L’hypnose peut-elle traiter les allergies ?

-

Démangeaisons, éternuements...certaines allergies peuvent être très gênantes, particulièrement au printemps. En plus des traitements antihistaminiques habituels, l'hypnose ericksonienne pour traiter les allergies constitue une aide de choix.

Définition et symptômes des allergies

Femme en train d'éternuer : l'hypnose permet de traiter certaines allergies.

Si vous souffrez régulièrement d’éternuements ou d’éruptions cutanées, il est possible que vous soyez allergique. Une allergie est une réaction excessive du système immunitaire, en réponse à un contact avec une substance nommée allergène. Les symptômes des allergies sont nombreux. Ils peuvent être bénins, comme une simple toux, ou fatals, comme le choc anaphylactique. 

Il existe trois grands types d’allergies :

  • Les allergies cutanées : on regroupe principalement sous ce terme les eczémas, urticaires, et toxidermies érythémateuses. Elles se caractérisent par des plaques, des démangeaisons et autres lésions de la peau. Elles peuvent avoir une origine alimentaire ou médicamenteuse ; d’autres sont une manifestation psychosomatique.
  • Les allergies alimentaires : elles sont dues à la consommation de certains aliments (par exemple les œufs, les arachides ou encore le poisson) et se manifestent par des symptômes pouvant être très graves. Notamment des douleurs abdominales et diarrhées, mais aussi une gêne respiratoire, un prurit, un œdème de Quincke, voire un choc anaphylactique. L’issue de ces allergies peut être fatale.
  • Les allergies respiratoires : elles sont généralement provoquées par le pollen, les acariens, la poussière ou encore les poils d’animaux. Une allergie respiratoire se manifeste le plus souvent sous forme d’asthme ou de rhinite allergique. Le rhume des foins est un cas particulier, saisonnier, de la rhinite allergique.

Mécanisme en cause

L’allergie correspond à un dysfonctionnement du système immunitaire. Celui-ci ne supporte pas une ou plusieurs substances pourtant inoffensives pour l’organisme.

Elle se déclenche lorsque l’organisme entre en contact avec la substance (par le toucher, l’ingestion, ou encore l’inhalation). Le système immunitaire met en place une série de réactions cutanées, respiratoires ou cardiovasculaires disproportionnées et dangereuses. Hors contact avec la substance en cause, les personnes allergiques sont généralement en bonne santé.

Il existe une prédisposition génétique aux allergies. En effet, un enfant a plus de chances de développer une allergie si au moins un de ses parents est allergique. Cette prédisposition s’appelle atopie, ou terrain atopique.

Outre la génétique, certains facteurs favorisent leur apparition :

  • La pollution
  • Le tabagisme
  • Le climat (chaleur et humidité)

Traitements

Identification de l’allergène et éviction

La première étape indispensable pour le traitement d’une allergie est d’identifier l’allergène (aliment, pollen, acariens…), pour l’éviter le plus possible.

Dans certains cas, le médecin peut vous prescrire des médicaments pour atténuer les symptômes. Cependant, en cas d’allergie alimentaire, le seul traitement de référence est l’éviction à vie de l’aliment responsable. Les personnes souffrant de fortes allergies alimentaires pouvant causer un choc anaphylactique (arachides, poissons, crustacés) ont toujours à la main un auto-injecteur d’épinéphrine.

Traitements médicamenteux

Plusieurs classes de médicaments peuvent être prescrites pour lutter contre les allergies respiratoires et cutanées. Notamment : 

  • Les antihistaminiques, qui agissent en bloquant le relâchement de l’histamine. Ces médicaments sont disponibles en vente libre.
  • Les décongestionnants, pour limiter la congestion du nez et des sinus.
  • Les antileucotriènes, qui agissent sur le système immunitaire, en amont de la manifestation des symptômes. Ces médicaments sont disponibles uniquement sur ordonnance.
  • Les corticostéroïdes, pour prévenir et réguler l’inflammation pour les formes les plus graves.

