Jeûne sec

-

Le jeûne sec est un jeûne total ou l’on absorbe ni nourriture ni eau. Il doit être court et supervisé, en raison du danger encouru.

Définition

Particularités

Couverts sans assiettes, représentant le jeûne sec.

Le jeûne sec est absolu: aucun aliment n'est ingéré. Il en est de même pour l'eau.
Il fut, historiquement et naturellement, pratiqué par les animaux et les êtres humains. Trouver de la nourriture et de l’eau, en milieu naturel, n’est pas toujours aisé selon les conditions et saisons.

Le jeûne sec intermittent est pratiqué par les musulmans, lors du ramadan. Lors de celui-ci, la règle est de s’abstenir de nourriture et d’eau, du lever au coucher du soleil. Cela sur une durée d'environ un mois. Dans l’hindouisme et le jaïnisme, Ekadashi (ou Ekadasi) est pratiqué les onzième et 26ème jours du mois lunaire. Selon les traditions, aucun aliment ou boisson ne peut être ingéré.

Ce type de diète est encouragé par un certain nombre de praticiens de santé naturelle et décrié par d’autres, particulièrement dans ses formes longues, qui peuvent être dangereuses. En effet, il est déconseillé par la plupart des praticiens de santé naturelle de le pratiquer plus de 48h. Une étude scientifique affirme aujourd'hui qu'il peut avoir des bénéfices, sur un temps plus long.

Il est préférable, pour éviter tout danger, d’avoir un minimum d’hydratation quotidienne, de faire une alternance "jeûne sec/hydrique" chaque jour pour ne pas dépasser 24h, sans boire, ni manger. Vous pouvez également vous hydrater, lorsque la soif se fait sentir.

Ce type de diète peut être très dangereuse, s'il y a déshydratation. L’état des reins peut alors rapidement être altéré, et la mort peut survenir.

Quelles différences avec la forme hydrique?

Le jeûne sec permettrait d’entrer plus rapidement dans la phase de cétose. La fonte musculaire serait alors plus rapide. Son efficacité est immédiate.

La perte de masse graisseuse est aussi plus rapide.

En effet, il implique une déshydratation. Deux hormones antidiurétiques, la vasopressine et l’aldostérone, sont activées afin d’éviter une trop grande déshydratation. Le corps va rapidement puiser dans les liquides (riches en eau) contenus dans les graisses, les tissus abimés, défectueux ou morts.

Il faut éviter tout effort physique et toute exposition à la chaleur ou au froid. Cela permet d'éviter une perte d'eau par la transpiration, ce qui accentue la déshydratation. Parler est également source de déshydratation, à moindre échelle.

Par ailleurs, il présente de nombreux bienfaits: une activité anti-inflammatoire importante.

Les praticiens de santé naturelle qui le préconisent estiment que: un jour de jeûne sec équivaut à trois jours de jeûne hydrique. L’acidose, les sensations de faim, de fatigue et de frilosité semblent également être diminuées.

Ce type de diète est encore très peu étudié, chez les êtres humains.

Bienfaits

Quels sont les bienfaits du jeûne sec?

Intermittent

Le jeûne sec intermittent est celui dont les effets sur les êtres humains ont le plus été étudiés par la science, il est notamment pratiqué lors du ramadan.

Perte de poids

Chez les personnes en surpoids ou en obésité.3‌, une diminution transitoire du poids et de la masse grasse est constatée. Cela peut être une option intéressante, pour les personnes qui souhaitent perdre du poids.

Diabète de type 2

Le jeûne du ramadan a des effets positifs sur les patients atteints de diabète de type 2. Selon une étude, cela permet de réduire la tension artérielle et la glycémie. Il améliore aussi la durée du sommeil1.

Il peut donc être envisagé pour améliorer un diabète de type 2. Il est d'autant plus efficace, s'il est accompagné d'un régime alimentaire sain.

Grossesse

Selon une étude, le jeûne du ramadan effectué par des femmes enceintes n'affecte pas négativement le poids de l’enfant à la naissance. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires, pour déterminer avec précision s'il est associé à des complications néonatales.2

Jeûne sec

Pour maigrir

La restriction calorique induit automatiquement une perte de poids qui est provoquée par la cétose. Le corps manque de «carburant», il va alors s’alimenter avec la graisse.

La perte de poids est alors très rapide mais une grande partie du poids perdu est de l’eau.

Un changement alimentaire global est nécessaire, pour stabiliser cette perte de poids.

Fonction rénale

Il existe un bénéfice pour la fonction rénale.

Une étude, datant de 2013, a porté sur 10 adultes en bonne santé. Ils ont effectué un jeûne sec pendant 5 jours. Leur fonction rénale s'est considérablement améliorée3.

Néanmoins, il est important de noter que la déshydratation est nocive pour les reins, une surveillance médicale est donc nécessaire.

Cancer

Il est reconnu que le jeûne hydrique a un effet bénéfique dans le cadre de la prévention des cancers 4, mais aussi dans le cadre de leur traitement lors de chimiothérapies.

Un jeûne hydrique, de 24 à 72 heures avant une chimiothérapie, permet de renforcer l'efficacité du traitement. Un jeûne sec pourrait donc avoir des effets similaires et être envisagé avec l’accord de l’oncologue.

