Mélisse (Melissa officinalis): ses bienfaits et vertus

-

Plante herbacée et aromatique, répandue dans toute l'Europe, la mélisse pousse dans les ruines, les haies, au pied des talus et des murs, parfois dans les vignes. Cultivée depuis l'Antiquité, la plante offre de nombreuses vertus médicinales.

Présentation

Feuilles de mélisse : plante qui offre de nombreux bienfaits et vertus pour la santé.

Nom commun : Mélisse
Nom latin : Melissa officinalis
Noms populaires : Mélisse officinale, citronnade, citronne, citronnelle, menthe au citron, piment des abeilles, piment des ruches, poincirandi, ponchirade, thé de France.
Famille botanique : Lamiacées

Propriétés thérapeutiques

  • Stomachique et carminatif : dyspepsies, aérophagie, flatulences, crampes d'estomac d'ori­gine nerveuse
  • Augmente le flux biliaire, calme le foie : migraines, migraines digestives, anti-vomitif (grossesse), sédatif
  • Troubles nerveux liés à une insuffisance hépatobiliaire : antispasmodique, épi­lepsie, palpitations, vertiges, syncopes, crises de nerf, bourdonnements d'oreilles, surmenage, sommeil, dystonies neuro-végétatives
  • Tonique général : neurotonie, dépression nerveuse, léthargie, mélancolie
  • Antiviral, bactériostatique : virus herpétique
  • Antigonadotrophique

Usages populaires

Stomachique, carminatif, digestif : digestions difficiles, ballonnements, douleurs et crampes d'estomac, troubles digestifs, catarrhe gastrique
Traitement contre la crise de foie
Troubles du système nerveux : insomnies, pour dormir
Sudorifique
Sédatif et antispasmo­dique (essence) : douleurs dentaires, otites
Affections des bronches : bronchite chronique, asthme
Vermifuge intestinal
Tonique nerveux : mélancolie, hypochondrie

Utilisation et posologie

Les parties aériennes de la plante sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion : 20 à 50 g par litre d'eau bouillante. Laisser infuser quelques minutes. Prendre 3 à 4 tasses par jour.
  • Alcoolature : 1 partie de mélisse pour 8 d'eau de vie. Prendre 2 à 16 g par jour en potion.
  • Vin : laisser macérer 50 g de mélisse pendant 48 heures dans un litre de vin blanc. Sucrer à votre goût. Prendre 2 cuillerées à soupe en cas de besoin.
  • Infusion : 1 cuillerée à soupe de mélisse pour 0,25 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minu­tes. Prendre 2 à 4 tasses par jour après les repas.

Alimentation

Les feuilles fraîches, hachées, peuvent aromatiser les salades, les soupes, les marinades, le vin et certaines boissons.

La mélisse faci­lite la digestion.

Contre-indications et effets secondaires

Par principe de précaution, la mélisse est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants.

Son usage doit se faire sous contrôle médical.

Principes chimiques actifs

La mélisse contient une huile essentielle, des hétérosides, des acides rosmarinique, chlorogénique et caféique, des triterpènes, des mucilages et des flavonoïdes.

Autres usages possibles

La mélisse est également employée en aromathérapie: Huile essentielle de mélisse.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.