Soulager la fibromyalgie grâce à l’hypnose

-

La fibromyalgie est un syndrome mal compris, qui se caractérise par des douleurs musculaires chroniques. C'est une affection bénigne, mais ses symptômes peuvent facilement impacter la qualité de vie. Pour mieux gérer les douleurs et le stress associé, l'hypnose ericksonienne est une option thérapeutique intéressante pour traiter la fibromyalgie. Outre l'hypnose, il existe également d'autres traitements naturels intéressants, pour améliorer les symptômes de cette maladie et diminuer les douleurs.

Définition 

Femme souffrant de fibromyalgie : l'hypnose permet de soulager les symptômes de ce trouble.

La fibromyalgie est un trouble qui se caractérise par des douleurs diffuses dans l’ensemble du corps. Ces douleurs s’accompagnent de troubles du sommeil et d’une fatigue intense.

C’est un syndrome encore mal compris, qui touche essentiellement les femmes. Il a longtemps été considéré comme purement psychosomatique. En effet, aucune inflammation ou lésion organique ne permet d’en expliquer les symptômes. Pourtant, les douleurs sont bien réelles et invalidantes, avec des répercussions parfois importantes (isolement social et professionnel). Dans certains cas, la fibromyalgie peut induire une dépression.

Le diagnostic se fait donc par élimination, suite à des examens permettant d’éliminer toutes les maladies qui pourraient causer des douleurs chroniques.

La fibromyalgie peut se manifester de manière permanente, ou sous forme de crises aussi appelées poussées. Lors de ces poussées, qui durent de deux à trois jours, les symptômes sont semblables à ceux d’une grippe : la personne est prise de douleurs musculaires, d’une augmentation de sa température, et d’une asthénie (fatigue) importante. Il est difficile de savoir ce qui déclenche les crises.

Symptômes

Les manifestations de la fibromyalgie peuvent varier d’une personne à une autre. Elles sont aussi soumises à des facteurs comme le climat ou l’activité physique. Les symptômes caractéristiques sont :

  • Des douleurs diffuses dans certaines régions du corps : le cou, les épaules et le dos sont les endroits les plus fréquemment douloureux
  • Des sensations de raideur et de gonflements accompagnant la douleur
  • Une fatigue intense qui ne s’améliore pas avec le repos
  • Des troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie)
  • Une aggravation des douleurs par certains facteurs comme le froid, l’humidité, le stress ou encore l’effort physique

A ces symptômes typiques s’en ajoutent d’autres, moins caractéristiques de ce syndrome mais néanmoins handicapants. Notamment :

  • Une hypersensibilité (hyperacuité des cinq sens)
  • Des acouphènes
  • Des menstruations douloureuses
  • Le syndrome de l’intestin irritable
  • Des maux de tête
  • De l’anxiété et/ou une dépression

Cette liste de symptômes n’est pas exhaustive. L’association Fibromyalgie SOS en recense une centaine1.

Causes et facteurs de risque

Les médecins ont identifié plusieurs causes possibles de fibromyalgie :

  • Une surproduction de cytokines inflammatoires (protéines produites lors des réactions inflammatoires) au niveau des muscles
  • Une anomalie endocrinienne ou hormonale (qui expliquerait que les femmes sont plus touchées que les hommes)
  • Une anomalie du système nerveux, responsable d’une hypersensibilité à la douleur
  • Un déséquilibre de la flore intestinale
  • Le facteur génétique
  • Des facteurs psychologiques et environnementaux (exposition au stress, traumatismes et chocs…)

Traitements

La fibromyalgie est un syndrome encore mal connu. Son diagnostic et son traitement sont difficiles à établir. Face à cette errance, la meilleure approche est pluridisciplinaire, avec un objectif double : réduire le stress et l’anxiété, et se réadapter à l’effort physique.

Des médicaments peuvent aussi être prescrits pour diminuer la douleur et améliorer le sommeil.

Médicaments

Un certain nombre de médicaments sont indiqués dans le traitement des symptômes de la fibromyalgie.

Pour l’atténuation de la douleur, les médecins prescrivent essentiellement :

  • Des antalgiques, comme le tramadol. Ce médicament dérivé des opiacés présente un fort risque de dépendance, il ne doit donc pas être utilisé de façon prolongée.
  • Des anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène. Ils sont efficaces seulement lorsque le patient fibromyalgique est atteint d’une maladie inflammatoire.

Pour les troubles du sommeil, des antidépresseurs peuvent être prescrits. Le plus souvent, il s’agit des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, à faible dose.

D’autres classes de médicaments sont parfois indiquées pour soulager la fibromyalgie : anticonvulsivants et relaxants musculaires contre la douleur, sédatifs pour le sommeil.

