Camomille romaine (Anthemis nobilis): ses bienfaits et propriétés

-

Plante herbacée et très odorante, la camomille romaine est utilisée depuis l'Antiquité pour ses vertus médicinales. La camomille noble est répandue dans toute l'Europe de l'Ouest, elle pousse dans les terrains siliceux et frais et apprécie le soleil. Sa floraison intervient de juin à septembre.

Présentation

Fleurs de Camomille romaine ou noble : plante qui dispose de nombreuses vertus médicinales.

Nom commun : Camomille romaine
Nom latin : Anthemis nobilis, Chamaemelum nobile
Noms populaires : Camomille odorante, Anthémis odorante, Anthémis noble, Camomille noble.
Famille botanique : Astéracées

Propriétés thérapeutiques

  • Apéritif (ouvre l'appétit) : troubles digestifs, ballonnements, digestion difficile, perte d'appétit, spasmes intestinaux, constipation, diarrhée, insuffisance biliaire, vomissements
  • Névralgies : névralgies du trijumeau, courbatures (état grippal), migraine cataméniale, spasmophilie
  • Analgésique : crampes, douleurs rhumatismales, goutte
  • Fébrifuge : fièvres périodiques, paludisme
  • Sédatif : stress, troubles nerveux
  • Anti-inflammatoire, vermifuge

Usages populaires

Tonique, stimulant : diarrhée atonique, constipation, atonie intestinale
Antispasmodique : crampes, coliques venteuses, spasmes intestinaux
Apéritif : stomachique, anorexies, dyspepsies, flatuosités, ballonnements, digestions difficiles
Fébrifuge : fièvres intermittentes
Emménagogue : aménorrhée
Anti-névralgique : névralgie faciale, migraines, maux de tête, douleurs à la colonne vertébrale (rachialgie), douleurs lombaires
Vermifuge, vomitif, chlorose, inflammations et infections oculaires

Utilisation et posologie

Les fleurs (capitules) sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion/Tisane : 5 g ou 10 g par litre d'eau en fonction des besoins.
  • Vin apéritif : dans 1 litre de vin rouge ou blanc, faire macérer pendant 10 jours 25 grammes de camomille romaine, 10 grammes d'écorce d'orange amère ou de citron. Ajoutez 10 à 15 morceaux de sucre, roux de préférence. Le 11ème jour passer, filtrer.
  • Huile - usage externe : ajouter dans un flacon de verre 60 grammes de fleurs et un demi-litre d'huile d'olive vierge. Boucher. Exposer au soleil pendant 3 jours. Le 4ème jour mettre au bain-marie pendant 2 heures, en remuant le flacon de temps à autre. Laisser refroidir et passer en exprimant. A appliquer sur la peau.
  • Décoctions pour lotions : 50 g par litre d'eau.
  • Infusion concentrée : 1 cuillerée à soupe pour 100 g d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Passer en exprimant.

Précautions et contre-indications

La camomille romaine est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et pour les personnes allergiques au pollen.

Principes chimiques actifs

La camomille romaine contient des matières azotées, des protéines renfermant du fer et du phosphore, des phytostérols, des acides gras (oléique, linoléique), de l'inositol, de la résine et de la choline.

La plante renferme également un principe amer, des tanins, du sucre, de la phytostérine, un alcool isomère, du camphre, de l'anthémol, un glucoside amer, de l'acide anthémique et des polyphénols.
Par ailleurs, la camomille romaine comporte une lactone sesquiterpénique, la nobiline, qui lui confère ses propriétés de tonique amer.

Autres usages

La camomille romaine est également employée en aromathérapie: Huile essentielle de Camomille romaine.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.