Huile de foie de requin : bienfaits et utilisation

-

L’huile de foie de requin est utilisée depuis des centaines d’années pour traiter de nombreux troubles de santé. Aujourd’hui, c’est l’alkylglycérol, un de ses composés, qui attire le regard de la communauté scientifique.

Présentation

L'huile de foie de requin contient de l'alkylglycerol, un nutriment anti-tumoral.

L’huile de foie de requin fait partie de nombreux soins traditionnels. Sur tous les continents, elle est utilisée tant dans la médecine traditionnelle que dans les soins de beauté. Outre le squalène, cette huile comporte aussi une forte dose d’alkylglycérol. Ce composé intéresse de plus en plus les scientifiques.

Histoire

Depuis des siècles, les pêcheurs du monde entier l'utilisent comme remède universel. Au Japon, en Scandinavie ou au Groenland, ils en font un remède pour guérir les plaies et combattre la grippe.

En usage traditionnel, elle est également utilisée comme combustible pour les lampadaires, comme lubrifiant pour les industries textiles, maritimes et cosmétiques. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle était donnée comme complément en vitamine A.

Depuis les années 50, elle attire la curiosité du plus grand nombre. Popularisée dans le roman d’Émile Hemingway « le vieil homme et la mer », en 1952, son attrait ne cesse de s’accroître.

C’est un médecin suédois qui, le premier, a constaté que l’alkylglycérol, une des substances de l’huile de foie de requin, avait une action positive sur le traitement du cancer. Aujourd’hui, de nombreuses recherches sont en cours afin de déterminer les vertus réelles de cette huile.

Composition et rôles

L’huile de foie de requin abonde de nutriments essentiels de haute qualité. Parmi ceux-ci, les plus importants sont :

  • Acides gras essentiels ;
  • Vitamines A et D ;
  • Alkylglycérol ;
  • Squalène.

Selon les données scientifiques actuelles, ces différents nutriments jouent de rôles majeurs dans l’organisme. Les plus représentatifs sont :

  • Prévention de l’arthérosclérose (oméga 3) ;
  • Croissance harmonieuse (vitamines A et D) ;
  • Modulation de l’immunité1 2 et protection contre le cancer (alkylglycérol et squalène).

Origine

L’huile de foie de requin est extraite de divers requins communs comme le requin-pèlerin, le requin-renard, l’aiguillat, mais encore d’autres espèces comme les chimères ou les raies. Elle contient de fortes concentrations d’alkylglycérol, mais également de squalène et d’autres nutriments.

Il faut savoir que le foie d’un requin représente environ ¼ de son poids corporel total. Il peut par ailleurs donner jusqu’à 75 % d’huile de bonne qualité. Il s’agit donc d’une matière première facilement exploitable.

Si le marché international s’est intéressé à la possibilité de créer des élevages de requin, celle-ci a très rapidement été abandonnée. En effet, le taux de reproduction des squales est très faible en captivité et, par ailleurs, le nombre d’années nécessaires pour obtenir un animal adulte est trop important.

La majorité des huiles de foie de requin provient donc d’animaux sauvages.

Alkylglycérol Vs squalène

En langage courant, le squalène et l’alkylglycérol sont communément associés, lorsqu’ils ne sont pas simplement confondus.

D’un point de vue chimique, le squalène et l’alkylglycérol sont des composants de l’huile de foie de requin. Chacun comporte donc une structure moléculaire propre et des utilisations phytothérapeutiques bien particulières.

L’appellation « huile de foie de requin » contient donc les 2 molécules. Cependant, elles peuvent également être consommées de manière indépendante.

Propriétés et bienfaits

Stomatite aphteuse

Les alkylglycérols ont un effet positif sur la stomatite aphteuse chronique.

C’est en 1998 que des chercheurs ont mené des études sur l’effet des alkylglycérols chez des hommes souffrant de stomatite aphteuse chronique. Ils ont volontairement pris des sujets chez qui les traitements habituels ne donnaient aucun résultat positif.

L’expérience a été menée sur un panel de 25 sujets de sexe masculin. Après un traitement de 3 mois, la fréquence des récidives était divisée par 2. De même, la quantité et l’importance des lésions avaient diminué chez l’intégralité des participants.

