Fibromyalgie : causes et traitements naturels

-

La fibromyalgie est une maladie douloureuse, diffuse, à l’origine d’un handicap personnel, social et professionnel pouvant être important et avec des répercussions psychologiques notables.
On estime qu’environ 2% de la population souffre de cette maladie, ce qui correspond à un nombre de sujets en France d’environ 1,5 millions, avec une prédominance féminine encore non expliquée.
On retrouve souvent un choc émotionnel ou un traumatisme physique dans les semaines précédant l’apparition de la fibromyalgie, sans qu’une relation de causalité soit identifiée.
Les traitements naturels peuvent-ils améliorer les symptômes de la fibromyalgie?

Définition

La fibromyalgie provoque des douleurs diffuses, qui peuvent être soulagées par certains traitements naturels.

La fibromyalgie se caractérise par un état douloureux diffus chronique (persistant plus de 3 mois) associé à un sentiment profond de mal-être, sans qu’aucune lésion ne puisse être objectivée, au niveau d’aucun organe du corps lorsqu’on examine les sujets qui en souffrent1‌.

On sait aujourd’hui que sa cause n’en est pas pour autant « dans la tête » et qu’elle constitue une pathologie spécifique à part entière1.

Signes et symptômes de la fibromyalgie

La fibromyalgie tire son nom des mots fibro (tendons), myo (muscle), algie (douleur).

Les signes principaux de la maladiesont2 :

  • Des douleurs diffuses osseuses et musculaires avec des points douloureux disséminés dans tout le corps.
  • Une importante fatigabilité.
  • Des troubles du sommeil.

C’est sur ces éléments que le diagnostic médical de la fibromyalgie est établi en association avec l’absence de maladie organique retrouvée3.

D’autres syndromes sont fréquemment associés pouvant relever4 5 :

  • De la variabilité des douleurs comme l’existence d’une raideur des articulations ou de douleurs abdominales.
  • Des conséquences psychologiques de la permanence ou de la fréquence des douleurs et de la difficulté à en retrouver une cause précise comme une irritabilité, des troubles de l’attention, une anxiété, une humeur dépressive.
  • Des difficultés dans la vie quotidienne et professionnelle du fait du handicap douloureux et de la fatigabilité accrue.

Les formes sévères peuvent avoir des conséquences notables6 7:

  • État de détresse émotionnelle, dépression sévère.
  • Sentiment d’injustice face à l’incompréhension du milieu médical.
  • Handicap fonctionnel important.
  • Conséquences professionnelles (absences, fatigue, arrêts de travail longs ou fréquents, perte d’emploi).

Diagnostic

Les progrès réalisés dans les techniques d’imagerie médicale et dans l'étude des syndromes douloureux ont permis de mettre en évidence dans la fibromyalgie8 :

  • Des modifications des vaisseaux et de la biochimie du cerveau, notamment une diminution des taux de sérotonine (substance chimique intervenant à la fois dans la perception de la douleur et dans la régulation de l’humeur) ou d’autres substances chimiques (neurotransmetteurs), comme la dopamine ayant un rôle dans la transmission de la sensation douloureuse.
  • Des troubles de la perception des sensations dans le sens d’une exagération des perceptions douloureuses. Une douleur d’intensité faible est ainsi perçue comme forte, une stimulation non douloureuse est perçue comme douloureuse.On parle de perturbation du traitement des messages douloureux au niveau du système nerveux dans le sens d’une « hyperalgésie »9.
  • D’autres recherches évoquent des troubles hormonaux ou une prédisposition génétique10.

Les hypothèses récentes s’orientent vers une augmentation de la sensibilité corporelle liée à la sérotonine et probablement d’origine génétique11 12.

C'est une maladie bien réelle même si on n’en connaît pas encore avec précision tous les mécanismes pathologiques.

Hygiène de vie

Le respect d’une hygiène de vie en accord avec son mode de vie et ses capacités propres est essentiel pour être en mesure de gérer ce syndrome au quotidien13.

Alimentation

Aucun régime alimentaire particulier n’a montré d’efficacité pour améliorer la fibromyalgie. Il est donc inutile de s’imposer des contraintes supplémentaires d’ordre alimentaire14.

Plus qu’un régime alimentaire particulier, il semble qu’un apport en antioxydants (compléments alimentaires, oméga 3, fruits et légumes) ait un effet favorable sur l’évolution des troubles.

Il importe en revanche d’éviter les excitants (café, thé, alcool), qui sont susceptibles de porter préjudice au bon équilibre du sommeil, dont les troubles sont souvent importants dans la fibromyalgie.

