Élixir floral contemporain: Poirier

-

L'élixir floral de Poirier est un élixir de grande valeur. Il apporte la paix et l'équilibre aussi bien au niveau des relations, que dans sa propre relation avec l'environnement. Il permet aussi de traverser les épreuves de la vie avec calme et sang-froid. Enfin cet élixir contemporain, établi par le laboratoire Deva, favorise l'alignement de la colonne vertébrale et décontracte les muscles.

Ses noms

Poirier (le), nom botanique : Pyrus communis.

Dynamique de la Plante

Fleurs de poirier: élixir floral élaboré selon les recommandations du docteur Erdward Bach.

Le poirier est un arbre très ancien et cultivé depuis si longtemps que ses débuts se perdent dans les mémoires. On sait qu'il est originaire d'Asie, comme beaucoup de Rosacées dont le pommier. Les poiriers que l'on rencontre à l'état sauvage sont en fait d'anciennes variétés cultivées qui se sont naturalisées et nichées dans une haie ou un vieux pré.

En réalité, le poirier est un grand arbre, pouvant atteindre 20 mètres de haut. Mais peu d'entre nous ont la chance de le voir aussi grand, car la culture des poires n'est plus possible dans ces hauteurs, d'autant plus qu'elles s’abîmeraient en tombant sur le sol. C'est pourquoi, on utilise des cognassiers, un autre Rosacée, pour en faire des porte-greffons pour le poirier cultivé.

Aussi, c'est un arbre qui peut vivre très vieux. Jusqu'à 200 ans, mais certains dépassent allégrement cet âge vénérable. Le poirier présente donc beaucoup de force et de résistance.

Il met en avril et mai des fleurs blanches, à 5 sépales triangulaires et 5 pétales blancs ou rosés. Cette jolie fleur simple est couronnée d'une vingtaine d'étamines pourpres, qui font de la fleur un très beau bijou, brillant de blancheur et de pureté.

Cependant, malgré sa beauté, pour nous humains, le parfum des fleurs de poirier n'est pas très agréable. Néanmoins il attire nombres d'abeilles sauvages, puis quelques abeilles domestiques en fin de floraison quand la température dépasse les 11°C. Important, le poirier ne peut se reproduire seul et il a besoin de congénères poiriers dont la floraison concorde pour pouvoir se reproduire. L'union fait la force chez le poirier dirait-on...

Enfin, il a un fruit, la poire, dit pomacé, c'est-à-dire qu'il comporte une partie vrai-fruit, le trognon, et une partie faux-fruit, la partie comestible qui vient de l'excroissance du réceptacle du nectar. Aussi on voit que l'équilibre est présent au cœur même de l'arbre, dans ses poires.

Son message

On a retrouvé des restes de poires séchées sur plusieurs sites du Néolithique. C'est dire si le poirier accompagne l'homme depuis longtemps. Mais la poire comme on la connaît actuellement, n'a pas toujours été juteuse et sucrée. Longtemps la poire était un petit fruit dur, granuleux, irritant des voies digestives et Pline l'Ancien au 1er siècle déconseillait que les malades consomment de la poire !

Ce sont les Romains qui ont vraiment poussé la culture de la poire, croisant les variétés entre elles, sélectionnant celles qui donnaient les plus beaux fruits pour les greffer et surtout les faire prospérer.

La poire est aussi un fruit très symbolique et utilisée dans nombre d'expressions françaises. Elle est souvent associée à Aphrodite, la déesse grecque de l'Amour. D'ailleurs ne dit-on pas couper la poire en deux pour signifier trouver un compromis, un équilibre ? On est là dans une notion de partage et de paix.

Mais on dit aussi garder une poire pour la soif ce qui signifie se garder des réserves en cas de besoin, qui indique bien le côté prévoyant du poirier qui s'arrange pour traverser les épreuves de façon maîtrisée, sans être pris au dépourvu. On se livre également à des confidences entre la poire et le fromage, quand le bon repas délivre les langues et invite aux partages, aux accords et aux contrats. C'est d'ailleurs une pratique qui se fait toujours énormément d'inviter quelqu'un à déjeuner pour améliorer des relations en vu d'un partenariat financier... !

