Cycloastragénol : bienfaits et dosage

-

Le cycloastragénol provient de la racine d’astragale. Il est un des plus puissants antioxydants avec une action directe au niveau des chromosomes. Aussi, est-il prisé pour ses propriétés anti-âges.

Présentation

Astragalus membranaceus, plante à fleurs

Le cycloastragénol est extrait de la racine d'astragale (astragalus membranaceus). Il s’agit d’une molécule naturelle appartenant à la famille des sapogénines.
L’astragaloside IV est également une autre molécule anti-âge active présente dans l’astragalus membranaceus. Sa structure est similaire au cycloastragénol .

Les bienfaits du cycloastragénol sont reconnus. En effet, le cycloastragénol est un puissant antioxydant et anti-âge. Il est utilisé depuis plus de 2000 ans en médecine chinoise en tant qu’énergisant et tonifiant en raison de sa capacité à renouveler et augmenter les cellules.
En effet, il agit directement sur l’ADN, en permettant de rallonger les télomères.
Les télomères peuvent être représentés comme des capuchons situés à l’extrémité des chromosomes. Ils assurent la division cellulaire. Avec l’âge, ils se raccourcissent avec pour conséquence un ralentissement du renouvellement des cellules.

Ainsi, le cycloastragénol est capable de stimuler l’ensemble de l’organisme comme de soutenir les défenses immunitaires.

Propriétés et bienfaits

Anti-âge

Sa propriété la plus recherchée concerne sa capacité à stimuler les télomérases. Les télomérases sont des enzymes protégeant les télomères du raccourcissement suite à la multiplication des divisions cellulaires avec l’âge. Ces enzymes agissent également en préservant l’ADN et par là le code génétique1.
Cette propriété est essentielle pour éviter les erreurs de transcription et la synthèse de cellules non fonctionnelles.

Ainsi, la cycloastragénol en stimulant l’action des télomérases, allongent les télomères et diminuent la détérioration de l’ADN2.
Le cycloastragénol exerce ses propriétés sur une large variété de cellules : hématopoïétiques, pulmonaires, foie, cœur, cerveau, ainsi qu’au niveau des cellules souches3.

Egalement, il favorise in vitro et in vivo la réparation des tissus lésés en augmentant la prolifération et la migration des fibroblastes4.

Par ailleurs, le processus de vieillissement est corrélé avec une perte des comportements liée à une activité circadienne.
Or, l’administration de cycloastragénol à des rats durant 6 semaines montre une amélioration du suivi de l’horloge circadienne avec par exemple, une augmentation de la locomotion.
Aussi, le cycloastragénol pourrait être proposé comme thérapeutique lors de perte du rythme journalier5.

Enfin, lorsqu’une préparation à base de cycloastragénol, de facteurs de croissance et d’antioxydants est appliquée durant 12 semaines, il en résulte une réduction significative de l’apparence des rides et ridules, une amélioration de la texture et de l’élasticité de la peau. Elle n’a entraîné aucune irritation ou réaction secondaire6.

Photovieillissement

L’exposition aux UVs inhibe la production de collagène et en réduit à terme sa teneur au niveau du derme. Les conséquences sont un vieillissement précoce de la peau avec relâchement et apparition des rides.

Les études in vitro sur des fibroblastes humains exposés à des UVs, montrent que l’astragaloside IV réduit la toxicité tant des UVA que des UVB, maintient la sécrétion de collagène7 et inhibe sa dégradation8.

D’autre part, l’astragaloside inhibe le stress oxydatif induit par les UVs. En complément, il stimule l’autophagie du collagène détérioré sous l’effet des UVs régulant ainsi son homéostasie cellulaire9.

Immunosénescence

Les bienfaits du cycloastragénol ne s'arrêtent pas là.
Le cycloastragénol est également associé à un effet anti-âge concernant le système immunitaire.

Il agit comme immunostimulant des lymphocytes T et enraye les infections virales chroniques observées lors des infections à VIH10.  Cette action est médiée par les télomérases activées par le cycloastragénol11.

