Comment améliorer sa confiance en soi par l’hypnose?

-

Qu'il soit passager ou permanent, le manque de confiance en soi peut avoir des conséquences invalidantes : anxiété sociale, phobies, timidité excessive... Pour ceux qui ne souhaitent pas s'engager dans une longue psychanalyse, l'hypnose offre des solutions rapides et efficaces pour reprendre confiance en soi.

Définition

L'hypnose est une méthode efficace pour reprendre confiance en soi.

La confiance en soi désigne le fait de croire en ses capacités (corporelles, mentales, d’action, ou encore de décision).
En fonction de nos expériences, et surtout des représentations que nous nous en faisons, cette confiance naturelle peut manquer, ce qui cause des blocages et des peurs qui peuvent amener à consulter.

Parmi les plus connus, on peut citer les phobies, le manque d’estime, la peur de prendre la parole en public, des examens, la timidité excessive ou encore la procrastination.

Symptômes

Anxiété et phobies

Les phobies sont un motif fréquent de consultation en hypnose. Une phobie est une aversion incontrôlable envers un objet ou une situation. Par exemple, phobie des araignées, de certains actes médicaux, des endroits clos ou encore de l’avion.

Manque d’estime de soi

C’est lorsqu’une personne n’a pas conscience de sa propre valeur. Son discours intérieur dévalorisant et ses fausses croyances sur elle-même lui rendent le quotidien difficile et l'empêchent de passer à l'action. Cela peut avoir des conséquences négatives sur la vie personnelle, les relations et la vie professionnelle.

Prise de parole en public

La prise de parole en public est un autre motif courant de consultation. Il peut s’agir d’une peur, voire même d’une phobie. Ici, c’est surtout la vie professionnelle qui peut être impactée (la personne ressent un stress important lorsqu'il faut s'exprimer en réunion, par exemple).

Timidité excessive

La timidité se manifeste par des symptômes physiques qui peuvent être invalidants : rougissement, bégaiement, tremblements, troubles digestifs...
Elle peut constituer un véritable obstacle dans tous les domaines de la vie.

Peur des examens

Un certain nombre de personnes craignent les situations d’évaluation. C’est une problématique qui touche surtout les enfants, adolescents et jeunes adultes (à l'école et pendant les études). Ici le manque de confiance en soi se traduit par une peur excessive de l’évaluation, qui est perçue comme un jugement.

Procrastination

La procrastination est la tendance à remettre les choses au lendemain. Elle peut concerner l’ensemble des activités de la personne ou seulement certaines. Celui-ci se retrouve débordée et stressée, et n’a pas le temps d’exploiter pleinement ses capacités.

Méthodes classiques

Il est normal au cours de sa vie, de connaître des baisses de confiance en soi, par exemple suite à une perte ou à un échec (amoureux, professionnel).
Le manque de confiance devient problématique lorsqu’il s’étale dans le temps, ou qu’il paralyse l’individu. Par exemple, l’agoraphobie peut facilement couper une personne de son entourage, et de son travail. Un manque de confiance en soi non traité peut aussi se transformer progressivement en dépression.

Thérapies psychologiques

En général, les personnes consultent lorsque leur blocage impacte négativement leur vie professionnelle, sociale ou personnelle.

Pour traiter le fond du problème, son aspect psychologique, plusieurs thérapies existent : thérapie cognitivo-comportementale, interpersonnelle, Gestalt, PNL ou encore hypnothérapie.

Médicaments et aides naturelles

Pour calmer les phobies sociales invalidantes, des antidépresseurs (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline) mais aussi des anxiolytiques peuvent être prescrits.

Enfin, il existe aussi des fleurs de Bach qui aident à cultiver la confiance en soi, vaincre la timidité ou encore parler en public.

Pour traiter efficacement le manque de confiance en soi, on associe en général un traitement psychologique de fond à une aide médicamenteuse ou naturelle, qui permet d’atténuer l’anxiété et les manifestations physiques des peurs.

