Diarrhées aiguës : quelle alimentation privilégier ?

-

Si vous souffrez de diarrhées aiguës, il est alors nécessaire de modifier votre alimentation. Quel régime alimentaire suivre ? Quels sont les aliments à éviter ? Quels sont ceux à privilégier ?
Toutes les réponses à vos questions au sein de cet article.

Impacts de l’alimentation

L'alimentation peut avoir un impact direct sur la diarrhée aiguë.

Trois millions de personnes consultent chaque année en médecine générale pour diarrhée aiguë1 (acute diarrhea en anglais).
Elle est définie par l’évacuation de selles liquides ou molles plus de 3 fois par jour et sur plusieurs jours (2 semaines au maximum). Il est important de reconnaître que la diarrhée est un symptôme ou un signe, mais non une maladie en soi.

Elle peut-être causée par de nombreux facteurs mais elle est très souvent liée à une bactérie, un parasite ou un virus, dans 80% des cas2 (par exemple le rotavirus responsable d’une des formes de la gastro-entérite) .

Avant de conclure à une diarrhée aiguë, le professionnel de santé doit s’assurer que vous n’êtes pas sous médication (certains antibiotiques peuvent être responsables de trouble intestinal), que vous n’êtes pas enceinte (risque de Listériose) et qu’il ne s’agit pas d’une diarrhée chronique (épisodes de diarrhées réguliers évalués sur plus de 4 semaines3)

On distingue 3 mécanismes physiques expliquant les diarrhées4 :

  • Diarrhées hydriques osmotiques : les intestins n’absorbent pas assez les liquides contenus dans les selles, pour diverses raisons (mouvements trop rapides liées à l’évacuation d’une bactérie type Salmonella ou E.Coli par exemple).
  • Diarrhées inflammatoires : dues à une lésion des entérocytes. Elle est à l’origine d’une malabsorption des nutriments. Elle entraîne une fermentation et des mouvements hydriques osmotiques plus importants.
  • Diarrhées par malabsorption : présence de graisses et d’aliments non digérés dans les selles. Cela peut être lié à une infection, à une intervention chirurgicale ou encore à une flore intestinale perturbée.

Bienfaits d’un régime alimentaire anti-diarrhée

Le traitement de la diarrhée aiguë est le plus souvent fondé sur une modification de l'alimentation, pendant quelque jours, pour atténuer les désagréments digestifs. L’alimentation anti-diarrhée évite, tout d’abord, la déshydratation causée par l’élimination importante de selles liquides. Les pertes hydriques sont en effet importantes et causent à terme, et dans des cas extrêmes, des dommages.

On estime même que, dans le monde, la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de cinq ans. Elle est à l’origine de 525 000 décès d’enfants par an (dans les pays en voie de développement essentiellement). Elle est, dans ces cas là, souvent liée à une mauvaise hygiène ou une eau contaminée5.

Dans un premier temps, on observe un confort digestif plus important.
En adoptant une alimentation anti-diarrhée, les repas sont moins lourds et moins riches en graisse et fibres (voir les grands principes). L’estomac puis l’intestin sont moins sollicités, les douleurs intestinales diminuent.

Au bout de quelques jours, la bactérie, le virus ou le parasite responsable de ce trouble est évacué et la flore intestinale se régénère.

Grands principes

Favoriser la consommation de fibres solubles : elles forment un gel dans l’intestin et augmentent l’absorption de l’eau et du sodium.
Plus douces à digérer, elles stimulent moins le système digestif. On les retrouve dans les aliments riches en pectine, notamment comme la pomme, la carotte, mais aussi l’avoine et les graines de lin.

Privilégier les bouillons de légumes ou de viande ainsi que les soupes, pour l’hydratation et la digestion facilitée.

Privilégier les aliments riches en potassium, tels que les pommes de terre (de préférence cuites à la vapeur et en purée), les épinards, la banane...

Limiter le sucre et les produits transformés qui demandent trop d’effort à vos intestins et qui n’apportent pas de bénéfices santé.

