L’hypnose peut-elle traiter l’anxiété ?

-

Il existe une grande variété de troubles anxieux, dont certains peuvent engendrer une grande souffrance au quotidien. Si les anxiolytiques soulagent efficacement les symptômes, un travail psychologique de fond est nécessaire pour en venir à bout. Dans cette optique, de plus en plus de patients sont convaincus par les bienfaits de l'hypnose ericksonienne contre l'anxiété.

L’anxiété

Définition

Smileys tristes représentant l'anxiété: cette émotion peut être traitée par l'hypnose.

L’anxiété est une émotion désagréable qui s’apparente à la peur. C’est un état d’inquiétude en réponse à l’attente, consciente ou inconsciente, d’un danger.
Il est tout à fait normal de ressentir ponctuellement de l’anxiété, lorsque des événements à venir la justifient. Toutefois, une angoisse excessive, ou qui s’installe dans le temps, est pathologique : on parle alors de trouble anxieux

Le sujet atteint de trouble anxieux ressent une tension, une inquiétude permanente. Cette sensation désagréable survient avant qu’un problème se présente, voire même sans aucune raison rationnelle. Elle entraîne généralement une grande souffrance, et retentit sur la vie sociale et professionnelle.

Les troubles anxieux sont reconnus comme étant des troubles psychologiques, et sont classés en différents types dans le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).

Types de troubles anxieux

Les troubles anxieux les plus connus sont : 

  • Le trouble anxieux généralisé (TAG) : le diagnostic se base sur une anxiété et des soucis excessifs présents depuis au moins six mois
  • Le trouble panique avec ou sans agoraphobie:  ce trouble se caractérise par des attaques de panique récurrentes et imprévisibles. Il peut en découler une peur de fréquenter des lieux publics.
  • Les phobies spécifiques
  • Les troubles obsessionnels compulsifs
  • Le stress post-traumatique

Cette liste n’est pas exhaustive. Dans le langage courant, lorsqu’on parle d’anxiété, on fait généralement référence à une angoisse généralisée.

Symptômes

Quel que soit le type de trouble, elle se caractérise par un ensemble de symptômes psychologiques et physiques reconnaissables. Certains accompagnent les crises de panique, et d’autres sont présents de manière chronique. 

Psychologiques

  • Fatigue
  • Irritabilité
  • Troubles de la concentration
  • Sensation de perte de contrôle
  • Hypervigilance
  • Isolement

Physiques

  • Tension musculaire
  • Tremblements
  • Vertiges
  • Nausées
  • Frissons
  • Troubles digestifs
  • Maux de tête
  • Troubles du sommeil

Causes

Il est difficile d’isoler les causes précises de l’anxiété. Cependant, son apparition est plus fréquente à certains moments de la vie, ou chez des personnes présentant certains facteurs favorisants dans leur histoire de vie et leur environnement familial.

Les causes psychologiques, environnementales et biologiques les plus connues sont :

  • La survenue d’événements traumatisants : ceux-ci peuvent avoir lieu à l’âge adulte et entraîner directement un sentiment d’anxiété. Cependant, les troubles anxieux ont plus de chances de se développer chez les personnes ayant été traumatisées pendant l’enfance.
  • La présence d’autres troubles psychiatriques, comme le trouble bipolaire ou la dépression
  • Des facteurs génétiques : une personne présente plus de risques de souffrir d’anxiété si des membres de sa famille en souffrent. Plusieurs recherches ont mis en évidence les causes génétiques des troubles anxieux 12‌.
  • Des facteurs biologiques : il a été montré que des déséquilibres biochimiques au niveau du cerveau favorisent l’anxiété. Les neurotransmetteurs impliqués dans ces déséquilibres sont principalement la noradrénaline1 et la sérotonine2. L’hormone du stress, le cortisol, joue également un rôle.

Traitements

Plusieurs interventions sont envisageables pour traiter l’anxiété. Le choix de l’une d’entre elles dépend surtout de l’ancienneté et de l’intensité du trouble, mais aussi des attentes du patient. Comme le trouble anxieux est à la fois physiologique et psychologique, dans ses causes et son expression, il peut être utile de combiner les approches.