Les scientifiques expliquent ces résultats positifs avec une amélioration de la réponse des neutrophiles (types de cellules immunitaires).

Les alkylglycérols apportent donc une réponse immunitaire durable pour lutter contre la stomatite aphteuse récidivante.

Prévention du cancer

Les effets anticancéreux des alkylglycérols figurent parmi les plus étudiés.

Depuis plusieurs années, le rôle protecteur des omégas 3 dans l’apparition des tumeurs est clairement connu du monde scientifique. Mais, des observations plus fines montrent que l’effet est nettement supérieur lorsqu’ils sont associés à des alkylglycérols.

De nombreuses publications scientifiques ont mis en lumière leur impact positif sur plusieurs types de tumeurs humaines. Dans le cas des carcinomes prostatiques, mammaires3, ovariens et intestinaux, les scientifiques ont noté une régression de la taille des tumeurs.

Les scientifiques expliquent ce phénomène par l’action des alkylglycérols sur l’organisme humain. Ils ont observé que leur effet anticancéreux provient de leur capacité à activer certains macrophages qui inhibent le développement tumoral. Ils ont notamment trouvé que les alkylglycérols augmentent la production d’oxyde nitrique et de cytokines IL-2 et IL-12, d’importants agents anti tumoraux.

Radiothérapie

La radiothérapie possède des effets indésirables vraiment gênants. Les alkylglycérols sont considérés comme une réponse naturelle efficace afin de les diminuer4 5 6 7.

D’un point de vue purement médical, la radiothérapie peut engendrer des effets secondaires classés selon plusieurs grades :

  • le grade I définit les modifications de la muqueuse des organes ;
  • le grade II définit des zones de nécrose, d’ulcère ou de sténose modérée ;
  • le grade III définit des dommages urétéraux ou vésicaux ;
  • le grade IV définit des fistules.

Une étude a été menée chez des patientes traitées par radiothérapie contre un carcinome utérin. La complémentation a été de 0,6 g par jour d’huile de foie de requin dosé à 85 % minimum d’alkylglycérol. Les résultats indiquent que les effets secondaires définis par le grade II étaient réduits de 60 %. Le nombre total d’effets indésirables définis par les grades III et IV étaient diminués de moitié environ.

Les scientifiques expliquent ces résultats en attribuant un rôle de stimulant immunitaire à visée prophylactique aux alkylglycérols de l’huile de foie de requin.

Maladies cérébrales

Selon les scientifiques, l’alkylglycérol pourrait avoir un intérêt thérapeutique du système cérébral en raison de sa capacité à franchir la barrière hématoencéphalique.

Le système nerveux central est un des plus complexes du corps humain. Il est protégé par la barrière hématoencéphalique. Malheureusement, beaucoup d’agents pharmacologiques ne peuvent pas la franchir. Par conséquent, il est très difficile de guérir les maladies qui l'affectent.

Des études scientifiques ont démontré que l’injection d’alkylglycérols pouvait augmenter de manière transitoire la perméabilité de cette barrière. Cela permet alors d’utiliser des substances médicamenteuses en général bloquées par la barrière hématoencéphalique. Les scientifiques déduisent alors qu’un traitement des tumeurs du cerveau pourrait être possible en utilisant les alkylglycérols comme transporteur8.

Cependant, des études scientifiques supplémentaires doivent être menées afin de comprendre les tenants et les aboutissants de cette méthode.

Plasmalogènes

Les plasmalogènes sont des phospholipides. Ils participent à la constitution des cellules notamment cardiaques et cérébrales.

Des études ont démontré que l’alkylglycérol avait à la fois un rôle protecteur et réparateur des cellules dont les phospholipides étaient endommagés.

Des expériences réalisées sur les rats démontrent notamment que les alkylglycérols peuvent servir de précurseur dans la synthèse des plasmalogènes. Elles ont également démontré que cette substance donne aux cellules une meilleure résistance à l’hypoxie. Cela pourrait offrir de belles perspectives d’avenir dans la reperfusion du cœur après un accident ischémique9.

