Lota pour l’hygiène du nez

-

La lota est utilisée en médecine ayurvédique depuis des millénaires. C'est un moyen de nettoyer le nez. A utiliser pour l'hygiène hebdomadaire, pour la prévention des infections et même lors de rhumes et sinusites.

la lota libère et nettoie le nez

La Lota est un ustensile qui ressemble à une mini-théière. Elle est utilisée depuis des millénaires comme technique de purification par la médecine ayurvédique et en yoga, ainsi qu’en naturopathie et permet de nettoyer le nez pour faciliter, renforcer la respiration et libérer l’esprit.

On trouve des Lotas, appelées aussi Burettes ou pot pour Neti, dans les magasins bio, ou sur internet.

Mais en cas de rhumes, de sinusites, elle se révèle être une très bonne méthode, naturelle et non agressive pour les muqueuses du nez, pour dégager, libérer la face (nez et sinus compris) et retrouver une respiration de qualité.

Comment procéder ?

  • Mélanger de l’eau de source tiède (température corporelle) avec du sel (gros sel marin et non raffiné). Le dosage est d’environ 9g de sel (1 bonne cuillère à café) pour 1 litre d’eau. Ce mélange salin ne doit pas piquer le nez, vous pourrez ajuster en fonction de votre pratique. Certains thérapeutes vont jusqu’à 9g pour ¼ de litre d’eau.
  • Remplir la lota, et se positionner au-dessus d’un lavabo.
  • Incliner la tête sur le côté et un peu en avant. Introduire l’embout de la Lota dans la narine supérieure et faire couler la moitié de la préparation. L’eau s’écoule par la narine inférieure.
  • Important : Il faut garder la bouche ouverte pendant la pratique pour éviter que l’eau n’aille dans le conduit auditif et s’écoule correctement par l’autre narine. Et vous verrez que vous pourrez respirer aisément par la bouche.
  • Une fois la moitié de la préparation passée, procéder de la même façon de l’autre côté.
  • Quand vous avez fini, n’oubliez pas de vous moucher, doucement, chaque narine l'une après l'autre, en penchant légèrement la tête en avant. Il est important de bien évacuer l'eau restante pour que celle-ci ne stagne pas dans le fond du nez.

Rythme de la pratique

  • En cas de rhume ou de sinusite : 2 à 3 fois par jour.
  • En préventif : ça peut varier de 1 fois par jour à 2 fois par semaine.
  • Utilisation autre : On peut utiliser cette pratique après avoir fait le ménage, avoir bricolé….

Infos pratiques

  • Si vous êtes très encombrés au niveau du nez, l’eau peut mettre un certain temps avant de s’écouler par l’autre narine, soyez patients
  • Si de l’eau s’écoule par la bouche, rectifier l’inclinaison de votre tête… mais ce n’est pas grave

Nez : Filtre de l’air

L’air que l’on respire est « impur » : poussières, pollens, germes, bactéries... trop chaud, trop froid, trop sec… et c’est notre nez qui a en charge de le rendre « pur » pour satisfaire au mieux nos poumons. Pour se faire, l’air passe par trois étapes de filtrations :

  • En premier filtre, l’air rencontre les poils (cils capillaires) où vont s’accrocher une grande partie des impuretés
  • En deuxième filtre, l’air rencontre la muqueuse des sinus, qui va retenir les germes et impuretés qui ont réussis à passer le premier filtre. C’est elle aussi qui va lui donner la bonne température et humidité.
  • En troisième filtre, ce sont les glandes défensives qui se trouvent en arrière du nez et qui sont en charge de détruire les germes qui sont passées entre les mailles du filet

Cette pratique permet au nez de retrouver, naturellement, un fonctionnement optimal.

L’air inspiré est de meilleur qualité, et il n’est pas inutile d’ajouter qu’une bonne santé, passe aussi par une bonne respiration !

Elle peut être bénéfique pour toutes les personnes, enfants, adolescents, adultes, qui souffrent d’asthme, d’allergies, de sinusites chroniques, mais aussi les personnes qui travaillent dans un lieu poussiéreux (usines, grands magasins…), au printemps quand l’air est chargé de pollens divers…

Ceux qui pratiquent régulièrement le nettoyage du nez de cette façon, remarquent une libération de l’esprit, une augmentation de leur concentration, une diminution des fatigues oculaires, un soulagement des maux de tête, les muqueuses nasales sont moins sèches…

isabelle etcheverry

Naturopathe et praticienne en médecine chinoise depuis 2011. Spécialisée en hygiène de vie, phytothérapie, techniques manuelles.