Hypnose

Enfin, pour certaines allergies cutanées et respiratoires, l’hypnose thérapeutique a fait ses preuves. En effet, l’hypnose permet de travailler sur l’inconscient, et de corriger ses dysfonctionnements. Or le système immunitaire est en partie régi par des perceptions enregistrées à un niveau inconscient (dangerosité de l’allergène). Il est donc possible de modifier la réaction immunitaire en corrigeant ces perceptions, sur la base de suggestions adaptées. Cette thérapie brève est à privilégier pour les allergies dont les symptômes sont modérés.

Efficacité de l’hypnose

Plusieurs études ont montré l’intérêt de l’hypnose pour le traitement des allergies. Dès 1994, une méta analyse indique que de nombreuses recherches ont permis d’établir un lien entre la pratique de l’hypnose et un apaisement des réactions allergiques, qu’elles soient cutanées ou respiratoires1. Les allergies alimentaires, dont les manifestations sont impressionnantes et dangereuses, ne peuvent être traitées par l’hypnose.

Allergies respiratoires

L’hypnose pour soigner les allergies respiratoires, en particulier le rhume des foins et l’allergie au pollen, a fait l’objet de plusieurs études.

Une première recherche, réalisée en 1995 avec l’aide de 34 patients, montre que 76% d’entre eux ont pu limiter leurs symptômes grâce à la pratique de l’autohypnose. 86% de ceux qui suivaient un traitement médicamenteux ont réduit leurs prises2.

Dix ans plus tard, une étude randomisée avec un suivi sur deux saisons a permis de confirmer ces résultats. En effet, sur 79 patients souffrant de rhume des foins ayant appris des techniques d’auto-hypnose : 

  • 66 ont connu une amélioration à la première saison
  • 52 ont vu cette amélioration maintenue à la deuxième saison3

D’autres recherches ont mis en évidence l’intérêt de l’hypnose pour une meilleure gestion de l’asthme. Cependant, ces études convergent sur le fait que l’hypnose intervient surtout sur les symptômes, et non la cause de l’asthme. Elle permet notamment, par la relaxation, de limiter l’obstruction des voies respiratoires. Mais sa capacité à enrayer la cause inflammatoire n’a pas été démontrée4 5.

Allergies cutanées

Les allergies cutanées, comme l’urticaire et l’eczéma, sont un motif courant de consultation en hypnose. Ces réactions allergiques ont une forte composante psychosomatique. Elles peuvent donc être soulagées par des suggestions hypnotiques adaptées.

Une méta-analyse affirme en effet que l’urticaire chronique est souvent associée à des troubles d’ordre psychologique : notamment le stress, l’anxiété et un état dépressif. D’où l’intérêt d’un traitement également psychologique, pour enrayer à la fois ces facteurs et l’urticaire associée. Relaxation et suggestion sous hypnose font partie des options thérapeutiques efficaces6.

Une étude réalisée en 1987 sur 15 patients atteints d’urticaire est très éclairante sur le lien entre les facteurs psychologiques (stress), et l’opportunité de soigner l’urticaire par l’hypnose. Elle montre que les patients les plus facilement hypnotisables montrent une plus nette amélioration de leurs symptômes grâce aux séances d’hypnose. Ces patients sont aussi ceux chez qui l’urticaire est le plus liée à leur niveau de stress7.

L’hypnose est aussi pertinente pour le traitement d’autres formes d’allergies cutanées, notamment l’eczéma (dermatite atopique). Ainsi, une étude montre que sur 18 patients atteints de dermatite atopique, l’hypnothérapie a permis une nette amélioration des symptômes. Cette amélioration s’est maintenue au moins deux ans après8. Une autre recherche, se donnant pour objectif d’évaluer le potentiel de l’hypnose sur les enfants, confirme ces conclusions. On y apprend que l’hypnothérapie contribue, entre autres, à réduire l'anxiété chez les enfants et certaines pathologies associées, dont l’eczéma9.

Méthodes thérapeutiques

Relaxation

La relaxation est un moyen efficace dont dispose l’hypnose pour apaiser certaines allergies, respiratoires et cutanées.

Sous hypnose, le rythme cardiaque et respiratoire est ralenti, les muscles sont détendus, et la pensée consciente est en veille. Cet état de détente permet une meilleure gestion de certains symptômes allergiques, comme les crises d’asthme.

Aussi, nous avons vu que le stress  favorise leur apparition, notamment l’eczéma et l’urticaire. Or les exercices de relaxation permettent justement d’apprendre à mieux le gérer. Il est donc logique qu’ils aient un impact positif sur les réactions cutanées.

Suggestions directes

Ls suggestions sont un procédé courant en hypnose. Il s’agit simplement de suggérer verbalement à l’inconscient de la personne, le comportement ou l’effet souhaité. Par exemple, pour traiter une allergie au pollen, le thérapeute pourra prononcer des phrases comme : “cette année au printemps, votre organisme sera tout à fait préparé à tolérer le pollen qui circule dans l’air”.

Il a été prouvé que les suggestions directes (par opposition aux suggestions indirectes, plus subtiles et permissives) sont très efficaces pour traiter les allergies. Elles permettent notamment de renforcer la confiance en ses capacités corporelles, et de mieux gérer son stress. La répétition de suggestions conditionne également l’organisme à obtenir ce qui est suggéré, à savoir un fonctionnement plus apaisé du système immunitaire. 

Dans cette logique de conditionnement, la visualisation est une autre technique très efficace. Elle vient compléter et renforcer l’effet des suggestions.

Visualisation

La visualisation est une technique d’hypnose puissante pour soulager les troubles psychosomatiques. Son avantage est qu’elle peut tout à fait être utilisée en autohypnose, pour maintenir les bienfaits des séances à long terme. 

Le principe est simple : le thérapeute vous invite à créer une image mentale du fonctionnement souhaité de votre système immunitaire (métaphore, symbole, pour s’adresser à votre inconscient). Cet exercice, qui fonctionne par la répétition, conditionne votre organisme à atteindre le résultat souhaité ; en l’occurrence, l’atténuation de la réaction allergique.

L’efficacité de la visualisation s’explique comme suit : en visualisant un résulat souhaité, vous “piégez” votre cerveau, qui ne fait pas la différence entre une expérience vécue et une expérience imaginée. Dans votre corps, tout se passe donc comme si vous viviez réellement une réaction immunitaire saine. Et plus vous répéterez la visualisation, plus votre cerveau considérera cette réaction comme normale. Enfin, il la produira spontanément. Ce fonctionnement par la répétition explique l’intérêt de poursuivre le travail de visualisation en autohypnose. C’est une forme de rééducation, appliquée à votre système immunitaire.

Durée de la thérapie

Le nombre de séances pour traiter complètement une allergie varie en fonction du patient. 

Cependant, l’hypnose est une thérapie brève, qui permet d’obtenir des résultats assez rapidement. Il arrive que deux ou trois séances suffisent.

Précautions et dangers

L’hypnose est indiquée pour le traitement des allergies légères, dont les symptômes sont modérés. En premier lieu, il est recommandé de consulter un médecin. Celui-ci effectuera le bon diagnostic et vous orientera vers un traitement adapté.

Les allergies sévères, comme les allergies alimentaires, ne sont généralement pas traitées en hypnose.

Enfin, l’hypnose est contre-indiquée aux personnes souffrant de maladies mentales dissociatives, comme la paranoïa, la schizophrénie ou le trouble bipolaire. En effet, la transe hypnotique présente un risque de décompensation.

Questions fréquentes

L'hypnose est-elle efficace contre les allergies ?

L'hypnose est très efficace pour le traitement de certaines allergies cutanées et respiratoires, en particulier l'eczéma, l'urticaire et le rhume des foins.

Comment l'hypnose traite-t-elle les allergies ?

Trois techniques d'hypnose sont le plus souvent utilisées pour les allergies :
- Les suggestions directes
- La relaxation
- La visualisation

Quelles sont les précautions à prendre ?

L'hypnose ne traite pas les allergies alimentaires. Pour tout type d'allergie, un suivi médical est recommandé.


Bensoussan Alexandra

Rédactrice santé. Formation en hypnose et PNL en cours de validation.