Accompagnement psychologique

La prise en charge psychologique est le fondement du traitement de l’anxiété. En l’absence de symptômes physiques importants, elle peut même constituer la seule intervention.

Plusieurs thérapies existent : 

  • La thérapie cognitivo-comportementale est le traitement psychologique de référence pour le trouble anxieux : elle repose sur une réfutation rationnelle des peurs.
  • La thérapie d’inspiration analytique permet de comprendre les causes, mais elle est moins efficace pour l’amélioration des symptômes
  • Les thérapies brèves, comme la sophrologie, l’hypnose, l’EMDR (mouvements oculaires) ou encore l’EFT (emotional freedom technique), sont de plus en plus populaires. Leur succès tient au fait qu’elles s’intéressent prioritairement aux solutions par rapport aux causes. Cela permet, en quelques séances, une nette amélioration des symptômes invalidants de l’anxiété.

Traitements médicamenteux

Quand les symptômes sont trop intenses et que l’accompagnement psychologique ne suffit pas, un traitement pharmacologique est parfois nécessaire. Deux familles de médicaments sont généralement indiquées pour traiter l’anxiété :

  • Les anxiolytiques (benzodiazépines, prégabaline, buspirone)
  • Les antidépresseurs : pour les trouble anxieux, on prescrit surtout des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN)

Hygiène de vie

Enfin, l’expérience montre que certains changements dans l’alimentation et le style de vie permettent de réduire les symptômes du trouble anxieux. Notamment :

  • La diminution de la consommation d’alcool et de caféine
  • L’arrêt ou la diminution du tabac
  • Des exercices de respiration et de méditation
  • L’exercice physique régulier

Efficacité de l’hypnose

L’hypnose est une technique très intéressante pour traiter l’anxiété. En effet, la transe hypnotique est un état modifié de conscience fondé sur le relâchement du corps et de l’esprit. Elle permet naturellement un retour au calme, et l’apaisement de plusieurs manifestations physiques du trouble anxieux.

Apaisement immédiat de l’anxiété

De nombreux médecins se sont penchés sur l’intérêt de l’hypnose médicale pour réduire l’anxiété liée à des maladies graves, notamment le cancer.

Par exemple, une étude s’est intéressée à la réduction de l’anxiété et des bouffées de chaleur chez des patients ayant survécu au cancer du sein 3. Une autre recherche a mis en évidence l’amélioration du sommeil, ainsi que d’autres symptômes physiques et psychiques, chez des patients en soins palliatifs4.

Plus globalement, l’hypnose est souvent pratiquée en milieu médical et hospitalier, pour apaiser l’anxiété liée à des actes médicaux, notamment la chirurgie5 6et les soins dentaires7.

Le franc succès de l’hypnose dans le cadre médical illustre sa capacité à relaxer efficacement les patients. Toutefois, l’hypnose médicale s’intéresse à des résultats immédiats, à court terme ; elle traite l’anxiété en tant que symptôme.

Traitement en profondeur des troubles anxieux

Pour les soigner, ce sont d’autres particularités de l’hypnose qui sont sollicitées. Recourir à l'hypnose thérapeutique peut être intéressant, notamment pour sa capacité à faire remonter au conscient des causes enfouies dans l’inconscient (événements traumatiques, expériences ayant généré des émotions désagréables). 

En second lieu, sa puissance en termes d’aide au changement : en effet, grâce à l’hypnose, il est possible de modifier en profondeur des modes de pensée et de comportement, ce qui garantit le maintien à long terme des effets de la thérapie. C’est sur ces deux aspects que table l’hypnose pour traiter l'anxiété.

Ainsi, des études orientées dans un sens plus thérapeutique ont porté sur le traitement de ces symptômes anxieux par l’hypnose. Plusieurs types d’approche ont été examinés.

L’hypnothérapie cognitive a fait ses preuves, comme le montrent des études américaines récentes : ce modèle, qui s’attache aux aspects cognitifs et comportementaux des problématiques du patient, a donné de très bons résultats sur le traitement des causes émotionnelles des troubles anxieux8 9.

D’autres recherches plus spécifiques ont porté sur les différentes familles de troubles anxieux. 