Enfin la poire désigne aussi le visage, la face. Et là, on s'en prend, c'est le cas de le dire, plein la poire ! Car notre visage c'est aussi notre relation au monde, à l'autre. Et parfois les autres en profitent et abusent, surtout quand on est une bonne poire...

Finalement la poire et le poirier livrent aisément leur message, depuis bien longtemps : être en paix et dans l'échange avec l'autre, mais en conservant son identité et un respect de soi, sans être dans la soumission non plus (ne pas être la bonne poire). Il s'agit donc bien d'un équilibre à trouver.

Personne de type Poirier

Pierre la bonne poire

Pierre est quelqu'un de gentil, très gentil. Trop gentil. En fait c'est ce qu'on appelle une bonne poire, et bien que l'expression ne l'est pas, elle, très gentille, elle définit bien notre pauvre Pierre. Celui-ci a toujours voulu plaire et il déteste le conflit. Aussi il est toujours prêt à aider, à rendre service. Les gens en profitent généralement et puis comme Pierre est un peut timide, ils ne se gênent pas non plus pour le critiquer ouvertement.

Ce comportement blesse Pierre. Il a beau être gentil, il n'est pas dupe. Cela crée un conflit interne chez lui qui se manifeste par des tensions musculaires constantes. Ces douleurs le gênent pour bien dormir et Pierre se sent toujours un peu nerveux, un peu angoissé. En fait, Pierre n'est jamais en paix. Et plus les gens abusent de sa gentillesse, plus Pierre est gentil pour essayer de se faire aimer.

La fille de Pierre n'en peut plus. Des années qu'elle voit son père subir des vexations et continuer à se plier en quatre. Elle a alors décidé de l'aider à sa façon et elle lui apporte un jour un flacon d'élixir floral de Poirier.

Pierre accepte d'en prendre, il aime tant sa fille ! Quelques semaines plus tard, on peut observer un changement chez Pierre, pour le plus grand plaisir de sa fille et son étonnement à lui et aux autres.

Pierre s'est redressé. Physiquement déjà, il est plus droit, mais sans raideur, il se sent plus souple et il a beaucoup moins mal. Et puis dans sa tête, qu'il relève. Les autres osent moins abuser de Pierre. Il répond gentiment mais fermement qu'il ne peut pas faire ceci pour untel, qu'il n'a pas envie de faire cela pour un autre. Pierre voit bien que cela déplaît mais bizarrement il s'en fiche. Il est pour la première fois en paix avec lui-même.

Tensions familiales pour Pollyanna

Pollyanna est chagrinée. Sa relation avec sa sœur se détériore au fil des mois. Elle a essayé quelques efforts mais il lui semble ne pas avoir reçu de retour. Pollyanna s'implique beaucoup émotionnellement et elle rumine sans cesse chaque bref contact avec sa sœur. Cela la stresse et elle ressort de ces moments toute contractée et crispée. Quand on demande quelle est l'origine du problème, il en ressort qu'il n'y a pas eu de vraie dispute. C'est la somme d'une foule de petites remarques, vexations, qui ont peu à peu pourri la relation et qui ont entretenu la pomme de la discorde.

Pollyanna se voit conseiller de l'élixir floral de Poirier pour améliorer la relation avec sa sœur et détendre son corps stressé.

Au bout de quelque temps, Pollyanna a décidé d'agir. Elle invite sa sœur à déjeuner au restaurant, et après le plat principal, entre la poire et le fromage dirait-on, elle met les cartes sur la table. Elle lui explique le malaise qu'elle ressent et toutes les attitudes, les mots qui l'ont blessée ces derniers temps. Sa sœur est étonnée mais également soulagée.