Limiter les produits gras et frits : les graisses saturés stimulent les mouvements gastro-coliques de l’intestin.

Consommer des aliments riches en nutriments et notamment en potassium et sodium, deux nutriments qui sont évacués lors des diarrhées.

Limiter les produits laitiers, qui peuvent être irritant pour les parois des intestins.

En pratique

Facilité du régime

Il est facile à mettre en place lors de diarrhées aiguës, l’appétit étant souvent réduit. Pour l’adulte, il semble aisé de se tourner vers une alimentation plus légère, faite de bouillon et de riz par exemple dans un premier temps.

Pour les enfants, l’attention doit être portée sur la perte de poids que peut engendrer une diarrhée et une perte d’appétit. Il sera donc important de proposer, régulièrement et en petite quantité, de l’eau et des aliments faciles à digérer, à retrouver dans la liste des aliments en détail.

Durée

Il doit se mettre en place quelques jours pour les diarrhées aiguës, le temps de la crise. Puis, il faudra se tourner vers un régime à confort digestif pour les semaines qui suivent afin de ne pas perturber le transit.
Le microbiote intestinal doit aussi avoir le temps de se reconstituer progressivement.

Avec quel type de régime prendre le relais ?

Dans un premier temps, on peut se tourner vers un régime type “confort digestif” qui réintroduira progressivement les fruits et légumes cuits.
On privilégiera dans un premier temps les farines blanches, non complètes, pour limiter l’apport en fibres encore trop irritantes pour l’intestin.

Après l'épisode diarrhées aiguës, une alimentation équilibrée prendra le relais, en limitant les graisses saturées, le sucre raffiné et en privilégiant les aliments semi-complets. Riche en fruits et légumes riches en fibres solubles.

Précautions et inconvénients

Il est important de faire attention aux besoins en potassium.
Ce micro-nutriment est évacué lors de diarrhées aiguës (selles liquides), et aura besoin d’être restauré par la consommation de denrées alimentaires. L'hydratation est primordiale, il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire.

On privilégiera les bouillons clairs, les tisanes, l’eau des carottes ou du riz (l'eau de cuisson du riz fournit l'eau dont le corps a besoin, mais aussi plusieurs nutriments éliminés comme le potassium et le chlorure de sodium). Prendre les boissons à température ambiante afin d’éviter un choc thermique pour le système digestif.

Les aliments en détail

Durant la crise

Il est conseillé de consommer6 :

Légumes (sauf la tomate): carottes, pomme de terre cuites à la vapeur, patate douce

Boisson : bouillon clair de légume, soupe de légume, tisane

Céréales sans gluten : riz blanc

Légumineuses : à supprimer le temps de la crise de diarrhée aiguë

Fruits oléagineux : à supprimer le temps de la crise de diarrhée aiguë

Condiments et épices : à supprimer le temps de la crise de diarrhée aiguë

Régime confort digestif

Il est recommandé après l’épisode de diarrhée, pour régénérer le microbiote et ne pas trop solliciter l’appareil digestif.

Légumes (sauf la tomate): légumes pauvres en fructose et riches en amidon, pomme de terre, patate douce, panais, salade, laitue, cresson, mâche, endives, choux frisé, brocoli, poireaux, tomates, carottes, courgettes, épinards, courges et haricots verts.

Tofu

Aromates : Aneth, Basilic, Cerfeuil, Ciboulette, Coriandre, Estragon, Menthes, Origan, Persil, Romarin, Sauge, Thym.

Champignons : à limiter car favorise la fermentation

Fruits : pomme, banane, fruits rouges, orange, citron, pamplemousse, clémentine, melon, kiwi, raisin, ananas, banane, fruits de la passion...

Fruits secs : en petites quantitésdattes, abricots, pruneaux, figues, raisins, bananes, mangue, ananas, pommes, cranberries, myrtille, goji.

Fruits oléagineux : en quantité limitée , amandes, noix (brésil, pécan, cajou…), noisettes, pistaches, arachides…

Légumineuses : en quantité limitée haricots (flageolet, azukis, bancs de Vendée, rouges), lentilles (vertes, corail), pois, fèves, pois cassés, pois chiche, soja.

