Où trouver de l’inositol dans les aliments?

-

Longtemps nommé vitamine B7, l’inositol est en réalité un dérivé du glucose. Indispensable à la vie, cette molécule est présente dans l’intégralité de l’organisme. Même si elle est partiellement synthétisée par l’organisme lui-même, la molécule est cependant présente, en faible quantité, dans de nombreux aliments. Voici où trouver de l'inositol dans les aliments.

Particularités

Porridge à la fraise, un des aliments riches en inositol.

Découvert au 19e siècle, l’inositol est un petit nouveau en biochimie médicale. Initialement classé dans la famille des vitamines B (en vitamine B7 précisément), l’inositol est un sucre fabriqué par le corps à partir du glucose. La molécule provient néanmoins, en partie, de l’alimentation. 

L’ancienne vitamine B7 est présente dans l’intégralité de l’organisme puisqu’elle se trouve dans tous les tissus et singulièrement les tissus nerveux, cérébraux et cardiaques. Bien que de nombreuses découvertes sur la molécule soient récentes et incomplètes, il semble qu’elle joue des rôles majeurs dans le corps humain.

Rôles

L’inositol a des rôles fondamentaux et intervient dans de nombreux processus biologiques :

  • contrôle de la croissance des cellules ;
  • activation des neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine, glutamine…)1 ;
  • régulation de l’insuline et de la glycémie2 ;
  • réduction du cholestérol ;
  • stabilisation de la pression artérielle (spécifiquement de la pression artérielle des femmes enceintes) ;
  • renforcement des membranes cellulaires ;
  • régulation du calcium intracellulaire ;
  • harmonisation de l’influx nerveux.

Carences et excès

Les carences tout autant que les excès d’inositol ont peu de publications scientifiques. En effet, étant à la fois endogène et exogène, la molécule se trouve assez facilement en quantité stable dans l’organisme. Toutefois, dans des situations extrêmes, non atteignables avec une alimentation équilibrée, quelques symptômes ont été répertoriés tant pour le déficit que pour le surplus.

Les carences dans en inositol incluent notamment :

  • hypoglycémie ;
  • acidose métabolique chronique ;
  • pelage de la peau.

Les excès incluent notamment :

  • perte d’appétit ;
  • salivation ;
  • transpiration :
  • digestion difficile.

Recommandations nutritionnelles

À l’heure actuelle, aucune recommandation nutritionnelle n’a été émise. Néanmoins, certaines sources parlent de besoins quotidiens aux environs de 500 mg pour un adulte en bonne santé.

Aliments riches en inositol

L’inositol ne fait pas partie des nutriments les plus cartographiés dans l’alimentation. Cependant, selon le Département de l’Agriculture des États-Unis (USDA), les aliments les plus riches en inositol sont les :

  • cœurs de bœuf ;
  • foies de bœuf ;
  • légumineuses ;
  • céréales complètes ;
  • noix ;
  • melons ;
  • agrumes ;
  • haricots ;
  • raisins secs ;
  • choux.

Une attention particulière doit être portée sur le lait maternel qui est la source majeure de l'ancienne vitamine B7 pour les nouveau-nés. À titre de comparaison, le lait de vache contient seulement ⅓ de la quantité d’inositol du lait maternel3.

Idées de repas ou de menus

L’inositol est indispensable à la bonne santé. Pour nourrir vos cellules, il convient d’opter pour une alimentation saine et équilibrée riche dans ce nutriment. Voici quelques idées pour avoir des aliments riches en inositol au sein de vos repas.

Petit-déjeuner

Porridge + jus d’orange

Pain complet aux noix + un morceau de fromage + une tranche de melon

Déjeuner

Boulettes de bœuf + chou farci aux céréales 

Ragoût de bœuf et de lentilles

Dîner

Galette avoine et corail + légumes sautés 

Salade composée melon et noix + riz complet


Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée. Naturopathe certifiée et spécialiste en techniques de santé naturelle.