Activités anti-inflammatoires

Au cours d’études scientifiques, des spécialistes ont testé des alkylglycérols comme anti-inflammatoires. Les expériences, réalisées sur des rats, visaient à comparer le pouvoir anti-inflammatoire des alkylglycérols avec des traitements classiques comme l’aspirine, l’hydrocortisone ou encore la phénylbutazone.

Ils ont démontré des activités anti-inflammatoires sensibles lorsque le supplément était ingéré par voie orale. Les scientifiques ont d’ailleurs pu apprécier que ces substances étaient bien plus efficaces que celles communément utilisées.

Vertus bactéricides et antifongiques

Les alkylglycérols constituent des antimicrobiens de grande valeur. Chez les patients souffrant du sida, ils ont permis d’inhiber la croissance de levures responsables d’infections fongiques graves.

En concomitance avec l’amphotéricine B, ils ont permis de diviser le dosage de cette dernière par 80. De ce fait, les scientifiques déduisent que les alkylglycérols sont particulièrement adaptées aux populations immunodéprimées.

Les différentes formes

À l’heure actuelle, l’alkylglycérol est principalement vendu dans de l’huile de foie de requin. En général, il s’agit de capsules souples.

Posologie

Dosages

Il n’existe à ce jour aucun dosage officiellement établi. Cependant, les experts tendent à s’accorder sur un dosage de base de 3 × 100 mg par jour.

Dans tous les cas, l’huile de foie de requin comportant de fortes doses de vitamine A, il est important de rester à moins de 5000 UI quotidiennes pour cette vitamine.

Utilisation

Elle ne demande pas d’utilisation particulière.

Dangers

Précaution d’emploi

L’huile de foie de requin ne requiert pas de précautions d’emploi particulières. Cependant, deux points doivent particulièrement attirer votre attention :

  • Même si l’alkylglycérol a des propriétés antitumorales prouvées, il ne constitue pas un traitement contre le cancer. Le recours à un professionnel de la santé est donc plus que vivement recommandé.
  • La vitamine A peut être toxique à trop forte dose. Tout comme l’huile de foie de morue, l’huile de foie de requin comporte de fortes doses de vitamine A et de vitamine D. Les teneurs varient selon l’huile, il est donc nécessaire de s’assurer que les suppléments que vous employez ne dépassent pas la dose maximale de vitamine à journalière recommandée, à savoir 5000 UI.

Contre indications

Il n’existe à ce jour aucune contre-indication répertoriée.

Effets secondaires

Les effets secondaires lors d’une complémentation en huile de foie de requin sont rares. Les cas répertoriés sont :

  • des malaises digestifs mineurs en début de traitement avec des dosages de 600 mg d’alkylglycérol ;
  • une augmentation du taux de cholestérol avec des dosages très élevés (conclusion donnée d’après un essai chez les humains10 et un essai chez les animaux11).

Interactions

Il n’existe à ce jour aucune interaction connue ou répertoriée avec des plantes, des compléments alimentaires ou des médicaments.

Sources dans les aliments

L’alkylglycérol est naturellement présent en faible quantité dans le lait maternel. Il se retrouve également en trace dans certains produits animaliers. Les foies de requin, de chimères et de raies restent les principales sources.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que l'huile de foie de requin ?

L'huile de foie de requin est extraite du foie de différents requins.
Elle est utilisée dans la médecine traditionnelle et dispose de nombreuses propriétés.

Pourquoi prendre de l'huile de foie de requin ?

Elle dispose de nombreux bienfaits :
1. Effet positif sur la stomatite aphteuse chronique
2. Prévention du cancer
3. Diminution des effets indésirables de la radiothérapie
4. Aide à la lutte contre certaines maladies cérébrales
5. Protection des cellules cardiaques et cérébrales
6. Action anti-inflammatoire
7. Activité antimicrobienne

Quelle dose prendre ?

Il est recommandé de prendre 3 fois par jour, 100 mg d'huile de foie de requin.

Quels sont les dangers ?

Dans de rares cas, elle peut provoquer : des troubles digestifs mineurs et une augmentation du taux de cholestérol.
Aucune interaction médicamenteuse connue.


Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée. Naturopathe certifiée et spécialiste en techniques de santé naturelle.