Activité physique

L’exercice physique régulier et à une intensité moyenne est la seule activité ayant montré une efficacité quasi constante pour améliorer le confort et la qualité de vie dans la fibromyalgie, avec un bénéfice notable sur la douleur et sur le handicap corporel15 16.

La pratique d’une activité physique régulière, douce et respectueuse de ses propres capacités est donc toujours recommandée17 18.

Il peut s’agir de la marche, du vélo, de la natation. Les exercices en milieu aquatique et les étirements musculaires sont particulièrement recommandés19.

Cette activité physique peut être couplée avec la pratique du Tai Chi ou du Yoga.

Respect de son sommeil

Les troubles du sommeil sont à la fois conséquence et cause de l’altération de la qualité de vie, de la recrudescence des douleurs et de l’anxiété, aboutissant à un cercle vicieux.

Il importe de se mettre en accord avec ses propres besoins de sommeil en termes d’horaires de coucher et de lever, de temps de sommeil et de respecter une régularité dans son propre rythme.
En plus d'avoir une bonne hygiène de vie, il existe également des traitements médicamenteux et des traitements naturels, pour améliorer la fibromyalgie.

Médicaments

Les traitements médicaux répondent aux différents symptômes mais avec souvent peu d’efficacité20 21‌‌:

  • Antalgiques, antiépileptiques ou anti-inflammatoires dans le but de soulager les douleurs.
  • Antidépresseurs agissant sur la sérotonine avec le double objectif de soulager les douleurs et d’agir sur les états dépressifs.

Les formes médicales du cannabis n’ont pas fait la preuve de leur impact sur la douleur fibromyalgique22.

Pour lutter contre la fibromyalgie, les traitements naturels et prises en charge alternatives sont donc à privilégier.

Ainsi, depuis 2016, les traitements non médicamenteux sont recommandés en 1ère intention23 24.

L’exercice physique régulier, les traitements naturels et alternatifs occupent donc une place importante.

Traitements naturels

Le peu de soulagement apporté par les médicaments renforce l’intérêt des traitements naturels et des prises en charge alternatives, pour améliorer le confort et la qualité de vie des sujets souffrant de fibromyalgie.

Homéopathie

Les traitements homéopathiques font partie des traitement naturels de la fibromyalgie.
Cependant, elle n’a pas fait la preuve de son efficacité envers les scores d’évaluation globale de la fibromyalgie25.

Elle peut néanmoins participer à l’amélioration de symptômes isolés, notamment la douleur, la fatigue, l’anxiété :

  • Sur les douleurs : Colocynthis, Benzoïcumacidum, Ferrummetallicum.
  • Sur l’irritabilité et l’anxiété : Rhustoxicodendron, Arsenicum album.

Compléments alimentaires

Comme traitements naturels, les compléments alimentaires peuvent aider à lutter contre les troubles handicapants de la fibromyalgie.

• La mélatonine peut améliorer les troubles du sommeil avec des doses débutées à 0,5 mg et augmentées progressivement jusqu’à l’obtention de l’efficacité souhaitée entre 3 et 5 mg/j26.

• Une supplémentation en magnésium à la dose de 300 à 600 mg/j ou de malate de magnésium à la dose de 1200 à 2400 mg/j aidera à lutter contre la douleur, le stress et la fatigue27.

• L’apport en magnesium peut être couplé avec un apport en chlorophylle sous forme magnésienne (forme non oxydative mieux assimilée), laquelle a un effet favorable sur la fatigue à la dose de 1 à 2 g/j.

• Le coenzyme Q10 est efficace sur les douleurs et sur la fatigue à des doses de 100 à 300 mg/j, vraisemblablement par son effet anti-oxydant28.

• La L-carnitine à la dose de 1 g/j répartie en 2 prises de 500 mg s’est montrée efficace sur la réduction des symptômes et sur l’amélioration du bien-être global.

• La S-adénosyl méthionine (SAM) entraîne une diminution des douleurs variable selon les sujets à une dose de 800 mg/j, notamment des tensions musculaires et de la fatigue matinale.

• La vitamine D, via ses multiples effets métaboliques bénéfiques et en particulier au niveau du système nerveux, améliore la modulation de la perception de la douleur à la dose moyenne de 1000 UI/j.

• La Chlorelle ou Chlorella à des doses comprises entre 6 et 10 mg/j semble réduire les douleurs mais son action n’a pas été formellement démontrée29.