Approches non médicamenteuses

Le traitement de la fibromyalgie se fait d’abord par la rééducation à l’effort physique, et la gestion de la douleur. L’exercice physique, grâce aux endorphines produites par l’organisme, permet d’améliorer le bien-être tout en réduisant la douleur. Éventuellement couplé à des séances de kinésithérapie, il constitue le traitement de référence. Pour accompagner la reprise de l’effort physique, des bains en eau chaude (balnéothérapie) peuvent être indiqués.

Un autre aspect important du traitement est l’accompagnement psychologique. En effet, les poussées de sont déclenchées et accentuées par le stress. Aussi, les symptômes eux-mêmes sont souvent difficiles à vivre, pouvant entraîner anxiété et dépression. La thérapie comportementale et cognitive donne de très bons résultats en cas de fibromyalgie.

Enfin, plusieurs méthodes complémentaires ont également fait leurs preuves. Les approches corps-esprit, comme le biofeedback et l’hypnose, sont très efficaces pour la réduction des tensions musculaires et de la douleur, liées à la fibromyalgie. Des techniques de relaxation peuvent aussi être recommandées.

Efficacité de l’hypnose

Plusieurs études ont mis en évidence l’efficacité de l’hypnose thérapeutique, seule ou en complément d’autres approches, pour le traitement de la fibromyalgie.

Une étude2 réalisée sur une soixantaine de patientes montre des résultats intéressants. Son objectif était de mesurer l’impact de cinq séances d’hypnose, et d’une pratique personnelle de l’autohypnose, à deux mois de distance. Le groupe ayant reçu les séances a connu une nette amélioration de ses symptômes par rapport au groupe de contrôle. Les mesures ont été réalisées grâce à des questionnaires et échelles de référence sur la fibromyalgie, la douleur et la qualité du sommeil.

Une autre recherche intéressante s’est penchée plus en détail sur la perception de la douleur, et sa modulation par l'hypnose3. On y apprend que les suggestions, qui sont une technique courante en hypnose, modifient l’expérience de la douleur chez des sujets atteints de fibromyalgie.. Effectuées en état de transe, ces suggestions sont encore plus efficaces, à la fois sur la réduction de la douleur et le contrôle des sensations.

Les effets de l’hypnose sont encore plus intéressants lorsque celle-ci est combinée à la thérapie comportementale et cognitive. En effet, cette forme de psychothérapie est la plus recommandée pour le traitement de la fibromyalgie. Une étude publiée en 20124 compare les effets de trois approches : TCC seule, TCC et hypnose, et traitement pharmacologique standard. Elle montre que les traitements psychothérapeutiques sont plus efficaces que les médicaments. On y apprend également que l’adjonction de l’hypnose renforce les effets de la TCC.

Une méta-analyse récente5, portant sur l’hypnose et la visualisation guidée, confirme ces conclusions. La visualisation guidée est une technique courante en hypnothérapie, pour traiter les troubles psychosomatiques. Elle consiste à visualiser le symptôme et sa disparition, afin de réduire la douleur et activer la guérison.

Stratégies thérapeutiques

L’hypnose pour le traitement de la fibromyalgie repose sur deux axes thérapeutiques. D’une part, l’apprentissage  du contrôle de la douleur et des sensations corporelles. D’autre part, la gestion du stress et des traumatismes, qui sont des causes fréquentes de fibromyalgie.

Pour mener à bien ces objectifs, différentes techniques sont employées.

Contrôle de la douleur

La gestion de la douleur est une des premières applications de l’hypnose. Celle-ci est de plus en plus utilisée en hôpital, notamment pour les douleurs liées aux actes médicaux (douleurs post-opératoires)6, et celles de l’accouchement7. L’hypnose a également prouvé son efficacité pour le traitement des douleurs musculaires chroniques8, dont la fibromyalgie fait partie.

Pour apaiser ces douleurs, l’hypnothérapeute peut employer plusieurs méthodes.

La plus courante est celle de la visualisation. Placé en état d’hypnose, le patient est invité à se représenter sa douleur sous une forme imagée. Par exemple, une boule de feu. Ensuite, il s’imagine baisser l’intensité de la représentation, pour réduire la douleur. Cette technique peut sembler enfantine, pourtant elle a fait ses preuves. La visualisation repose sur un principe simple : le cerveau, responsable de la sensation de douleur, ne fait pas de différence entre une sensation réelle et imaginée. En l’entraînant régulièrement à imaginer l'apaisement de la douleur, celle-ci finit souvent par diminuer réellement.

En parallèle de la visualisation, le thérapeute peut avoir recours à des métaphores. Il s'agit simplement d’inviter le patient à la décrire sa douleur avec ses mots : brûlure, tiraillement, oppression...Les métaphores que vous employez pour parler de votre douleur sont révélatrices de ce qu’elle représente à un niveau inconscient. Dans certains cas, cela donne une indication sur des causes psychologiques sous-jacentes.

Gestion du stress et des traumatismes

Chez de nombreux patients, la fibromyalgie se déclare suite à un stress important ou à un événement traumatique. Lors de la discussion qui précède la transe hypnotique, le thérapeute vous aide à conscientiser le lien entre les symptômes et ces événements stressants.

