Huile essentielle de marjolaine : vertus et utilisation

-

L'huile essentielle de marjolaine fait partie des remèdes majeurs de la nervosité, prompte à calmer rapidement le système nerveux sympathique. Elle apaise le cœur, la thyroïde, le système digestif.

La plante et son histoire

Originaire d’Afrique du Nord, la marjolaine est cultivée depuis l’Egypte Ancienne sur tout le pourtour méditerranéen. C’est une plante vivace de 50 cm de hauteur, dotée de petites feuilles vert foncé, ovales, très parfumées lorsqu’elles sont froissées, et de petites fleurs blanches ou pourpres. Comme la plupart des lamiacées (thym, lavande, menthe…), les Grecs l’associaient à la déesse Aphrodite (ou Vénus) et lui prêtaient des vertus toniques aphrodisiaques. Elle aromatisait les vins dans l’Antiquité, puis a été introduite dans la cuisine au Moyen-âge, pour faciliter la digestion et conserver la charcuterie.

Autres noms : marjolaine à coquilles, marjolaine des jardins, grand origan, marjolaine d’Orient, marjolaine vraie

Présentation

Marjolaine

Nom botanique : Origanum majorana
Famille : Lamiacées
Organe distillé : sommités fleuries
Pays d'origine : Bassin Méditerranéen, France, Egypte

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore
  • Odeur : herbacée, légèrement poivrée

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpénols (terpinène-1-ol-4 à 30 %, cis-thujanol-4 à 10 %), monoterpènes (sabinène 6 %, myrcène 2 %, α et γ-terpinènes 10 et 15 %, limonène, paracymène, terpinolène…), sesquiterpènes (β-caryophyllène 3 %), esters, phénols méthyl-éthers.
Il existe une variété plus riche en thujanol (30 %), qui est une alternative au thym à thujanol, assez rare.

Propriétés

L'huile essentielle de marjolaine dispose des bienfaits suivants :

  • Calmante, régulatrice nerveuse (dystonie, spasmophilie)
  • Antispasmodique, oppressions respiratoires
  • Apéritive
  • Anti-infectieux ORL
  • Anti-inflammatoire, antalgique

Utilisation

En interne :

L’huile essentielle de marjolaine régularise le système nerveux autonome ou végétatif. C’est un remède majeur de la dystonie neurovégétative, de la spasmophilie, de la nervosité :

  • Elle calme la thyroïde en cas d’hyperthyroïdie
  • Elle calme le cœur : palpitations, extrasystoles, hypertension, tachycardie
  • Elle calme le système digestif : aérophagie, ballonnements, gastrite, colite, dyspepsie
  • Elle apaise les oppressions respiratoires, les toux spasmodiques, les trachéites, les rhumes, rhinites, sinusites, pharyngites, les otites de l’enfant, la grippe

Elle a une action directe sur la sécheresse des yeux, des muqueuses nasales, la perte d’odorat par la sympathicothérapie endonasale (réflexologie des cornets nasaux, voir ci-dessous)

  • Elle apaise l’excitation sexuelle, les obsessions.

Elle apporte également a une action antibactérienne sur les voies respiratoires, et le système digestif.

En application locale :

Elle calme aussi en onction le système nerveux : stress, angoisse, dépression, neurasthénie, agitation, insomnie, vertiges,.

L'huile essentielle de marjolaine est également antalgique et anti-inflammatoire, contre les crampes et contractures musculaires, les douleurs d’arthrite ou d’arthrose, les rhumatismes, les sciatiques et les névralgies.

Sur le plan cutané, la marjolaine offre une action antifongique sur les mycoses cutanées.

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola pendant 7 jours.
  • En externe : Diluée à 20 % d’huiles essentielles dans une huile de massage par exemple dans un mélange relaxant. Elle peut être aussi appliquée pure localement sur le plexus et l’intérieur des poignets, ou encore sur la voûte plantaire en cas de stress ou de déséquilibre nerveux.

Autres usages : action rapide directe sur le système sympathique, par sympathicothérapie endonasale, diluée à 2 % dans de l’huile végétale, et introduite dans les fosses nasales avec un stylet ou un coton-tige, en effleurant des zones réflexes du cavum nasal. Cette méthode est également  indiquée contre  la sécheresse nasale, voire contre la perte réversible de l’odorat.

Association possible : autreshuiles essentielles relaxantes comme celles de basilic (Ocimum basilicum), de petit grain bigaradier (Citrus aurantium, feuilles), ou de petit grain mandarinier (Citrus reticulata, feuilles), de ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole), de lemongrass (Cymbopogon citratus), toutes très actives sur le système nerveux sympathique.

  • Par diffusion : non

Contre-indications

L'huile essentielle de marjolaine est interdite chez l’asthmatique en cas de crise.
Elle es à éviter pendant la grossesse et l’allaitement

Effets secondaires

A fortes doses, il peut y avoir un risque d'allergies ou d'épilepsie.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).