Huile essentielle de livèche : vertus et utilisation

-

Robuste plante vivace, proche du céleri, dont on fait un usage condimentaire en Europe Centrale. La livèche a aussi un usage médicinal comme draineur du foie et des reins. L'huile essentielle de Livèche, dont la forte odeur rappelle effectivement celle du céleri, est souveraine sur les problèmes rénaux.
Autres noms : ache des montagnes, céleri sauvage

Présentation

Fleurs de Livèche

Nom botanique : Levisticum officinalis
Famille : Apiacées
Organe distillé : racine, plante
Pays d'origine : France, Belgique

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : jaune à brun foncé
  • Odeur : épicée, puissante, note de céleri

Principaux constituants biochimiques :

Phtalides 50 % (butylidène phtalide, ligustilides, acide sédanonique, alkyl-phtalides), monoterpènes (α- et β-pinènes, β-phellandrène), hydrocarbures 10 %, monoterpénols (hexanol), sesquiterpènes (α-copaène, trans α-bergamotène, β-élémène), esters (acétate de terpényle), monoterpénones (carvone, camphre), coumarines, furocoumarines.

Propriétés

  • Détoxiquante hépato-rénale
  • Dépuratif hépatique et draineur rénal
  • Anti-psoriasique
  • Tonique générale

Utilisation

En interne :

L’huile essentielle de livèche est un draineur hépato-rénal  indiqué en cas d’intoxication hépatique  par exemple d’intoxication alimentaire ou médicamenteuse (y compris une chimiothérapie), et de colite ou d’indigestion : ballonnements, flatulences, dyspepsie, Elle est antiparasitaire, vermifuge et antibactérienne et c’est un tonique général, notamment un neurotonique, indiqué en cas d’anémie, de fatigue, d’atonie musculaire (faiblesse musculaire)

Elle est diurétique mais aussi expectorante. Elle sera indiquée en cas d’insuffisance rénale modérée, d’infections urinaires, de dysmenorrhée, d’œdème ou de transpiration excessive.

En application locale :

C’est aussi un remède du psoriasis notamment chez les personnes âgées, des piqûres d’insecte, de l’urticaire, voire des morsures (vipères, en attendant les secours).

Elle aura aussi un effet anti-inflammatoire sur les rhumatismes, et une action circulatoire.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 1 goutte 2 à 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de miel, de purée d’amandes ou de sésame, pendant 7 jours.
  • En externe : appliquez localement sur la peau de préférence diluée à 20 %, dans une huile végétale, par exemple 2 ml d’HE de livèche avec 8 ml d’HV de calophylle (Calophyllum inophyllum), 2 fois par jour pendant 7 jours. Elle peut être appliquée pure sur le psoriasis.
  • Par diffusion : non. Son odeur est plutôt désagréable.

Contre-indications

L'huile essentielle de Livèche est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux jeunes enfants.

Effets secondaires

L'huile est photosensibilisante et parfois allergisante : elle ne doit pas être utilisée en usage prolongé.
Elle peut provoquer la pigmentation de la peau et il existe un risque d'allergie.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.  
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).