Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

Yoga zen : comment atteindre la zénitude par l’intermédiaire de cette discipline ?

-

L’état de tranquillité, de calme, de sérénité… Tout le monde désire atteindre ce degré de conscience où l’ataraxie règne en tout temps et ce, même lorsqu’il y a des “tempêtes” extérieures. Le lâcher-prise est une des conditions de la zénitude dans tous les domaines qu’offre la vie. Les religions et plusieurs disciplines comme le yoga peuvent être de bons outils, d’extraordinaires supports car ils enseignent, entre autres, le pouvoir du lâcher prise, la zénitude elle-même, la capacité à rester zen.

La zénitude

Image représentant le yoga zen.

La zénitude, c’est être et incarné sur Terre ce que nous sommes déjà en tant qu’âme : la quiétude absolue.
Celle-ci est innée mais cet état de relaxation ultime de l’esprit régresse dans le ventre de la mère, quand celle-ci n’a pas encore atteint cet échelon de sagesse. En effet, ayant logé pendant environ 9 mois dans ce monde aux multiples émotions, sentiments, croyances, le fœtus découvre les éléments positifs comme les éléments négatifs et erronés.

Alors, pour se défaire de tous ces désordres psychiques et pour faire le ménage émotionnel, il est essentiel de créer son propre rituel de guérison, de bien-être, de santé et de bonheur au quotidien. En effet, semblable à une maison désorganisée qu’on aimerait rendre intacte et soignée de manière constante, s’aligner sur une hygiène de vie est primordial pour atteindre l’harmonie parfaite. Outre la pratique du yoga, il existe diverses solutions pour rester zen.

Les diverses solutions pour atteindre la zénitude

Lire des livres de philosophie, les citations des sages

En lisant des livres de philosophie, nous pouvons trier et introduire en notre mental, leur savoir et les vertus qui font écho avec nos cœurs. Ainsi, de la même manière qu’il est important de se nourrir d’aliments sains et riches en vitamines, minéraux, protéines, pour être en parfaite santé et se sentir à la fois rassasié et léger, nous faisons pareil concernant l’apprentissage de la sagesse.

En effet, en s'imprégnant de lectures philosophiques et en les appliquant du mieux que nous pouvons, nous buvons de ces connaissances divines, nous alignant sur les mêmes fréquences d'érudits. Dès lors, en s’améliorant dans nos comportements et dans nos façons de pensées, la paix s’installe de plus en plus chaque jour qui passe.

Appliquer les 5 accords toltèques

Les 5 accords toltèques sont 5 règles de vie à appliquer tout au long de son existence, pour une promesse de liberté, d’amour, de bonheur et à posteriori de zénitude. Ils se présentent ainsi :

  1. Que notre parole soit impeccable.
  2. N’en faites jamais une affaire personnelle.
  3. Ne faites aucune supposition.
  4. Faites toujours de votre mieux.
  5. Soyez sceptique mais apprenez à écouter.

Se vider la tête en la massant

Se masser la tête permet de libérer les éventuelles tensions, les pensées prisonnières de croyances fausses, qui s’y logeaient, et de regagner le calme de l’esprit.

Se répéter constamment des idées positives pour demeurer positif

Affirmer et se répéter mentalement ou à haute voix des affirmations positives tout au long de la journée, ne laisse plus de place à celles qui sont néfastes. Ainsi, la paix s’installe et perdure dans le temps.

Le contentement et la gratitude

En acceptant la vie telle qu’elle est à l’instant, la satisfaction ressentie dans le cœur crée cet épanouissement démentiel qui perdure et s’intensifie avec la gratitude. En effet, c’est en étant entièrement content de tout ce que nous avons déjà et en espérant tout ce qu’il y a de plus fabuleux ici et là, que nous attirons les radieux bonus. Ces deux états d’âme font partie des plus puissants secrets du bonheur parfait, de la béatitude.

Respirer consciemment

Respirer patiemment, consciemment nous offre la parfaite clairvoyance : nous redécouvrons que nous sommes la vie, l’Amour infini, l’éternel souffle du firmament. Ainsi, en continuant perpétuellement à inspirer, à expirer profondément, nous dégustons chaque instant. De ces bonheurs purs et intenses, nous jouissons de l’instant présent qui est un cadeau de paix universel.

Pour se sentir zen, outre la pratique du yoga, il est également possible de pratiquer une activité sportive.

