Élixir floral contemporain: Consoude

-

L'élixir floral de consoude est l'élixir du corps par excellence, et surtout au niveau des terminaisons nerveuses. Cet élixir contemporain, préparé par le laboratoire Deva, permet de prendre conscience de son corps, particulièrement lorsqu’il nous semble lourd, et de nos cinq sens. Aussi, la consoude favorise l'élimination des tensions nerveuses et permet aussi la régénération des sensations des nerfs, comme après un accident.

Ses noms

Consoude (la), la consoude officinale, la grande consoude, oreilles d'âne, langue de vache, confée, consolida major, nom botanique : Symphytum officinale.

Dynamique de la Plante

Consoude en fleur: élixir floral de Consoude, élaboré selon les recommandations du docteur Erdward Bach.

La consoude est une grande plante de la famille des Borraginacées; comme la bourrache. Elle préfère les lieux humides, à côté des ruisseaux, des rivières et des mares.

De la consoude, se dégage d'abord une impression de force et de solidité. Elle possède de très grandes feuilles, pouvant faire jusqu'à 60 cm de long, d'un vert assez foncé pour les plus anciennes et vert tendre pour les plus jeunes. Elles sont rudes au toucher car elles sont recouvertes de poils drus, non urticants mais dont le suc pressé a un effet calmant.

Ensuite, les racines sont solides et épaisses, noires à l'extérieur et blanches à l'intérieur. Elles s'étendent loin aux alentours, jusqu'à 180 cm, ce qui est beaucoup pour une plante. Elles contiennent de l'allantoïne, substance provenant de la dégradation de l'acide urique donc des animaux normalement, mais qui est une exception chez la consoude. L'allantoïne a des propriétés cicatrisantes, calmantes et régénérantes pour la peau.

Il semble bien que cette plante tire son énergie du sol et des minéraux. D'ailleurs, on utilisait de façon ancestrale pour la réparation des os cassés et la l'accélération de la cicatrisation des plaies et des ulcères. D'ailleurs, le nom Symphytum vient du grec symphyse qui signifie « réunion, cohésion » et son nom vernaculaire de Consoude vient du bas latin consolida, qui veut dire « consolider ». Elle tire donc son énergie de son ancrage avec la matière.

Enfin, cette plante forte, très minérale, possède a contrario de petites fleurs en formes de clochettes violettes à bleues, blanches ou plus rarement jaunes selon les variétés, indiquant une connexion avec l'âme et la spiritualité, permettant de prendre conscience de son corps, de ses besoins et d'en éliminer plus aisément les tensions.

Son message

Le message de la consoude vient de cet enracinement important, de sa minéralisation conséquente (teneur élevée en calcium, phosphore, potassium, silice et fer). Elle nous invite à faire attention à notre corps, à prendre conscience de ses besoins, des points douloureux qui nécessitent un soin tout particulier pour pouvoir se détendre, devenir plus souples et se régénérer.

Aussi par ses propriétés calmantes, c'est une plante qui nous enseigne le calme du mental, le détachement.

Certes, la consoude qui vit dans les lieux humides et donc elle se plaît dans les émotions. Mais parfois toutes ces émotions viennent nous inonder et c'est le tsunami émotionnel. Pourtant la consoude reste là, bien enracinée. C'est grâce à sa matérialité aussi, qui donne des attaches solides, des racines, sur lesquelles bâtir sa vie.

Quand la vie autour de nous semble agitée et pleine de perturbations, cette plante est fidèle comme une masse végétale rassurante et apaisante.

Personne de type Consoude

Sevrage des anxiolytiques pour Coline

Coline est sous anxiolytiques depuis maintenant quelques mois. Elle les prend sur prescription de son médecin car elle a bien du mal à gérer sa nervosité et ses angoisses, ce qui l'impacte énormément sur le plan physique mais aussi sur sa vie de couple.