Efficacité

La confiance en soi est un état interne difficilement mesurable. Pour évaluer la pertinence de l’hypnose pour reprendre confiance en soi, on s’intéresse donc aux études sur les peurs et phobies (notamment phobies sociales), mais aussi sur la capacité à s’exprimer en public, ou encore sur la procrastination.

Phobies

Plusieurs études nous apprennent que l’hypnose peut aider à gérer toutes sortes de phobies. L’une d’entre elles montre par exemple que, pour des patients phobiques de l’avion, la réceptivité à l’hypnose augmente leurs chances de voir la phobie s’améliorer en une seule séance1‌.

Une autre étude intéressante montre que les suggestions verbales (procédé majeur en hypnose) influencent la réponse neurologique à un traitement médicamenteux contre l’anxiété sociale1. Dans la même optique, des neuropsychologues allemands ont montré une modification de l’activité du cerveau suite à la pratique de l’hypnose sur des patients souffrant de phobie des soins dentaires2.

Toutefois, une grande partie de ces recherches sont des études de cas, portant sur un seul patient, ou des petits groupes. Cela ne permet pas de généraliser les conclusions.

Une revue française, portant sur des articles publiés, entre 1980 et 2015, montre à ce propos que les conditions des études et l’hétérogénéité des résultats ne permettent pas de démontrer clairement l’efficacité de l’hypnose sur les phobies et l’anxiété, qui peuvent faire perdre confiance en soi3.

Prise de parole en public

Le stress lié à la prise de parole en public est une problématique traitée depuis longtemps en hypnose. La popularité du sujet s’explique, entre autres, par son importance dans le monde de l’entreprise. Dès 1972, un article4 parle de l’hypnose comme d’une méthode très prometteuse.

Plus tard, des études se sont intéressées à l’hypnose en complément de la thérapie cognitivo-comportementale. L’une d’elles s’est notamment intéressée à l’effet des suggestions de relaxation directes et indirectes, et montre que les attentes des patients vis-à-vis de l’hypnose ont permis d’obtenir de meilleurs résultats qu’avec la thérapie comportementale seule5.

Cela s’apparente à un effet placebo. Une autre étude de cas affirme que les méthodes utilisées en hypnose pour la prise de parole en public peuvent servir de modèle au traitement d’autres phobies et phobies sociales6.

Enfin, une des expériences les plus intéressantes a été menée en 1991 sur 24 cadres ayant peur de parler en public. Elle montre que la transe hypnotique permet de réduire considérablement leur anxiété, et que ces effets se sont maintenus au moins trois mois après les séances7.

Estime personnelle

Le renforcement de l’estime personnelle est crucial en hypnothérapie, car la confiance en soi sous-tend un certain nombre des problématiques qui amènent à consulter (addictions, dépendance affective, angoisses, dépression…).

Dès 1971, les recherches du Dr John Hartland ont mis en évidence l’efficacité des suggestions de renforcement du moi en hypnose, pour l’amélioration de nombreux symptômes8 9. Ces suggestions mettent en place un état interne de calme et de confiance favorable à la résolution des problèmes10.

A tel point que le renforcement du moi est devenu une méthode thérapeutique à part entière, fondée sur des suggestions de force, de confiance, ou encore de contrôle. Elle est utilisée pour traiter une grande variété de problématiques : entre autres, le stress post-traumatique11, les addictions12, mais aussi la gestion de la douleur13.
L'hypnose permet donc de développer l'estime de soi et de renforcer la confiance en soi de certaines personnes.

Procrastination

Plusieurs recherches ont montré que l’hypnose permet de réduire la tendance à la procrastination. L’une d’elles met notamment en évidence une amélioration des symptômes de stress et une meilleure gestion du temps chez des individus souffrant d’anxiété généralisée14. Une étude de cas axée sur l’apprentissage scolaire montre aussi une meilleure gestion du temps et un meilleur rythme d’apprentissage grâce à l’hypnose15.

Il n’existe pas d’étude spécifique sur l’hypnose pour le traitement de la timidité excessive, mais ses causes et symptômes sont très proches de ceux de la peur de parler en public.

