Comment soigner la dépression par l’hypnose ?

-

La dépression est une pathologie complexe, qui nécessite une prise en charge globale du patient. En plus des antidépresseurs, et des approches classiques de psychothérapie, l'hypnose pour soigner la dépression propose des techniques puissantes et efficaces.

Définition

L'hypnose peut être intéressante pour traiter la dépression.

La dépression est une maladie psychosomatique qui a pour cause un dérèglement de l’humeur. Elle se distingue de la tristesse réactionnelle, qui survient après un épisode de vie douloureux, et de la déprime, qui est limitée dans le temps.

La dépression peut prendre plusieurs formes : elle peut être névrotique ou psychotique (modérée ou marquée par une perte de contact avec la réalité), réactionnelle ou autonome, ou encore se manifester par une expression somatique.

Symptômes de la dépression

Les symptômes les plus courants de la dépression sont :

  • Une altération de l’humeur qui se caractérise par une tristesse intense
  • Une intense fatigue qui n’est pas corrélée à un manque de repos ou de sommeil
  • Un désintérêt marqué pour les activités qui procuraient autrefois du plaisir
  • Des troubles de l’alimentation (excessive ou insuffisante) ayant en général des conséquences sur le poids
  • Un sommeil altéré : il est soit excessif (hypersomnie), soit irrégulier et insuffisant (insomnie), soit caractérisé par une alternance des deux
  • Une baisse de l’estime de soi et de la confiance en soi, avec un discours auto-dévalorisant souvent accompagné de culpabilité
  • Des troubles cognitifs (baisse de la concentration et de l’attention)
  • Une baisse de la libido
  • Des idées noires, et parfois des pensées suicidaires

Le diagnostic de la dépression est posé, lorsqu’au moins cinq de ces symptômes sont présents, sur une durée d’au moins deux semaines. Ils doivent avoir un impact sur la qualité de vie de la personne1.

Causes

Les causes de la dépression sont multiples. C’est généralement la rencontre entre plusieurs facteurs qui explique que la dépression s’installe.

On distingue deux principaux types de causes :  les facteurs prédisposants (caractéristiques de la personne, innées ou acquises) et les éléments environnementaux (événements ou contextes qui favorisent l’apparition de la dépression).

Parmi les facteurs prédisposants, les plus courants sont :

  • Les troubles de la personnalité : névrotique, hyperémotive, obsessionnelle…
  • Les facteurs somatiques : maladies endocriniennes et neurologiques, douleurs chroniques...
  • La génétique : il n’existe pas de gène de la dépression, mais celle-ci peut être héréditaire.
  • Une anomalie biochimique : les personnes dépressives présentent généralement une insuffisance de certains neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine et noradrénaline) dans des régions du cerveau. Ces molécules sont responsables, entre autres, du bien-être général et de la sensation de plaisir.

Enfin, les éléments environnementaux qui peuvent déclencher l’apparition d’une dépression sont le plus souvent :

  • Un stress prolongé
  • Une perte personnelle : deuil, perte d’un emploi, rupture affective...
  • La consommation d’alcool, de drogue ou de certains médicaments, mais aussi le sevrage de ces substances

Le déclenchement et l’installation d’une dépression résultent en général de la rencontre entre un ou plusieurs éléments environnementaux, et un ou plusieurs facteurs prédisposants.

Les méthodes classiques

Plusieurs approches existent pour venir à bout de la dépression. Un traitement réussi repose généralement sur la combinaison d’une thérapie psychologique et d’une aide médicamenteuse (antidépresseurs). Les formes d’accompagnement, et les antidépresseurs disponibles, sont nombreux.

Accompagnement psychologique

La psychothérapie est le premier traitement indiqué pour la prise en charge de la dépression, avant toute aide chimique.

Il existe quatre grandes approches :

  • Les thérapies d’inspiration analytique permettent de travailler sur les origines de l’état dépressif, mais aussi des traits de personnalité favorisants (hypersensibilité, phobies, obsessions…).
  • Les thérapies cognitivo-comportementales sont plus orientées sur les solutions, à savoir l’acquisition par le patient de nouveaux mécanismes de pensée et de comportement.
  • La thérapie interpersonnelle propose de traiter la dépression par une amélioration des compétences relationnelles du patient.
  • Les thérapies brèves comme l'EMDR, la sophrologie ou encore l'hypnose, sont aussi très puissantes pour "débloquer" le processus de guérison et soigner les traumatismes.

