Huile essentielle de Romarin à verbénone : vertus et utilisation

-

Le romarin a la particularité de donner 3 huiles essentielles différentes, 3 chémotypes suivant la région où il a poussé. L'huile essentielle de romarin à verbénone est intéressante pour le foie, elle est aussi expectorante et mucolytique, et c’est un bon tonique.
Autres noms : encensier, herbe-aux-couronnes, rosemarine, romarin ABV

Présentation

L'huile essentielle de romarin à verbénone dispose de nombreuses vertus.

Nom botanique : Rosmarinus officinalis ct verbénone
Famille : Lamiacées
Organe distillé : sommités fleuries
Pays d'origine : France - Corse

Propriétés Organoleptiques :  

  • Couleur : incolore ou jaune clair
  • Odeur : fraîche, camphrée ou à eucalyptol

Principaux constituants biochimiques :

Cétones (verbénone 6 %, camphre), oxydes (1.8 cinéole 20-30 %), esters (acétate de bornyle 10 %), monoterpènes (α-pinène 10-30 %, camphène 5-10 %, β-pinène 2-8 %), des sesquiterpènes (β-caryophyllène 2-4 %), des monoterpénols (bornéol 3 %, α-terpinéol 1-2 %)

Propriétés

  • Stimulant et draineur hépatique
  • Meilleure tolérance des huiles essentielles
  • Régulateur cardiaque et hormonale
  • Mucolytique et expectorant
  • Tonique général et endocrinien, rééquilibrant nerveux
  • Décontractant musculaire

Indications

En interne :

L’huile essentielle de romarin à verbénone stimule et décongestionne le foie. Elle est souvent incluse dans les formules d’huiles essentielles car elle permet une meilleure tolérance hépatique des huiles essentielles. Anti-infectieuse, elle est conseillée contre les gastro-entérites virales ou infectieuses.

Mais elle est aussi indiquée en cas de digestion difficile, car elle permet un bon drainage de l’organisme. Elle sera également active sur les infections vaginales (vaginites, pertes blanches, bartholinite).

En application locale :

Le romarin à verbénone est rééquilibrant nerveux dans les cas de dépression nerveuse et de surmenage psychique, ainsi que régulateur cardiaque (arythmie, tachycardie, hypotension) et tonique endocrinien (gonades, surrénales).

L'huile essentielle de romarin à verbénone est aussi décongestionnante des voies respiratoires et expectorante (bronchite, catarrhes, sinusite). Elle aura également une action analgésique avec un effet décontractant musculaire. Elle permet également la régénération cutanée et est cicatrisante.

Posologie

  • Par voie orale : prenez 1 à 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive, de purée d’amande, sur de la mie de pain ou un comprimé d’acérola, pendant 7 jours.
  • En externe : Diluez à 20 % dans une huile de massage, pour application locale.  Par exemple 2 ml d’HE de romarin à verbénone avec 8 ml d’HV d’amande douce (Prunus dulcis).

Autres usages : Pour stimuler le foie, une goutte de romarin à verbénone dans une cuillère à café d’huile d’olive en application locale 2 fois par jour sur la zone du foie (à droite).

  • Par diffusion : non

Contre-indications

L'huile essentielle de Romarin à verbénone est déconseillée aux nourrissons, aux épileptiques, mais également pendant la grossesse et l’allaitement.

Effets secondaires

Elle peut être abortive et neurotoxique à fortes doses.

Bibliographie

Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
ABC de l’herboristerie familiale. Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009.
Traité approfondie de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013
L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990
Guide pratique des huiles essentielles et hydrolats corses, Christian Escriva, éditions Amyris, Bruxelles 2016

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).