L’une d’entre elles montre notamment que l’hypnose soigne efficacement le attaques de panique, avec des résultats qui se maintiennent sur plusieurs années10. Les phobies spécifiques11 et la phobie sociale12 13, qui sont des troubles anxieux courants, sont également très bien traitées en hypnothérapie.

Toutefois, une méta analyse précise que les méthodes utilisées dans ces études ne permettent pas de généraliser les résultats14.

Stratégies thérapeutiques

En cabinet d’hypnothérapie, la première séance commence toujours par une anamnèse. C’est un entretien approfondi qui aide le praticien à vous connaître, et à comprendre l’origine et les manifestations de votre inquiétude. Ces informations vont lui permettre de mettre en place des protocoles personnalisés.

Régression et dissociation

L’anxiété généralisée, mais aussi les phobies et les crises de panique, nécessitent souvent un retour sur des traumas anciens, généralement refoulés. C’est pourquoi la régression hypnotique est une technique couramment employée au début du traitement. L’objectif est d’identifier le lien émotionnel entre la situation passée et les émotions présentes, pour s’en détacher progressivement.

La dissociation est une autre technique couramment utilisée pour mettre à distance l’anxiété : il s’agit de revivre sous hypnose une scène du quotidien ou un souvenir, en se distanciant des émotions négatives qu’il génère. Cette technique est particulièrement efficace pour la gestion des phobies, car elle apprend à séparer l’objet (ou la situation) phobique de la peur panique qu’il suscite.

Ces méthodes s’attellent aux causes de l’anxiété, immédiates et anciennes. Elles permettent de régler le trouble en profondeur, pour un meilleur maintien des résultats dans le temps.

Relaxation et sécurité intérieure

Comme les troubles anxieux se manifestent beaucoup par le corps, une autre part importante du travail est l’apprentissage de la relaxation et du lâcher prise. Le relâchement induit par l’état d’hypnose est propice à une meilleure gestion des émotions, et à une détente du corps qui apaise les symptômes.

Cet aspect de la thérapie est particulièrement important pour les personnes souffrant d’attaques de panique et de phobies : il permet de reprendre le contrôle sur son corps et ses émotions.

Plus globalement, l'objectif est d’instaurer un état intérieur de sécurité, et cela passe par une amélioration de la confiance en soi. Les suggestions de renforcement du moi peuvent être très efficaces dans certains scripts hypnotiques. En fonction de l’ancienneté du trouble et de l’intensité des peurs, un travail plus spécifique sur la confiance en soi peut être proposé, sur plusieurs séances.

Durée de la thérapie

L’hypnose est une thérapie brève, les problématiques sont généralement traitées en moins de 10 séances. La durée de la thérapie dépend du type de trouble : pour les phobies, 2 à 3 séances suffisent le plus souvent pour obtenir des résultats ; pour l’anxiété généralisée, compter plutôt 10 séances d'hypnose. Elle dépend également de l’implication du consultant, et des éventuelles autres problématiques (traumatisme important, dépression) rencontrées en chemin.

Précautions et dangers

Si votre anxiété accompagne un trouble psychiatrique dissociatif (paranoïa, schizophrénie, trouble bipolaire), l’hypnose est contre-indiquée, car elle risque de provoquer des bouffées délirantes.

Si vous suivez un traitement médicamenteux, ne l’arrêtez pas sans un avis médical.

Questions fréquentes

L'hypnose est-elle efficace contre l'anxiété ?

L'hypnose permet de traiter efficacement l'ensemble des troubles anxieux : anxiété généralisée, sociale, phobies spécifiques, attaques de panique, anxiété liée à des actes médicaux.

Comment soigner l'anxiété par l'hypnose ?

Pour comprendre et traiter l'anxiété, l'hypnose utilise principalement :
- La régression
- La dissociation
- Le renforcement du moi
- La relaxation

Quelles sont les mises en garde ?

L'hypnose thérapeutique ne présente aucun danger. En revanche, elle est déconseillée aux personnes souffrant de schizophrénie, paranoïa ou trouble bipolaire.


Bensoussan Alexandra

Rédactrice santé. Formation en hypnose et PNL en cours de validation.