Or l’hypnose est d’un grand secours pour le traitement des traumatismes, et la gestion du stress. La transe hypnotique est un état de relaxation profonde, qui constitue en soi un remède contre le stress et les tensions musculaires. Le praticien peut vous apprendre des techniques d’auto-hypnose, pour que vous appreniez à retrouver cet état de manière autonome. Cela permet de limiter le stress à l’origine des poussées.

Pour le traitement de l’événement traumatique, un travail plus profond est souvent nécessaire. La douleur psychosomatique traduit un traitement inachevé du traumatisme, qui s’imprime dans la mémoire du corps. L’hypnose permet à la fois d’achever ce travail de mémoire, et d’exprimer les émotions enfouies. Des métaphores, ainsi que des protocoles de dissociation, permettent ensuite de mettre à distance la source de stress.

Durée de la thérapie et séances

La fibromyalgie est un trouble psychosomatique complexe, qui peut être soulagé par l'hypnose. Il faut compter une dizaine de séances d’hypnothérapie pour améliorer les symptômes.

Précautions et contre-indications

L’hypnose est une pratique sans danger. Cependant, seul un médecin peut poser le diagnostic de fibromyalgie, indispensable pour commencer les séances.

Seules les personnes souffrant de troubles dissociatifs (schizophrénie, paranoïa, trouble bipolaire) présentent une contre-indication à l’hypnose.

Questions fréquentes

L'hypnose peut-elle soulager la fibromyalgie ?

L'hypnose permet de soulager efficacement les douleurs et les troubles du sommeil caractéristiques de la fibromyalgie.

Comment l'hypnose traite-t-elle la fibromyalgie ?

Le traitement de la fibromyalgie en hypnose se fait suivant deux grandes orientations:
- Une meilleure gestion de la douleur
- Un travail sur le stress et les traumatismes

Quelles sont les précautions à prendre ?

L'hypnose est contre-indiquée aux personnes atteintes de troubles dissociatifs, comme la schizophrénie.
Avant de commencer les séances, il convient de consulter un médecin pour que le diagnostic de fibromyalgie soit posé.


  • 1🔗 https://fibromyalgiesos.fr/rdv2/les-100-symptomes-de-la-fibromyalgie/
  • 2Picard P, Jusseaume C, Boutet M, Dualé C, Mulliez A, Aublet-Cuvellier B.Hypnosis for management of fibromyalgia. Int J Clin Exp Hypn. 2013;61(1):111-23. doi: 10.1080/00207144.2013.729441🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23153388
  • 3Derbyshire SW, Whalley MG, Oakley DA. Fibromyalgia pain and its modulation by hypnotic and non-hypnotic suggestion: an fMRI analysis. Eur J Pain. 2009May;13(5):542-50. doi: 10.1016/j.ejpain.2008.06.010. Epub 2008 Jul 23. PubMedPMID: 18653363.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18653363
  • 4Castel A, Cascón R, Padrol A, Sala J, Rull M. Multicomponentcognitive-behavioral group therapy with hypnosis for the treatment offibromyalgia: long-term outcome. J Pain. 2012 Mar;13(3):255-65. doi:10.1016/j.jpain.2011.11.005. Epub 2012 Jan 29. PubMed PMID: 22285609.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22285609
  • 5Zech N, Hansen E, Bernardy K, Häuser W. Efficacy, acceptability and safety of guided imagery/hypnosis in fibromyalgia - A systematic review and meta-analysisof randomized controlled trials. Eur J Pain. 2017 Feb;21(2):217-227. doi:10.1002/ejp.933. Epub 2016 Nov 29. Review. PubMed PMID: 27896907.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27896907
  • 6Moss D, Willmarth E. Hypnosis, anesthesia, pain management, and preparationfor medical procedures. Ann Palliat Med. 2019 Sep;8(4):498-503. doi:10.21037/apm.2019.07.01. Epub 2019 Jul 22. Review. PubMed PMID: 31431022.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31431022
  • 7Madden K, Middleton P, Cyna AM, Matthewson M, Jones L. Hypnosis for painmanagement during labour and childbirth. Cochrane Database Syst Rev. 2016 May19;(5):CD009356. doi: 10.1002/14651858.CD009356.pub3. Review. PubMed PMID:27192949; PubMed Central PMCID: PMC7120324.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27192949
  • 8Grøndahl JR, Rosvold EO. Hypnosis as a treatment of chronic widespread pain ingeneral practice: a randomized controlled pilot trial. BMC Musculoskelet Disord. 2008 Sep 18;9:124. doi: 10.1186/1471-2474-9-124. PubMed PMID: 18801190; PubMedCentral PMCID: PMC2553788.🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18801190
Bensoussan Alexandra

Rédactrice santé. Formation en hypnose et PNL en cours de validation.