Approches thérapeutiques

La stratégie thérapeutique va dépendre du motif de consultation, et du profil du consultant. C’est pourquoi la première séance est toujours consacrée à un entretien, qui va permettre au praticien de comprendre la forme, l’intensité et éventuellement l’origine du problème.

L’intérêt de l’hypnose par rapport aux autres formes de thérapie est de pouvoir remonter aux causes inconscientes du manque de confiance en soi, mais aussi de mettre en lumière les croyances profondes qui les alimentent, pour les corriger.

Il existe différentes approches en hypnose pour reprendre confiance en soi. le praticien peut en privilégier une ou les utiliser conjointement.

Recadrage

Cette technique, très puissante, permet de modifier les représentations et les croyances associées à un souvenir, que celui-ci soit conscient ou inconscient. En état d’hypnose ou simplement dans la discussion, le recadrage permet de débarrasser les souvenirs de leur impact négatif sur la perception de soi et la confiance en soi.

Cette méthode est très utile lorsque votre phobie, blocage ou manque d’estime personnelle est dû à un événement passé traumatique, ou à une succession d’événements vécus comme dévalorisants.

Régression

Contrairement à la psychanalyse, l’hypnose ne remonte pas systématiquement à l’origine d’un trouble pour le traiter. Cependant, dans certains cas, notamment les phobies très ancrées, il peut être nécessaire de retrouver l’événement traumatique.

La technique de la régression permet, en étant guidé par les suggestions du praticien, de retrouver des souvenirs d’enfance parfois inconnus au conscient. Cela peut aider à identifier un événement traumatique à l’origine de votre blocage, pour ensuite travailler sur les représentations qui lui sont associées.

Renforcement du moi

Comme vu plus haut, les suggestions sur le renforcement du moi peuvent tout à fait vous aider à reprendre confiance en vos qualités et capacités, qu’elles soient corporelles ou mentales.

Cela permet par exemple de mieux gérer les situations stressantes ou phobiques (examen, prise de parole), et globalement de renforcer l’estime de soi par le calme intérieur.
Le renforcement du moi par l'hypnose permet de développer la confiance en soi.

Transformation des habitudes

Cette approche fait le lien avec la thérapie cognitivo-comportementale. Progressivement, pour sortir de la peur ou du blocage, le thérapeute vous encourage à modifier des habitudes très anciennes qui constituent votre zone de confort, et dont vous n’êtes pas toujours conscient.

L’avantage de l’hypnose est qu’elle permet notamment de conscientiser les comportements automatiques, qui sont souvent ceux qui vous bloquent le plus.

Durée de la thérapie

Une à trois séances suffisent en général pour venir à bout d’une phobie ou améliorer sa capacité à parler en public.
Cependant, en fonction de la profondeur de la problématique, si le manque de confiance en soi s’accompagne d’une dépression ou révèle des traumatismes importants, l’accompagnement par l'hypnose peut être plus long.

Précautions et dangers

Si vous suivez un traitement pour l’anxiété ou les phobies, ne l’arrêtez pas sans avis médical. 

L’hypnose est contre-indiquée pour les individus souffrant de maladies mentales dissociatives (schizophrénie, paranoïa, psychose, trouble bipolaire).

Questions fréquentes

L'hypnose est-elle efficace pour renforcer la confiance en soi ?

L'hypnose permet de remonter aux causes inconscientes du manque de confiance, et d'en corriger les symptômes en quelques séances.

Quelles peuvent être les améliorations ?

En quelques séances d'hypnose, on peut grandement améliorer :
- Diverses phobies (avion, ascenseur, eau, foule...)
- La peur de parler en public
- Le stress des examens
- La timidité
- Une faible estime de soi

Comment reprendre confiance en soi grâce à l'hypnose ?

Il existe différentes stratégies thérapeutiques :
1. Le recadrage
2. La régression
3. Le renforcement du moi
4. La modification des habitudes


Bensoussan Alexandra

Rédactrice santé. Formation en hypnose et PNL en cours de validation.