Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

Enfant surdoué ou à haut potentiel: caractéristiques, signes, diagnostic

-

Un enfant surdoué ou à haut potentiel possède de grandes capacités d’apprentissage, combinées à un profil émotionnel hypersensible. Il doit cependant souvent faire face à certaines problématiques au niveau scolaire, relationnel, familial. Un dépistage du haut potentiel peut aider à mieux comprendre le fonctionnement cognitif et émotionnel de l’enfant et donc préserver son équilibre. Quelles sont les particularités des enfants surdoués et comment se déroule un dépistage? Enfant surdoué: quelles caractéristiques et quels sont les symptômes ou les signes reconnaissables?

Surdoué, haut potentiel, HPI, atypique: définition

Enfant entouré de livre, représentant un enfant enfant surdoué ou à haut potentiel: caractéristiques, symptômes et signes.

Différents termes sont utilisés pour désigner un enfant surdoué: précoce, haut potentiel, haut potentiel intellectuel ou HPI, haut quotient intellectuel HQI, très haut quotient intellectuel THQI, surefficient intellectuel... Ces dénominations varient selon les auteurs et les époques. Elles recouvrent des réalités analogues, sans qu’il y ait pourtant une définition stricto sensu de ce qu’est un enfant à haut potentiel.

Les caractéristiques rattachées à la notion de douance chez l’enfant ne sont pas démontrées sur le plan scientifique, elles relèvent du champ de la psychologie clinique. C’est donc tout un faisceau de comportements et signes, qui semblent corréler à l’existence de cette particularité nommée douance.

Enfant surdoué: quels sont les signes et symptômes reconnaissables?

Précocité du langage

Chez un enfant surdoué1, le développement du langage se manifeste souvent très tôt. L’enfant s’engage rapidement dans des interactions et discussions avec les adultes, se montre capable d’un raisonnement précoce pour son âge, avec une pensée structurée.

Parfois, le tout-petit semble au contraire avoir un retard de langage, être mutique. Ainsi, il peut tout d'un coup se mettre à parler. Comme s’il avait attendu d’avoir bien développé son langage en interne, avant de s'exprimer.

Développement moteur précoce

La précocité chez l'enfant se manifeste également par un développement moteur précoce.

Un développement moteur précoce, au niveau de la marche principalement. Là encore, des disparités peuvent être observées: certains enfants semblent au contraire patauds, en retard, mais au final accèdent à la marche sans problème. Ce sont souvent des bébés vifs, très éveillés.

Intérêt pour l'apprentissage

L'enfant surdoué se distingue par une soif de savoir et une facilité à apprendre seul.

Nombre d’enfants surdoués nourrissent des intérêts profonds pour des domaines variés, ce qui les amène souvent à apprendre à lire tout seuls. Cela leur permet d’accéder à davantage d’informations sur ce qui les passionne, tout en leur offrant une autonomie qu’ils recherchent.

Intérêts différenciés

Comparé aux enfants de leur âge, un enfant à haut potentiel présente des intérêts différents: il peut être passionné par des périodes historiques précises, des questions d’ordre philosophique ou des domaines scientifiques pointus.

Il ne se contente pas des jeux et centres d’intérêt habituels. Il cherche à approfondir ses savoirs. Il fait souvent preuve d’une grande curiosité et d’une imagination débordante.

Sens aigu de l'observation

Un enfant surdoué s’intéresse aux détails que les adultes ne relèvent pas. Par exemple dans une conversation, l'enfant à haut potentiel peut avoir un esprit très critique, en notant les contradictions ou aberrations dans les comportements ou les paroles des adultes de l’entourage.

Il est également tellement attentif, qu’il remarque le moindre changement visuel dans l’apparence des personnes ou bien dans leur environnement quotidien.

Sens de l'humour développé

L’enfant surdoué peut percevoir l’ironie et l’absurdité de certaines situations et en faire de l’humour, avec une facilité déconcertante pour les adultes.

Il est parfois capable de blesser involontairement les gens avec des blagues les visant personnellement, sans méchanceté toutefois, juste parce qu’il a entrevu le côté comique d’une facette de la personnalité de son interlocuteur.

Problématiques quotidiennes

Quelles sont les problématiques rencontrées par l'enfant surdoué2?