Céréales avec gluten : en quantité limitée blé, seigle, orge, avoine, triticale, épeautre, kamut (raffinées et non complètes)

Céréales sans gluten : en quantité limitée millet, amarante, quinoa, riz, sarrasin, sorgho, teff, maïs (farine, semoule, flocons) (raffinées et non complètes)

Graines : Graines de lin, de sésame, de tournesol, de pavot, de courge, pignons de pin.

Laits végétaux : lait d’amande, d’avoine, de châtaignes, de coco, de chanvre, de graines de tournesol ou de sésame, d’épeautre, de kamut, de millet, de noisettes, lait de noix, d’orge, de quinoa, de riz ou de soja.

Crèmes végétales : Avoine, Amande, Riz, Soja, noix de coco.

Algues : laitue de mer, kombu, haricot de mer, wakamé, dulse avec des crudités, nori sushis, spiruline.

Graines germées : de légumineuses, de céréales, alfalfa, radis, brocoli, poireaux, moutarde, courge, persil, cresson, roquette, chou chinois, navet.

Huiles oméga 3 : noix, chanvre, colza, lin, cameline, germe de blé.

Huiles oméga 6 : olive, tournesol, carthame, sésame.

Produits laitiers : fromage à pâte dure

Produits lactofermentés : choucroute, miso, tamari, kombucha, kéfir de fruits.

Protéines concentrées végétales : seitan, tofu, tempeh, humus.

Viande blanche : veau, porc, lapin, volaille (poulet, poule, dinde, canard, pintade, pigeon), jambon blanc

Poissons maigres* : cabillaud, colin, églefin, limande, merlan, sole, thon en boîte.

Poissons mi-gras: hareng, maquereau, truite. Poissons gras: sardine, saumon.

Crustacés : Huîtres, moules, Coquilles St Jacques, Calamars, Crevettes, Langoustine, Langouste, Homard.

Œufs

A respecter pendant la manifestation des symptômes

Aliments à privilégier

Soupe, bouillon, pomme râpée, banane, gelée de fruits rouges, riz blanc, pain blanc, biscottes, lait fermenté aux probiotique, fromage à pâte dure, oeuf coque ou poché, chocolat noir.

Aliments à limiter

Fruits et légumes crus.

Aliments à éviter

Sucrerie, friture, charcuterie, boisson alcoolisée, fruit sec et oléagineux, fromage frais, céréales complètes.

En cas de crise de diarrhées aigües :

Petit déjeuner :

  • Biscottes avec gelée de fruits rouges
  • Tisane

Déjeuner :

  • Bouillon de viande blanche
  • Bol de riz
  • Pomme en petits morceaux

Diner :

  • Oeuf à la coque
  • Soupe de légumes avec morceaux
  • Banane écrasée avec flocons d’avoine.

OU

Petit déjeuner :

  • Galette de riz soufflée
  • Compote de pomme
  • Tisane

Déjeuner :

  • Bouillon de légumes sans légumes
  • Bol de riz
  • Banane en morceaux

Diner :

  • Purée de carottes et pommes de terre
  • Fromage à pâte cuite
  • 1 carré de chocolat noir.

Questions fréquentes

L'alimentation peut-elle limiter les épisodes de diarrhées aiguës ?

Les diarrhées aiguës sont souvent causées par une bactérie, un parasite ou un virus.
Afin de limiter l'aggravation des désagréments digestifs, il est nécessaire de modifier son alimentation.

Quelle alimentation adopter ?

Pendant des crises de diarrhées aiguës, il est conseiller de :
1. Consommer des aliments riches en potassium et en fibres solubles
2. Privilégier les soupes et les bouillons
3. Limiter les produits gras, trop sucrés ou transformés
4. Ne pas ingérer de produits laitiers

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est important de s'hydrater pendant les crises, et de consommer des aliments riches en potassium.


Julie Hetru
Julie Hetru, Auteur

Diététicienne et nutritionniste. Formatrice en communication auprès des diététiciens.