Millepertuis, quels sont les dangers ?

-

Le millepertuis est reconnu pour ses propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Le millepertuis commun permet également de lutter contres les états dépressifs et la dépression.
La consommation de cette herbe de la Saint-Jean doit être néanmoins régulée, afin de profiter pleinement de ses bienfaits et vertus médicinales sans danger.

Quelles sont les contre-indications et précautions d’emploi ?

Millepertuis

Généralement, la prise de millepertuis peut présenter un certain danger pour :

  • des enfants de moins de 12 ans ;
  • les femmes enceintes et allaitantes ;
  • ou pour les individus souffrant de troubles bipolaires.

Pour les enfants de moins de 12 ans et en l’absence de données pour cette population, la consommation de millepertuis n’est pas recommandée.
Conformément aux préconisations des agences sanitaires, la prise de millepertuis est également déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes.
Sa consommation n’est pas préconisée pour des individus présentant des troubles schizophréniques : des effets indésirables ont déjà pu être documentés.
Aussi, le millepertuis étant suspecté de provoquer des troubles psychotiques chez des individus schizophrènes. Néanmoins, la relation de cause à effet n’a pas pu être totalement prouvée.

Comme tout médicament, il est préférable d’éviter l’alcool pendant la prise de millepertuis.

Les interactions médicamenteuses

La consommation de millepertuis peut présenter certaines interactions avec des traitements médicamenteux. Il est reconnu que le millepertuis peut réduire l’efficacité de certains médicaments et principes actifs. Et la liste est longue.
En effet, il est fortement conseillé de ne pas en ingérer, si vous prenez également les médicaments ou traitements suivants :

  • les anticoagulants  (contenant le principe actif de la warfarine ou anti-vitamine K) ;
  • des traitements pour lutter contre les troubles cardiaques et l’excès de cholestérol ;
  • des médicaments à visée cardiovasculaire, notamment pour prévenir l’hypertension ;
  • des traitements contre les troubles anxieux (ou anxiolytiques), tels que le venlafaxine, la sertraline ou encore le buspirone ;
  • des immunodépresseurs : la prise de millepertuis peut contribuer au rejet de la greffe ;
  • le traitement par chimiothérapie ou contre le cancer ;
  • des antirétroviraux : le millepertuis peut interagir avec des traitements contre le VIH, et ainsi contrer leurs effets ;
  • des médicaments contre la douleur et contenant du fer ;
  • des contraceptifs oraux, ou plus particulièrement la pilule : il peut diminuer l’efficacité de ce moyen de contraception. En effet, quelques cas de grossesse ont été rapportés.

Millepertuis et Levothyrox

Une idée répandue indique que le millepertuis pourrait interagir avec le Levothyrox. Cette information n’a aucune réalité scientifique ou clinique. Un certain nombre de professionnels le déconseillent systématiquement lors de la prise simultanée de médicaments : ils ne connaissent pas les contre-indications avérées du millepertuis.
En réalité, cette plante peut améliorer l’état dépressif chez certaines personnes atteintes d'hypothyroïdie.

Millepertuis et antidépresseurs

Sur le site de l’ANSM 1 (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), il est précisé que :

« Quelques cas de syndrome sérotoninergique ont été rapportés dans la littérature chez des patients âgés traités par un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine et ayant pris du millepertuis. Ces patients ont développé, dans un délai de 2 à 4 jours, une symptomatologie caractéristique d'un syndrome sérotoninergique (nausées, vertiges, céphalées, anxiété, douleurs abdominales, agitation, confusion mentale). Les symptômes ont régressé après l'arrêt du millepertuis ».

Antidépresseurs et millepertuis ayant vraisemblablement le même mode d’action, il y a donc un risque d'excès de sérotonine, avec les symptômes indiqués plus haut.  

Ainsi, le millepertuis doit être utilisé de cette manière :

  • Utiliser le millepertuis pour aider au sevrage des antidépresseurs : le médecin diminue la dose et qu’il compense avec un peu de millepertuis.
  • Prendre du millepertuis au lieu d’augmenter les antidépresseurs : le médecin décide de tester l’ajout de millepertuis au lieu d’augmenter la dose d’antidépresseurs.

Si vous êtes plus ou moins stabilisé avec votre dosage actuel, ne prenez pas de millepertuis de votre propre décision, car vous risquez de provoquer les symptômes mentionnés plus haut. 

Donc, il n’y a pas de contre-indications pour associer "millepertuis et antidépresseurs", cette combinaison peut même vous permettre de vous sevrer plus facilement. Il s’agit d’une précaution pour éviter les surdosages de sérotonine. Votre médecin est le seul habilité à vous accompagner dans un sevrage.

Quels sont les effets secondaires ?

Dans la grande majorité des cas, sa consommation ne présente pas de risques majeurs. Les dangers du millepertuis doivent être relativisés.
Cependant, pour certains patients, son absorption peut néanmoins induire des effets secondaires :

Les extraits titrés en hypéricine (concentrés en principes actifs) peuvent provoquer une réaction de photosensibilité. C'est-à-dire prendre des coups de soleil si on s’expose aux UV après la prise de ce type de complément. Ces réactions sont rares. Par contre, lorsque l’on utilise l’huile de millepertuis sur la peau, il ne faut absolument pas se mettre au soleil après : coups de soleil garantis, notamment pour eux qui ont la peau claire.

L’arrêt brutal de la prise de millepertuis est vivement déconseillé : cela peut présenter un danger, des effets indésirables ont été constatés. Les concentrations plasmatiques de certains médicaments peuvent alors fortement augmenter et présenter un risque pour votre santé.

Avant de consommer du millepertuis, il est donc préconisé de demander conseil à un médecin. Le millepertuis est commercialisé sous différentes formes et peut être certifié bio.

Le millepertuis est également largement utilisé en complément alimentaire.
Vous pouvez retrouver et comparer différents millepertuis, en vous rendant sur l'article : Millepertuis avis et tests.

Pour vous aider également dans votre choix, vous pouvez, en vous rendant sur cet article, retrouver les différentes caractéristiques du millepertuis : Quel est le meilleur millepertuis ?

Redaction Doctonat

Plusieurs auteurs ont contribué à cet article. Les tests, comparatifs et recommandations de produits sur Doctonat sont le fruit d'un travail collectif.