Au début, elle était plutôt contente d'être sous anxiolytiques. Certes, elle était coupée de ses sensations mais ce repos lui faisait du bien et lui a permis de retrouver un peu d'énergie. Seulement maintenant, Coline ne se sent plus à l'aise. Elle a l'impression qu'elle vit en permanence anesthésiée. Même au bout de ses doigts, elle a l'impression de moins ressentir les objets quand elle touche quelque chose.

Son médecin prévient que si elle arrête les anxiolytiques d'un seul coup, cela risque d'être compliqué pour elle et qu'il vaut mieux mettre en place un sevrage progressif. Aussi, Coline décide d'accompagner cette transition avec l'aide des élixirs floraux. Elle fait appel à une conseillère spécialisée qui lui recommande alors de prendre de l'élixir floral de consoude, de lavande et d'oranger.

Quelques semaines plus tard, Coline a pratiquement terminé de prendre des anxiolytiques. Avec son médecin, ils ont baissé progressivement le dosage et Coline a pris les élixirs floraux recommandés. Elle a retrouvé toutes ses sensations corporelles et son corps ne lui paraît plus lourd ou ralenti. Au niveau des émotions, elle se sent plus sereine et surtout, elle sait qu'elle est capable maintenant de les gérer seule, sans l'aide des médicaments.

La rééducation du bras de Corentin

Corentin a eu un grave accident de voiture l'année dernière. Son bras gauche a été blessé et Corentin a fait de nombreuses séances chez un kiné pour pouvoir retrouver la bonne mobilité de son bras. Mais il reste néanmoins une gêne, qui empêche Corentin de retrouver la souplesse qu'il avait avant.

Aussi, une zone près de son épaule reste insensible, qui avait été particulièrement tuméfiée. Bien que toute trace d'hématome ait disparue et qu'il n'y ait pas de lésions sur les nerfs, c'est comme si le bras de Corentin se protégeait maintenant du monde extérieur en se coupant de toute sensation et en bougeant de façon mécanique, un peu comme un robot.

Son kiné lui conseille de prendre de l'élixir floral de Consoude. Cet élixir favorise la conscience du corps ; il accroît la coordination physique et il participe à régénérer les terminaisons nerveuses.

Corentin revient la semaine d'après pour une nouvelle séance de kiné. Entre temps, il a pris tous les jours, trois fois par jour, de l'élixir floral de consoude. Les résultats sont impressionnants. Le bras de Corentin a retrouvé de la souplesse dans ses déplacements. La zone insensible s'est aussi réduite près de l'épaule. Par conséquent,Corentin a retrouvé espoir. Il a confiance dans cette plante pour l'aider à retrouver pleinement l'usage de son bras.

Phrases-clés

  • « Actuellement, je me sens engourdi(e). »
  • « Mon corps me paraît toujours lourd et pesant. »
  • « J'ai eu un petit AVC et je peine à récupérer les sensations nerveuses dans mes doigts. »
  • « J'ai l'impression d'être submergé d'informations de toutes parts. Ce qui me fatigue. »
  • « En ce moment, je fais souvent tomber des objets. »
  • « Je pratique un art martial et j'aimerais accroître mes réflexes. »

Bienfaits

L'élixir floral de consoude favorise l'élimination des tensions nerveuses en faisant prendre conscience que son corps et que les organes des cinq sens, la peau, l'ouïe, le goût, l'odorat et la vue, sont autant de vecteurs de l'information jusqu'à notre cerveau. Ce sont ces 5 vecteurs qui nous amènent une foule d'informations et de sensations, au point que notre cerveau en est parfois submergé. Là alors, le stress et la nervosité s'installent, parfois de façon chronique.

Ce qui peut en conséquence engendrer des déséquilibres pour notre corps, des difficultés à trouver le sommeil, à se concentrer ou à mémoriser et donc une grande fatigue. Cette fatigue pouvant nous donner l'impression de peser plus lourd ou d'être coupé de nos sensations nerveuses. Aussi, l'élixir floral de consoude, en tonifiant le système nerveux et en permettant le relâchement des tensions parasites, va venir alléger le corps et faciliter aussi la récupération d'énergie.