De son côté aussi, elle sentait bien que ça n'allait pas, et plus Pollyanna semblait sur la défensive en la voyant, plus elle-même l'était et en réaction, devenait critique ou agressive. Les deux sœurs décident de faire table rase du passé. Elles se promettent de toujours se dire quand une chose blesse l'autre et de faire preuve de plus respect et d'attention l'une envers l'autre. Pollyanna est soulagée, ce repas est une vraie réussite.

Phrases-clés

  • « J'ai souvent mal au dos et j'ai beaucoup de tensions au niveau des épaules. »
  • « Avec ma sœur, on a été brouillé autrefois. Depuis, ce n'est plus comme avant. »
  • « En ce moment, je trouve que la vie est pleine d'inquiétudes. Ça me fait peur. »
  • « Je suis en conflit avec ma famille. L'approche de Noël m'inquiète beaucoup. »
  • « Ma fille m'a complètement rejetée. Je me sens détruite, vulnérable. »

Bienfaits

L'élixir floral de Poirier invite à trouver en nous notre propre équilibre, afin de traverser la vie, et parfois ses épreuves, avec calme et sang-froid, sans se laisser détourner par les pensées négatives véhiculées autour. C'est aussi un élixir du centrage intérieur. Il aide à trouver le juste milieu entre le combat, la résistance qui crée des tensions internes voire des maladies, et l'abandon et la soumission totale où l'on risque de se perdre et d'oublier son identité.

Ainsi, on distingue comment l'élixir floral de Poirier permet de réaligner la colonne vertébrale, de la conserver droite mais sans rigidité, une colonne souple, un axe qui s'adapte aux mouvements parfois trépidants de la vie autour de nous.

Enfin, en apportant la paix en soi, il permet de regarder avec calme autour de nous et de prendre du recul en tout. Dans les épreuves, dans les angoisses, dans les agitations du monde, mais aussi dans nos relations avec les autres, les conflits éventuels.

L'élixir floral de poirier trouvant sa force dans la longévité de l'arbre, il nous la transmet pour tenir bon, pour persévérer et également, pour nettoyer les vieux restes de disputes.

Par essence, l'élixir floral de poirier se caractérise par le respect, la paix et l'équilibre.