• Le D-ribose à la dose de 10 à 15 mg/j a montré apporter une amélioration des symptômes fibromyalgiques et en particulier du sentiment de bien-être et des douleurs mais des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer son efficience30.

• Le L-tryptophane en prise de 1 g 20 minutes, avant le coucher, peut améliorer l’endormissement.

• Le 5-hydroxytryptophane (5HT) en cure de 300 mg/j en 3 prises de 100 mg pendant 1 mois est efficace sur de nombreux symptômes (douleur, tensions musculaires, fatigue, anxiété), via son rôle dans la synthèse de la sérotonine.

• Un apport en collagène est susceptible d’être bénéfique, en maintenant l’élasticité des tissus musculaires et leur régénération, avec des bénéfices sur la réduction des tensions et des douleurs.

Il se prend par cure de 5 à 10 g/j durant 3 à 6 mois, de préférence avant les repas et associé à de la vitamine C qui en favorise l’assimilation. La Fibromyalgine® est commercialisée en gélules associant plusieurs principes actifs, soit stimulantes pour le matin (gingembre, gelée royale, vitamine C, reine des prés) soit relaxantes pour le soir (camomille, passiflore, reine des prés, chiendent, L-tyrosine).

Elle se prend en cure de 2 mois avec une gélule matin et une gélule soir par jour et améliore la fatigue. Il en existe une formule « forte » enrichie en vitamine C, ginseng et magnésium.

Phytothérapie

Aucune étude n’a validé l’apport de la phytothérapie31.

Néanmoins le millepertuis, à condition de ne pas être associé à un antidépresseur (risque d’interaction), peut apporter un soulagement des symptômes dépressifs légers.

Les fleurs de Bach

Les fleurs de Bach, traitements naturels, n’ont fait la preuve d’aucune action spécifique sur les symptômes propres à la fibromyalgie.
Cependant, elles pourraient apporter un soutien psychologique ou émotionnel à certains sujets être bénéfiques pour la santé.

Traitements externes

Certains traitements externes ne sont pas à négliger, pour leur apport en termes de détente musculaire et de réduction de la douleur et de la fatigue ressentie.

Hydrothérapie, balnéothérapie

L’hydrothérapie par ses effets massant et détendant sur les muscles peut amener une amélioration notable des douleurs et améliorer la qualité de vie.

L’eau chaude de la balnéothérapie, en plus de son effet antalgique, améliore la tolérance à l’exercice physique.

Ces soins peuvent être également pratiqués dans le cadre de cures thermales et cumuler alors les bienfaits d’une période de repos, d’application de boue, de massages, etc32.

Huiles essentielles

Parmi les autres traitements naturels, les huiles essentielles peuvent être bénéfiques pour diminuer les douleurs liées à la fibromyalgie.
L’huile essentielle de bouleau rouge, en raison de sa richesse en salicylate anti-inflammatoire, est particulièrement efficace sur les douleurs musculo-tendineuses. Elle s’applique sur la peau en dilution à 20% trop irritante en utilisation pure) en association à l’Arnica (2 ml de HE bouleau, 8 ml de HV Arnica).

Elle est déconseillée aux personnes allergiques aux salicylates (aspirine). Il en est de même pour les huiles essentielles de gaulthérie, de bouleau jaune, de bouleau noir et de bouleau blanc.

Capsaicine

La capsaicine ou cayenne dont elle constitue le principe actif, a été reconnue efficace pour soulager les douleurs et les tensions musculaires, bien que le niveau de preuve ne soit pas encore suffisant pour le démontrer.

Son action réduirait les taux du substance P, un des médiateurs de la douleur. Elle est appliquée via des crèmes ou des lotions à 0,025% à raison de 4 fois par jour.

Thérapies alternatives

Les thérapies alternatives, autres types de traitements naturels, sont une aide de premier plan pour faire cet apprentissage de la fibromyalgie et de la gestion de ses symptômes.

Elles visent essentiellement à réduire les perceptions douloureuses et à positiver l’image corporelle, à reprendre confiance dans ses capacités corporelles en focalisant l’attention sur des sensations agréables.

Elles ont pour la plupart montré posséder une efficacité et il ne faut pas hésiter à essayer plusieurs pratiques, pour déterminer celle qui apporte le meilleur confort de vie, celle avec laquelle on se sent le mieux.

Le sujet souffrant de fibromyalgie doit être actif dans la prise en charge de ses douleurs et de sa fatigue. Cette capacité d’être « acteur de sa prise en charge » repose sur une compréhension de la maladie, une connaissance de ses fluctuations et sur une autogestion de son stress et de son sommeil33.