Les forces et qualités de l'enfant à haut potentiel ne suffisent pas toujours à compenser les problèmes qu’il peut rencontrer au quotidien, au contact des autres enfants ainsi que de celui des adultes. C’est bien souvent l’une ou plusieurs de ces difficultés qui amènent les parents ou les professionnels à envisager un bilan psychométrique.

Décalage entre la maturité affective et la maturité intellectuelle

L’enfant surdoué présente une avance notable, en termes de compétences de réflexion, par rapport aux enfants de sa tranche d’âge (connaissances nombreuses et approfondies, raisonnement logique, mémoire importante). Pourtant, il semble immature du point de vue émotif.

A fleur de peau, il pourra se trouver chamboulé par le moindre changement de repères: modification des routines quotidiennes ou du planning scolaire et extra-scolaire. Les conflits même mineurs, les remarques anodines qu’on peut lui faire, l’affectent durablement et profondément, car il a du mal à prendre du recul et prend tout personnellement.

Il peut également se montrer désorganisé, alors qu’il présente par ailleurs d’excellentes capacités à se structurer. Il peut réagir « comme un petit », ce qui trouble les parents, notamment lorsque l’enfant en question est plus grand que ses frères et sœurs.

Difficultés à nouer de réelles amitiés dans sa classe

L’enfant surdoué est très attaché à la notion d’amitié et aux valeurs qu’elle représente. Pour lui, la loyauté, la franchise et la solidarité sont indispensables dans une relation amicale. C’est pourquoi il a bien du mal à entretenir des relations satisfaisantes avec les autres enfants : confronté aux petites brouilles courantes entre enfants, il se montrera susceptible et facilement déçu, vexé, voire meurtri.

Sa conception absolue de l’amitié l’empêche d’accepter les relations superficielles et non entièrement stables. Certains enfants surdoués sentent vite un décalage entre eux et les autres et de fait, il arrive qu’ils s’isolent en cour de récréation. Toutefois, ils ont la plupart du temps un ou deux copains de référence, à qui ils accordent un minimum de confiance et avec qui ils se sentent en sécurité. Mais il leur est difficile  de se refaire des copains rapidement, quand ils ont ce rapport amical avec un ou plusieurs enfants, qui leur servent de repères sécurisants.

Intérêts différents de ceux des enfants de son âge

En parallèle des difficultés relationnelles, nous trouvons ce décalage dû aux intérêts différents. L’enfant surdoué aime nourrir ses connaissances, pour atteindre un savoir encyclopédique. Ce qui le différencie des autres enfants est donc aussi le degré de réflexion, qu’il apprécie de mener sur tout ce qui pique sa curiosité.

Cela peut évidemment engendrer de la frustration, lorsqu’il ne peut pas partager librement ses passions avec ses camarades. Les jeux routiniers des autres enfants seront synonymes pour lui d’ennui ou de mascarade. Sauf s’il parvient à trouver un moyen de rendre le moment intéressant et stimulant, grâce à son imaginaire fertile.

Sens aigu de la justice et du respect des règles

Ce trait est largement partagé par l’ensemble des enfants surdoués. Ils se sentent davantage en sécurité, lorsqu’ils perçoivent que les personnes de leur entourage sont totalement fiables et cohérentes, dans leurs actions et leurs paroles.

La moindre injustice ou la moindre petite entorse aux règles peut engendrer chez eux une grande incompréhension, un sentiment de perdition, une déception. Cela est d’autant plus problématique dans le cadre scolaire, où les relations avec les enseignants et les autres enfants peuvent être rendues difficiles à cause de ce trait.

L'enfant surdoué est par conséquent perçu comme susceptible, parce qu’il réagit de façon très émotionnelle aux différences de traitement entre les personnes. Dans leur fonctionnement, il devrait être naturel de traiter tout le monde de la même façon en tout temps, sans faire d’exception aux règles.

Apprentissages difficiles

Le cadre scolaire ne permet pas toujours à une personnalité surdouée de s’épanouir. L'enfant surdoué peut se retrouver en difficulté à l’école, malgré sa grande intelligence. Cela peut être dû à un perfectionnisme prégnant, qui l'empêche de donner sa pleine mesure.

Plutôt que de risquer de rater partiellement en s’autorisant une ou deux erreurs, il va inconsciemment et par réflexe s’autosaboter, en se bloquant face à un travail. L’erreur est inenvisageable pour eux : il faut réussir parfaitement ou pas du tout. Les évaluations peuvent donc être source de souffrance et donner une image faussée de leurs capacités réelles.