Médicaments

Dans la majorité des cas, c’est le médecin généraliste qui prescrit des antidépresseurs. Ils sont déconseillés en cas de dépression légère, mais très recommandés pour les dépressions sévères.

Il existe plusieurs types d’antidépresseurs :

  • Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN)
  • Miansérine, mirtazapine et vortioxétine
  • Agomélatine et tianeptine
  • Antidépresseurs tricycliques

Les traitements sont généralement longs (plusieurs mois). Il est fréquent que les patients ne les suivent pas, par découragement (sentiment de ne pouvoir être soigné) ou par peur des risques et des effets secondaires : entre autres, prise de poids, dépendance, toxicité hépatique et cardiovasculaire...

Efficacité

L’hypnose est rarement envisagée seule pour traiter une dépression, sauf si celle-ci est récente, réactionnelle ou légère. Pour les dépressions moyennes à sévères, elle est utilisée en complément d’un suivi médical avec la prise d'un antidépresseur.

L'intérêt de l'hypnose par rapport aux autres formes de thérapies est le travail très complet qui est fait sur la cause de la dépression.
En thérapie analytique, on s’intéresse aussi à la cause profonde, mais par la parole seulement, ce qui reste une approche très mentale. Au contraire, l’état d’hypnose permet de travailler sur les représentations inconscientes, et les sensations corporelles. 

De nombreuses recherches ont montré l’efficacité de l’hypnose pour améliorer les symptômes de la dépression. Une méta-analyse, réalisée en 2008 à partir d’une sélection de six études, montre déjà des résultats très concluants2.

Hypnose seule ou en adjuvant

L’hypnose pour soigner la dépression agit au niveau psychique, mais permet aussi de rétablir l’équilibre physique, comme le prouve une étude de 20173. Ses résultats montrent que l’hypnose améliore le fonctionnement du système nerveux autonome chez des patients atteints de dépression.

Une autre caractéristique intéressante de l’hypnose pour traiter la dépression est sa capacité de rediriger l’attention. Une étude montre notamment qu’elle permet, en travaillant sur la focalisation de l’attention, de limiter la rumination (ressassement de pensées négatives, qui peut être un symptôme ou un précurseur de la dépression)4.

Une autre recherche intéressante met en évidence le rôle de l’effet placebo sur la réponse aux antidépresseurs. Le principal prédicteur de l’efficacité des médicaments est l'attente des patients.

L’étude en conclut que l’hypnose, qui recourt beaucoup aux suggestions, permet d'augmenter l’action des antidépresseurs5. D'autres recherches plus approfondies ont confirmé l’importance des attentes et des suggestions, par le moyen de l’hypnose, dans le traitement de la dépression6.

Enfin, une étude très récente a mesuré l’efficacité de la visualisation (ou imagerie mentale dirigée), qui est une technique courante en hypnose pour les troubles psychosomatiques. Elle montre que les visualisations ont permis une réduction notable de l'anxiété et de la dépression chez 80 patients dialysés7.

Hypnothérapie cognitive

La dépression étant variée dans ses causes et ses formes, elle est souvent traitée par la combinaison de plusieurs approches. Cela permet d'augmenter les chances de guérison.

Une étude canadienne montre notamment l’intérêt de “l’hypnothérapie cognitive” (combinaison d’hypnose et de thérapie cognitivo-comportementale) dans le traitement de la dépression majeure8. Cette approche combinée s’avère plus efficace que la thérapie cognitivo-comportementale seule pour la réduction de l’anxiété et la dépression. Cette hypothèse est confirmée par une recherche effectuée sur 84 patients dépressifs, avec un suivi à 6 et 12 mois9.

L’hypnothérapie cognitive est si efficace qu’elle peut même être envisagée pour remplacer les médicaments en cas de dépression périnatale10. La plupart des antidépresseurs sont risqués en cas de grossesse, ce qui incite à chercher des alternatives.

Stratégies thérapeutiques

Afin de bien cibler son intervention, l’hypnothérapeute consacre toujours la première séance à un entretien approfondi. L’objectif de cet entretien est de qualifier votre trouble, d’évaluer son intensité, mais aussi de comprendre ses causes et de mieux vous connaître pour personnaliser l’accompagnement.