Et bien sûr, l'élixir floral de consoude favorise la reconstruction et la réparation au niveau phytothérapeutique. Cet élixir va accompagner pleinement un travail de récupération des sensations nerveuses comme après une opération ou un accident et il va optimiser les réflexes, nécessaires à la préhension, mais aussi à la pratique d'un sport (art martial, tennis, sport mécanique...) ou professionnel.

Association possible – fleurs de Bach

  • Abricotier : lien au corps, protection et chaleur. Réconfort, permet aussi l'ancrage quand la relation avec son corps n'est pas assez présente. Enfin relie au vécu in-utero.
  • Achillée rose : protection, détachement et prise de recul lors d'une sensibilité extrême aux critiques et aux pensées émises par l'entourage.
  • Arnica : répare et console lors d'un choc physique.
  • Aneth : détachement, lâcher-prise et clarté d'esprit tout à la fois lors de surcharge sensorielle, d'excès de stimuli extérieurs. L'impression également d'être submergé par trop d'activités. Favorise aussi l'assimilation des expériences.
  • Brunelle : favorise la récupération après une maladie ou un accident. Permet de trouver en soi la force pour guérir.
  • Camomille : hyperactivité, sautes d'humeur, tensions nerveuses et émotionnelles importantes.
  • Capucine : vitalité et éveil lors d'un excès de travail intellectuel engendrant une fatigue importante. Pour les personnes aussi coupées de leurs émotions et qui ne fonctionnent que sur leur intellect.
  • Citronnier : fraîcheur, dynamisme pour les personnes fatiguées lors d'un excès de travail intellectuel.
  • Eau de Roche – Rock Water : fluidité et joie de vivre pour les personnes prisonnières de leur rigidité intérieure, de leur ultra-perfectionnisme.
  • Érable : vitalité et dynamisme pour ceux qui se sentent bloqués, empêchés d'avancer et qui ont l'impression de tourner en rond. Réveille aussi les énergies.
  • Ipomée : équilibre lors d'un rythme de vie déséquilibré, de dépendances (alcool, tabac, drogues, café), de mises en route tardives le matin, mais aussi un comportement caractérisé par une grande énergie dépensée d'un seul coup suivi d'une grande fatigue.
  • Lavande : calme et apaisement du mental lors d'un excès de tensions nerveuses. Pour les hypersensibles qui ont souvent le cou et les épaules douloureux.
  • Lilas : souplesse et énergie au niveau du dos, lors des problèmes de dos, des raideurs, mais aussi facilite les transformations, les passages de la vie. Permet donc de s'y adapter.
  • Marronnier Blanc – White Chestnut : calme du mental lors de ruminations incessantes, de cogitations, qui prennent beaucoup d'énergie et de temps.
  • Olivier – Olive : vitalité et énergie lorsqu'il y a une grande fatigue physique et psychique, burn-out.
  • Oranger : chaleur, réconfort et énergie lorsqu'il y a une fatigue corporelle associée à de la dépression ou un état dépressif, mais aussi un besoin de chaleur.
  • Orme – Elm : organisation, priorisation et lâcher-prise pour les personnes ayant beaucoup de responsabilités et qui sont alors momentanément submergées.
  • Pissenlit : détente corporelle, aussi bien musculaire que nerveuse, élimination des tensions, permet de transformer la lourdeur en légèreté.
  • Poirier : rééquilibre la colonne vertébrale, apprend aussi à se recentrer, à se préserver. Apporte de l'élasticité au corps et un développement harmonieux.
  • Valériane : tranquillité, apaisement, douceur, équilibre lors d'une grande nervosité, de l’impatience, de l'irritation. Aide à surmonter le stress, les angoisses, le découragement aussi.

Autres usages

La consoude est également employée en phytothérapie: Consoude officinale.

Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.