Association possible – fleurs de Bach

  • Abricotier : présence dans le corps, connexion à soi, pour ne pas oublier ses besoins physiques, mais aussi chaleur et réconfort. Être à l'écoute de son corps.
  • Achillées blanche et rose : protection face aux influences négatives de l'environnement, des médias et de l'entourage. Pour les personnes hypersensibles.
  • Aneth : facilite l'adaptation à la vie urbaine ou professionnelle. Pour ceux qui ont l'impression que tout va trop vite et qui sont soumis à beaucoup de stimuli extérieurs. Permet donc d'avoir les idées claires et de conserver également une vision détachée des choses.
  • Arnica : réconfort et répare suite à un choc physique, permet aussi de retrouver une certaine souplesse quand il y a de la raideur.
  • Bistorte : présence et ancrage lorsqu'il y a un risque de dispersion dans les périodes de grand changement. Mais aussi fluidité et lâcher-prise pour ceux qui ne lâchent rien, qui ont un besoin de contrôle très important. Sécurise alors.
  • Brunelle : catalyseur de guérison, permet de traverser l'épreuve de la maladie avec courage. Enfin permet de trouver en soi la force et les ressources nécessaires pour le rétablissement d'une bonne santé.
  • Camomille : calme, apaisement et tranquillité pour les personnes hyperémotives, hypersensibles mais aussi qui vont s'emporter rapidement, sujettes à des sautes d'humeur.
  • Centaurée – Centaury : apprendre à se respecter, à s'affirmer, à savoir dire non. Ne plus se laisser marcher dessus.
  • Consoude : fluidité, régénération pour les moments où le corps semble lourd, endolori, raide et soumis à beaucoup de tensions nerveuses.
  • Érable : dynamise, fait circuler l'énergie stagnante, bloquée. Libère les tensions, surtout au niveau du dos. Relance donc la vitalité. Très utilisé en acupuncture.
  • Étoile de Bethléem – Star of Bethleem : console, apaise et répare les traumatismes et les grands chocs de la vie, qu'ils soient physiques ou psychologiques, quand il y a eu des violences aussi.
  • Frêne : permet d'affronter les expériences de vie douloureuses, de les traverser avec calme et sang-froid mais aussi d'en comprendre la leçon, le message sous-jacent.
  • Houx – Holly : amour, empathie, ouverture à l'autre quand il y a de la colère, de la haine, de la jalousie, de l'envie...
  • Ipomée : rythme de vie équilibré, prise de conscience que le corps a besoin de repos, ne plus fuir sans cesse dans le mouvement. Lors des dépendances au café, à l'alcool, au tabac, aux psychotropes, au travail. Aide enfin à être pleinement dans son corps en début de journée.
  • Lavande : calme, tranquillité du mental, quand il y a un épuisement nerveux.
  • Lilas : active et rééquilibre la circulation énergétique du dos.
  • Maïs : alignement vertical, connexion entre le spirituel et le matériel, mais aussi déploiement horizontal, vers les autres. Donc facilite et améliore les relations en général. Enfin connexion avec la Nature.
  • Marronnier Blanc – White Chestnut : calme et apaisement du mental lorsqu'il y a des pensées répétitives, des ruminations, de façon obsédante presque qui ne laissent alors pas de repos.
  • Marronnier Rouge – Red Chestnut : rassure, permet de lâcher-prise et aussi de faire confiance à la vie lorsqu'il y a un souci excessif pour les autres, ses proches, ses patients.
  • Molène : droiture et écoute intérieure. Pour rester fidèle à soi et à ses principes, sans se laisser distraire ou même entraîner par les autres.
  • Noyer – Walnut : facilite l'adaptabilité et les transitions lors des passages et des périodes de changement.
  • Olivier – Olive : énergie, vitalité, permet de se sentir mieux lors d'une grande fatigue physique ou psychique.
  • Oranger : joie de vivre, chaleur et calme aussi lors des états dépressifs, pouvant donner des tensions corporelles, mais aussi quand il y a besoin de chaleur dans le corps.
  • Ortie : apaise, renforce l'unité familiale. Quand il y a des conflits, des secrets de familles, des querelles d'héritage, des non-dits.
  • Pissenlit : détente, lâcher-prise, soulagement lors des crispations musculaires ou de la colonne vertébrale. Quand on en fait trop et quand on demande beaucoup à son corps. Apprend également la modération.
  • Romarin : ancrage et présence, quand la personne semble à côté de son corps, distraite, manque de chaleur aussi.
  • Tabacum : émergence des émotions, empathie. Quand il y a refoulement à l'intérieur de soi de sa sensibilité par protection face à la dureté du monde moderne ou suite à un traumatisme passé.
  • Tilleul : renforce le lien avec la mère, avec la famille, avec les ancêtres, ses racines. Mais aussi aide à calmer les conflits. Améliore les relations avec les autres en général. Enfin sécurise quand on a l'impression d'avoir été abandonné, de ne pas avoir reçu tout l'amour dont on avait besoin.
  • Tournesol : Renforce le lien avec le père. Permet aussi son plein épanouissement, le développement de qui on est, de nos potentiels cachés. Enfin apaise les conflits liés au père et à l'autorité en général.
  • Valériane : calme et apaisement lors de grandes tensions nerveuses, pouvant donner des migraines. Aussi sentiment d'être dépassé par les événements, lors des situations de crise.

Autres usages possibles

Le poirier est également utilisé en phytothérapie (Poirier commun (Pyrus communis)) et en gemmothérapie (Bourgeon de Poirier).

Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.