D-mannose: dosages, effets secondaires, bienfaits

-

Le D-mannose est un sucre simple relativement proche du glucose. Il est principalement extrait du cranberry, mais est également fabriqué de manière endogène par l’organisme. De manière générale, il tapisse le tractus urinaire le protégeant ainsi des infections. Son application est donc principalement la protection des cystites.

Présentation

Airelles : le D-mannose est un sucre simple issu de l'airelle.

Le D-mannose est un sucre peu connu du grand public. Pourtant, il comporte des bienfaits supérieurs au glucose ou au fructose. En effet, ce sucre issu principalement des airelles a des bienfaits indéniables sur le système urinaire. Découverte du D-mannose.

Origine

Le D-mannose est un sucre principalement issu du cranberry. Cependant, son histoire est bien plus ancienne et complexe.

D’un point de vue chimique, le mannose est composé de 6 carbones. Son nom a pour racine le nom de la sécrétion sucrée des arbres rencontrés dans les déserts du Moyen-Orient.

Aujourd’hui, il est possible de produire le D-mannose par oxydation du mannitol. Ce sucre naturel a un pouvoir sucrant supérieur à celui du glucose classique. Cependant, ce sucre passe rapidement par le corps sans être métabolisé. Il se retrouve donc facilement dans le système urinaire.

Fonctionnement

Le D-mannose est une substance fabriquée naturellement par l’organisme. Cependant, la fabrication endogène est relativement faible. Le mannose est également présent, en petite quantité, dans certains fruits. Il n’est pas assimilé par l’organisme et se retrouve donc dans l’urine sous sa forme initiale.

D’un point de vue structurel, le D-mannose simule les récepteurs de la vessie qui attirent la bactérie E-Coli. Cette bactérie intestinale est responsable de 75 % à 95 % des cas d’infection urinaire. Avec une présence accrue de D-mannose dans les urines, la bactérie est plus facilement évacuée puisqu’elle ne se fixe plus au tractus, mais bien au récepteur de la molécule sucrée.

En tout état de cause, le mannose peut, dans de nombreux cas, remplacer les traitements antibiotiques prescrits pour les infections urinaires. Cela est un grand bien tant pour la médecine que pour les patients.

Les infections urinaires en bref

Selon les estimations, 20 % à 40 % des femmes adultes occidentales ont déjà souffert d’une infection urinaire. Il s’agit d’un problème de santé courant qui n’est pourtant pas à négliger.

Symptômes

Les signes et les symptômes d’une infection urinaire varient en fonction de l’intensité du mal. Cependant, certains signes sont communs à toutes les infections urinaires :

  • émission d’une urine trouble, foncée ou malodorante ;
  • besoin urgent d’uriner ;
  • pression dans le bas-ventre ;
  • sensation de brûlure à la miction.

Dans les cas plus graves, il est possible d’avoir des nausées, de la fièvre et des douleurs lombaires. Dans ce cas, une consultation médicale rapide s’impose.

Traitements

En général, les infections urinaires sont traitées par antibiotiques. C’est généralement la pénicilline qui est la plus plébiscitée. Cependant, ces traitements ont leur limite. En effet, de nombreuses personnes ne peuvent pas prendre de telles molécules. Par ailleurs, elles engendrent rapidement des résistances bactériologiques. Elles sont donc à prendre avec la plus grande prudence.

Complications

En général, les infections urinaires sont bénignes et relativement faciles à traiter. Cependant, l’infection qui siège dans la vessie peut rapidement se déployer dans l’uretère ou remonter vers les reins. Dans ce cas, il s’agit d’une urgence médicale, car les bactéries peuvent affecter le fonctionnement normal du système rénal.

Bactérie E. coli

Dans la grande majorité des cas, les infections urinaires sont liées à la bactérie E-Coli. Cette bactérie intestinale est présente dans tous les organismes. Sa présence est normale, mais devient pathologique lorsque la bactérie pullule ou qu’elle se déplace. Il s’agit d’une bactérie relativement commune qui est facile à traiter. Elle réagit notamment au D-mannose présent dans les airelles.

Bienfaits et propriétés

Le D-mannose est principalement étudié pour ses bienfaits dans le traitement de la cystite, autant de manière préventive que curative.

Traitement de la cystite aiguë

L’utilisation la plus commune du D-mannose est liée au traitement de la cystite aiguë. Cette infection des voies urinaires est invalidante et douloureuse. Elle se développe généralement chez les femmes ou chez les jeunes filles. Il s’agit d’une infection commune qu’il convient néanmoins de traiter rapidement.