Par ailleurs, l’extrait d’astragalus, également présent naturellement dans la racine d’astragale, a une activité d'adjuvant immunologique significative lorsqu'il est combiné avec des vaccins humains12. Il stimule l’immunité innée en modulant la migration et la maturation des monocytes13 ainsi que l’immunité acquise en augmentant la réponse anti-corps par l’accroissement de la prolifération des lymphocytes T et B14.
A savoir, ses propriétés anti-inflammatoires participent à l’amélioration de la réponse immunitaire.

Fonction cardiaque

Lors d’un infarctus, la prise d’astragaloside IV préserve la fonction cardiaque, réduit la taille de l’infarctus et inhibe la fibrose du ventricule chez le rat15. Les mécanismes cardioprotecteurs  mis en jeu sont sa capacité à activer la glutathion peroxydase et la SOD conduisant à une baisse des radicaux libres et des cytokines inflammatoires16.

D’autre part, il présente des effets angiogéniques. Ainsi, après une mise en hypoxie de cellules endothéliales humaines, l’astragaloside IV promeut la prolifération et la migration des cellules formant de nouveaux vaisseaux17.

Neuroprotection

Sur un modèle de souris, l’astragaloside IV améliore l’apprentissage et la mémoire en inhibant la formation de plaques amyloïdes18 ainsi qu’en protégeant les neurones de toute neurotoxicité19.

Métabolisme lipidique

L’accumulation de lipides dans les cellules peut être délétère pour la santé.
Or, le cycloastragénol réduit cette accumulation à faible dose. A haute dose, il inhibe la différenciation des pré-adipocytes en adipocytes20.

Par ailleurs, le cycloastragénol diminue le stockage des graisses dans le foie. Ainsi, prévient-il la stéatose hépatique mais aussi, il réduit la glycémie et le taux de triglycérides21.

Diabète

L’astragaloside IV montre une capacité à réduire la glycémie, la tension artérielle, la résistance à l’insuline tout en diminuant le stress oxydatif et l’inflammation22.
Chez l’animal, il améliore le diabète ainsi que ses complications : rétinopathie, neuropathie, néphropathie. Cet effet préventif serait le résultat de l’inhibition de la formation de ROS (espèces réactives à l’oxygène) et l’apoptose23.

Dépression

L’administration de cycloastragénol à des souris réduit l’état dépressif dès 7 jours24.
Cet effet bénéfique serait dû à l’activation de l’activité de la télomérase au niveau des neurones corticaux.
Tandis que l’astragaloside IV abaisse le taux de corticostérone et l’état de stress induit chez des souris25.

Les différentes formes

Pour une efficacité optimale, il est préconisé de choisir la forme micronisée du cycloastragénol en complément alimentaire.
En effet, cette forme propose un cycloastragénol réduit à quelques micromètres afin d’en améliorer l’assimilation et la biodisponibilité et d’agir au niveau des télomères.

Enfin, le cycloastragénol peut être combiné avec l’astragaloside IV.
Cependant, le cycloastragénol (micronisé) présente une meilleure assimilation que l’astragaloside IV.

Dosage du cycloastragénol

La dose recommandée est de 10 mg / jour.
A prendre en dehors des repas.

Dangers et précautions d'emploi

Le cycloastragénol est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes.
Il est inutile d'en prendre avant 25 ans.
Ne pas consommer en cas d'antécédents de cancer du sein.

Contre-indications

Il est contre-indiqué d'en consommer, si vous êtes allergique au cycloastragénol ou à l'astragale.

Effets secondaires

Non connus

Interactions médicamenteuses

Non connues

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le cycloastragénol ?

Le cycloastragénol est une molécule extraite de l'astragale, une plante à fleurs. Elle dispose de nombreuses propriétés.

Quels sont les bienfaits du cycloastragénol ?

Les propriétés de la molécule sont les suivantes :
1. Elle a une action anti-âge.
2. Elle renforce le système immunitaire et cardio-vasculaire.
3. Elle prévient l'accumulation de lipides dans les cellules.
4. Elle a un impact bénéfique sur la mémoire et sur le diabète.
5. Elle peut permettre de diminuer les symptômes dépressifs.

Quels sont les dangers du cycloastragénol ?

Il est contre-indiqué d'en ingérer, si vous êtes allergique à la molécule ou à la plante.
Le cycloastragénol est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes.
En cas d’antécédents de cancer du sein, il est conseillé de ne pas en consommer. Aucun effet secondaire a été signalé.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.