Les consignes sont aussi parfois mal comprises, car l’enfant surdoué analyse les problèmes et les questions de façon globale et il peut lui arriver de trouver une question trop évidente pour qu’elle soit posée. Il va chercher toujours plus compliqué, car il a naturellement besoin d’être stimulé intellectuellement.

Par ailleurs, dans le cadre de la classe, l'enfant à haut potentiel peut aussi surprendre les enseignants par leur participation : il arrive qu’il émet un avis inattendu, fasse part de réflexion pertinentes qui déstabilisent les adultes.

Il sera alors parfois perçu comme un élément perturbant, car gênant le déroulement de la classe avec des questions pertinentes hors du programme. Les relations avec les enseignants ne sont donc pas toujours évidentes pour certains de ces enfants.

A la maison, la question des devoirs peut devenir problématique : un bon nombre d’enfants surdoués rechigne particulièrement à se mettre au travail après l’école, ou bâclent celui-ci. Ils ont en effet l’impression d’avoir déjà compris et retenu l’essentiel, lors de la journée de classe, et ne voient pas l’intérêt de recommencer une fois à la maison.

Ils peuvent ainsi se débrouiller jusqu’à un certain niveau de classe, jusqu’à ce que les programmes exigent de restituer des notions, par cœur, ou bien de rédiger des travaux à la maison. Malgré de grandes facilités, il leur est alors compliqué de se plier à des méthodes de travail.

Anxiété

L'enfant surdoué est une véritable éponge émotionnelle. Hypersensible aux attitudes, paroles et réactions de son entourage, il est souvent submergé par les émotions. L’anxiété est très forte chez eux et peut se manifester de différentes façons.

On note, entre autres, une peur fréquente de l’abandon, qui va se manifester par une peur de la séparation.
Exemples de situations déclenchant l’anxiété : dormir ailleurs qu’à la maison, passer du temps chez un copain loin des parents.

La peur de la mort est également très présente, accompagnée de questionnements dès leur plus jeune âge. La disparation des animaux de compagnie, des grands-parents, sont des expériences qui peuvent se révéler traumatisantes pour l'enfant surdoué, si ses questions à ce sujet restent sans réponse. Enfin, une grande anxiété de performance et d’anticipation peut se manifester lors des situations de compétition ou de changements dans leur quotidien (exemples : représentations de fin d’année, compétition sportive, jours de rentrée, déménagement).

Cette grille de lecture ne peut suffire à détecter un enfant surdoué. On peut d’ailleurs y reconnaître le comportement d’autres enfants. Ce qui va différencier les uns des autres, c’est l’intensité des émotions ressenties et celle des réactions exprimées.

L'enfant à haut potentiel se sent alors à part, en décalage par rapport à ce que leur renvoie l’extérieur : les autres ne semblent pas souffrir ou ressentir autant de joie qu’eux, ne semblent pas se poser autant de questions, ne tiennent pas autant à ce que leurs principes soient respectés. Tout ceci concourt à justifier le cas échéant un bilan psychométrique et un accompagnement adapté.

Repérage de la précocité chez l’enfant

La plupart du temps, un bilan psychométrique3 réalisé chez un psychologue ou neuropsychologue habilité permet de confirmer les soupçons de douance. Ce bilan peut comporter un ou plusieurs tests qui en eux-mêmes n’apportent qu’un résultat non exploitable en lui-même. Ce qui va aider l’enfant et l’entourage, c’est l’interprétation faite par le professionnel de ce bilan, afin de déterminer le profil cognitif et émotionnel de l’enfant.

Les tests psychométriques

Les tests psychométriques sont un outil pour mieux se comprendre et s’accepter au quotidien, trouver comment faire de sa sensibilité une force et pallier les éventuelles difficultés d’apprentissage. Les tests psychométriques se déroulent sur une seule séance, au cours de laquelle l’enfant est seul avec le pscychologue qui l’évalue.

Ils sont régulièrement actualisés pour correspondre à la réalité quotidienne des enfants et affinés pour une meilleure efficacité. Ils sont choisis selon la tranche d’âge de l’enfant.

Le WPPSI (Wechsler Préscolaire et Primaire Intelligence Scale)

C’est la version du test WISC s’adressant aux enfants d’âge préscolaire, entre 2 ans 6 mois et 7 ans 3 mois.

