez l'enfant?

L'enfant hypersensible vit ses émotions avec beaucoup d'intensité. Il a tendance à se laisser dépasser par ses émotions. Cette sensibilité peut être émotionnelle ou physique.

Comment se manifeste cette hypersensibilité?

- Anxiété
- Forte susceptibilité
- Humeur variable
- Forte réaction à certaines odeurs, aliments, matières

Quelles solutions?

- Favoriser la gestion des émotions, sans les rejeter
- Activités artistique et créative, pour favoriser l'expression de ses émotions
- Arts martiaux: prendre confiance en soi
- Ecoute attentive, sans jugement


  • 1Un cœur gros comme une maison: Comprendre et accompagner l'enfant hypersensible, Ilse Van Den Daele, Linda T'Kindt, De Boeck Supérieur, 2019.
  • 2J'aide mon enfant hypersensible à s'épanouir: Du tout-petit à l'adolescent, comment apprivoiser son hypersensibilité? Saverio Tomasella. Leduc.s Editions, 2018.
Marion Dorval
Marion Dorval, Auteur

Accompagnatrice en expression vocale créatrice. Spécialisée auprès des personnes hypersensibles. Ex enseignante pendant 10 ans.