Acupuncture

L’acupuncture a fait l’objet d’essais contrôlés randomisés qui ont montré son action sur la fatigue et sur l’anxiété liées à la maladie34.

Les résultats sont toutefois contradictoires35 mais l’existence d’un bénéfice pour certains sujets n’est pas à négliger.

On lui a fait le reproche de n’apporter qu’une amélioration provisoire mais, même provisoire, toute amélioration de la souffrance dans la fibromyalgie est un bénéfice à prendre.

Dans le cadre d’une prise en charge associée, son intérêt peut être particulièrement bénéfique et justifié.

Massages

Les massages ne semblent pas apporter de bénéfices particuliers sur les symptômes fibromyalgiques mais peuvent être bénéfiques pour procurer un moment de détente et de bien-être corporel36.

Ils peuvent en effet avoir un effet décontractant et antalgique non négligeable.

Stimulation sensorielle par résonnance sonore

Cette technique vise, grâce à l’émission d’une vibration acoustique, à « réveiller » des épisodes traumatiques cachés dans la mémoire (refoulés) qui pourraient avoir déclenché la pathologie. Coûteuse, elle pourrait alors être particulièrement efficace associée à une prise en charge en psychothérapie.

Les techniques dites « corps- esprit »

Elles visent à considérer le sujet souffrant de fibromyalgie dans sa globalité (maladie et vécu) plutôt que dans ses symptômes distincts.

Thérapies cognitivo-comportementales (TCC)

Elles visent à modifier les schémas psychologiques de réactions aux symptômes de la maladie, en remplaçant les pensées et les perceptions négatives par des images positives.
Cela passe par une meilleure connaissance de sa maladie et par une modification de ses habitudes de vie quotidienne.

Elles permettent d’observer une meilleure gestion des douleurs et de la souffrance psychologique.

Yoga, Tai Chi

La pratique du Yoga ou du Tai Chi a permis d’obtenir une diminution de la sévérité de la fibromyalgie et une réduction du stress37.

Relaxation ou sophrologie

Peu d’études ont été répertoriées mais la relaxation a montré une efficacité sur la douleur ressentie comparativement à des sujets contrôles.

La relaxation apporte également une réduction du stress, de la douleur et de la tension physique ainsi qu’une amélioration de l’endormissement.

La technique du bioffedback s’en rapproche, basée sur la visualisation à l’aide d’un appareil de mesure des tensions musculaires et de la respiration.

Hypnose

L’hypnose peut être indiquée pour soulager les symptômes de la fibromyalgie. En effet, l'hypnose facilite le contrôle des douleurs musculaires (contractures) et favorise ainsi une autonomie du sujet dans la gestion de ses crises douloureuses.

Son intérêt n’a pas été formellement démontré mais elle constitue une approche intéressante de prise en charge de la douleur en 2e intention38.

Pleine conscience

Dans une étude portant sur un petit effectif, la thérapie de réduction du stress basée sur la pleine conscience (méditation) a montré une réduction du stress et une amélioration des troubles du sommeil.
Elle permet également une diminution de la sévérité de la fibromyalgie comparativement à des sujets contrôles39.

Une autre étude basée sur le contrôle des émotions a montré une réduction des douleurs et une amélioration du bien-être physique.

Techniques de visualisation d’images

Ces thérapies psycho-corporelles permettent l’apprentissage de stratégies de détournement et de modulation de la sensation douloureuse.
La visualisation d’images agréables venant apaiser la douleur sont notamment utilisées.

Bien que n’ayant pas fait l’objet d’études significatives, elles peuvent apporter des diminutions bénéfiques des douleurs et, par voie de conséquence, des autres symptômes de la fibromyalgie.

Les trois termes clés dans l’abord thérapeutique de la fibromyalgie sont40:

  • Compréhension de la maladie.
  • Activité physique régulière.
  • Prise en charge personnalisée active.

Il n’existe pas de « menu » type pour la prise en charge de cette maladie mais un choix« à la carte » assez vaste, offrant des combinaisons diverses. Chaque sujet doit choisir à la fois ce qui lui convient et ce qui lui fait du bien.
Certains traitements naturels peuvent être plus ou moins adaptés pour lutter contre la fibromyalgie.

La seule recommandation « universelle » est de maintenir une activité physique régulière, à laquelle chacun associe les pratiques de son choix selon ses goûts, ses affinités, ses capacités et en fonction des bienfaits ressentis sur ses symptômes les plus handicapants.