Des études scientifiques ont démontré que le D-mannose a un effet réel pour lutter contre la bactérie E-Coli responsable de la majorité des infections urinaires1. En effet, le mannose constitue alors un leurre moléculaire qui attire la bactérie afin de l’expulser directement avec l’urine. Dans ce cas, le D-mannose peut remplacer avantageusement la prise d’antibiotiques.

Prévention des infections urinaires

Certaines femmes sont sujettes aux infections urinaires. Elles développent alors régulièrement des cystites. Cela peut être dangereux puisque, à terme, les bactéries peuvent remonter dans les reins et affecter la capacité de filtration de l’organisme.

Des études ont démontré que l’utilisation préventive de D-mannose peut empêcher la récidive des infections urinaires2. En effet, les résultats des études ont clairement mis en lumière que les femmes traitées au D-mannose avaient moins de récidives que celles qui prenaient un traitement lambda.

Formes galéniques

Gélules ou poudre

Le D-mannose est généralement vendu sous forme de gélules souples. Il existe également des formulations en poudre libre.

Du D-mannose bio?

Le D-mannose est un sucre simple, il ne peut donc pas être certifié bio.

Posologie

Le D-mannose est relativement récent dans la pharmacopée. Par conséquent, les autorités sanitaires n’ont encore défini aucune posologie spécifique. Les posologies actuelles sont données à titre indicatif en tenant compte des résultats des expérimentations scientifiques.

Dosages

Le D-mannose peut être utilisé en curatif et en préventif.

En préventif, 1/2 g de D-mannose par jour est suffisant.

En curatif, le D-mannose est conseillé sur un dosage de 2 à 4 grammes par jour. Les prises doivent être de 500 mg toutes les deux ou trois heures.

Utilisation

En préventif, le D-mannose est recommandé lors d'un passage de fatigue. Il peut également être intéressant à la suite d’un traitement antibiotique prolongé.

Dans le cadre d’un traitement curatif, le D-mannose donne généralement de premiers résultats dans les 24 heures. Cependant, le traitement doit être poursuivi 2 à 3 jours après la disparition totale des symptômes.

Si après 3 jours de traitement au D-mannose les symptômes de l’infection urinaire persistent, il faut absolument consulter un médecin, car des bactéries autres qu’E-Coli peuvent en être responsables.

Précautions

Étant intégralement issu d’ingrédients naturels, le D-mannose ne présente pas à ce jour de précautions particulières.

Précaution d’emploi

Le D-mannose est un sucre naturel issu du cranberry. Il n’y a donc aucune précaution d’emploi particulière. Il peut être utilisé par les enfants, les femmes enceintes et les personnes diabétiques.

Contre-indications

Le D-mannose n’est pas métabolisé par l’organisme. Il ne présente donc aucune contre-indication à l’usage, y compris chez les personnes diabétiques ou prédiabétiques.

Effets indésirables

À ce jour, le D-mannose n’a pas d’effets secondaires connus à des doses thérapeutiques. À forte dose, de très rares cas de désordres gastro-intestinaux mineurs ont été rapportés.

Interactions médicamenteuses

À l’heure actuelle, aucune interaction n’est connue avec le D-mannose. Il peut donc être utilisé avec votre traitement habituel.

Sources dans les aliments

Le D-mannose est présent dans un certain nombre d’aliments. Si c’est l’airelle (ou cranberry) qui en est la plus largement pourvue, vous pouvez également en trouver dans la sève de certains arbres, dans le maïs, les pêches, les oranges, les pommes, les myrtilles et l’ananas.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le D-mannose?

Le D-mannose est un sucre simple, extrait principalement des airelles. Il dispose de bienfaits indéniables sur le système urinaire.

Pourquoi en prendre?

Le D-mannose est principalement étudié pour ses bienfaits dans le traitement de la cystite aiguë et des infections urinaires.

Quelles sont les mises en garde?

Aucun effet secondaire majeur n'a été constaté pour le D-mannose.
Le D-mannose est un sucre naturel, il peut être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes, les personnes diabétiques et les enfants.


  • 1Domenici L, Monti M, Bracchi C, Giorgini M, Colagiovanni V, Muzii L, Benedetti Panici P. ; D-mannose: a promising support for acute urinary tract infections in women. A pilot study. ; Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016 Jul;20(13):2920-5.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27424995
  • 2Kranjcec et al. (2014): D-Mannose powder for prophylaxis of recurrent urinary tract infections in women: a randomized clinical trial. World J. Urol. 32:79-84.
Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée. Naturopathe certifiée et spécialiste en techniques de santé naturelle.