Huile essentielle de mélisse : vertus et utilisation

-

L’huile essentielle de mélisse est peut être la plus apaisante, à la composition subtile, mais son parfum est précieux, comme son prix !

Description

Fleurs de mélisse

Nom botanique : Melissa officinalis
Famille : Lamiacées
Organe distillé : feuilles
Pays d'origine : Europe, France

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore à jaune pâle
  • Odeur : fraîche, herbacée, citronnée

Principaux constituants biochimiques :

Monoterpénals (citrals : néral 15 %, géranial 15-30 %, citronnellal), sesquiterpènes (β-caryophyllène 22 %, …), monoterpénols (géraniol …), sesquiterpénols (α-cadinol, τ-muurolol…), esters (acétate de géranyle, …), monoterpènes (ocimènes), alcools non terpéniques, oxydes, coumarines.

Vertus

  • Calmante, sédative voire hypnotique, antispasmodique
  • Antidépressive
  • Régulateur cardiaque, hypotensive
  • Stimulant hépato-biliaire, antivomitif
  • Anti-inflammatoire
  • Digestive

Utilisation

En interne :

L’huile essentielle de mélisse a une action sur la sphère hépato-biliaire et peut soulager la vésicule en cas de calculs biliaires. Elle est indiquée en cas de lourdeurs digestives, d’indigestion, de parasitose, de crampes d’estomac, de nausées y compris celles de la grossesse (sur conseil d’un thérapeute).

Elle soutient le système cardiovasculaire en cas de palpitations, d’arythmie ou d’hypertension, c’est un régulateur du système neurovégétatif. Elle est également anti-histaminique et pourra être indiquée en cas d’asthme ou d’allergie respiratoire.

En application locale (diluée) :

L’huile essentielle de mélisse est particulièrement efficace pour réguler les deux systèmes nerveux, le Neurovégétatif (inconscient) et le Central (conscient) même en cas de crise d’hystérie, de choc émotionnel majeur, d’évanouissement, ou pour favoriser le sommeil en cas d’insomnie. Elle sera conseillée en cas de deuil, d’épuisement nerveux, de dépression… C’est également un anti-inflammatoire sur les douleurs musculaires

Enfin, elle éloigne les insectes (mais est trop précieuse pour être diffusée dans l’amosphère).

Dosages et posologie

  • Par voie orale : 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola pendant 7 jours.
  • En externe : Diluée à 10 % d’huiles essentielles dans une huile végétale par exemple 1 ml d’HE de mélisse avec 9 ml d’HV de noyau d’abricot (Prunus armeniaca). Elle peut être aussi appliquée diluée localement sur le plexus et l’intérieur des poignets, ou encore sur la voûte plantaire en cas de stress ou de déséquilibre nerveux.
  • Par diffusion : non

Contre-indications

L'huile essentielle de mélisse doit être utilisée avec prudence pendant les trois premiers mois de grossesse.

Effets secondaires

L'huile essentielle de mélisse peut être irritante sur la peau, ne jamais appliquer pure. En interne, elle peut être stupéfiante à fortes doses.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).