Le WISC (Wechsler Intelligence Scale Children)

Ce test concerne les enfants de 6 ans à 16 ans et 11 mois. On utilise actuellement la cinquième version de ce test, établie en 2016.

Le WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale)

Ce test s’adresse aux adolescents et adultes de 16 ans à 79 ans et 11 mois.

Les notes obtenues au test sont converties en un résultat chiffré du Q.I., quotient intellectuel. C’est un résultat global établi à partir des résultats dans différents domaines du test : les subtests. Ce chiffre est obtenu en comparant la note obtenue pour chaque subtest à celles d’enfants d’âge égal, avec étalonnage établi de 3 mois en 3 mois.

Le QI varie entre 46 et 160. Il est distribué selon une courbe de Gauss fixant la norme à 100 et 115 son plafond. On considère comme 125 le seuil du surdouement. 2,2 à 2,3%  de la population présente un QI supérieur à 130, correspondant à un haut potentiel intellectuel. 0,013% de la population présente un QI supérieur à 145, seuil du très haut quotient intellectuel THQI.

Le WISC est un test complet recouvrant différents aspects de l’intelligence. Le résultat final donne un aperçu des différentes facettes du fonctionnement cognitif de l’enfant. La passation du test dure environ 60 minutes pour les subtests principaux qui sont les suivants :

  • subtest vocabulaire
  • subtest similitudes
  • subtest des cubes
  • subtest des matrices
  • subtest des balances
  • subtest mémoire des chiffres
  • subtest codes

Ces subtests comprennent des questions à l’oral, des exercices d’observation et de manipulation de matériel, de raisonnement logique. Ils comprennent une série de questions de difficulté croissante. Ils permettent de définir 5 indices chiffrés, correspondant à différents domaines cognitifs :

  • l’ICV indice de compréhension verbale
  • l’IVS indice visuo-spatial
  • l’IRF indice de raisonnement fluide
  • l’IMT indice de mémoire de travail
  • l’IVTindice de vitesse de traitement

Ils sont obligatoires  pour la passation du test et peuvent être complétés selon les besoins évalués par le thérapeute, en vue d’affiner les résultats avec des indices complémentaires :

  • l’IRQ indice de raisonnement quantitatif
  • l’IMTA indice de mémoire de travail auditif
  • l’INV indice non verbal
  • l’IAG indice d’aptitude générale
  • l’ICC indice de compétence cognitive

Les tests de personnalité

Les tests psychométriques peuvent être complétés par des tests de personnalité, qui vont donner un éclairage sur le profil émotionnel et affectif de l’enfant. Ils sont notamment utilisés en cas de suspicion de TDA(H) (trouble de déficit attentionnel avec ou sans hyperactivité) ou de TSA (trouble du spectre de l’autisme).

Les tests les plus utilisés sont des tests dits projectifs, qui mettent en lumière certains aspects de la personnalité de l’enfant.

On peut citer le TAT (thematic aperception test) pour les plus grands et le CAT (children aperception test). Ils aident à faire émerger l’image qu’on a de soi, celle qu’on projette dans le futur, le mode de relation privilégié avec son entourage. Ces tests peuvent aider en particulier les adolescents à la recherche d’eux-mêmes ou d’une orientation scolaire.

Questions fréquentes

Précocité chez l'enfant: définition

Un enfant surdoué présente des capacités d'apprentissage importantes, supérieures aux autres enfants de son âge.

Quels sont les signes?

- Développement moteur et du langage précoce
- Facilité à apprendre seul
- Centres d'intérêt inhabituels
- Esprit critique très développé

Comment diagnostiquer?

Le diagnostic est établi par un psychologue, par l'intermédiaire de tests:
- Bilan psychométrique
- Les tests de personnalité


  • 1Adda Arielle, le livre de l’enfant doué, Solar, 2008.
  • 2Terrassier Jean-Charles, Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante, ESF, 2014.
  • 3Terrassier Jean-Charles et Gouillou Philippe, Guide pratique de l’enfant surdoué : repérer et aider les enfants précoces, ESF, 2008.
Marion Dorval
Marion Dorval, Auteur

Accompagnatrice en expression vocale créatrice. Spécialisée auprès des personnes hypersensibles. Ex enseignante pendant 10 ans.