Questions fréquentes

Les traitements naturels sont-ils efficaces pour soigner la fibromyalgie ?

Les traitements naturels peuvent être une alternative intéressante aux traitements médicamenteux.
En effet, il est reconnu que les traitements médicaux de la fibromyalgie sont peu efficaces pour traiter les symptômes de la maladie.

Quels traitements naturels pour la fibromyalgie ?

1. L'homéopathie
2. Les compléments alimentaires
3. La phytothérapie et l'hydrothérapie
4. Les fleurs de Bach et les huiles essentielles
5. La capsaicine
6. Acupuncture, massages et stimulations sensorielles
7. Techniques corps-esprit

Quelles sont les autres solutions pour soulager les symptômes de la maladie ?

Il est également recommandé d'adopter une bonne hygiène de vie : avoir une alimentation équilibrée, respecter son rythme de sommeil et pratiquer une activité physique.


  • 1Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 2Fibromyalgie. Les idées reçues. La rhumatologie pour tous, 2016🔗 https://public.larhumatologie.fr/grandes-maladies/fibromyalgie/les-idees-recues
  • 3Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 4Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 5Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 6Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 7Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 8Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 9Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 10Cathébras P et coll. Dossier Algies diffuses. Rev. Prat. MG, 2012 ; 26 : 867-873
  • 11Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 12Evdokimov D et coll. Reduction of skin innervation is associated with a severe fibromyalgia phenotype. Ann. Neurol., 2019; 86: 504-516
  • 13Khoury S et coll. A functional substitution in the L-aromatic amino acid decarboxylase enzyme worsens somatic symptoms via a serotonergic pathway. Ann. Neurol., 2019; 86: 168-180
  • 14Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 15Fibromyalgie. Les idées reçues. La rhumatologie pour tous, 2016
  • 16Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 17Chiaramonte R, Bonfiglio M, Chisari S. Mutisiciplinary protocol for the management of fibromyalgia associated with imbalance. Rev. Assoc. Med. Bras., 2019; 65
  • 18Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 19Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 20Menkès CJ, Godeau P. La fibromyalgie. Rapport. Académie Nationale de Médecine. Janvier 2007
  • 21La fibromyalgie. Encyclopédie Orphanet Grand Public. Juillet 2006
  • 22Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 23Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 24Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 25Chiaramonte R, Bonfiglio M, Chisari S. Mutisiciplinary protocol for the management of fibromyalgia associated with imbalance. Rev. Assoc. Med. Bras., 2019; 65
  • 26Bourée P, Bisaro F, Ensaf A. Fibromyalgie : prescrivez le sport. Rev. Prat. MG, 2018 ; 32 : 426-427
  • 27🔗 https://examine.com/supplements/melatonin/
  • 28🔗 https://examine.com/supplements/magnesium/
  • 29🔗 https://examine.com/topics/symptoms-of-fibromyalgia/
  • 30🔗 https://examine.com/rubric/effects/view/19d0c2408deeb170ad19adde1f592d42/7113844bc5fa13ef7e57f69c6678d415/all/
  • 31🔗 https://examine.com/supplements/chlorella/
  • 32Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 33HAS. Syndrome fibromyalgique de l’adulte. Rapport d’orientation. Juillet 2010
  • 34Laroche F. Fibromyalgie. Mise au point. Rev. Prat., 2019 ; 69 : 649-651
  • 35Richard L. Nahin et coll. Evidence-Based Evaluation of Complementary Health Approaches for Pain Management in the United States. Mayo Clinic Proceedings 2016 ; 91 : 1292-1306
  • 36HAS. Syndrome fibromyalgique de l’adulte. Rapport d’orientation. Juillet 2010
  • 37Richard L. Nahin et coll. Evidence-Based Evaluation of Complementary Health Approaches for Pain Management in the United States. Mayo Clinic Proceedings 2016 ; 91 : 1292-1306
  • 38Richard L. Nahin et coll. Evidence-Based Evaluation of Complementary Health Approaches for Pain Management in the United States. Mayo Clinic Proceedings 2016 ; 91 : 1292-1306
  • 39HAS. Syndrome fibromyalgique de l’adulte. Rapport d’orientation. Juillet 2010
  • 40Richard L. Nahin et coll. Evidence-Based Evaluation of Complementary Health Approaches for Pain Management in the United States. Mayo Clinic Proceedings 2016 ; 91 : 1292-1306
  • 41Menkès CJ, Godeau P. La fibromyalgie. Rapport. Académie Nationale de Médecine. Janvier 2007
Philippe Schwartz

Sexologue, relaxologue à Paris. Docteur en médecine.