Marcher, pratiquer un sport

Marcher, pratiquer un sport quel qu'il soit, permet de réduire la fatigue, les tensions accumulées, et libère le stress qui est l’opposé de la zénitude. La pratique du yoga qui concilie à la fois la méditation, la respiration consciente et des exercices physiques est un sport idéal pour lâcher prise, se sentir exister, afin de rester zen ; ressentir, vivre pleinement la quiétude et puis, la vibrer et la diffuser pour le plus grand bien de tous.

Les bienfaits du yoga

C'est une discipline qui nous offre l’opportunité d’unir son corps, son mental et son âme en toute conscience et avec joie. C’est revenir en Soi et délecter le cadeau que nous sommes. En effet, c'est une danse, une valse sacrée qui honore la vie, nous permettant de révéler la lumière d’Amour et de paix – l'harmonie réelle, sur Terre.

Sa pratique permet de remettre en circulation les énergies bloquées, de purifier et d'éliminer les toxines des canaux énergétiques, des muscles et des organes… Le résultat en est une communication fluide entre la trinité yogique (corps mental-âme), un corps léger, souple et fort, un esprit en paix pour un bien-être absolu dans l'instant, et tout au long de la journée lorsque l'assiduité et la conscience sont au rendez-vous.

Il a été démontré que cette discipline améliore le bien-être général et la qualité de vie1. Par ailleurs, il promeut, maintient le bien-être et ouvre la porte à la réalisation de soi pour créer l’union parfaite du corps et de l’esprit2.

Le yoga permet donc de rester zen. En effet, il présente de nombreux avantages pour réincarner la zénitude.

La libération des pensées du mental

La posture du chameau nous entraine à un déconditionnement complet du mental. Tête renversée, cœur grandement ouvert, élongation de la gorge, nous pensons essentiellement à notre souffle pour bien le contrôler, mieux respirer et par conséquent, profiter de l’instant.

Dans cet asana, en se libérant de tout ce qui est de l’ordre du réfléchi, de l’intellect et du jugement ; en étirant, activant le chakra de la gorge qui nous permet d’exprimer nos besoins, nos envies, nos frustrations, et en mettant en action le cœur, nous pouvons divulguer à notre prochain ce qui nous a touché, nous a blessé ou bien dire nos véritables sentiments de la manière la plus appropriée sans avoir peur de ce qu’il pense.

Aussi, en renforçant nos genoux (qui peut se décomposer de la sorte : je-nous) en les connectant à la Terre, nous rendons plus solide la relation entre le “je” et le “nous”. Ainsi, nous vivons mieux et l’amour, la compassion, la sérénité s’intensifient dans nos vies.

La posture du chameau qui favorise la zénitude.
Posture du chameau

La posture du chameau consiste à poser les genoux au sol, les tibias apposés à la terre, puis d’arquer le dos doucement. La tête se renverse au fur et à mesure que le haut du corps descend dans la direction des pieds. Ensuite, il faut prendre les talons dans les mains et observer le ciel tout en veillant à bien inspirer et expirer.

Il a été démontré que la pratique régulière du yoga favorise la force, l'endurance, la flexibilité et facilite les caractéristiques de convivialité, de compassion et de maîtrise de soi, tout en cultivant un sentiment de calme, de bien-être et permet de rester zen3.

Danser la vie et ressentir la pleine satisfaction/reconnaissance

En créant au don de nos corps, la posture Natarajasana, la posture de la danseuse, nous nous mettons dans la peau de Shiva, un dieu indouiste qui danse le bonheur calme et éternel. Cette danse de l’énergie nous appelle à toujours inspirer et expirer, afin de mieux maitriser son corps, son mental et de maintenir sa stabilité qu’elle soit physique, émotionnelle, ou spirituelle.

En dansant, en aimant la vie, nous sommes enveloppés par la félicité et à l’instar de Shiva qui écrase le démon en créant sa propre valse, en ayant le cœur rempli à débordement de reconnaissance, nous remportons notre victoire sur le faux moi, l’ego. De cette manière agréable, nous redécouvrons que nous sommes le grand bonheur et le reflétons.

Posture Natarajasana ou danse de Shiva, pour rester zen.
Posture Natarajasana ou danse de Shiva

Outre le fait de rester zen, une étude a démontré que le yoga augmente la satisfaction à l'égard de la vie4.

Une pratique soutenue conduit également à des résultats importants, tels que des changements dans la perspective de la vie, la conscience de soi et un meilleur sens de l'énergie pour vivre pleinement et avec un réel plaisir5.

Les pratiques yogiques stimulent les centres de plaisir gratifiants dans le cerveau antérieur médian et d’autres zones, conduisant à un état de bonheur et de plaisir6.