L’évaluation de l’intensité de la dépression est importante. Si celle-ci est sévère, le praticien vous redirigera vers un médecin.

L’accompagnement en hypnose pour soigner la dépression légère à modérée concentre généralement ses efforts sur les objectifs suivants : relaxation, confiance en soi, investigation, désomatisation et suggestions de guérison.

Relaxation

L’état modifié de conscience dans lequel vous vous trouvez sous hypnose est agréable et relaxant. Des études sur le rythme cardiaque et respiratoire de patients sous hypnose ont prouvé que celle-ci permet de réduire l’activité du système nerveux sympathique11 et d’augmenter celle du parasympathique12.

Cela signifie que vous vous sentez moins anxieux. L'anxiété est réduite et vous vous sentez plus détendu.
Se refamiliariser avec cet état de détente permet d’enclencher un cercle vertueux de mieux-être, au niveau physiologique.

Confiance en soi

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi est un symptôme majeur de la dépression, mais peut aussi faire partie des causes. C’est pourquoi il est important en hypnose de travailler sur la confiance en soi, grâce notamment à des suggestions et métaphores adaptés.

Si la mauvaise estime de soi est ancrée profondément et depuis longtemps, le thérapeute peut vous proposer de travailler spécifiquement sur cette problématique, pendant plusieurs séances.

Investigation

Dans certains cas, il peut être intéressant d’utiliser l’hypnose pour comprendre l’origine de la dépression, en se replongeant dans les événements et comportements passés. L’objectif de cette approche est de comprendre le trouble, mais aussi de modifier les perceptions inconscientes et sensations corporelles associées aux événements négatifs.

Désomatisation

Les patients souffrant de dépression se plaignent souvent d’atteintes physiques (troubles digestifs, céphalées, maux de dos…). Dans certains cas, le symptôme est le premier motif de consultation, le patient n’ayant pas conscience de son état dépressif.

L’hypnose est un outil très puissant pour modifier les perceptions corporelles et les seuils de douleur, surtout lorsque les maux ont une origine psychologique. Le travail sur le symptôme permet un mieux-être physique, et un renforcement de la confiance en ses capacités corporelles. Cela influe très positivement sur la dépression.

Suggestions de guérison

L’effet placebo joue un rôle important dans le traitement de la dépression. C’est pourquoi, lors de la transe hypnotique, le thérapeute a volontiers recours à des suggestions de guérison et de mieux-être. Ce procédé permet de renforcer l’idée de guérison dans votre inconscient, et donc de faciliter le processus.

Durée de la thérapie

Le nombre de séances dépend du type, de l’intensité et de l’ancienneté de votre dépression. Pour une dépression légère et réactionnelle, deux ou trois séances peuvent suffire. En revanche, lorsque la dépression est plus ancrée et nécessite un travail de fond, le nombre de séances peut augmenter.

Précautions et dangers

L’hypnose est formellement contre-indiquée lorsque la dépression est associée à des troubles psychotiques graves (schizophrénie, paranoïa, trouble bipolaire). En effet, la transe peut provoquer des bouffées délirantes.

Elle est à utiliser avec prudence si vous souffrez de dépression sévère, en particulier si vous suivez un traitement antidépresseur : mieux vaut demander conseil à votre médecin.

Questions fréquentes

L’hypnose est-elle efficace pour soigner la dépression ?

L’hypnose est très efficace pour accompagner le traitement de la dépression. Elle agit aussi bien sur les causes psychiques que sur les symptôme physiques.

Quelles sont les méthodes employées en hypnose contre la dépression ?

Les stratégies thérapeutiques les plus courantes sont :
1. La relaxation
2. Le renforcement de la confiance en soi
3. La désomatisation
4. L'investigation
5. Les suggestions de guérison

Quelles sont les inconvénients et les dangers ?

Malgré son efficacité, l’hypnose seule ne permet pas de guérir la dépression, sauf si celle-ci est réactionnelle, légère ou modérée.
Si vous souffrez de troubles psychotiques graves, l'hypnose est déconseillée.


Bensoussan Alexandra

Rédactrice santé. Formation en hypnose et PNL en cours de validation.