Huile essentielle de Camomille romaine : bienfaits et utilisation

-

Poussant facilement sur des sols secs et sablonneux, notamment dans l’Ouest, la camomille romaine se reconnait à ses fleurs blanches dont on extrait l’huile essentielle. L'huile essentielle de camomille romaine est un anti-inflammatoire et antiallergique de premier plan.
Autres noms : camomille noble, anthémis nobilis, anthémis odorante, camomille d’Anjou.

La plante et son histoire

La camomille romaine est une plante médicinale emblématique du Maine-et-Loire et de Chemillé dont elle a fait la gloire, notamment pour sa variété à double capitule qui donne une grosse boule blanche. Elle est structurée en tiges fines et couchées portant des feuilles très découpées, et un capitule avec un cône jaune au centre et une couronne de ligules blanches en périphérie.  Elle est très répandue dans toute l’Europe. La plante et l'huile essentielle de camomille romaine ont des propriétés proches de celles de la camomille matricaire (Matricaria recutita). Mais c’est la camomille romaine qui est aujourd’hui la plus utilisée dans la fabrication de produits cosmétiques, et sa récolte de plus en plus mécanisée risque de fragiliser ses ressources.

Présentation

fleurs de camomille romaine avec lesquelles on fait l'huile essentielle

Nom botanique : Anthemis nobilis, Chamaemelum nobile
Famille : Asteracées
Organe distillé : fleurs composées dites capitules
Pays d'origine : Europe, Pays Méditerranéens

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune pâle
  • Odeur : douce, fleurie, note métallique

Principaux constituants biochimiques :

Esters > 75 % (angélates d’isobutyle 30-40 %, , de méthylallyle 10 %, de 2 méthyl butyle, d’isoamyle 20 %, isobutyrate d’isobutyle et d’isoamyle 5 %, méthacrylates…), cétones (pinocarvone 3 %), terpénols (trans pino carvéol 4 %), monoterpènes (α-pinène 3 %).

Propriétés

  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Antiparasitaire
  • Anxiolytique, relaxante, sédative, améliore le sommeil
  • Antiasthmatique, antispasmodique
  • Antiprugineuse, anti-allergique
  • Régulateur cardiaque
  • Antidépresseur, anti-stress

Utilisation

En interne :

Elle sera tout à fait indiquée en cas de dystonie neuro-végétative notamment en ce qui concerne toute la sphère digestive (alternance de diarrhée et de constipation, lourdeurs digestives et ballonnements, nausées). C’est aussi un antiparasitaire par voie interne contre les vers intestinaux  (oxyures, ascaris…).  Elle sera antispasmodique général par exemple en cas d’asthme d’origine nerveuse ou d’allergie.

En application locale :

L’huile essentielle de camomille romaine a de puissantes vertus anxiolytiques et apaise efficacement le Système Nerveux Central, en cas de stress, d’angoisse, d’anxiété, ou d’insomnie.  Elle peut régulariser le rythme cardiaque en cas d’arythmie. Elle pourra même être indiquée en cas de dépression légère.

Dermatologique, elle est particulièrement recommandée contre l’eczéma, le psoriasis ou l’acné, contre les démangeaisons  (prurit), les inflammations cutanées, ou la couperose. C’est aussi un cicatrisant.

Antalgique, elle sera appliquée sur les gençives en casde douleur dentaire, ou sur les tempes encas de migraines.

Posologie et dosages

HE Huile Essentielle – HV Huile Végétale

  • Par voie orale : on prendra 1 à 2 gouttes 3 fois par jour sur un support (huile d’olive, mie de pain…) pendant 7 jours notamment contre les parasitoses.
  • En Externe, l’huile essentielle sera diluée à 20 % dans une huile végétale en vue d’une application locale contre les douleurs inflammatoires ou les spasmes. Par exemple, 2 ml d’HE de camomille noble avec 8 ml d’HV d’arnica. Contre le stress, on appliquera pure une à deux gouttes sur la plante des pieds d’un jeune enfant, ou aux poignets et au plexus solaire chez un adulte.
  • Par diffusion : non

Autres usages : L’eau florale ou hydrolat de camomille romaine est un remède des inflammations oculaires et des irritations de la peau. Elle peut être utilisée en compresses ou en spray localement.

Association possible : huiles essentielles denéroli (fleurs de Citrus aurantium), d’encens (Boswellia carterii), de basilic (Ocimum basilicum), ou encore celles des petits grains (combava, mandarinier, bigaradier…) contre les problèmes de stress et d’anxiété.

Effets secondaires et contre-indications

L'huile essentielle de camomille romaine est à éviter pendant la grossesse et l’allaitement.
En cas d'usage prolongé, la peau peut être réactive.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.  
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).