La positivité

En pratiquant le yoga tous les jours, nous nous sentons de mieux en mieux. La santé (physique, mentale, émotionnelle, spirituelle) se rétablit, se renforce, s’améliore au fur et à mesure des séances pour atteindre son plus haut degré.

En ressentant le soleil de son âme briller, nous existons en tant qu’être de lumière qui n'est que positivité. Dès lors, cette dernière nous enivre et nous l’habitons tels des yogis qui vivent les étapes de la vie comme des moments de paradis. Effectivement, tels des nuages mouvant à chaque instant, nous acceptons toutes les situations car nous avons conscience que tout est en continuel mouvement.

Par exemple, Shambhavi mudra est une technique du yoga qui permet de rester zen ; d’échapper à toutes les situations désagréables, aux éventuels bruits, agitations extérieures en restant intériorisé et, ce en toute discrétion. En effet, Shambhabi mudra aide à éviter la colère et/ou l’excitation en nous retirant dans notre paisible espace intérieur7.

Image représentant le Shambhavi mudra, une technique de yoga.
Shambhavi mudra, technique de yoga

Ce mudra consiste à s’assoir bien droit à même le sol, en position lotus ou tailleur, puis de regarder droit devant nous, sans rien fixer en particulier. Il faut détendre le visage et observer sa lumière intérieure, tout en conservant le regard dirigé vers l’extérieur. En respirant calmement, nous prenons conscience du ralentissement progressif du clignement de nos paupières, les muscles du visage se décontractent, la bouche est fermée sans crispation, les épaules se relâchent, la colonne vertébrale est droite et en équilibre.

Ensuite, on nous demande d’imaginer que le milieu du palais s’envole vers le haut, de ressentir l’arrière de notre tête grandir tandis que l’espace se dégage sous le menton. Le mudra est réalisé : nous apprécions la diminution de la tension musculaire dans tout le corps et notre souffle se fait calme et léger. Nous sommes et nous nous sentons en paix.

De nombreuses études8 ont montré qu'il peut avoir un impact positif sur le corps de plusieurs manières. Il a également été démontré qu'il avait des avantages psychologiques importants, car la pratique du yoga peut aider à augmenter l'énergie mentale et les sentiments positifs, et à diminuer les sentiments négatifs d'agressivité, de dépression et d'anxiété, aider à être zen.

Cette discipline favorise également la résilience9.

Le lâcher-prise

Grâce aux exercices de respiration appelés pranayama, nous nous détachons du désir absolu de maîtriser les évènements, les personnes etc. En effet, en se concentrant uniquement sur son souffle ainsi que de la manière de le contrôler, il est difficile de penser à autre chose en même temps.

Ainsi, nous lâchons prise consciemment ou inconsciemment et demeurons dans le moment présent. Aussi, nous pouvons ajouter le fait de compter le temps d’inspiration et d’expiration dans la tête, ce qui nous permet de rester calme.

Une augmentation significative du bien-être psychologique, en faveur du yoga, par rapport à l'absence de contrôle actif a été trouvée10 ; en plus du bien-être psychologique, il permet de rester zen. Par ailleurs, le pranayama peut rapidement ramener l’esprit au moment présent11.

Précautions et contre-indications

Pour Shambhavi mudra :

  • Trouble du déficit de l’attention, hyperactivité, instabilité psychomotrice car le calme qui s’établit peut produire l’effet inverse en provoquant un gain d’excitation.
  • Maladie de la cornée ou insuffisance lacrymale.

Pour la posture de la danseuse : il est recommandé de ne pas la réaliser lorsqu’il y a inflammation des chevilles, des genoux, des hanches, du dos ou des épaules. Et pendant la période de règle ou pendant la grossesse, il est préférable de tenir moins longtemps la posture.

Questions fréquentes

Comment le yoga amène à être zen ?

Le yoga, en guérissant les troubles psychiques, physiques, permet d'atteindre cet état inné de zénitude.

Quelles postures/exercices sont à privilégier pour être et se sentir zen ?

- L'ensemble des postures de yoga
- La réalisation du shambhavi mudra
- Les postures qui imposent de diriger la tête vers l'arrière (posture du chameau)

Quelles sont les autres recommandations ?

- Appliquer les 5 accords toltèques
- Se masser la tête
- Affirmer et se répéter des idées positives
- Respirer consciemment
- Pratiquer une activité sportive


Lina Yang
Lina Yang, Auteur

Praticienne massage et professeure de yoga à Paris.