Maladies inflammatoires

Il s'agit d'une option intéressante, pour traiter les maladies inflammatoires.5

Impact sur le cerveau

Il présenterait également une action anti-inflammatoire sur le cerveau. Il serait donc bénéfique pour un grand nombre de troubles psychiques et maladies dégénératives.

Vieillissement

Le jeûne sec a des effets anti-inflammatoires et anti-oxydants avérés, qui peuvent aider à lutter contre le vieillissement cellulaire.

Maladies courantes

Il est naturellement pratiqué par les animaux, lorsqu’ils sont malades ou blessés. De courte durée, il peut avoir des effets bénéfiques pour soutenir le traitement d’un grand nombre de pathologies courantes, étant donné qu’il stimule le système immunitaire.

Œdème

Le jeûne sec a un effet anti-œdémateux, avéré par une étude clinique.

Autophagie ou autolyse

L’autolyse ou autophagie est le processus naturel du corps, pour éliminer les cellules mortes et défectueuses. Ce processus est renforcé, pendant un jeûne.

Anti-candida

Le jeûne sec pourrait être utile, dans le cadre d'une candidose.

Le Candida Albicans, un champignon, se nourrit de sucre. Lorsque le corps est en état de cétose, le champignon est alors privé de sucre.

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est lié à l’inflammation chronique 6 Le jeûne sec, reconnu pour son action anti-inflammatoire, pourrait diminuer les symptômes du syndrome prémenstruel.

Système immunitaire

Le jeûne sec est immunostimulant. Il stimule les défenses immunitaires.

Danger et effets secondaires

Crise d’acidose

Une crise d'acidose peut se déclencher rapidement. Elle peut survenir dans les deux premiers jours.

Douleurs

Pendant le jeûne sec, le corps élimine les toxines; des douleurs peuvent survenir.

En fonction des pathologies, il peut y avoir une augmentation temporaire des symptômes et/ou d’autres types de douleurs transitoires.

Odeurs corporelles

En raison du processus de cétose, des odeurs corporelles peuvent apparaître: une mauvaise haleine, une transpiration excessive.

Reprise alimentaire et hydratation

Après la réalisation de cette diète, il est recommandé de s'hydrater progressivement, afin d'éviter une rétention d'eau. En effet, l'élimination de l'eau dans l'organisme se fera plus lentement.

Hormones thyroïdiennes

Une étude a montré une diminution significative du taux d'hormones thyroïdiennes (TSH) chez le rat, lors d’un jeûne sec 7. En cas de troubles de la thyroïde, il est recommandé de demander conseil à un médecin.

Contre-indications

Il peut entrainer une déshydratation, un bilan de santé et un suivi médical sont conseillés.

Tout effort physique intense est proscrit.

Durée

Durée maximale

Lors de la réalisation d'un jeûne sec, il faut être très attentif à ne pas se déshydrater, car la fonction rénale pourrait en être affectée.

La durée de la diète dépend de nombreux facteurs (présence de masse graisseuse...). Un coma peut survenir, si la perte d'eau dépasse 15 % .

Quelle est la durée préconisée?

Certains praticiens recommandent de pratiquer le jeûne sec pendant une semaine. Certains recommandent de ne pas dépasser 48 h.

Maintenir un jeûne sec alors que l’on est déshydraté est dangereux.
Il est particulièrement important d’être à l’écoute de son corps et d’observer ses urines

La sensation de soif et la couleur des urines sont des indicateurs de l’état de déshydratation du corps.

Symptômes de déshydratation:

  • Une sécheresse de la bouche.
  • Une grande sensation de soif.
  • Des urines foncées, marrons ou noires et/ou en petite quantité indiquent une déshydratation avancée.

Si ces symptômes apparaissent, il est urgent de s'hydrater. Il faudra boire par petites gorgées et étaler les prises dans la journée, pour réhabituer doucement l'organisme.

Programme / Menu

Pour rompre un jeûne sec l’eau devra être bue en petite quantité, avec des prises étalées dans le temps. Boire en grande quantité peut créer des œdèmes.

Pour préserver un maximum l’organisme de changements brusques, un passage en douceur, vers le jeûne, puis vers l’alimentation, permet d’atténuer la crise d’acidose et de préserver le système digestif.

Pour préserver l'organisme, il est possible d'adopter un régime hypotoxique.

Descente alimentaire

La descente alimentaire est faite pour accompagner en douceur la transition vers le jeûne, car le corps n'aime pas les changements brusques.

Il faudra prévoir une durée au minimum égale à la durée du jeûne, et enlever petit à petit les groupes alimentaires.

Reprise alimentaire

La reprise alimentaire suit le jeûne, elle est d’une durée minimum égale au jeûne.

Les groupes d’aliments seront réintroduits les uns après les autres.

Il est possible de suivre un régime hypotoxique, pour permettre au corps de se régénérer.

Jeûne sec intermittent de 14h, 16h ou 21h

Ce type de diète a un potentiel intéressant. Il est possible d'adapter les programmes du jeûne intermittent classique au jeûne sec.

24h ou 48h

Pour un jeûne sec de 24h ou 48h il conviendra de faire une descente et une reprise alimentaire et/ou d’adopter un régime hypotoxique, avant et après la diète.

Alternance avec la forme hydrique

Certains praticiens préconisent de faire précéder le jeûne sec d’un jour de jeûne humide. Cela permettrait d'accélérer le processus de détoxification.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga